Livres
472 909
Membres
446 212

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par FungiLumini 2019-10-18T21:42:58+02:00
Or

Une lecture addictive, dans laquelle la tension monte petit à petit, éléments étranges et anodins qui poussent à l’angoisse. Deux sœurs aux caractères opposés se retrouvent au cœur d’une sombre histoire dont elles vont tenter de percer les secrets… à leurs risques et périls. Un roman parfait pour Halloween !

En savoir plus sur : https://livraisonslitteraires.wordpress.com/2019/10/18/thorngrove/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par livresaddict 2019-10-13T20:17:44+02:00
Argent

lien de ma chronique : https://didimentionireadyou.wordpress.com/2019/10/13/chronique-thorngrove-de-cecile-guillot/

Tout d’abord je tiens à remercier la maison d’édition pour l’envoie du livre. J’ai encore une fois de plus, eu le droit à une très jolie box ! Comme je l’avais expliqué sur instagram, ce livre me tentait énormément depuis que la maison d’édition teasait petit à petit leur sortie.

Je l’avoue, j’ai une grande passion pour tout ce qui touche à l’horreur, au paranormal et au suspens. ( American Horror Story & Victoria Charlton ont ma reconnaissance éternelle.) Ce livre s’appuyant sur une légende / histoire paranormale se passant des les années 1910 me semblait donc destiné.

Je l’ai reçu, lu et adoré. Son gros point positif, ce sont ses chapitres courts qui font que l’on ne voit pas les pages défiler. L’esthétique du livre m’a aussi beaucoup plu. Le livre se compose de 270 qu’honnêtement je n’ai pas vu passer. L’histoire est vraiment addictive avec des personnages biens construits et une intrigue solide. On se retrouve dans l’Amérique profonde, dans une petite ville américaine assez banale et cliché, avec la garce du lycée, les soirées etc… Tout semble donc à peu près normal, à l’exception du manoir de Thorngrove, abandonné depuis des années, qui va intriguer Madeline et Meadow, deux sœurs fraîchement débarquées en ville. De plus, jusqu’à la fin je n’ai pas su à quoi m’attendre. Même si la toute fin m’a déçu sur le coup, avec du recul je pense que c’est la meilleure fin que l’auteure pouvait nous fournir.

Si jamais vous souhaitez vous mettre dans le mood d’Halloween, cette histoire est clairement parfaite ! Elle est ni trop longue, ni trop courte, je la trouve juste parfaite.

Pour résumer, si vous souhaitez vous laisser surprendre et changer vos habitudes de lectures (ou pas ) je ne peux que vous le conseiller !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PlumePhoenix 2019-10-12T20:10:07+02:00
Argent

J'ai beaucoup aimé ce roman, parfait pour la période d'Halloween.

Le décor est aux premiers abords un peu cliché, mais l'intrigue fonctionne tellement bien que ça ne pose aucun problème. L'ambiance est pesante, un brin flippante, nous rappelant les histoires d'horreur qu'on pouvait se raconter au collège.

J'ai eu un peu plus de mal avec les personnages, dont le comportement m'a souvent agacée. J'avoue avoir des difficultés avec l'idée (souvent émise dans les romans Young Adult) que les sentiments des adolescents sont forcément immatures. Je trouve que ce raisonnement frôle parfois le manque de respect et j'ai trouvé les personnages particulièrement durs et désagréables avec Madeline.

M'enfin, hormis ça j'ai beaucoup apprécié notre héroïne, que j'ai trouvé attachante.

Dans l'ensemble, il s'agit d'un très bon roman addictif :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AlexandraLFC 2019-10-10T23:26:29+02:00
Diamant

Dès l’annonce de ce livre, j’étais très enjouée à l’idée de pouvoir le lire.

Une fois de plus, la mise en page des éditions Lynks donne une mise en bouche des plus agréable avec cette couverture sombre, ces ronces qui parcourent le roman et gagnent en ampleur.

Mais j’étais particulièrement pressée de faire connaissance avec la plume de Cécile Guillot dont l’univers me fascine. Je n’ai absolument pas été déçue. J’ai découvert un roman envoûtant, à l’écriture parfois poétique. Comme Madeline, l’auteure nous piège au sein de Thorngrove sans nous laisser apercevoir l’issue.

J’ai tellement de choses à dire, qu’il m’ait difficile d’en parler sans trop en révéler. Je vais donc essayer d’être concise et de véhiculer tout l’amour que j’ai pour ce livre.

Nous suivons Madeline, une adolescente lambda qui traverse une situation familiale compliquée et débarque dans un nouveau lycée. Elle se lie d’amitié avec Blaine. Pour leurs cours, ils décident de monter un dossier sur Thorngrove et sa malédiction. La jeune fille, au style gothique, a un caractère bien trempé et ne supporte pas que l’on s’en prenne à sa petite sœur. J’ai aimé ce personnage pour sa force qui cache en réalité une grande tristesse. Elle n’est pas parfaite mais attachante malgré tout.

Bien que le personnage principale soit Madeline, la sœur aînée. Cécile Guillot permet au lecteur mieux connaitre Meadow, la cadette, à travers de courts extraits de ses pensées. Je me prise d’affection pour cette adolescente sensible, différente et fragile.

L’histoire de Thorngrove et de ses jumelles maudites nous est distillée petit à petit. Des passages des journaux intimes nous plongent au cœur du mal, permettant de faire monter la tension. On se pose de nombreuses questions, on tente de voir ce qui attend Madeline et Meadow.

Je n’ai pas trouvé que ce roman soit effrayant mais le décor est brillamment posé. Chaque détail est travaillé pour une ambiance incroyable.

Le suspens est bien dosé et le rythme gagne en puissance au fur et à mesure que l’on avance dans l’intrigue.

Quant au final, il est bouleversant et inattendu.

En bref, je vous recommande vivement de lire « Thorngrove » qui est un de mes coups de cœur de l’année. Je serais ravie de redécouvrir la plume de Cécile Guillot dans ses autres romans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesFantasydAmanda 2019-10-10T10:59:44+02:00
Or

Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

--- Une lecture parfaite pour Halloween ! ---

C’est exactement ce que je me suis dit en découvrant le synopsis de Thorngrove. Je n’ai donc pas hésité très longtemps avant de le demander en service de presse. Je remercie au passage les éditions Lynks pour l’envoi de ce titre qui demeure l’un de mes préférés de leur collection, avec Le garçon et la ville qui ne souriait plus de David Bry.

Mais revenons-en à Thorngrove. Son manoir hanté, la noirceur qui imprègne ses murs. C’est une belle réussite, entre fantastique et gothique, que nous propose Cécile Guillot !

--- Des clichés que l’on est heureux de retrouver ---

Je ne fuis pas tous les clichés, seulement ceux qui me tapent sur les nerfs. En automne, j’aime ainsi me plonger dans des récits mystérieux, surnaturels, voire même un peu horrifiques (mais pas trop, surtout !). Et quoi de mieux qu’une malédiction traversant les âges pour débuter cette saison ?

Avec Thorngrove, Cécile Guillot a répondu à toutes mes attentes. À mesure que l’on avance dans l’histoire, l’ambiance devient de plus en plus oppressante. La tension monte, et l’on ne peut s’empêcher de tourner la page, encore et encore… jusqu’au point final !

--- Droit au but ---

En seulement 269 pages, impossible d’explorer d’autres voies que l’intrigue principale. Chaque chapitre est un pas de plus vers Thorngrove. Alors, c’est sûr, on pourrait reprocher à l’auteure d’avoir utilisé quelques raccourcis, surtout au début.

Un devoir d’histoire qui pousse une jeune adolescente à enquêter sur un vieux domaine laissé à l’abandon ? Des sources d’informations à portée de main ? Oui, c’est un peu facile, mais j’ai bien vite oublié ces détails pour me concentrer sur l’essentiel : la lente descente aux enfers de nos héroïnes…

--- …qui forment un étrange duo ---

Deux ans séparent les soeurs, Madeline et Meadow. Si la première traverse une période de rébellion suite à la séparation de ses parents, la seconde semble vivre dans un autre monde. Sans souffrir d’un retard mental, Meadow agit bizarrement et tient des propos pour le moins étranges.

Si cette différence met les nerfs de Madeline à rude épreuve, on comprend rapidement que cette dernière est profondément attachée à sa soeur. Leur complicité est bien évidemment entachée par des disputes, des incompréhensions et des non-dits, mais elle existe bel et bien. Et c’est cette relation toute particulière que Cécile Guillot a choisi de mettre en avant, alternant les points de vue.

--- Quand des zones d’ombres persistent ---

Comme on peut s’y attendre, le final est un brin horrifique ; il confère quelques frissons sans pour autant aller trop loin dans l’effroi. C’était donc parfait pour moi, même si je l’ai trouvé expéditif. D’ailleurs, l’auteure ne nous offre pas d’explications poussées au sujet de cette malédiction, préférant plutôt nous laisser sur un sentiment d’épouvante. Simple et efficace !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par les_livres_d_elfee 2019-10-09T21:41:12+02:00
Or

Alors là, attention, on parle d'un coup de coeur ! Oui, carrément ?!

Merci infiniment aux éditions Lynks pour cet envoi angoissant mais oh! combien génial !

Maddie et Meadow, deux sœurs qui arrivent dans la ville de Oakgrove suite à la séparation de leurs parents, vont découvrir Thorngrove, le manoir qui abrite une sanglante légende sur des jumelles.

Outre l'ambiance angoissante du livre, et donc parfaite pour la saison ?, l'auteure nous transporte avec Maddie et Meadow.

C'est avec elles que nous faisons les découvertes. J'ai aimé vivre ses découvertes avec elles.

Puis les esquisses qui s'agrandissent au fur et à mesure des chapitres ? absolument génial !

L'ambiance, bien que, vous l'aurez compris, un peu angoissante, ce livre n'en reste pas moins addictif.

Il y a juste ce qu'il faut de "oouuhhh! J'ai eu peur!", sans pour autant devoir dormir avec toutes les lumières allumées ? (vous reconnaîtrez la trouillarde qui séjourne en moi).

Le livre est écrit de façon à ce que ce soit Madeline qui parle.

Néanmoins, régulièrement, il y a des chapitres du point de vue de Meadow, et aussi des extraits des journaux intimes des jumelles.

J'ai trouvé ça pas mal, puisque de cette façon, on a les points de vue des personnages principaux, et l'on découvre aussi le code que les sœurs jumelles utilisaient dans leurs journaux intimes. J'ai adoré ça !

Mon seul (tout petit regret) : la fin est un tout petit peu trop brusque à mon goût, trop rapide, et jaurais aimé quelques pages de plus ? Mais coup de ? quand même ! Je recommande !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Avalone76 2019-10-08T09:36:41+02:00
Lu aussi

C'est le premier livre de ce genre que je lis et je dois dire que j'ai beaucoup aimé. Il se lit facilement ( lu en une soirée ) par contre j'ai du dormir la lumière allumée ^^

Afficher en entier
Commentaire ajouté par revesurpapier 2019-10-03T22:21:01+02:00
Argent

https://revesurpapier.blog4ever.com/thorngrove-de-cecile-guillot-1

Après la séparation de leurs parents, Madeline et Meadow viennent vivre à Oakgrove dans le Wisconsin, avec leur mère et leur grande cousine Crystal. Les filles changent donc de lycée. Si l'intégration semble bien se passer pour Meadow, Madeline et son mauvais caractère ne se font pas que des amis. La jeune fille se lie pourtant d'amitié avec Blaine, grâce à un projet d'histoire sur lequel ils travaillent et qui les fait s'intéresser aux légendes de Thorngrove, un vieux domaine qui date de 1889 et qui est désormais à l'abandon...

Dans ce roman, l'auteure nous présente deux sœurs très différentes. Madeline est plus impulsive que sa sœur et s'emporte assez vite. Leur situation familiale n'y est pas pour rien et on découvre une adolescente en colère. Toutefois, Madeline est aussi cette héroïne qui protège sa petite sœur, qui veille à ce que personne ne lui fasse de peine. Meadow nous semble bien plus fragile, plus douce que sa sœur. Mais pas seulement. Aussi mignonne et attachante soit-elle, Meadow est différente, et son comportement peut parfois être mi-étrange mi effrayant.

Si Madeline et Blaine ont trouvé le projet parfait pour leur cours d'histoire, leurs recherches ne nous rassurent pas le moins du monde. Thorngrove est le genre de lieu qui a des choses à raconter, qui a un passé, et l'auteure nous présente peu à peu son histoire à travers l'enquête de Madeline, qui reste très impliquée. On découvre les légendes urbaines et on plonge doucement dans une atmosphère oppressante.

C'est une lecture particulièrement mystérieuse et plusieurs éléments viennent nous déstabiliser au cours de la lecture. Il y a d'abord le point de vue de Meadow. Ce sont des chapitres très courts, mais qui renferment des pensées plutôt étranges, parfois sombres. Il y a ensuite les extraits des carnets de mystérieuses sœurs jumelles qui ont vécu à Thorngrove. Là encore, ces passages ne nous laissent pas indifférents, aussi courts soient-ils. Tout n'est pas clair tant que tous les éléments ne sont pas réunis, mais cela ne manque pas de nous faire frissonner. Puis, le dernier élément vient de la mise en page. Des branches s'entortillent et prennent place sur nos pages au fil de la lecture ...

C'était sans compter les évènements étranges, les mauvais rêves et le Mal qui s'installe. On ne sait pas où nous mène cette mystérieuse lecture mais tout comme Madeline, on a plus qu'une envie, c'est aller au bout des recherches. L'auteure nous entraîne sans aucun mal auprès de ces adolescents et l’ambiance soignée fait toute la différence. Je dois avouer que j'ai été tout à fait surprise par la fin de ce roman que je n'imaginais pas aussi sombre. Une fois les pièces du puzzle à leur place, les révélations sont des plus inquiétantes. Si j'aimais cette lecture délicieusement frissonnante, ce final inattendu m'a clairement fait froid dans le dos autant qu'il m'a bouleversée...

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode