Livres
523 764
Membres
541 633

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Brindillemoncoeur 2017-06-23T23:56:38+02:00

Sans me laisser le temps de finir ma phrase, ses lèvres heurtèrent les miennes pour se faire transformer en un baiser intense, fougueux et passionné. J'étais tellement démunie, face à lui que je me laisser faire comme une débutante . Perdue dans la passion que j'éprouvais pour lui je ne résistai pas lorsqu'il retira mon pull, mon T-shirt, mon pantalon... Ce n'est qu'une fois en sous-vêtements que j'émis un léger recul.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Panda_chloe 2018-05-04T22:26:03+02:00

L'atmosphère était étrange, pesante, pas un bruit, pas un souffle d'air, aucun mouvement. Au fur et à mesure que mon cœur s'emballait, je remarquais des détails stupéfiants : des feuilles volantes étaient suspendues dans les airs, immobiles, alors que les arbres dont elles tombaient ne se balançaient plus au gré du vent devenu absent. [...]

Afficher en entier
Extrait ajouté par Panda_chloe 2018-05-04T22:22:18+02:00

Depuis mon anniversaire, chaque matin était un moment de doute sur la réalité de mon nouveau quotidien. S'il y avait quelque chose d'effrayant dans toute cette histoire, elle avait également quelque chose de rassurant [...]

Afficher en entier
Extrait ajouté par ChizaSora 2020-07-24T23:27:37+02:00

Il a toujours été plus simple de se dire « je vais le faire », plutôt que de faire les choses vraiment.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ChizaSora 2020-07-24T23:26:41+02:00

- Qui que vous soyez, merci de vous retirer de l'axe entre mon chauffage naturel et moi, merci ! dis-je sans adresser un regard.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ChizaSora 2020-07-24T23:25:30+02:00

C'était bête et sans logique mais cette minuscule conversation m'avait fait du bien, j'étais terriblement heureuse.

Malgré cela, la réalité me rattrapa comme une gifle en pleine face : il était bien trop beau pour moi, qui suis à mille lieues des standards de beauté d'une Victoire ou d'une Anna. Face à elles, je n'avais aucune chance.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Gloutonne 2020-06-19T09:26:10+02:00

- Mais j'en ai rien à foutre, de Matthias, putain !...

Ma voix lançait des trémolos dont je me serais bien passée. Si j'étais amoureuse de Matthias, Tim était l'ami qui m'avait portée depuis des années, il était le plus important à mes yeux. D'un air de défi, il me regarda droit dans les yeux et dit :

- Prouve-le, alors.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Folledhistoires 2019-10-29T14:04:53+01:00

Sans vraiment y réfléchir, comme chaque fois d'ailleurs, je saisis l'instant pour figer le temps. L'atmosphère plongea aussitôt dans ce silence pesant qui me devenait presque familier. Tous étaient de marbre, immobiles : ça avait fonctionné. Je pris a peine une seconde pour les observer un a un, quand mon regard croisa celui de Matthias. Il était figé lui aussi, mais d'une autre façon. Il me fixait droit dans les yeux, glacé, horrifié.

Afficher en entier
Extrait ajouté par La-fille-du-feu 2019-03-22T19:45:00+01:00

Soudain, une masse immense heurta mon corps de plein fouet.

Dans une douleur indescriptible, je sentis la peau de mon visage racler le goudron.

Et puis le trou noir.

Le néant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par La-fille-du-feu 2019-03-22T19:41:40+01:00

Il plaqua sa main sur ma bouche pour me faire taire. Aussitôt, j'entendis des pas qui faisaient grincer le parquet : nous n'étions à l'évidence pas seuls. Sans bruit, il m'emmena au bout de l'allée la moins éclairée de la bibliothèque. Là, il me cala contre son torse, attendant que l'intrus disparaisse. Je sentais son cœur battre fort dans sa poitrine. Je sentais son odeur, et son corps se tendre et se calmer au rythme de sa respiration. Après avoir observé l'individu qui nous dérangeait il baissa son visage vers le mien. Jamais nous lèvres n'avaient été aussi proches. D'un geste délicat, il releva mon menton vers lui. Un incendie se déclara dans mon corps tout entier alors que je respirais son souffle. Un centimètre. Cinq millimètres.

Trois ...

Deux ...

Un ...

{ ... }

- On ne vous dérange pas ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode