Livres
436 851
Membres
362 873

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Timor Est Illusio



Description ajoutée par Sabrinaduhavre 2016-02-01T18:44:53+01:00

Résumé

Le diable n'existe pas.

Il n'y a que des gens que leur esprit tourmente.

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2016-02-24T19:05:38+01:00

Seule fille du groupe présent, elle était assise sur un tabouret tournant et, pour les avoir tous les quatre à l'oeil, elle s'était placée au centre. Chacun d'eux se trouvaient aux points cardinaux de la pièce. Au nord Horace, le voyeur. Un criminel multi récidiviste qui prenait un malin plaisir à épier ses proies pendant des semaines, avant de les tuer pour arriver au paroxysme de son obsession.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2016-02-24T19:04:20+01:00
Argent

Je remercie l'auteur, Laurent Thieres pour l'envoi de son livre en service presse.

10 nouvelles qui ont un but : nous faire frissonner. Que ce soit de terreur, d'horreur, de dégoûts, aucune ne nous laissera tranquille.

Machine est la première qui nous met dans un état de stupeur. Rêve ou réalité, difficile de savoir ce qui arrive réellement à Don. Cet homme, s'il s'appelle vraiment ainsi, se retrouve dans un lieu étrange. Tel un hamster dans sa roue, il en devient un, format géant, pour se retrouver dans une cellule pas plus grande que sa taille. Je dois avouer que je n'ai toujours pas compris s'il était bien ce Don, ou juste une expérience.

La dame blanche. Qui n'a jamais rêvé de la rencontrer ? A moins que certains ne souhaitent justement éviter de la voir. Ici, trois jeunes gens vont tomber sur une pauvre femme dans un état déplorable, en pleine forêt. Un arrêt en voiture, une maison qu'il vaudrait mieux éviter, oups, trop tard ! Et le voyage risque de s'arrêter plus vite.

La fin du voyage porte particulièrement bien son nom. Un couple, partant en vacances dans un camping, va, à leur risques et périls, découvrir que le camping est très dangereux. Pourtant tout avait si bien commencé, des vacances tranquilles, un bord de mer, tous les deux amoureux l'un de l'autre, un presque paradis.

Les danseuses. Au début je me suis demandée à quoi cela correspondait et puis une fois la lecture terminée le titre a toute sa signification. Un petit garçon nous raconte sa pire journée, l'accident de voiture qui a couté la vie à sa famille. Ce petit bonhomme va grandir et avoir une fascination pour le feu, enfin ce n'est qu'un début :).

Sans prix, pas de limite et sans peur et sans reproche, ou presque. Deux amis aiment aller jusqu'au delà de leur limite. Un jour, une proposition leur sera faite qu'ils ne pourront pas refuser. Jusqu'où vont-ils aller pour obtenir cette fameuse adrénaline qui leur manque ?

Deux sourires de vacances, ceux de Julie et Séverine. Deux jeunes femmes dont le douloureux passé ne les laisse pas tranquille. Un plan de prévu, un homme dans le viseur et une vengeance qui a mûrit durant des années. Tout ne se déroule pas comme elles le voudraient et la vengeance sera-t-elle au rendez-vous ?

Mes dieux ! Je dirais que j'ai eut beaucoup de mal avec celle-ci. La manipulation des personnes est un sujet sensible. Et en la mélangeant à la religion, cela m'a mise en retrait.

A tombeaux ouverts pour madame Mangin. Cette femme se fait arrêter pour non pas défaut de ceinture, quoi que l'auteur n'en parle pas, mais pour plusieurs raisons. Rouler à contresens, à très grande vitesse, passer des feux rouges, manquement d'écraser plusieurs personnes... oui, tout va bien ! Enfin elle raconte une histoire abracadabrante au policier qui l'écoute, mais est-elle si folle que cela ?

Thérapie de groupe est fascinant, jusqu'à la chute. Une jeune femme, en plein milieu d'une pièce, assise tranquillement, lance un pari avec quatre hommes. Ces hommes sont juste des tueurs en série de femmes. Qui aura la grande chance de la tuer au final ?

Le chant des grands arbres est également une des nouvelles les moins appréciées, qui sont peu nombreuses, en fait juste au nombre de deux. Robert est un homme de petite taille, moins d'un mètre. À cause de cette taille, il subit quotidiennement sarcasmes et dégoût dans le regard des autres. Lui qui ne demande qu'un peu d'attention, va en avoir beaucoup.

Certaines sont plus dérangeantes que d'autres et il y a ce petit côté sadique que j'aime beaucoup. A part la première histoire, j'ai réussi à trouver certains points, pas tous, car l'auteur en cache bien. Ce livre est très psychologique. Que se soit par les personnages ou par les histoires il y a toujours l'esprit humain qui est tortueux. Victimes ou bourreaux, la folie est permanente. Douleur, torture, meurtre, un peu d'espoir parfois. Le survivant n'est pas forcément le gentil de l'histoire, car au final, gentil ou méchant, dans certaines histoires il est difficile de savoir qui est qui. Beaucoup de plans machiavéliques, de machinations en tout genre, bref de quoi agrémenter les pires moments d'une vie. Attention, certaines sont sanglantes donc à ne pas mettre entre toutes les mains.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/timor-est-illusio-laurent-thieres-a125158982

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sabrinaduhavre 2016-02-01T19:01:16+01:00
Or

Quelle belle découverte !

C'est simple, j'ai été happée dès les premières lignes dans un voyage sans retour...

Ce thriller est un recueil de nouvelles toutes plus noires les unes que les autres, une vraie addiction.

La plume est tout à fait addictive, elle aussi, fluide, tantôt trash, très bien rythmée.

Quant au style, c'est incroyable, ça aurait pu être du Stephen King tant les histoires sont maîtrisées et abouties, avec de la folie et une imagination qui laissent pantois...

Laurent Thieres est un grand conteur.

Les histoires sont au nombre de dix.

Dix récits tous plus intéressants les uns que les autres avec au menu, des vengeances, des coups de folie, des machinations, des embrigadements, du machiavélisme, du trash, du sang... etc.

Ma petite préférée est sûrement Thérapie de groupe, je l'imagine adaptée au cinéma...

En tous cas, j'ai adoré chaque histoire, je n'ai pas trouvé d'intérêts irréguliers, tous ces "petits films d'horreur" sont très bien construits.

La couverture et la phrase d'accroche en 4ème de couverture sont de superbes mises en bouche.

Ainsi, sur la couverture, on peut s'imaginer quittant la lumière bienfaisante et rassurante pour entrer dans les ténèbres, la noirceur dont l'homme peut faire preuve lorsqu'il bascule dans la folie.

L'auteur malmène ses personnages et le lecteur mais ont est tellement curieux de savoir jusqu'où il peut nous emmener qu'on est comme prisonnier volontaire de ses histoires.

Je ne peux que vous conseiller ce roman si vous aimez jouer avec vos nerfs et être malmené.

M. Thieres peut me compter parmi ses fans, je lirai ses futurs écrits avec grand plaisir.

Merci à l'auteur pour ce partenariat et cette très belle découverte, je n'en sors pas indemne mais j'ai adoré ça !

Tout petit point négatif : une correction supplémentaire aurait été très appréciée pour enlever toutes ces vilaines fautes, à votre service M. Thieres.

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 2
Commentaires 2
Extraits 3
Evaluations 1
Note globale 8 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode