Livres
454 579
Membres
402 897

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

– Au fait, reprit Kellan au moment où Griffin s’éloignait, tu pourrais arrêter de te balader à poil au milieu de l’appart de ma copine ? Je préférerais qu’elle ne voie pas d’autre paquet que le mien, si ça ne te dérange pas.

J’écarquillai les yeux et regardai Griffin sans le vouloir.

– Si elle regarde d’autres zobs que le tien, c’est un problème entre elle et toi. Hulk a besoin de respirer.

Kellan se mordit la lèvre pour ne pas rire et je plaquai une main sur ma bouche. Il nous regarda tous les deux d’un sale air avant de regagner la chambre d’Anna, et Kellan et moi éclatâmes de rire dès qu’il ferma la porte.

– Hulk ? parvins-je à articuler entre deux éclats de rire. Il devient vert quand il grandit ?

– Je n’espère pas, répondit-il en se tenant les côtes, mais viens, allons-nous-en avant de le savoir.

Afficher en entier

– À quoi ça sert d’être une rock star si je ne peux pas me taper les groupies ?

– Je croyais que le but était de jouer de la musique, grommelai-je presque malgré moi.

Malheureusement, Griffin m’entendit.

– Non, non, le but est bien de choper autant que possible.

Afficher en entier
Extrait ajouté par maya18 2012-12-23T23:45:16+01:00

"Oui, je vais avoir une fille." Elle secoue la tête.

"Il n'y a juste pas moyen que je mette un autre Griffin sur cette terre."

(selon ma traduction)

Afficher en entier
Extrait ajouté par maya18 2012-12-23T23:48:59+01:00

"Oui, il y a eu des fois où l'école a été la dernière chose que j'avais en tête."

Denny et moi tournons ensemble notre regard vers Kellan en train de parler à Troy au bar. Souriant d'un air satisfait, Denny se retourne vers moi.

"Oui, je sais." Juste quand je commence à sentir un sentiment de culpabilité monter en moi, il rigole.

"C'est un miracle que tu sois diplômée."

Son humour apaisant mes sentiments, je le cogne sur la poitrine.

"Silence, toi."

(selon ma traduction)

Afficher en entier

– Si ça peut te consoler, une fille m’a embrassée il y a environ deux semaines.

Il eut un petit sourire diabolique et posa sa tête sur mon épaule.

– Tu as toute mon attention. Parlons plutôt de ce baiser.

J’étais en train de rire quand j’entendis le verrou, et je regardai vers la porte d’entrée en me demandant pourquoi Anna avait finalement décidé de rentrer. Mais en voyant qui était là, j’arrêtai de rire immédiatement. Je pense que j’arrêtai même de respirer. Denny me lâcha immédiatement et une voix froide remplit la pièce.

– Je me sentais coupable d’avoir manqué notre anniversaire, et on avait une pause entre deux concerts. Matt avait envie de me tuer mais je me suis dit qu’il fallait que je vienne te voir.

Je restai bouche bée en voyant Kellan dans le couloir. Les yeux plissés, il nous fixait Denny et moi comme s’il voulait que l’on prenne feu.

– Je voulais te faire une surprise, dit-il d’une voix blanche. Tu es surprise ? Parce que moi, oui.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/

Afficher en entier

– Quoi ? Je peux bien mettre mes lèvres sur ta…

Je mis une main sur sa bouche et regardai vers la table voisine : toutes les filles s’étaient subtilement penchées en avant pour entendre ce qu’il disait.

– Kellan ! sifflai-je.

Il retira ma main de sa bouche, sans en démordre.

– Mais je ne peux pas profiter de ta sucette ?

Je souris sans pouvoir m’en empêcher. Il fronçait les sourcils en me faisant des yeux de chien battu, et c’était sexy à mourir. Résignée, je glissai la sucette dans sa bouche en soupirant.

– Tu pourrais au moins demander la permission.

– Je ne pensais pas que je devais demander l’autorisation pour sucer ton… bonbon.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Folize 2014-10-11T16:07:55+02:00

Il soupira en passant ses bras autour de ma taille.

– Ça va me manquer de ne pas te conduire à la fac tous les jours. Ce sera presque le moment de ta remise de diplôme quand je reviendrai.

Mon cœur se serra mais je me forçai à sourire.

– Au moins, tu seras rentré à temps pour me voir traverser la nef et assister à la cérémonie.

– J’adorerais te voir traverser la nef.

Mon cœur se mit à battre un peu plus vite tandis que je me demandais si on parlait bien de la même chose. Je cherchais quelque chose à dire quand Kellan aperçut le paquet rouge sur la table.

– C’est quoi ?

– C’est pour toi. Disons que c’est un cadeau de départ.

– Il ne fallait pas, tu n’as pas beaucoup d’argent.

Je me collai contre son dos et le poussai vers la table.

– Il y avait une offre spéciale. Et puis, c’est un peu un cadeau pour nous deux.

– C’est des menottes ? demanda-t-il en avançant lentement vers la table. T’as pris celles avec la fourrure ? Parce que c’est vraiment agréable sur…

– Non ! m’exclamai-je en lui donnant une tape derrière la tête.

Il rit en attrapant le paquet, tandis que j’étais déjà en train de l’imaginer menotté sur mon lit…

Afficher en entier

– Kellan… Puisqu’on a dit qu’on faisait ce truc de l’honnêteté à tout prix, j’ai quelque chose à te dire.

– Tu as cambriolé une banque ?

– Non.

– Un sex shop ?

– Non, je n’ai rien cambriolé du tout.

Afficher en entier

– Y a un câlin de groupe et je ne suis même pas invité ?

Rachel et Jenny rirent et je lui donnai un petit coup dans l’estomac. Il attrapa ma main et vint se coller à moi pour m’embrasser, et je me laissai faire en oubliant la présence des autres. Je gémis doucement quand sa langue frôla la mienne, et des rires nerveux me parvinrent, mais je les ignorai. Ce fut la voix de Griffin qui me ramena sur terre.

– Bon, on joue ou on baise ?

On s’écarta l’un de l’autre et Griffin sourit en posant sa main sur sa braguette.

– Moi, tout me va, c’est juste pour savoir quel instrument je dois sortir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Stelly97 2014-08-09T06:08:41+02:00

« Vas-y… Jouis pour moi.

Sans parvenir à croire que je venais de dire une chose pareille, je glissai « enfin un doigt sous le tissu.

C’est alors que j’entendis quelque chose qui me fit l’effet d’une douche froide. Kellan cessa de respirer de manière aussi irrégulière et il y eut un bruit étouffé, « puis je l’entendis parler à quelqu’un à voix basse.

– Je vais prendre une omelette, merci.

Je me cachai rapidement sous la couette, comme si on venait juste d’être surpris en pleine action.

– Kellan Kyle ! Tu es au restaurant ? »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode