Livres
680 794
Membres
864 608

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Time Salvager, Tome 1



Description ajoutée par Espritsdevie 2021-09-14T08:45:11+02:00

Résumé

La Terre n’est plus qu’un champ de ruines dépeuplé et toxique. Ses habitants l’ont quittée depuis longtemps pour s’établir dans le système solaire. Leur survie repose sur les ressources que les Chronmen, des voyageurs du temps, vont régulièrement chercher dans le passé.

James est l’un d’eux : désabusé, abîmé par chaque voyage, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Ses supérieurs, veillant au respect scrupuleux des Lois temporelles qui régissent chaque bond dans le temps, le trouvent de plus en plus ingérable. Si ce n’était son talent et son expérience inégalée, ils l’auraient mis dehors depuis longtemps.

C’est pourtant James qui est choisi pour exécuter une mission cruciale : on l’envoie effectuer une récupération sur la plateforme Nutris, juste avant l’explosion qui va ravager la Terre. James sait qu’il a peu de chance de réussir, mais s’il y parvient, il obtiendra une confortable retraite et pourra passer son temps à se saouler, seul, en ruminant le passé, son loisir préféré.

James accepte, mais sa rencontre avec Elise, une biologiste de génie qu’il sait condamnée, va changer la donne. Incapable de la laisser derrière lui, il brise la première et plus importante des Lois temporelles en ramenant la jeune femme dans son présent.

Désormais fugitifs, James et Elise vont trouver refuge auprès d’une tribu de sauvages, dans les ruines de ce qui fut Boston. C’est là-bas qu’Elise fait une découverte incroyable : la terre n’est peut-être pas condamnée. Elle échafaude un plan pour la sauver, mais pour cela, elle va avoir besoin que James brise un peu plus les fameuses Lois temporelles, risquant à chaque fois de les faire repérer par les intraitables Contrôleurs du temps…

Afficher en entier

Classement en biblio - 18 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LesFantasydAmanda 2021-11-19T22:13:01+01:00
Argent

Retrouvez d'autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

--- Vous reprendrez bien un peu de science-fiction ? ---

Comme vous le savez, et comme le laisse supposer mon pseudo, je suis plus fantasy que science-fiction. Et quand j’ose ce dernier genre, c’est souvent en young adult. Néanmoins, mes habitudes changent petit à petit, puisque je n’ai pas hésité bien longtemps avant de demander ce roman en service de presse. Qu’est-ce que j’ai bien fait ! Ma lecture s’est déroulée sans accrocs, et je n’ai pas vu les pages défiler.

Un grand merci à la maison d’édition pour l’envoi !

--- J’ai accroché dès le deuxième chapitre ---

Et pourquoi pas dès le premier ? Eh bien, outre la technologie avancée qu’il est nécessaire d’assimiler, l’auteur nous projette à une époque qui nous est totalement inconnue. Pour cause, elle n’a pas encore eu lieu ! Bref, j’ai craint de ne pas m’habituer.

Cependant, Wesley Chu utilise des termes simples et fournit des explications suffisantes pour nous permettre de comprendre l’essentiel. Ainsi, quand est venu le deuxième chapitre, j’ai aussitôt pris goût à ma lecture.

Je tiens également à préciser que la théorie des bonds temporels est très facile à appréhender, même pour des novices en science-fiction. D’ailleurs, sans me prétendre experte en la matière, je n’ai pas relevé d’incohérence.

--- Un véritable page-turner ---

Je l’ai dit plus haut, les pages ont défilé toutes seules. En effet, l’intrigue progresse très rapidement sans jamais nous perdre dans des détails inutiles. J’irai même plus loin en disant que Wesley Chu maîtrise habilement le rythme de son histoire. Il alterne intelligemment l’action et l’introduction de nouveaux personnages, les bonds temporels et les conséquences d’un écart de conduite inattendu. Entre-temps, il nous fait découvrir les ravages d’une troisième guerre mondiale et, croyez-moi, cela fait froid dans le dos puisqu’en plus d’avoir détruit la Terre, l’homme a aussi colonisé l’espace sans perdre ses mauvaises habitudes. Résultat : il a davantage régressé qu’évolué, détruisant à tour de bras sans réfléchir.

En bref, l’équilibre est parfait, et l’on ne s’ennuie pas !

--- Le héros, un cliché attachant ---

Qui n’a jamais rencontré, dans l’un de ses romans, cet homme qui préfère la boisson au bonheur, tout en possédant des capacités rares ? Bien souvent, il est flic. Mais pas ici ! Wesley Chu préfère nous présenter le meilleur chronman de tous les temps, j’ai nommé James Griffin-Mars. En toute honnêteté, ce dernier n’a rien d’original. Pour autant, il ne manque ni d’humour, ni de mordant ! Et puis, derrière le masque se cachent forcément des traumatismes que j’étais pressée de découvrir !

Nous suivons également d’autres personnages mais, chose étonnante, ils ne sont pas très nombreux. Pour ceux qui auraient déjà lu ce premier volet, sachez que j’ai tout particulièrement apprécié Levin, tant pour sa droiture que pour son intégrité. C’est un homme de principe qui est toutefois capable de remettre en cause le système, lorsqu’il dévie de son but initial.

--- Une romance à l’origine de l’intrigue ? ---

C’est effectivement ce qui est indiqué dans le synopsis. Contrairement à d’habitude, cela ne m’a pas fait fuir, parce qu’il paraît évident que ce n’est pas le cœur de l’histoire, mais un simple prétexte pour lancer celle-ci.

En fin de compte, cette romance ne m’a ni déçue, ni énervée. Elle n’a pour ainsi dire rien de surprenant, mais l’auteur ne fait jamais dans le chichi. Certes, le héros tombe très rapidement amoureux, néanmoins cela ne change pas sa personnalité taciturne et solitaire.

--- Un premier tome qui se suffit à lui-même ---

Même s’il est le premier volet d’une trilogie, Time Salvager possède un véritable dénouement. Je n’ai donc ressenti aucune frustration à la fin de ma lecture, même si l’envie de poursuivre était bien présente. Et oui, Wesley Chu a su me surprendre chapitre après chapitre, et particulièrement dans le dernier qui annonce bien des rebondissements…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Artemissia 2021-09-28T17:15:43+02:00
Or

https://songedunenuitdete.com/2021/09/28/time-salvager-de-wesley-chu/

Déjà, sachez que ça se lit vraiment tout seul et très bien. J’ai tout de suite été happée par l’intrigue. On suit les aventures et déboires, à travers le temps, de James un Chronman (voyager du temps) avec beaucoup d’intérêt. James a tout de l’antihéros. Il fait son boulot sans se poser de question et subit son monde, cet univers cauchemardesque dans lequel l’humanité s’est perdue en cours route et survie (mal). Alcoolique notoire, seul l’oubli des spiritueux lui permet de continuer à avancer. Pourtant, sa rencontre avec Élise Kim, une éminente biologiste du passé, va secouer sa misérable petite vie. Élise, malgré ses appréhensions, est prête à tout pour tenter de sauver l’humanité et pour cela il ne lui reste qu’une seule chose à faire : guérir la Terre du virus qui l’empoisonne coûte que coûte !

C’est un personnage que j’ai adoré, parce qu’elle n’est pas parfaite, mais malgré tout, elle ne se laisse pas apitoyer sur elle-même et veut vraiment faire quelque chose. Sa relation avec James est ambiguë. Il y a une attirance mutuelle, malgré tout, les ennuis que sa venue dans le futur suscite, ne leur permettent pas de véritablement s’y pencher plus en amont. Et de toute façon, ce n’est pas les propos du roman.

De fait, j’ai aimé également suivre cette partie de chasse à l’homme ; de cette course poursuite entre nos fugitifs et les supérieurs de James. En allant à l’encontre même d’une des règles fondamentales de la Loi du Temps, James s’est mis hors la loi. Sauf qu’en grattant un peu le vernis de la société dans laquelle il bosse, il va vite comprendre que quelque chose ne va pas. Et finalement, l’histoire devient bien plus complexe avec des tenants et des aboutissants qui dépassent même Élise et James.

Wesley Chu nous dépeint un univers futuriste effrayant, dans lequel la mer n’est plus qu’un liquide toxique, l’air n’est pas mieux et pour survivre l’humanité n’a d’autre choix que d’anesthésier son corps avec des herbes toxiques.

Lorsque j’ai commencé ma lecture, étant du point de vue de James, je ne voyais pas forcément tous les à-côtés… Puis quand Élise arrive dans ce futur nauséabond, on se le prend de plein fouet. L’humanité était en passe de guérir la planète et une troisième guerre mondiale a tout annihilé et la vie sur Terre est devenue plus qu’un cauchemar. Si le point de vue pessimiste de l’auteur m’a donné des frissons d’appréhension, on ne peut s’empêcher de se dire que si, ça pourrait bien arriver si on n’ouvre pas rapidement les yeux. Cependant, en voyant la société telle que James la connait et dans laquelle il vit, on se dit que l’humanité ne retiendra jamais de ses erreurs et que finalement l’appât de l’argent et du pouvoir resteront invariablement les grands gagnants.

Vous l’avez compris, je crois, j’ai aimé ce roman, l’ambiance sombre avec un héros désabusé qui n’attend plus rien du tout de personne. Élise est un peu la lumière d’espoir qu’il attendait ainsi que pour un petit groupe d’humains, survivants (revenus à l’état sauvage) dans les rues de Boston, Les Elfreths. Et puis, ils ont également l’aide de Grace Priestly, celle que tous appellent, La Mère du Temps. Un génie qui n’a pas sa langue dans sa poche.

Bref, ce premier tome m’a plus qu’emballée ! J’ai vraiment aimé cet univers même s’il est sombre et semble sans espoir. Les protagonistes, eux : James, Elise et Grace, sont des personnages forts et tellement différents qu’ils nous permettent d’appréhender ce monde avec trois points de vue diamétralement opposés : le pessimisme et le laisser-aller de James, l’espérance et la candeur d’Élise face au pragmatisme presque glacial de Grace.

J’ai vraiment hâte de lire la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lianne80 2021-09-26T07:58:38+02:00
Argent

3.75/5

Une lecture avec un coté un peu trop classique dans son traitement des personnages, mais qui n’en reste pas moins vraiment intrigante et avec un bon worldbuilding qui donne vraiment envie d’en savoir plus.

Du coup de quoi ça parle :

Nous comme très loin dans le futur.

Après des années de guerres successives, la Terre n’est plus qu’une ruine dévastée. Elle est très difficilement habitable, fortement polluée et hautement toxique, bref vraiment pas un endroit où on a envie de vivre.

Heureusement, les humains se sont éparpillés dans tout le système solaire. Ce sont des milliers d’habitats diverse qui survivent et ou vivent maintenant la très grosse majorité des humains.

Mais en fait c’est un monde qui ne survit que grâce aux voyages dans le temps.

Le rôle des Chronmen, les voyageurs du temps, est de récupérer les ressources, matériels et autres biens technologies du passé dans les moments du passé où les habitants n’en ont plus besoin.

En effet il n’est pas question de changer le cours du temps, ça serait catastrophique.

C’est donc toujours pendant des catastrophes, au milieu de batailles qui font encore rage ou juste avant des accidents/attentats documentés qu’ils sont envoyés. De la ils doivent récupérer le combustible ( en général ou le générateur, ou autre élément de ce genre) et revenir avant que la situation devienne vraiment mortelle.

Ces éléments servent à l’humanité à survivre encore quelques années de plus dans l’espace.

Mais c’est un système qui montre ses limites. Le passé n’a que des ressources limités à offrir finalement. Que se passera-t-il quand on les aura toutes prise? Car en plus de ça, c’est toute la connaissance générale qui régresse fortement depuis quelques centaines d’années et tout a fini par se perdre. On sait toujours utiliser un générateur, mais plus en fabriquer.

C’est un des sujets principaux du livre.

Nous suivons (entre autre) James, un des fameux Chronmen. C’est un métier très difficile mentalement, car il consiste en égoïstement voler le passé sans aider les gens, alors qu’on en aurait les moyens si on le voulait vraiment. Il est difficile aussi physiquement bien sur, car nombreux sont les Chronmen a ne jamais revenir de mission.

La principale mortalité des Chronmen reste cependant le suicide.

Désabusé, frustré, James est pourtant l’un des meilleurs de son temps.

Sans pitié il reste spectateur des pires catastrophes du passé. Il assiste à la mort de célébrités, de grand noms, ou d’anonymes. Souvent même il précipite leurs morts car un vaisseau sans générateur n’en a plus pour bien longtemps (même si ils seraient morts de toute façon même sans le vol du Chronmen).

Et puis un jour il craque.

Alors qu’il est sur une mission concernant une base secrète du passé qui contient un des derniers générateurs tant recherchés disponibles, il s’attache à une de ses collègues.

Et il lui sauve la vie en l’embarquant avec lui dans le futur …

Mais évidemment, cette action hautement interdite fait de lui l’homme le plus recherché de tout le système solaire.

Mais pas que pour cette raison en fait, parce que la société qui avait payé les Chronmen pour aller chercher le générateur ainsi que divers objets sur la base trouve d’un coup extrêmement intéressant qu’il ai ramené avec lui l’une des meilleures biologistes de son époque …

C’est à partir de la que les différents personnages que nous suivons vont découvrir à quel point le système dans lequel ils avaient mis toute leur foi est corrompu et avoir un aperçu des machinations qui se cachent sous sa surface.

Pour moi ce qui fait vraiment le charme de ce livre est son univers. Visuellement c’est épatant et les problématiques abordées du pouvoir des Chronmen m’ont vraiment bien plu. Contrairement à ce qui est classique dans le genre, ici on ne traite pas du tout le coté « modification du passé » ce qui change et évite les écueils des paradoxes temporels.

Je n’hésiterai pas à qualifier le background de grandiose. On est sur un principe que j’ai trouvé convainquant et bien ficelé.

Ce premier tome nous lance l’ensemble, et du coup on passe beaucoup de temps où les personnages principaux ont d’autres préoccupations que l’intrigue principale. Celle ci, enfin celle qui à mon avis le sera dans les tomes à venir du coup, n’est encore qu’une trame de fond qui n’est pas au devant des événements de ce premier tome. En gros un tome charnière qui fait évoluer tout les personnages vers une disposition qui leur permet à la fin de lancer l’intrigue principale.

J’avoue que j’étais frustrée avant d’arriver au final, parce que certains points qui m’intéressaient particulièrement restaient vraiment très mystérieux sans qu’on en sache plus. Mais heureusement le final fait bien avancer les choses et donne vraiment envie d’en savoir plus. C’était de la bonne frustration en gros.

Au niveau des personnages il faut avouer qu’au départ James n’est pas forcement le personnage le plus charismatique qu’il soit. Durant la majorité du livre il ne respire pas la joie de vivre et il est finalement plus un tueur qu’un sauveur. Il a l’habitude de se servir sans regarder qui il condamne derrière.

C’est aussi un personnage un peu pathétique. C’est un solitaire déprimé, et son métier l’a fait entrer dans un moule qui n’en fait pas un être humain très agréable. Il est très égoïste et des fois a des comportements limite enfantins tellement il n’a pas idée de comment vivre en société avec d’autres personnes. Sa vie entière a été une immense compétition et il a du mal à sortir de cette mentalité.

C’est bien plus un anti héros qu’un héros, même si il voudrait le devenir pour la femme qu’il a sauvé. C’est justement l’un des sujets du livre aussi : le voir évoluer petit à petit et changer.

Mais j’avoue que ce traitement de personnage masculin ne m’a pas particulièrement séduite même si j’avais un peu de compassion pour lui. Pendant une bonne partie du roman ça fait très roman à l’ancienne où la place des femmes n’est la que parce que l’homme en a décidé ainsi.

Heureusement plus le livre avance, moins on suit ce personnage. Et je pense que c’est ça qui a sauvé le livre d’une certaine façon parce que je sens que si on avait continué ça m’aurait vite lassé. Le personnage qui lui vole la vedette est justement Elise, la biologiste qu’il a sauvé.

Comme je le disais au début, ce traitement classique des personnages fait que j’ai eu du mal à m’attacher aux personnages pendant la très grosse majorité du livre. C’est un peu son point faible.

Il n’empêche que j’ai bien été prise dedans. Je l’ai lu rapidement et j’ai trouvé l’univers vraiment sympa. Ce mélange entre technologies hyper avancées et Terre post apocalyptique en ruine fait un bon contraste.

Je lirai la suite avec plaisir, malgré le fait que ça ne soit pas une totale réussite.

https://delivreenlivres.home.blog/2021/09/26/time-salvager-tome-1-de-wesley-chu/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anam 2021-09-02T16:25:45+02:00
Or

Time Salvager, c'était absolument génial! Les histoires de voyages temporels, c'est souvent plutôt cliché. Ici, pas du tout à mon sens! L'auteur a très bien développé les lois et tout ce qui entoure les sauts dans le temps. Des gens sont formés pour faire de type de voyages et leur but premier est de ramener des ressources d'énergie dans le présent pour continuer à faire vivre l'humanité.

On commence avec un premier chapitre à couper le souffle. J'imaginerais tellement ces premières pages comme le début d'un film. Je ne la décrirai pas pour vous laisser la découvrir vous-mêmes, mais cela m'a fait une très forte première impression et on embarque tout de suite dans l'ambiance de science-fiction.

On apprend ensuite à connaître James, un chronoman (personne formée pour les voyages dans le temps). J'ai adoré ce personnage qui n'a pas la personnalité d'un héros habituel. Il est bougon, il est direct. On fait aussi par la suite connaissances avec de personnages féminins que j'ai adorés. Et ce qui est vraiment chouette? Ce sont des femmes qui sont les cerveaux de l'opération et qui ont les connaissances scientifiques pour sauver la mise.

Au final, j'ai passé un excellent moment de lecture. Il n'est indiqué nulle part qu'il s'agit d'un premier tome, mais le tout dernier chapitre revient sur une question restée en suspens pendant le roman... pour s'enfoncer encore davantage dans le mystère et laisser présager une suite...

Afficher en entier

Dates de sortie

Time Salvager, Tome 1

  • France : 2021-09-09 (Français)
  • USA : 2015-07-09 (English)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Time Salvager (Time Salvager #1) - Anglais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 18
Commentaires 4
extraits 0
Evaluations 9
Note globale 7.22 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode