Livres
443 604
Membres
379 374

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Schweppy 2015-03-09T21:26:06+01:00

Je rêve de toi quelques fois... A propos de ce à quoi tout cela aurait ressemblé si Denny n'était pas revenu, si tu étais à moi. Te tenir la main, traverser le bar avec toi à mon bras... Ne plus avoir besoin de cacher quoi que ce soit. Dire au monde entier que je t'aime.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lylly 2015-01-26T21:03:13+01:00

Elle me tendit la sangle, et mes doigts tremblaient lorsque je la pris. La guitare était parfaite, délicate mais robuste, et il y avait un large cercle en diamant au centre qui brillait sous les lumières. C’était moi, et c’était Kiera… l’incarnation parfaite de ce que nous étions, ou plutôt, de ce que nous ne serions jamais. Je ne pouvais pas imaginer quelque chose de mieux à lui offrir, pour l’aider à se rappeler de moi, et de ce que nous avions traversé.

''Je vais la prendre'', murmurai-je, sans même jeter un œil au prix.

''Excellent'', s’enthousiasma la femme. ''Je vais vous encaisser.''

Alors qu’elle s’éloignait, Evan s’approcha de moi.

''Kellan… tu ne peux pas t’attendre à ce qu’elle porte ça. C’est trop flagrant.''

Je secouai la tête en regardant la lueur émanant du diamant.

''Je ne m’attends pas à ce qu’elle le fasse. Je ne m’attends à rien. Mais c’est ce que je veux lui donner.''

Mes yeux s’embuèrent quand je tournai mon regard vers lui.

''C’est comme ça que je veux lui dire au revoir.''

source : Boulevard des Passions

Afficher en entier
Extrait ajouté par NightShades 2015-03-10T12:26:37+01:00

- " Tu vas bien ?" finis-je par lui demander.

Alors que je l'observais, la tension semblait se dissiper de son corps.

- "Ouais, merci, Kellan... merci les gars". Elle regarda chacun d'entre nous, puis ses yeux se posèrent sur Griffin, se tenant toujours à ses côtés " Tu peux enlever ta main de mes fesses maintenant, Griffin."

Afficher en entier
Extrait ajouté par NightShades 2015-03-08T15:58:03+01:00

Griffin fronça les sourcils et tira la tronche " Ton sens de l'amitié est faussé. Est-ce qu'on est pas supposés tout partager ? " dit-il en haussant les épaules.

Evant, Matt et moi lui répondirent d'une seule voix " NON".

Evan et moi riions lorsque Matt ajouta " Personne n'a envie de partager quoique ce soit avec toi , cousin. En fait, tu devrais même partager un peu moins pour éviter que cette merde se propage à travers tout Seattle".

Griffin lança un regard noir à Matt. " Putain tu es tellement drôle que j'en ai mal aux côtes".

Matt lui répondit d'un air des plus sérieux : " La Syphilis n'est pas un sujet à prendre à la légère, mec".

Griffin chercha autour de lui n'importe quoi à jeter à son cousin, mais la seule chose à portée de main était sa guitare. Il choisit alors un des cailloux dans la rue qu'il jeta en direction de Matt. " Je n'ai pas chopé cette merde !" Je suis complétement clean, mec. Je me suis fait testé la semaine dernière".

Alors que Matt se moquait de lui, Griffin fonça les sourcils d'un air confus.

" Et putain pourquoi j'aurais ce truc là ? Je bois du jus d'orange tous les jours".

On stoppa net ce que l'on était en train de faire et le fixa, abasourdis.Bon dieu de quoi était-il en train de parler ? Matt fut le premier à comprendre.

Plié en deux tellement il riait fort, il hoqueta " la Syphilis, du con ! Pas le scorbut. "

Griffin demeurait confus, mais Evan et moi étions morts de rire, à la limite de l'hystérie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par NightShades 2015-03-08T16:42:49+01:00

Mater les gens faire l'amour c'était bizarre. Excitant, mais bizarre.

Je commençais à imaginer Kiera dans la scène. Sans les étranges créatures vertes et ces stupides casques. Je l'imaginais seule... avec moi. Je m'imaginais embrassant son oreille, léchant son cou, suçant son téton. J'imaginais que c'était mes doigts qui glissaient en elle, ressentant à quel point elle était mouillée, à quel point elle était prête pour moi... J'avalai une gorgée de ma bière, passa la langue sur ma lèvre inférieure, et là, désirant que Kiera soit celle qui me touche, je passai mes dents sur ma peau sensible. Bon Dieu, ce stupide porno était en train de me faire bander. J'aurais dû arrêter de le regarder, et aurais dû définitivement arrêter de penser à Kiera de cette façon.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Schweppy 2015-03-09T21:21:10+01:00

Elle était ma plus grande douleur, et mon seul espoir de salut. Elle était la seule à pouvoir guérir le trou dans mon cœur. Un trou qu'elle avait fait elle-même.

Afficher en entier
Extrait ajouté par NightShades 2015-03-08T17:05:21+01:00

Au diable Denny. Au diable Matt et Griffin.

J'allais la jeter sur le sol et nous ferions l'amour ici avec ce stupide film de cul en fond sonore.

Et elle ne me le pardonnerai jamais.

Je ne me le pardonnerai jamais.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Schweppy 2015-03-06T22:51:52+01:00

"C'est bon. Pars. Denny a surement remarqué ton absence maintenant"

Et c'est avec lui que tu veux être non ? J'ai pas besoin de ta sympathie. J'ai besoin de ton amour. Mais ça, tu ne me le donneras jamais. Kiera fit demi-tour et sortit, me laissant seul.

Encore une fois.

Afficher en entier
Extrait ajouté par NightShades 2015-03-08T16:57:12+01:00

J'essayais de me rappeler pourquoi je ne pouvais pas m'approcher et toucher ce téton pointant sous son débardeur.

Pourquoi je ne pouvais pas l'allonger et la prendre.

Et en cet instant, je ne pouvais me rappeler de rien excepté à quel point j'aimais le contact de sa peau contre la mienne.

J'avais envie d'elle. Maintenant

Afficher en entier
Extrait ajouté par Folize 2016-05-31T22:18:31+02:00

Pendant tout notre set, je guettai la porte. Denny allait arriver d'un instant à l'autre. Je me demandais s'il avait changé physiquement à quoi ressemblait sa copine. J'imaginais une petite blonde.

La chanson qu'on était en train d’interpréter était une des préférées des fans. Partout où je regardais, les gens chantaient en chœur. Je posai un pied sur le haut parleur et me penchai en avant pour permettre aux filles du premier rang de me toucher. C'était la pagaille totale mais la joie sur leurs visages me fit sourire à mon tour. C'était agréable de rendre les gens heureux.

J'étais en train de passer lascivement une main sur mon ventre quand je ressentis le truc le plus étrange du monde. C'était comme si la foudre était sur le point de frapper et que l’air était chargé d’électricité statique. Il faisait chaud dans le bar et pourtant, j'avais la chair de poule. Mes yeux se dirigèrent automatiquement vers la porte et j’aperçus une fille que quelqu'un tirait par la main entre les clients. Je n'arrivais pas à voir qui c'était, seulement à capturer de brefs aperçus de la femme-mystère, mais ça me suffit pour comprendre qu’elle n’était pas comme les autres. Je voyais des centaines de filles tous les soirs, certaines quelconques, d'autres assez belles pour faire la couverture des magazines. Mais cette fille-là... même dans la foule, il y avait quelque chose en elle qui me touchait. Tellement que j'avais du mal à continuer le concert. J'étais sûr de mettre trompé dans les paroles que je venais de chanter.

J'avais du mal à respirer et la tête qui tournait, comme après avoir reçu un énorme coup de point dans l'estomac. Qu'est ce qu'il pouvait bien y avoir chez elle qui me faisait un effet pareil? Je n'en étais pas sûr mais ça me faisait complétement flipper.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode