Livres
521 233
Membres
537 493

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de ThisLove : Liste d'argent

Abysses Abysses
Lily Haime   
J'avertis que ma « critique » n'est que mon avis, purement subjective, et se concentre surtout sur les sujets traités et la façon dont ils ont été (soi-disant) traités, non sur l'histoire. Je préviens, ça va spoiler un peu.

Après avoir lu Clair-Obscur que je n'ai pas aimé, j'ai décidé d'essayer Abysses. (On ventait tant le talent de cette auteure, il fallait que je persévère.) J'ai un respect pour les auteurs, je n'aime pas rabaisser une œuvre, mais là, j'avoue être relativement dégoûtée de voir à quel point une histoire qui, sous des allures de roman psychologique, peut à ce point négliger la psychologie, le réalisme, la crédibilité.

La moindre des choses, avant de commencer une histoire avec des thématiques d'une telle ampleur (l'alcoolisme, la prostitution, le chantage, la manipulation de hauts degrés, les multiples traumatismes récurrents, importants, le coma, et j'en passe tellement) c'est de maîtriser son sujet, faire l'effort d'aller au-delà d'une documentation effleurée.

La prostitution, surtout dans le cas de figure présenté, engendre des séquelles bien plus lourdes, qui nécessitent un approfondissement psychologique plus poussé. Pas juste des « je suis un prostitué, je souffre, je bois pour oublier. » L'addiction à l'alcool est aussi très lourde, très riche en impacts et très complexe. C'est une réelle maladie que l'auteure décrit en trois coups de paragraphe sur les 380 pages du bouquin.

Et non, une première fois n'est pas comme elle est décrite dans ce livre. Ça fait mal, c'est long, et pourtant Caleb (un génie de 150 de Q.I, apparemment) accepte de céder pour la première fois son corps (alors qu'il est traumatisé suite à un événement, rappelons-le) à un homme saoul, qui n'a tout bonnement aucune douceur. Et attention, Caleb ne voulait pas se montrer. La réponse intérieure de Rafaël (prostitué violé et battu, rappelons-le, ça aussi) la voilà : « Il savait qu'en repassant la porte de mon appartement j'allais lui faire ôter ses fringues avant qu'il n'ait pu protester. » Ça, c'est le comportement normal d'un homme amoureux ? Patient ? Attentif ? Tout bonnement surréaliste.

Comment dire ? Au-delà d'une romance sympa, relativement bien pensée, c'est tout juste impossible qu'une histoire accumule tant de dramas, d'événements plus complexes les uns que les autres, sans que l'auteure ne songe une seule fois à traiter ces événements comme ils doivent l'être.

Le coma, ce n'est même pas la peine d'en parler. J'ai juste ri devant les ellipses inutiles. Qu'est-ce que cette scène apporte à l'intrigue ? Des lamentations supplémentaires. Voilà tout. Et une autre thématique lourde qui passe aussi sous la trappe.

Et la fin ? Là j'avertis du spoil. Caleb prend la
décision de laisser pendant 2 mois Rafaël seul ? Plus personne ne lui parle, ça fait partie de la « confidence ». Rafaël peut être suicidaire avec ce qu'il subit, peut sombrer dans plus que de l'alcoolisme. Mais non, personne ne lui adresse la parole pour un « point pivot de malade » à 97% de la lecture.

Tout le long, à chaque accès de violence sur Rafaël, celui-ci répète les mêmes mots. Ça tourne en rond sans profondeur, sans qu'on soit une seule fois immergé dans la tête de ce personnage qui n'a pas de cohérence. Les dialogues sont tous droits sortis de nulle part, sans queue ni tête, sans sens. Chaque fin de chapitre est rude, on passe du coq à l'âne sans transition. La fin est tout bonnement incohérente, bâclée. Des ellipses qui n'ont pas de sens non plus. Je n'ai pu m'empêcher de me dire qu'il était plus simple d'éloigner le protagoniste pour son rétablissement plutôt que de prendre le temps de le décrire. Parce que ça, selon moi, c'était l'essentiel de l'histoire. Une reconstruction crédible, réaliste.

En fin de compte, je le redis, j'ai détesté ce livre. Non pas parce qu'il était mal écrit, que je n'adhérais pas aux idées, qu'il était surréaliste ou que sais-je, mais parce qu'il inculque des valeurs morales mauvaises, donne une vision du sexe, de la prostitution bien différente de la vérité. Les idées étaient là, mélangées et tellement agrémentées de dramas qu'elles n'avaient plus de saveur et qu'elles devenaient ridicules. Je déconseille cette histoire.

par Garance-8
Un super héros sinon rien Un super héros sinon rien
Maddie D.   

Au vu des avis très alléchants sur le site Amazon, je me suis laissée tenter par cet ebook de 160 pages.
Déjà, tellement rare de tomber sur des bouquins qui parlent de couples mixtes qu'il fallait absolument que je le lise!

