Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Ticia87 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Anthologie Bit-lit : Philtres et potions Anthologie Bit-lit : Philtres et potions
Patricia Briggs    Charlaine Harris    Jim Butcher    Rachel Caine    Karen Chance    Patricia Nead Elrod    Faith Hunter    Caitlin Kittredge    Jenna Maclaine   
Neuf nouvelles, dont deux plutôt d'urban fantasy et non pas de bit lit : "La dernière tournée" et "L'oeil doré d'Hécate", se succèdent au fil des pages. Je vais scinder mon commentaire en deux parties, la première (très courte) s'adresse aux personnes qui l'ont lu, la seconde à ceux qui ne l'ont pas encore lu. Alors...

- À ceux qui ont lu le livre :
Je vous donne rendez-vous sur le forum du livre pour lire en détails ma critique, nouvelles par nouvelles.
http://booknode.com/forum/viewtopic.php?f=5&t=79180&p=103274#p103274

- À ceux qui n'ont pas lu le livre :
Je vous mets en garde d'aller lire ma critique sur le forum : spoiler. Vous voilà donc avertis !
Ce que je peux dire de cette anthologie, c'est qu'elle n'est vraiment pas à la hauteur. La contrainte d'écriture qu'impose une nouvelle fait que les auteurs doivent faire passer beaucoup en peu de pages et pour le coup, c'est raté. Le seul point positif finalement c'est que la lecture est rapide et pour ceux qui aiment vraiment le genre et qui connaissent déjà les auteurs au travers de leur romans respectifs, vous redécouvrirez des personnages que vous avez certainement aimé. Maintenant, pour ceux qui, comme moi, ne connaissaient pas ces auteurs et qui veulent tenter de lire de la bit lit, je ne vous conseille pas de commencer le genre avec cette anthologie.

par Nadia974
Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 1 : La Citadelle des Ténèbres Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 1 : La Citadelle des Ténèbres
Gena Showalter   
J'ai vraiment adoré cette histoire,c'est sur que sa change surtout en ce moment avec tous ces livres sur les vampires!Cette saga parle d'immortels possédés par des démons,et c'est assez original!Et aussi assez HOT par moment!Ames sensibles s'abstenir!!

par linabelle
Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 2 : La Rose des Ténèbres Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 2 : La Rose des Ténèbres
Gena Showalter   
SUBLIME!
J'ai adoré ce tome, bien supérieur au premier selon moi.
La "Mort" et le "Chaos", deux personnages torturés chacun à leur manière, et qui dès le début semblent dans l'incapacité de ne pas éprouver de désir envers l'autre.
Malgré une tension sexuelle évidente, rien ne sera simple pour ces deux âmes, que rien ne prédestinait à l'amour.
A LIRE!

par ccmars
Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 3 : L'Émeraude des Ténèbres Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 3 : L'Émeraude des Ténèbres
Gena Showalter   
décidément j’ai encore accrochée ,adorée se tome 3, moins d’amour ou plutôt !
MON de l’amour il y en a entre Reyes le guerrier et Danika la compagne qu’il à choisis
moins sensuelle ou érotique serait plus exacte , plutôt un jeu ,il se cherche. Plus de questions sur leur sentiment qui est pourtant bien présent.
Elle veut absolument retrouver sa famille et la sauvée, et lui à peur de sa violence ,et à honte de lui montré qu’il doigt souffrir et se mutilé pour l’aimée ,la posséder.
Et puis vers le milieux tu livre ,tout deviens plus clair pour eux deux , et la ,la sensualitée reviens ,elle est l’élue, dans tout les sens du terme vous comprendrez si vous le lisez ,toujours cette recherche de la boite de pandore ,cette guerre avec les chasseur qui veule leurs mort, ses dieux
et puis et puis ……. IL LA RETOURNA SUR LE DOS ET ELLE SE RETROUVA FACE A LUI
IL ETAIT MERVEILLEUSEMENT BEAU , FORT COMME UN DIEU , FAROUCHE , ET IL PROJETAIT SUR ELLE TOUTE LA PUISSANCE DE SA SENSUALITE D’IMMORTEL ………


par Myriam56
Arata, tome 12 Arata, tome 12
Yuu Watase   
Les tomes se suivent et se ressemblent...on finit par s'ennuyer un peu, surtout au milieu de pages où les dialogues sont interminables. Loin de ce à quoi Yuu Watase nous avait habituée. Espérons que la suite aura un sursaut.

par Anarore
Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 4 : Le Piège des Ténèbres Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 4 : Le Piège des Ténèbres
Gena Showalter   
Une suite à la hauteur des autres tomes.
Décidemment j'adore cet écrivain. Elle a le don de mélanger le paranormal avec l'action et la passion.
Dans ce tome, on retrouve Sabin, guerrier immortel possédé par le démon du doute. Il rencontre Gwen, une harpie, mais qui contrairement à ce qu'elle devrait être, c'est à dire une redoudable guerrière, farouche et courageuse...est en fait une jeune femme craintive et peureuse.
Quelle ironie quand ces deux-là tombent amoureux l'un de l'autre et que Sabin démon du doute fait tout ce qui est en son pouvoir pour effacer les craintes et peurs de Gwen.

Le personnage de Gwen est très interessant car il évolue au fils des pages. Femme fragile au début, elle devient rapidement une puissante guerrière.

La passion, les sentiments et l'Action sont très présents, pas le temps de s'ennuyer.

De nouveaux personnages font leurs apparitions.
Les soeurs de Gwen, des harpies féministes et bagareuses m'ont beaucoup fait rire.
Anya est toujours aussi drôle et effrontée.

J'attends avec impassiente le prochain tome, centré sur Aeron, démon de la colère.

par Adèle
Les Seigneurs de l'ombre, Tome 5 : Le Guerrier des ténèbres Les Seigneurs de l'ombre, Tome 5 : Le Guerrier des ténèbres
Gena Showalter   
Ce livre est incontestablement le meilleur des cinq de cette série, du moins pour l'instant en ce qui me concerne.
Aeron m'a totalement charmée et séduite de par son comportement à la fois paternel envers sa démone Legion, loyal et fidèle envers ses compagnons guerriers.
Olivia réveille en lui désirs et passions, sentiments qu'il croyait à jamais banni de son vocabulaire et de son existence et pourtant...
Il résistera comme un acharné pour ne pas succomber à son ange, faisant preuve de courage et d'une abnégation peu commune.
Mais c'est sans nul doute ses nombreux sacrifices envers les siens, en terminant par le dernier, l'ultime, qui force le respect m'emmenant humble lectrice, à préférer ce guerrier à tous les autres.
A LIRE ET A APPRECIER !

par ccmars
Les Seigneurs de l'ombre, Tome 6 : Le Papillon des Ténèbres Les Seigneurs de l'ombre, Tome 6 : Le Papillon des Ténèbres
Gena Showalter   
A LA MANIERE DE GIDEON

Je n'ai absolument pas ADORE ce tome, Scarlet et Gideon ne sont pas du tout attachants.
Comme les autres livres de la série, on n'y découvre pas grand chose sur les Seigneurs de l'ombre, encore moins sur les Dieux.
Il n'y a pas du tout de surprises, et l'ennui est de rigueur.
Vous ne pouvez le lire d'une traite et je ne suis pas sûr de vouloir lire la suite qui sortira heureusement cette année.
A LIRE ABSOLUMENT...pas!

PS : Bon sang! Que Tromperie continue de me posséder afin que personnes ne me comprennent jamais ! :)


Georgina Kincaid, Tome 1 : Succubus Blues Georgina Kincaid, Tome 1 : Succubus Blues
Richelle Mead   
Premier constat après la lecture de ce premier tome, c'est que l'action ne prédomine vraiment pas. Une succube n'est vraiment pas au dessus de la chaine alimentaire des immortelles et Richelle Mead ne nous détrompera à aucun moment. Pour quelqu'un comme moi qui aime les histoires mouvementées, j'avoue que ce n'était pas gagné d'avance et pourtant, j'ai véritablement savouré ce livre. Il faut dire que je suis littéralement tombé sous le charme de Georgina. Rarement une héroïne n'a été aussi touchante que cette succube millénaire. Sacrifiant son âme délibérément pour une seule erreur, arpentant les siècles en volant l'énergie vitale des hommes "bon" (plus ils sont corrompus et moins ils ont d'énergie vitale à transmettre), elle ne trouve le bonheur qu'avec des relations éphémères avec d'autres immortels. On comprend donc parfaitement le blues qui l'anime et son choix à ne plus vouloir voler l'avenir d'hommes honnêtes.

Richelle Mead décrit parfaitement bien des sentiments purement humain d'une personne qui n'était pas préparée à traverser les siècles et à semer le mal. Comment ne pas être touché face à un amour impossible? Non car elle est une Capulet et lui un Montaigu mais tout simplement car la moindre affection causerait la perte de celui qu'elle aime. On a vraiment envi de pleurer avec elle quand elle pose son regard sur des enfants qu'elle ne pourra jamais avoir ou quand elle éconduit celui-qu'elle aime sans que celui-ci n'en comprenne la raison.

Quand aux autres personnages qui arpente le livre, nous avons ses amis immortels ne m'auront guère laissé une grosse impression. Ce ne sera toutefois pas le cas de l'ange Carter qui, malgré son apparence froide, me touchera à plusieurs reprise (j'ai littéralement fondu en larme à la fin du livre ou il est en compagnie de Georgina). Quand aux amants "potentiel" (car bien sur, nous en avons), Roman ne m'a guère laissé une grande impression. Il m'a tellement fait penser au petit ami parfait "typique" que je n'ai à aucun moment senti mon cœur se serrer dans leurs relations. Je ne peux pas en dire autant de l'écrivain Seth qui, sous des couverts maladroits et timides cache une profondeur et des sentiments qui ne peuvent que toucher le lecteur.

Et l'intrigue dans tout ça? Et bien, si elle est présente, elle ne sera pas vraiment la prédominance du récit. Quelques événements ci et là qui permettra de la relancer et une Georgina qui fera fi des ordres de son supérieur pour trouver la nature de l'être qui tue les immortels. Dommage que l'identité du mystérieux meurtrier devient assez vite évidente et manque un peu d'originalité.

Certaines personnes qui ont lu la série m'ont certifié que la série perdait un peu de charme et finissait par tourner en rond par la suite. Il m'est encore impossible de dire si c'est vrai mais dans tout les cas, ce tome 1 m'a profondément ému de par son personnage principal. Rarement une héroïne de Bit-Lit n'a su m'atteindre à ce point et à me mettre la larme à l'œil chaque fois qu'elle même partait en sanglot. Pour ça, un grand bravo à Richelle Mead.

Et dernière chose, un grand merci à Milady qui au final est revenu sur son choix premier de couverture (peu attrayante) au profit de la magnifique couverture du Grand Format.

par Caly
Sarah Dearly, Tome 1 : Mordue Sarah Dearly, Tome 1 : Mordue
Michelle Rowen   
Que peut donner une fusion entre le genre bit-lit et chick-lit? Habile hybride ou essai raté?

Nous arborons le récit non sans humour pour le lecteur car l'héroïne se réveille dans une tombe et prend conscience que son rendez vous arrangé est un grand malade se prenant pour un vampire. Sarah nous présente les faits de manière désopilante et ses remarques ne cessent de nous faire sourire. Cette jeune femme fashion victime nous emportera dans ses mésaventures et aventures au cœur de la nuit. Cette miss catastrophe ne cesse d'accumuler les bourdes et devient vite un aimant à problème pour notre grand plaisir. Lors du premier chapitre nous sommes happés dans sa fuite à travers la ville poursuivi par des chasseurs voulant l'exécuter. Elle rencontrera son futur mentor et sauveur du moment, Thierry un vampire dépressif et suicidaire souhaitant mourir, ses plans devront être mis en suspend en rencontrant Sarah. Il lui proposera son aide en voyant que cette jeune femme nouveau née vampire ne connait rien au loi du milieu.
Heureusement ce récit ne tournera pas autour que de Sarah et son mentor autoritaire. Nous ferons la connaissance des subalternes du Maître de la ville, Zelda une vampire adolescente en apparence mais qui a tout de même 300ans à son actif, Georges un vampire bodybuldé gay qui aura des échanges verbaux assez drôle avec sa nouvelle amie Sarah. Graviteront aussi les chasseurs de vampires, certains tuant les civiles vampires par plaisir et d'autres vivant dans l'erreur et pensant que leur métier est un devoir. Juste pour n'en citer qu'un qui prendra beaucoup d'importance, Quinn. Jeune chasseur d'une trentaine d'année, tuant les vampires par devoir mais surtout par soif de vengeance, sa mère ayant été tué par ses derniers. Sa rencontre avec Sarah changera sa perception de vie, une relation ambigu naîtra de leur rencontre.

Un récit drôle, frais et sans prise de tête. L'humour de Sarah et des autres personnages ponctuant le tout on ne s'ennuie pas un seul instant et on sourit et rit des déboires de Sarah Dearly. Un tome pouvant se suffire à lui même au vu du dénouement final.
Pour répondre à ma première question, un roman hybride réussi, divertissant mais pas transcendant. à lire pour passer un bon moment.

par Luna05