Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Tiboude : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Léger comme une plume, Tome 1 : Raide comme la mort Léger comme une plume, Tome 1 : Raide comme la mort
Zoe Aarsen   
J'ai acheté ce livre par hasard,le résumé étant prometteur (et compensant la couverture qui est franchement laide). J’espérais trouver un bon livre mais là j'ai trouvé bien bien plus que ça;ce livre est juste GÉNIAL.

L'écriture d'abord : c'est une des écritures les plus agréables que j'ai jamais lu !
L'auteur a un talent incroyable : vous commencez votre lecture après avoir lu le résumé du livre, qui annonce la mort d'Olivia; vous lisez le premier chapitre qui annonce à nouveau la mort d'Olivia,vous savez donc dés la deuxième page qu'Olivia va mourir ... et pourtant quand sa mort arrive vous restez effarés ; j'ai dû littéralement garder la bouche ouverte cinq minutes au moins avant de penser à la refermer!
Je ne sais pas comment l'auteur arrive à faire ça, mais elle le fait merveilleusement bien.

Le livre se lit extrêmement rapidement,on ne s'ennuie pas une seule seconde.
Il n'y a aucuns temps longs ,aucunes descriptions inutiles, passages un peu moins intéressants,non rien;TOUT, absolument TOUT est passionnant dans ce livre.
Le roman possède une vraie ambiance, le monde crée par l'auteur semble être réel, j'avais vraiment l'impression que la ville décrit par l'auteur pouvait exister.

C'est d'ailleurs grâce à cette impression que l'auteur nous prend à son jeu : le suspense est omniprésent, on dévore le roman pour avoir la réponse à toutes nos questions mais finalement, plus on avance dans notre lecture,plus de nouvelles questions apparaissent,et nous plongent dans un doute constant.
J'avais beau essayé de deviner ce que l'auteur avait en tête, je n'arrivais pas à savoir (et n'arrive toujours pas) où elle veut nous emmener : les évènements sont t-ils vraiment surnaturels, ou bien essaye t-on de piéger McKenna; y a t’il une explication logique comme le prétend le père de McKenna?
Y a-t’il vraiment des esprits ? Y a-t’il un lien avec Jennie?
Il y a en tellement d'autres que je m’arrêterai là; je vais déjà essayer de trouver la réponse de celle ci,ce sera un bon début!

Concernant l'histoire,l'idée du jeu "Léger comme une plume raide comme la mort" est vraiment excellente,et bien qu'elle puisse paraitre un peu basique,c'est loin d’être le cas :elle apporte un vrai quelque chose au livre.

Les évènements s'enchainent,et à l’intrigue principale,se mêle d'autres intrigues ( notamment celle concernant la mort de Jenna,ou même celle concernant un éventuel lien Violet /Trey).
C’est ces petites intrigues qui donnent le petit plus à ce livre, et font qu'il se retrouve dans ma liste de diamant et non ma liste d'or.


Les personnages sont également un gros points forts du livre ( en fait,ce livre n'a que des points forts!), ils sont vraiment agréables à suivre : McKenna est une héroïne que j'ai adorée; elle est simple,n'a rien d'extraordinaire, elle pense comme n'importe quelle fille de son âge (et du mien =) ) et c'est extrêmement agréable parce que je me suis totalement identifié à elle.
Elle n'est pas naïve,ni lente à la déduction,mais en même temps elle n'est pas extrêmement courageuse ou brillante, ce qui ne la rend pas banale mais terriblement attachante.Cette simplicité ajoute de la légèreté au livre,et le rend encore une fois beaucoup plus crédible.

Et puis il y a Trey : lui aussi je l'ai adoré ;il est intelligent (point très positif),a un coté mystérieux (qui m'a un peu fait peur j'avoue : j'en suis venue à me demander si il n'était pas du côté de Violet,avant de changer d'avis bien sûre,mais là encore l'auteur nous empêche d'avoir toutes certitudes ).
Mon côté romantique a été plus que satisfait par leur histoire d'amour,(j'aimais bien Henri mais il ne fais CLAIREMENT pas le poids face à Trey!);même si il serait grand temps qu'ils passent à la vitesse supérieure et qu'ils discutent un peu de leurs sentiments ( sans grande déclaration d'amour éternelle pourrie par contre !! ce ne serait vraiment pas dans le style du livre).

Sinon,j'ai aussi beaucoup aimé Misha,et appris à apprécier Candace au fur et à mesure, parce que j'avoue qu'au début je la prenais franchement pour une débile.
Je l'ai regardé autrement par la suite donc [spoiler]sa mort m'a touchée,mais elle était essentielle pour l'intrigue,donc au final,je n'ai pas eu tant de peine que ça[/spoiler].

Par contre ce rebondissement est à nouveau une surprise: je savais que ça allait se produire,et pourtant quand c'est arrivé,j'ai quand même été totalement effaré.

Et puis il y a Violet: sans grande surprise (c'est la dernière fois que j'utilise ce mot dans mon commentaire promis!) je la déteste.
Franchement,elle me dégoute,et contrairement à McKenna,qui est bien trop indulgente,ne me fais pas DU TOUT pitié (pauvre pauvre petite Violet qui ne contrôle rien et n'y peux rien: mes fesses oui pour rester polie, j’espère qu 'elle va avoir ce qu'elle mérite dans le prochain tome).
Je ne parlerai même pas d'elle et Pete ( alors lui!!! : sa copine vient de mourir et lui il sort avec ....).

Le seul petit (tout petit défaut du livre) est peut être la réaction des élèves et camardes d'Olivia :tous le monde passe quand très vite à autre chose après sa mort notamment ses amies (comme Misha par exemple : à sa place,si je perdais ma meilleure amie je pense que je serais plus malheureuse).

Mais je préfère que ce soit comme cela finalement,parce que ce n'est peut être pas totalement crédible,mais bien plus agréable que si l'on avait dû voir les personnages pleurer Olivia,alors que l'on avait pour notre part pas eu le temps de s'attacher à elle.

La fin est dans la continuité du livre:elle nous laisse ébahie, des questions plein la tête,et avec l'envie obsédante de lire la suite : c'est un calvaire de devoir attendre la sortie d'un livre,vous savez tous ce que c'est!!

Il ne me reste plus qu'à attendre la sortie du prochain tome (faite que celui ci sorte rapidement !!!!!!),j'ai tellement hâte d'avoir la réponse à toutes les questions que je me pose !

Je finirai en conseillant fortement de ce livre,vous l'aurez devinez.
Je ne sais pas si il vous fera autant d'effet qu'à moi,peut être le trouverez vous ennuyeux,pas du tout réaliste ou je ne sais quoi d'autre, mais pour ma part,il est maintenant rangé avec mes autres livres à lire,relire et ne pas oublier!

par jujulili
Nous les menteurs Nous les menteurs
E. Lockhart   
Quelle lecture ! J'ai lu ce livre en une fois et je suis restée un bon moment assise sur mon lit sans savoir quoi faire une fois terminé. Malheureusement pour avoir récemment vu un film assez similaire, j'avais très vite deviné la fin mais j'ai continué ma lecture en priant pour me tromper.
C'est vraiment une lecture facile et addictive qui m'a entraîné et passionné tout du long. Je ne pensais pas m'être autant attaché aux "menteurs" mais les émotions qui me sont tombés dessus à la fin m'ont fait prendre conscience de la sympathie qu'ils ont fini par m'inspirer.
Il y a tellement à dire sur ce livre, je pourrais en parler pendant des heures mais évitons les spoliés.
Disons simplement que ce livre vaut le détour et que si vous avez envie d'une bonne lecture vous devriez choisir celui ci. Bonne lecture !

par Nemesris
Le Château des brumes Le Château des brumes
Kerstin Gier   
Je ne sais vraiment pas quoi dire, c'est comme d'habitude du grand art à la Kerstin Gier.

L'univers d'une beauté à couper le souffle, les personnages plus humains que nature, le scénario avec ses plots-twists imprévisibles en veux-tu en voilà, le style d'écriture à la fois léger et rempli d'émotions, l'humour caractéristique de Kerstin Gier et j'en passe...

Bref, une histoire unique en son genre que j'ai dégustée de la première à la dernière page.

par Ninim
Sadie Sadie
Courtney Summers   
Je viens tout juste de terminer ma dernière page et de fermer le livre et... wouah je suis sans mot une vraie claque, je ne m'attendais pas à cette tournure en choisissant ce livre.

Courtney Summers à très bien écrit ce livre, on ressent les émotions de Sadie, son chagrin, ses peines, sa colère, son désir le plus profond.

"Sadie" me fait énormément penser aux téléfilms américains avec un mélange d'affaires criminelles, la construction du roman est très bien pensée avec d'un côté les chapitres podcasts vraiment addictifs et de l'autre les chapitres du point de vue de Sadie.

Je ne peux expliquer le contenu du roman sans spoiler les choses, le résumé suffit à vous lancer dans la lecture de ce livre poignant.

"Sadie" mérite tellement d'être dans les mains et dans le coeur de tout le monde car il traite de sujets difficiles.
Le choix de la couverture est très bien pensé car elle est la voix et la force de chaque filles.

Ce fut une lecture addictive et puissante.
La fin m'a laissé dans la frustration, l'énervement, le bouleversement puis après mûre réflexion, cette fin correspond bien à l'histoire et la réalité de ce monde...
Aussi libres qu'un rêve Aussi libres qu'un rêve
Manon Fargetton   
Ce fut une agréable lecture!
L'histoire est intéressante, original et l'idée qu'il s'en retire est pertinente!
Il est vrai que nous nous plaignons des inégalités au point de vu des études et des métiers, mais que ferions nous si jamais notre avenir était déjà préétablie d'après notre mois de naissance?
Même si il m'a manqué un petit quelque chose dans ce livre, comme par exemple une plus grande expression des sentiments des personnages, je ne regrette pas ma lecture!!
De plus, pour la petite anecdote, j'ai emprunté ce bouquin à la biblio et il était dédicacé par l'auteur!!! Ca fait toujours quelque chose !!


par Ario
Pari risqué Pari risqué
Belinda Bornsmith   
J'ai adoré ! Je ne connaissais pas cet auteur avant ce livre mais j'aime son style :-)
A quand un tome sur Bethany et Cruz :-)
Letters to the Lost, Tome 2 : PS : Je ne te l'ai jamais dit Letters to the Lost, Tome 2 : PS : Je ne te l'ai jamais dit
Brigid Kemmerer   
Ce livre est un énorme coup de coeur. "More than we can tell" m'a tellement touchée que je sais que je vais le relire encore et encore.

Déjà dans "Letters to the lost" Rev est un personnage qui m'avait beaucoup intriguée et émue. C'est donc avec impatience que j'ai commencé ce bouquin, voulant en connaître plus sur ce personnage si particulier. Autant dire que ce n'était pas une déception : son point de vue, son histoire et sa personnalité m'ont énormément touchée et je dois dire que je me suis beaucoup attachée à ce personnage.

Emma quant à elle (bien qu'à certains moments était un peu agaçante) est une protagoniste originale, de part sa passion et sa façon d'être. J'ai beaucoup aimé me plonger dans son monde et sa passion pour les jeux en ligne qui est un sujet que je ne connaissais pas vraiment.

J'étais totalement captivée par ma lecture et ce, tout le long du livre, que je n'ai même pas vu les pages défiler.
"More than we can tell" aborde des sujets lourds mais délivre un magnifique message et une histoire qui me restera longuement en tête.

par AllieEarl
La Couleur du mensonge La Couleur du mensonge
Erin Beaty   
La couleur du mensonge… sa magnifique couverture, son résumé un peu trop détaillé, mais particulièrement intrigant… Voilà un titre qu’il me tardait de recevoir, et une histoire que je me languissais de dévorer ! Je n’ai pas attendu : je me suis jetée dessus sans tarder et je l’ai terminé très rapidement. Ce premier tome s’est révélé être un page-turner bourré de surprises.

Sage vit à la charge de son oncle et sa tante. Pour une fille telle qu’elle, le seul choix dont elle dispose est celui du mariage. Pourtant, Sage ne l’envisage pas un instant. Son caractère impétueux et son don aigu pour analyser les autres font d’elle une personne difficile à contenter. Un jour, son oncle lui annonce qu’il a réussi à lui obtenir une entrevue avec la marieuse la plus cotée du pays. Même si elle n’en a pas la moindre envie, Sage se plie à sa décision et rencontre donc Maitresse Rodelle. Mais on ne se débarrasse pas aussi facilement de sa langue bien pendue, et Sage n’est pas une fille qui se plie aux règles élémentaires. Plutôt que de lui trouver un mari, Maitresse Rodelle la prend comme apprentie. Les voilà bientôt à sillonner les routes afin d’accompagner de jeunes célibataires vers la capitale où elles seront mariées aux plus beaux partis du royaume. Escortées par une troupe militaire aux intentions douteuses, Sage va se lancer dans une aventure des plus inattendues.

Ce qui m’a d’abord séduit dans La couleur du mensonge, c’est son cadre bien particulier. Un univers aux allures médiévales, tout en se retrouvant dans la peau d’une apprentie entremetteuse… ça me plaisait énormément ! Il m’est très vite apparu que ce titre ressemblait à certains ouvrages de fiction historique, tout en apportant un vent bienvenu de nouveauté et d’une certaine modernité.

On le remarque surtout à travers Sage, une héroïne qui ne s'en laisse pas compter, opiniâtre avec un caractère de feu. Fine observatrice, elle m’a impressionnée plus d’une façon. Elle m’a fait penser à un petit animal sauvage qui mord parfois la main qu'on lui tend.

On suit également Ash et Queen, deux hommes chargés d’escorter les jeunes filles jusqu’à la capitale. Il y avait quelque chose chez Ash qui me dérangeait, sans que je parvienne à mettre le doigt dessus. En revanche, j’ai eu un faible pour Queen (quand vous aurez lu le livre, vous comprendrez l’ironie de la situation).

Là où Sage s’avère trop prompte à passer aux conclusions, Queen, lui, se montre trop pressé dans chacun de ses actes. Les histoires de Queen et de Sage sont différentes en tout point, mais leur route finit par s'entrecroiser par la force des choses. Et ça donne quelque chose… d’intéressant, je dirais !  

La prise en main du roman n’a pas été sans quelques difficultés, en ce qui me concerne. Le début, avec sa légère surcharge de plans stratégiques, m'a paru un peu difficile à intégrer. Mais après une centaine de pages, toutes les pièces du puzzle se mettent en place et j'ai pris énormément de plaisir à découvrir cette histoire.

L'univers créé par Erin Beaty est fourni, la psychologie des personnages bien amenée et sans artifices. L'auteur nous les présente tels qu'ils sont et nous offre des dialogues particulièrement percutants.

Au niveau du style et du contexte, j’ai beaucoup pensé à The Curse qui est une saga que j'affectionne énormément. Ça bouge dans tous les sens, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Erin Beaty joue avec nos nerfs, les personnages rusent, mentent et se cachent de lourds secrets. La manipulation atteint un tel niveau qu'au bout du compte, on ne sait plus très bien qui manipule qui. 

Quand on parvient au point de rupture où les masques s'abaissent, c'est la confusion qui règne. J'ai commencé à revenir en arrière pour relire certains passages et faire la lumière sur des dialogues un peu nébuleux. Une chose est certaine : les personnages cachent sacrément bien leur jeu. Et c’est sans doute ce que j’ai le plus aimé dans ce premier opus !

En résumé, stratégies militaires et paranoïa sont de mise. La couleur du mensonge est un roman qui s’apprivoise, où la vérité se mérite. Ne croyez pas tout ce que vous lisez, vous risqueriez de tomber dans le panneau, comme moi ! Ici, tout le monde cherche à en apprendre sur tout le monde. Les personnages rivalisent de ruses pour découvrir ce que cachent leurs interlocuteurs. Prêts pour une aventure où les mensonges sont au cœur de toutes les préoccupations ?


Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/fantasy---merveilleux/la-couleur-du-mensonge-erin-beaty
Victorian Fantasy, Tome 2 : De velours et d’acier Victorian Fantasy, Tome 2 : De velours et d’acier
Georgia Caldera   
https://mabiblio1988.wordpress.com/2017/03/17/victorian-fantasy-tome-2-de-velours-et-dacier-georgia-caldera/

En bref :
Une histoire passionnante qui a su me tenir en haleine du début à la fin. Des personnages mystérieux, les retrouvailles avec d’anciens personnages, des secrets… tout est réunis pour passer un agréable moment.
Si à la fin du premier tome, j’avais deviné l’identité d’un des personnages principaux, ce n’est pas le cas ici. Georgia Caldera se laisse la possibilité de poursuivre avec deux personnages différents. J’ai ma préférence, bien évidemment, mais attendons de voir.

Le moins :
Je n’en ai pas. Ce livre est un véritable coup de cœur.

Le plus :
Georgia Caldera donne la possibilité à ces deux personnages principaux de prendre le temps de se connaître, de s’apprivoiser avant de décider de leur avenir commun ou non.
Les 100, Tome 1 Les 100, Tome 1
Kass Morgan   
Un bon livre mais pas assez d'action, il manque de rythme.
De plus j'ai fait l'erreur de commencer à regarder la série TV avant d'attaquer la lecture, du coup, je préfère 100x plus la série que le livre.
Dommage

par Adèle