Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ticia87 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Noblesse oblige, Tome 5 : Le Baron mis à nu Noblesse oblige, Tome 5 : Le Baron mis à nu
Sally MacKenzie   
Deux histoires pour le prix d'une....que du bonheur!
L'auteur a su me captiver et m'attacher à Grace et à David dont l'issue de leur amour a déjà été relaté dans le tome précédent (c'était une de mes inqiétude en commençant ce livre). La surprise (plus qu'agréable soit dit en passant) est surtout venue de lady Oxbury (Kate) tante de Grace et de Mr Wilton (Alex) oncle de David. Et c'est sans aucun moment d'ennui que j'ai lu ce tome.
A LIRE sans retenue.
Une femme dans la tourmente Une femme dans la tourmente
Nora Roberts   
Quand on commence ce livre, on peut se demander où l'histoire va nous emmener.
Et bien, dans un tourbillon d'actions et de rebondissements. Jusqu'aux dernières pages, on se cramponne au livre et on suit avec attention les aventures des deux personnages principaux.
Je l'ai déjà lu 2 fois !!!

par Marie-A
Hotwired, Tome 1 : Dérapage Contrôlé Hotwired, Tome 1 : Dérapage Contrôlé
Tracy Wolff   
Nic Medina est une star dans le milieu du tunning automobile, propriétaire d'un garage réputé, il s'occupe des voitures de A à Z. Et en plus d'être un pilote émérite, il a un charisme à couper le souffle. C'est d'ailleurs celui ci qui attire le jolie et timide Jordan la première fois qu'elle le voit, lors d'une course nocturne. Malheureusement Nic n'est pas assez rapide et se fait rattraper par son passé. Pour protéger les siens, il va être forcé, par un flic véreux, à voler une voiture. Le hasard fait que l'objet du délit appartient à la jolie rousse que Nic a vu la veille, après sa course. Leur première rencontre est plus qu' explosive, mais rapidement Nic et Jordan vont devoir faire front commun contre les gens qui en veulent à leurs vies... et ça, entre autre, ça crée des liens ..

Je ne savais pas vraiment de quoi parlait ce roman. Je reconnais que je me fie pas mal à mon instinct quand je choisis mes lectures. Je n'ai lu le quatrième de couverture que quelques minutes avant d'attaquer ma lecture. Et je dirais que celui ci fausse un peu la donne... je m'attendais à autre chose mais je n'ai absolument pas été déçue, bien au contraire ! Je connais et j'apprécie la plume de Tracy Wolff, et cette fois encore, elle nous montre son talent dans un autre domaine et j'ai vraiment aimé me plonger dans l'univers qu'elle a crée ici. On pourrait croire que l'intrigue policière est la principale, en fait j'ai trouvé qu'elle n'était là qu'en support. L'histoire de vol de voiture est l’élément déclencheur mais aussi le piment dans la relation entre Nic et Jordan. Avec celle ci, l'auteur nous tient en haleine, nous faisant tourner les pages sans nous en rendre compte. Et ce jusqu'à la fin. Mais outre ce fil conducteur passionnant, il y a une belle histoire d'Amour entre deux jeunes gens abîmés par la vie, et j'ai vraiment adoré la façon dont Tracy Wolff développe leur romance.

Dès les premières pages, on se doute que la vie de Jordan n'a pas été rose, qu'elle a vécu quelque chose qui l'a profondément et définitivement marquée. Mais c'est une jeune femme forte, qui veut aller de l'avant et qui tente de refaire ça vie malgré ses traumatismes. J'ai aimé son personnage, elle est intelligente, drôle et entêtée.

Nic aussi a été marqué. Son séjour en prison,les circonstance et les conséquences de celui ci l'on changé. Malgré son passé, il est devenu un homme honnête, droit et loyal. Ses proches sont sa priorité et il donnerait sa vie pour sauver la leur. Nic m'a ému dans sa manière d'être et de penser, c'est un bel homme dans tous les sens du terme.

L'entourage de Nic est chaleureux, fidèle et très drôle. Cela nous promet de belles histoires ^^

Pour résumer, j'ai adoré ce premier tome. L'auteur nous livre une histoire bien huilée, addictive et passionnante. Tracy Wolff ouvre une "portière" sur la suite, j'ai hâte de m'y engouffrer ;)

http://actuya.fr/drapage-contrl-hotwired-tome-1/

par BeaMars
Ikumen After, tome 2 Ikumen After, tome 2
Kazuma Kodaka   
http://lafetedesmots.blogspot.fr/2016/12/ikumen-after-tome-2-de-kazuma-kodaka.html

Deuxième et dernier tome de ce manga. J'avoue être assez surprise de constater qu'il n'y a que deux tomes. J'ai un peu un sentiment de manque à la fin du manga. Je me suis dit "vivement la suite" pensant qu'il y en aurait une. Et bien non. En même temps si la série avait continué, peut-être que cela aurait été lassant. Dommage au vue du thème abordé. Je pense que cela aurait été intéressant de voir la réaction des enfants et les parents leur expliquer ce qu'il en est de leur relation.

Concernant les dessins, certes ils ne sont pas exceptionnels mais je les trouve mieux que sur les précédents. J'ai beaucoup aimé les graphismes concernant Asakura. Ses réactions comme celles de Kentarô sont très bien mises en évidence non seulement par le texte mais également dans le dessin très expressif. Autre chose que j'ai apprécié, c'est le fait qu'on ne tourne pas en rond. Les personnages se cherchent mais pas pendant douze tome. Ils ne peuvent pas lutter contre leur sentiment.

Les personnages sont touchants chacun à leur niveau. Asakura semble pure alors qu'il ne l'est pas tant que ça. Il est très sensible et un peu naïf mais en a conscience sans parler de sa gentillesse et bonté. Kentarô n'est pas très doué et pense surtout à trouver une solution à ses problèmes qui ne l'arrange pas forcément. Quand aux enfants, je les adore. Ils m'ont bien fait rire. Entre leur innocence et leurs réflexions si honnêtes. Le mieux c'est leurs pères qui pensent les protéger alors qu'ils sont loin d'être bête ces enfants.

Les thèmes abordés restent autour de l'homoparentalité ainsi que la découverte de l'homosexualité mais pas seulement. Le regard des enfants est très important. Les parents réagissent comme tout le monde. Ils ne veulent que leur bien mais les enfants acceptent très bien la situation. Petit reproche mais partiel : leur relation est cachée aux yeux du monde sauf leur proche évidemment. On maintient la honte et c'est dommage. Même si cela reflète une réalité.

En bref, un second et dernier tome génial qui se lit très vite même trop à mes yeux. Je trouve la fin très bien. Elle nous laisse le loisir de choisir la suite à donner à ce couple attachant et à leur vie de famille.
Les Haut Conteurs, tome 2 : Roi vampire Les Haut Conteurs, tome 2 : Roi vampire
Oliver Peru    Patrick Mc Spare   
Bon livre, il est pas tout a fait a la hauteur du premier mais j'ai bien aimé quand meme.

par lilouze
Sky Link Sky Link
Yamada Shiro   
Tout d’abord un grand merci à Taifu comics pour ce beau partenariat et pour la gentillesse de leur accueil.

J’aime énormément la couverture de ce manga. Ses couleurs sont vraiment attirantes, et elle a un côté moderne, autant dans le décor de fond que dans les traits et apparences des personnages. Un côté sombre dans le décor, qui contraste également avec la beauté du ciel. Elle m’a tout de suite attirée. Les dessins d’ailleurs sont très agréables et jolis. Les profils ne sont pas toujours top, les nez sont parfois un peu bizarres, trop ronds, mais dans l’ensemble, ce sont vraiment de beaux dessins que j’ai beaucoup appréciés. Comme vous le savez, pour moi la qualité des dessins joue beaucoup dans mon accroche de l’histoire. Même si je peux passer outre, j’ai clairement plus de mal à m’y mettre si je n’aime pas le style des illustrations. Ici, la magie s’est faite d’emblée.

J’ai été un peu déstabilisée par le fait qu’il y a deux histoires dans ce manga. Pour le coup, je l’ai trouvé trop court. Je ne suis pas la seule, l’auteure elle-même affirme qu’elle aurait aimé avoir plus de place pour sa seconde histoire, et j’adhère. J’aurais adoré des histoires plus approfondies. La vitesse de ces deux récits qui s’enchainent fait que certains éléments manquent à mon goût. Par exemple, dans « Sky Link », on ne comprend pas vraiment qui est le jeune homme qui ne cesse de harceler Ritsu, ni pourquoi il le fait. C’est le genre d’éléments qui ont un peu manqué, je trouve.

Ceci dit, les deux histoires sont vraiment très touchantes et agréables à lire. La relation entre Ritsu et Shintarô, dans « Sky Link », est plutôt drôle et intéressante, elle comporte beaucoup de rebondissements. L’histoire porte bien son titre : « Sky Link », « lien du ciel ». Ritsu et Shintarô sont complétement opposés, et rien ne semble pouvoir les rapprocher. Shintarô, professeur d’économie, s’ingénue à vouloir parler à Ritsu, à lui affirmer qu’il est « son style », même si c’est un garçon, à vouloir se rapprocher de lui, mais Ritsu le considère comme un pique assiette et un gêneur qui le harcèle. Ce qui va les relier, c’est leur même passion et intérêt profond pour le ciel. Ils aiment regarder le ciel, et plus encore le photographier. C’est, finalement, ce qui va intriguer Ritsu et l’ouvrir à re-réfléchir sa façon de percevoir son professeur. Que cache-t-il derrière son air triste quand il regarde le ciel ? Derrière son amour pour cet élément qu’il semble partager avec lui ?

L’autre élément qui va les rapprocher, c’est le jeune homme qui harcèle et violente Ritsu, et contre lequel Shintarô va le protéger. C’est la partie peu claire de l’histoire, ce qui est dommage car j’ai bien aimé cet élément. J’ai pensé que Ritsu avait appartenu à un gang, quelque chose dans ce genre, qu’il avait quitté, ce que son tortionnaire n’est pas décidé à laisser passer. Mais je n’en ai pas de certitude, ce n’est pas dit. On a juste un dialogue de début qui nous indique quelques éléments : « Tu as changé d’avis ? Reviens avec nous. » ; « Tu connais l’expression « de force » ? » et « attrapez-le » qui montre qu’ils sont plusieurs même si on ne voit qu’une seule personne. J’ai aimé cet élément violent et perturbateur, sombre, de l’histoire. J’aurais vraiment apprécié qu’il soit plus développé, qu’il ait plus de sens, en fait. C’était pour moi une bonne idée qui renforce la personnalité sombre et mystérieuse de Ritsu.

La seconde histoire s’intitule « Toi à travers un kaléidoscope ». Elle est douce et touchante. Malgré tout, on y parle de violences scolaires, d’intolérance. Kazu a passé son enfance à protéger Yuki, un métisse dont la mère est anglaise et qui, du coup, est différent des autres, avec ses cheveux clairs et ses yeux bleus. Ces différences lui ont valu de souffrir de rejets, de moqueries et de violences, jusqu’à ce que Kazu, en l’apercevant, le prenne sous son aile. Depuis, Kazu a toujours fait passer les intérêts de Yuki avant les siens, allant jusqu’à refuser de lui faire part de son immense amour pour lui. Ses raisons ? Principalement, il souhaite le protéger de la souffrance qu’occasionnera le départ de Yuki, qui va retourner en Angleterre à la fin de sa scolarité, peut-être pour toujours…

Kazu est un personnage très mystérieux et renfermé, mais il a une âme de poète. Il aime les kaléidoscopes, parce qu’il trouve que la façon dont ils capturent la lumière et colorent les images est magnifique. La seule chose qu’il trouve plus belle que les images d’un kaléidoscope… c’est Yuki.

C’est donc une jolie histoire émouvante et touchante que nous avons là, avec un élément tragique bien mené. Comme l’auteure, j’aurais adoré que cette histoire prenne plus d’ampleur et soit plus longue… Elle parle de la développer dans un prochain manga, j’espère qu’elle le fera !

« Sky Link », c’est un beau manga à la fois grave et léger, avec deux histoires prenantes et intéressantes qui m’ont touchée. Un beau moment de lecture.

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
http://amabooksaddict.blogspot.fr/2017/09/chronique-sky-link-shiro-yamada.html

par lilylelfe
Les héritiers de Sorcha, tome 3 : Au crépuscule des amants Les héritiers de Sorcha, tome 3 : Au crépuscule des amants
Nora Roberts   
Un tome qui termine en beauté la série.
Il y a de l'action et j'ai retrouvé les personnages avec plaisir. Seul petit bémol, à mon sens, c'est que Branna est parfois bien trop sûre d'elle. Le fait qu'elle refuse l'échec est une bonne chose mais quelque chose m'a gêné dans son personnage notamment lorsqu'elle dit à un moment qu'elle est déçue qu'une idée excellente, proposée par les autres, ne vienne pas d'elle. Ca m'a un peu agacée parce qu'on voit à plusieurs reprises qu'il faut qu'elle soit la meilleure partout.
Par contre, le personnage de Finbar m'a beaucoup plu. Il se dévoilait déjà dans les deux premiers tomes et je n'ai pas été déçue par ses réactions dans ce livre.

par Marie-A
Twelve, tome 3 Twelve, tome 3
Yuko Iwasa   
je trouve cette histoire un peu trop brouillonne, je me perds dans les nombreux personnages et les liens qui les unissent

par dididoune
Rock Chick, Tome 1 : À la Diable Rock Chick, Tome 1 : À la Diable
Kristen Ashley   
Je crois que ce qui résumé bien mon avis sur ce livre c’est What The Fuck ! (WTF pour les intimes). Vous allez comprendre.

Pour commencer, l’intrigue ne m’a pas laissé un souvenir impérissable mais je crois que c’était pas si mal mais il y tellement d’autres points qui m’ont mises hors de moi que ça ne m’a pas marquée.

Déjà , l’immaturité de l’héroïne. On apprend à la page 100 son excuse pour ça, mais ça vient trop tard, on la déteste déjà (elle a 30 ans et on croirait qu’elle en a 18, et encore je crois que c’est une insulte pour les lycéennes). Et puis les euphémismes pour le sexe… On se croirait au collège, franchement ! A d’autres moment, c’est même plus de l’insouciance, comme on veut nous le faire croire mais de la bêtise, elle met délibérément les autres en danger.

Et puis la relation de couple ! Franchement, quand on lit des trucs comme ça, on comprend pourquoi #Balance ton porc à encore de beaux jours devant lui, malheureusement ! Bon déjà, la mise en couple et leur relation, on y croit pas trop. Bref, ils finissent par se mettent ensemble, ok. Mais alors ensuite c’est WTF tout du long !

– rien qu’au début, le consentement, on y repassera !

– une nuit de sexe, paf ! On emménage ensemble ! WFT !

– le mec qui se prend pour le maître, t’es ma copine donc maintenant, je te donne des ordres. WTF !

– Y a une scène où ils se disputent et un peu trop d’agressivité pour une relation saine. Je n’en dirai pas plus…

– [spoiler]Attention : petit spoiler : A un moment, je ne sais plus exactement le contexte, quelqu’un soupçonne la fille d’être peut-être enceinte. Bon, ça, pas de soucis, ça peut arriver à tout le monde. Mais ensuite, il y a une petite phrase : « « elle est enceinte de toi, pas de risque qu’elle aille voir ailleurs ». CA ! Mais ça, ça m’a fait bondir ! Mais quel est le rapport ! Alors parce qu’elle est enceinte, elle n’a plus aucune liberté et aucun libre arbitre, elle appartient au père du gosse ? Avec une mentalité comme ça, on ne se demande plus pourquoi certaines sociétés forcent les femmes violées à se marier avec leur violeur si elles tombent enceinte (ou pas, d’ailleurs).[/spoiler]

J’ai lu ce livre en entier parce que j’espérai toujours une amélioration mais tout ceci fait que ça empirait à chaque chapitre. Heureusement que je ne l’ai acheté que 0.99€ lors d’une OP. J’étais déjà en colère en lisant ce livre, je l’aurai été encore plus si j’avais payé plus cher.

Note : 01/10 (et encore, le point que je donne c’est pour le traducteur et le correcteur qui ont eu à subir cette histoire)

https://laforetdespages.wordpress.com/2018/01/21/a-la-diable-de-kristen-ashley/
Chroniques de MacKayla Lane, Tome 4 : Fièvre fatale Chroniques de MacKayla Lane, Tome 4 : Fièvre fatale
Karen Marie Moning   
APOCALYPTIQUE !!! Que ça va être dur de lire autre chose après ça, tant ce tome est bon, captivant et haletant à souhait. Ce tome est diaboliquement imaginatif, aucun flashback, rien que des révélations, on en apprend un peu plus sur Barrons. Mac n'a plus rien de cette blonde sans cervelle des débuts, habitée par la vengeance, transcendée par la haine, l'évolution du personnage est fascinant. On avance mais en même temps le suspense demeure et l'angoisse nous tient en haleine durant tout le livre qui ne connaît pas de temps morts. Hélas, bientôt le dernier tome. ce number one de la bit-lit va vous clouer à votre canapé !


par Adèle