Donc Mélanie, c'est la nana sur la couverture. Une jeune métisse (Martiniquaise et bretonne) elle a 32 ans et bosse dans une maison d'édition en tant que chargée de communication. Ses parents sont partis vivre en Martinique et du coup, partage son appart avec sa soeur cadette.
Sa vie est basée sur les statistiques et sondages publiés dans les journaux.... sans oublier , les films regorgeant de super-héros qui perturbent madame, la nuit. Imaginez le truc !


Le seul hic à son actif, elle n'a pas de mec. En effet, depuis son histoire de 3 ans avec son ex, elle a du mal à se caser, sans compter que sa soeurette ne cesse de lui rabâcher à tout bout de champs qu'elle ne rajeunît pas, que l'age monte, qu'elle finira vieille fille et blablabla. J'avoue d'ailleurs que sa soeur chérie m'a beaucoup tapée sur les nerfs avec son acharnement. Je mets ça sur le compte de la jeunesse ^^

Puis quand elle doit assister au mariage de sa meilleure amie et collègue, c'est juste la goutte d'eau de trop.


Je dois dire que dans l'ensemble, j'ai passé un agréable moment. J'ai aimé ça, c'est certain et en même temps pour moi, cela ne respirait pas. Trop vite, troo speed cette fille.

Je l'imaginais donc cette nana hyper speed et également en bonne copine avec un sacré sens de l'humour. J'avoue que ces répliques sont très drôles surtout quand elle se retrouve en situation concurrence avec l'une de ses collègues. Cela rajoute du piment dans l'histoire et c'est très bien ainsi.


La plume de l'auteure est vraiment intéressante et surtout addictive.
Les pages se tournent facilement, sans prises de tête et c'est une histoire qui permet de souffler entre deux lectures dont je recommande avec plaisir.

par hamy
Dust City, Tome 2 : Le Feu sous la cendre Dust City, Tome 2 : Le Feu sous la cendre
Jesse Christen   
J'ai préféré le premier tome pour le côté romance et ce tome pour la souffrance.

J'aurais voulu voir la relation Sin et Killian s'épanouir, voir les sentiments de Sin plus présent
Les quartiers de New York, Tome 2 : À Sunset Park Les quartiers de New York, Tome 2 : À Sunset Park
Santino Hassell   
J'ai lu le premier tome il y a des mois, donc je ne me souviens plus vraiment de l'histoire ou autre, mais je pense que j'avais préféré le premier tome à ce second tome.
Sunset Park est une bonne suite, mais je n'ai pas accroché plus que ça à David malheureusement. Dès le début, j'ai adoré Raymond, il est honnête, loyal, j'ai aimé sa rudesse, j'ai aimé sa personnalité et j'ai adoré en découvrir un peu plus sur lui dans ce tome ci.
Mais David.. je l'aime bien, je suis loin de la hair, mais c'est vrai que je l'ai trouvé assez chiant, il se posait énormément de questions, avaient des doutes qui, pour moi n'avaient absolument pas lieux d'être et il rendait tout compliqué pour pas grand chose.

Après, cela reste un Santino Hassell, je suis tombée encore une fois en amour devant l'amour des personnages principaux, ce besoin qu'ils ont l'un de l'autre.

par Jess-jess
Milliardaire et séducteur Milliardaire et séducteur
Teddy Oliver   
C'est méchant. frustrant. Décevant!

Parce qu'on a une histoire certes un peu tiré par les cheveux, mais une histoire bien amenée, des personnages appréciables et une envie de tourner les pages bien présente.

Hélas! le livre n'est pas fini et ne le sera sans doute jamais (voilà 3 ans qu'il n'y a pas eu de suite).

Et ça, c'est méchant. frustrant. Décevant!

S'il y avait eu une suite, j'aurais pu conseiller ce livre et le classer dans mes livres de bronze mais là... non!

par missnuage
Il y a assez de gays dans la famille Il y a assez de gays dans la famille
Christophe De Baran   
Ce livre traite d'un sujet brûlant avec humour et simplicité. Dans une époque où tout ce que l'on dit peut-être censuré mais où l'on demande au monde de s'ouvrir l'esprit, je dis qu'il est temps de mettre à jour ce roman.

par lodie7826
Les Mystères de Boystown, Tome 1 : Trois enquêtes de Nick Nowak Les Mystères de Boystown, Tome 1 : Trois enquêtes de Nick Nowak
Marshall Thornton   
Un peu hésitante avant d'ouvrir ce livre et un peu dans le même état en le finissant ...
Dans les trois nouvelles, j'ai trouvé que l'intrigue n'était pas forcément très poussée (peut-être dû au format de la nouvelle aussi) avec notamment des coupables qu'on devine assez facilement donc j'ai été un peu déçue par ce point ... J'ai quand même bien aimé la diversité que l'auteur nous présente dans ces trois cas : une recherche de personne disparue, l'élucidation d'un incendie criminel et une enquête sur un soit-disant suicide.
Deux points m'ont quand même fait m'interroger : est-ce que ses nouvelles ont été publiées séparément à un moment ? Parce que d'une à l'autre, l'auteur rappelle des faits, des personnages dont il a déjà parlé, qu'il a déjà expliqué (ou pire, qu'on a déjà vécu) précédemment donc c'est un peu redondant ... Et surtout, j'avoue ne pas avoir très bien compris pourquoi l'auteur a choisi de faire se passer ses enquêtes dans les années 1980 ... Parce qu'à part un appel depuis une cabine téléphonique, j'ai trouvé qu'on ne ressentait pas vraiment cette ambiance eighties ... donc un peu déçue sur ce point aussi.
Malgré tout, j'ai plutôt bien aimé le personnage de Nick, il n'est pas vraiment attachant parce qu'il est un peu trop rustre pour ça mais c'est justement cette pugnacité qui en fait un bon personnage, on sait qu'il ne va pas lâcher le morceau et qu'il va tenir tête à tout le monde, peu importe à quelle point son opiniâtreté va le faire morfler.
Concernant l'aspect "romance", je ne m'y attendais pas vraiment donc je n'ai pas été surprise par son absence totale dans ce recueil, qui est vraiment tagué "polar". Malgré tout, je reste un peu ébahie du nombre de mecs que s'envoie Nick au cours de ses enquêtes ...

par Moridiin
Double vie - Silver & Tristano Double vie - Silver & Tristano
V. D. Prin   
Pour ne pas laisser Alexandra sa meilleure amie enceinte dans le pétrin, Silver, gay, l’épouse. Six ans après, ils forment un couple uni, soudé et heureux, adorant leur petit garçon Théo mais un week-end sur deux chacun a une autre vie plus discrète et plus sensuelle. Silver est instituteur et lors de la rentrée des classes, il rencontre les parents de Mina dont le père, Tristano, n’est autre que le patron d’Alexandra et le vrai oncle de Théo. Entre les deux hommes, une amitié va naitre et même si Silver fantasme sur Tristano, il sait qu’il ne peut rien y avoir surtout qu’un autre homme occupe ses pensées : Al, un homme rencontré dans la pièce noire d’une boite gay, qu’il n’a jamais vu mais qui lui fait passer des moments sensuels très intenses… Un très bon moment avec un couple attachant.

par Folize
Les quatre coins Les quatre coins
Kate McMurray   
Un bon livre M/M écrit à la première personne. L'écriture est agréable à lire. L'histoire se divise en deux parties : celle sur le présent et celle sur le passé, ce qui rend le livre intéressant puisqu'on apprendre au compte goutte ce qui s'est passé dans la vie de Jacob - le narrateur -, d'Adam et leurs amis. Ce n'est pas le meilleur livre M/M, l'intrigue est même un peu bidon, mais il se laisse lire.

Cependant, je dois avouer que Jacob m'a énervé. C'est la première fois que j'ai eu envie de fermé mon bouquin parce que les réactions de Jakey me soulaient... J'ai eu envie de lui donner trois ou quatre fois de bonnes claques.

Néanmoins, c'est une belle romance et un bon livre qui lie étroitement amitié et amour.

par Lolo22
Les Yeux du diable Les Yeux du diable
Céline Mancellon   
J'ai été emportée de bout en bout par ce livre et je suis restée accroché à ma kindle comme un naufragé à son radeau. Céline Mancellon nous livre une histoire passionnante et passionnelle sur fond de Saintes Écritures (culotté de la part de l'auteure) où les anges ne sont pas aussi angéliques qu'il n'y paraît, à la fois (très) sensuelle, grave et pleine d'humour (big up to Urielle).

J'ai été tour à tour émue, agacée et attendrie par Gabriel, James et Samaël des personnages complexes et attachants. On apprend rapidement qui est Gabriel et on se questionne tout le long sur James et Samaël. Qui sont-ils vraiment? Quels sont leurs intentions envers Gabriel? Évidemment on sait qui est dans quel camp mais quand l'amour s'en mêle la frontière entre ce qui est bien et ce qui est mal se brouille...
J'ai adoré Gabriel mais, contre toute attente, c'est James qui m'a le plus touché dans sa détresse, son impuissance et son amour inconditionnel pour Gabriel. dont il est au final, la 1ère victime.

Une lecture douce-amère pour moi parce que c'est un livre que j'ai adoré de bout en bout tout en détestant certains passages (contradictoire? Oui, mais c'est pourtant bien le sentiment qui me reste à la fin). Et pour finir un beauté, comme la cerise sur le gâteau, vous trouverez de très belles illustrations à la fin du livre.
  • aller en page :
  • 1
  • 2

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode