Livres
439 146
Membres
368 381

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Timothy Blake : la mort en héritage



Description ajoutée par Manou60 2017-06-27T08:25:17+02:00

Résumé

Depuis longtemps fasciné par les sociopathes, Gildas Gabin a obtenu un certificat de Sciences Criminologiques avant d’intégrer la Police. Confronté très rapidement à une affaire de meurtres en série, ses connaissances, conjuguées à des capacités sensorielles hors norme, lui ont permis de se bâtir une réputation qui l’amène désormais à intervenir aux quatre coins de l’Europe.

C’est dans ce cadre que l’on fait appel à lui pour résoudre une série de meurtres sur La Rochelle, une ville reliée au pire de ses souvenirs et au plus cuisant de ses échecs.

Timothy Blake est officiellement infirmier anesthésiste intérimaire. C’est du moins ainsi qu’il apparaît à sa femme, Rachel. Mais la réalité est tout autre. Tim a des besoins très particuliers et un hobby peu commun : il tient de son père un lourd héritage qu’il s’efforce de perpétuer, y travaillant sans relâche depuis bientôt dix ans.

Désormais, Tim se sent prêt à voler de ses propres ailes, quitte à se dédouaner des consignes paternelles, à surfer sur les vagues de la décadence, à repousser les limites de la cruauté, mais aussi celles de sa propre jubilation…

Timothy Blake nous entraîne au cœur de sa sordide passion, tandis que Gildas Gabin s’efforce de débusquer l’« artiste » et de stopper l’hémorragie.

Privé de ses aptitudes si particulières, hanté par un spectre qui obscurcit son jugement, il lui faudra résoudre l’énigme de son passé pour mettre le point final à la série sanglante qui terrorise La Rochelle.

Entre haine et fascination, les deux hommes se lancent dans une course-poursuite qui les mènera au plus intime secret de l’autre, les faisant basculer dans un affrontement personnel irréversible dont la mort pourrait s’avérer l’ultime issue.

Afficher en entier

Classement en biblio - 22 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par nana51 2018-02-28T14:42:34+01:00

J’ai merdé. Le grand expert des serial killers a merdé. Et dans les grandes largeurs encore, excusez du peu ! J’ai envie de me botter le cul jusqu'à ce qu’il me ressorte par la gorge. Comment peut-on être aussi con ?!

[Gildas Gabin]

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Merci aux éditeurs de m’avoir permis de découvrir cet excellent thriller psychologique où la férocité, le génie pernicieux, et la manipulation machiavélique de Blake Mortimer s’équilibrent avec l’humanité, les techniques et la stratégie du profilage.

Avec l’alternance des narrations du criminel dénué de scrupules, et celle du policier replongé dans son passé douloureux, le lecteur se sent confident de ces deux adversaires, et tourne avec grande hâte les pages pour découvrir l’issue de ce duel..

⏪ DES PERSONNAGES CREDIBLES ⏩

Ils sont tous parfaitement crédibles et cohérents ; la qualité de ce point prédomine dans mon jugement.

Un sadique fascinant. On y retrouve ici toutes les caractéristiques du type en apparence normal mais dans l’excellence de la perversion. La narration du tueur dépeint une intelligence narcissique au service de plans machiavéliques sous prétextes d’œuvres artistiques où l’imagination fertile déshumanise ces victimes. Les victimes sont surtout, comme il le précise :

“ Source de mon plaisir et de ma plénitude

Son penchant criminel assimilé à un atavisme, est renforcé par l’héritage de cette scierie dont je vous recommande la lecture l’ingéniosité de son aménagement.

Son détachement envers ses victimes et son mépris affligeant envers son épouse témoignent d’une absence totale d’empathie commune aux psychopathes, et il déjoue la probabilité des soupçons portés sur grâce au choix de son métier d’infirmier… Sa seule faiblesse : son orgueil, et pourtant, il admet reconnaître ses erreurs.

Face à lui, un adversaire de choix :

Gabin, un profiler désorienté au début. Doué d’un certain pouvoir pour contrecarrer les pièges du tueur, il perce rapidement Blake en trouvant le point commun qui lie les victimes entre elles. Vite dévoilée au lecteur, l’intrigue semble donc vite éteinte mais c’est oublier la complexité de Blake et de l'inspiration de l’auteur.

Son équilibre familial et conjugal en fait un policier sans faille personnelle contrairement à ceux rencontrés dans la littérature ou des films en général. Encore écorché de la disparition de sa sœur, il ressent le sort de la victime par ricochet, c'est la sa faiblesse.

Les autres personnages (victimes et autres) donnent aussi de la corpulence à l’ouvrage ; et bien identifiables et décrits, chacun y trouve sa place et son rôle.

⏪ PREDATEUR ARTISTIQUE ⏩

Un modus operandi original - heureusement - et bien orchestré par l’auteur dont l’horreur reste cohérente tout au long du récit. Le résultat décrit une cruauté réfléchie qui nous rappelle les crimes du film « Seven ».

L’utilisation par Timothy Blake du corps de ces femmes attise la curiosité du lecteur, le rendant témoin passif voire presque complice des tortures induites pour une mise en scène monstrueuse. En effet, on se surprend à guetter la fin du supplice des filles pour découvrir l’élaboration sophistiquée de la mise en scène des crimes. Même si l’identité du coupable est connue dès le début, le lecteur est partagé dans ses émotions, accroc aux projets macabres de Blake, et à l’envie de le faire arrêter par Gabin. Au deux tiers du roman, l'intrigue s'accélère et la tension déjà haute va encore monter. Quel suspens !

⏪ UN ROMAN « REGIONAL » ⏩

L’enquête sur « Le charpentier naval » ou le « tueur du littoral » évolue dans la région des Charentes Maritimes que j’affectionne pour des raisons familiales. On se déplace de La Rochelle à Royan, et on retrouve au fil des pages quelques endroits de ces contrées, ce qui s’ajoute au plaisir du suspens. C’est pourquoi, je ne le classerai pas dans les romans dits « régionaux » car la dimension psychologique de ce thriller prime.

Afficher en entier
Or

Mon avis : http://surlesailesdunlivre.forumactif.com/t1756-timothy-blake-la-mort-en-heritage-de-bridget-page

Nous débutons le roman avec la découverte de notre tueur en série, pour tout vous dire ce premier chapitre m'a fait penser à une série bien connue dans le genre : Dexter mais au fil de la lecture j'ai découvert que Timothy Blake n'avait rien avoir avec Dexter Morgan.

En effet il tue de jeune femme complètement innocente dans l'unique but d'en tirer du plaisir et de créer des compositions “artistiques” consistant à présenter les corps nues de ses victimes sur des bateaux.

Après le troisième meurtre, Gildas Gabin profiler de 38 ans se rend à La Rochelle pour prendre la tête de l'enquête sur “le charpentier naval”.

Au sein de son équipe il peut compter sur Greg 27 ans, spécialiste en nouvelles technologies, ainsi que sur Blaise 58 ans qui ne se fit quant à lui qu'à son flair, ses intuitions et au travail de terrain.

Malgré toutes les recherches déjà effectuées avant et après l'arrivée de Gildas l'enquête piétine, il n'a aucune piste valable, rien ne lui vient et les meurtres s'enchaînent. La seule “vision” qu'il a, il la lie dans les yeux de Timothy Blake mais il n'y aucune preuve contre lui hormis un pressentiment…

Jeanne Gabin décide de rejoindre son mari à La Rochelle pour lui apporter soutien et réconfort. Elle est son pilier et encore une fois elle va relancer la machine.

Les protagonistes sont parfaitements travaillés, ils sont tous deux intelligents, captivants, fascinants, intenses et au sommet dans leurs domaines respectifs, la confrontation entre les deux hommes en est remarquable.

J'ai apprécié le fait que l'histoire se passe à La Rochelle, j'aime que les auteurs français situent leur récits en France car contrairement au pseudonyme de l'auteure celle ci est belle et bien française (chauvin moi ?).

J'ai également aimé la double narration entre le profiler (Gildas) et le tueur en série (Timothy), cela nous permet de nous lier un peu plus aux narrateurs. J'ai donc eu du mal à détester notre assassin malgré les horreurs qu'il fait subir à ses victimes…jusqu'au point de non retour. C'est assez perturbant comme sensation.

Les vingt derniers chapitres tiennent le lecteur en haleine jusqu'au dénouement final qui est parfaitement en adéquation avec le livre !

C'est le premier roman de Bridget Page que je lis et je ne suis pas déçu bien au contraire. L'auteure à une plume simple, fluide et riche en vocabulaire. le récit est parfaitement travaillé et donne des frissons au lecteur jusqu'au point final !

Afficher en entier
Or

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : ce thriller est magistral et doit être lu par tous les amateurs du genre. J'y ai retrouvé l'ambiance poisseuse de Seven, Le silence des agneaux et de Prisoners.

J'ai vraiment eu un coup de cœur pour les deux personnages principaux qui se livrent un jeu du chat et de la souris diabolique où tous les coups sont permis.

Les deux hommes, en Némésis l'un de l'autre, sont fascinés par leur excellence dans leurs domaines et la haine qu'ils se vouent férocement. Cela rend une ambiance tendue et passionnante pour les lecteurs qui assistent à un duel au sommet. Nous assistons au sempiternel combat entre le bien et le mal mais les circonstances rendent la frontière bien fine entre chaque côté...

Timothy Blake: La mort en héritage est un excellent thriller qui jouera avec vos nerfs, votre sensibilité et votre conscience...

Je n'ai pas vraiment de grief sur ce thriller mais un petit bémol concernant le titre que je ne trouve pas accrocheur... Le titre me fait penser à un tome de saga alors que c'est bien un one-shot...

Je vous conseille vivement ce thriller qui est une excellente surprise et qui ravira les amateurs du genre.

Afficher en entier
Diamant

Le week-end dernier je suis tombée amoureuse de nouveau.

Vous l’aurez deviné, j’ai plongé coeur et âme dans ce roman. Je n’ai pas vu les pages se tourner et lorsque je suis arrivée à la fin, je suis tombée de haut.

D’abord laissez-moi vous parler de la personne qui a créée Timothy Blake (je suis sadique n’est-ce pas ?^^).

C’est donc Bridget Page qui a sorti ce petit bijou de son esprit et l’a partagé avec le reste du monde en juillet dernier. Il s’agit là de son troisième roman et il a été finaliste au concours les Thriller VSD . Ses premiers romans étant Diary of Rebirth , une romance sombre et Sur la Ligne.

Il est maintenant temps de plonger au coeur du massacre…

Timothy Blake donc…

Ce roman est un thriller bien tordu et sadique comme je les aime.

J’entends par là qu’on lit notre petit roman tout doucement en s’attendant à découvrir des surprises. Mais on y va doucement. Il y a une série de meurtres, on se dit que c’est normal.

On avance et fait la connaissance du policier en charge de l’enquête. Là encore pas trop de surprise. Incompréhension de la part des forces de l’ordre, des meurtres bien mis en scène. C’est la pagaille. Classique dans un thriller policier.

Et là, on apprend petit à petit à connaître l’auteur de ces meurtres. On entre dans sa tête, sa vie privée, ses pensées et on découvre tout. Et surprise surprise, il ne s’agit pas d’un fou comme les autres (ils le sont tous non ?).

Non, le Timothy Blake, notre tueur donc, est malin et sait ce qu’il faut faire pour ne pas se faire démasquer. Il agit sous le nez de tout le monde, même de la police qui ne se doute de rien. Ingénieux vous direz.

Mais ce qui l’es encore plus, c’est la manière dont l’auteur le met en scène. J’étais scotchée.

Un thriller bien sanglant et dérangé

Les descriptions des meurtres sont bien précises, dans tous les détails macabres, du début à la fin. L’auteur a bien pris le soin de faire des recherches qui rendent crédibles le modus operandi de Timothy. A aucun moment on a l’impression que les choses tombent comme un cheveu sur la soupe. Pareil pour la folie de Timothy Blake.

Sa façon de raisonner, de réfléchir est tout simplement indescriptible. Sans mentionner qu’il arrive à tourner les situations à son avantage. Je me demande encore si le pire sont ses meurtres ou sa façon de voir la vie et ce qu’il fait. Aucune idée. Dans tous les cas, il est brillant.

Jusqu’à maintenant je vous vante les mérites du tueur en série sans m’être trop attardée sur les policiers sur l’enquête. Celui qui mène l’enquête c’est Gildas Gabin, et ce mec est tout aussi grandiose que le meurtrier. C’est un enquêteur hors du commun qu’on suit dans cette traque. Il est un peu, la dernière carte de la police qui n’arrive pas à résoudre ces meurtres.

Lui aussi a ses problèmes personnels tout comme il s’implique très vite dans l’enquête. Très vite, les deux protagonistes se lancent dans un duel mortel. A celui qui est le plus intelligent et qui démasquera l’autre le premier. C’est tout simplement fou. D’où cette fin qui m’a prise au dépourvu. Franchement, je ne m’y attendais pas.

Mais une chose est sûre, c’est que Timothy Blake est un thriller bien sanglant. Avec son lot de meurtres aussi morbides et étranges les uns des autres mais tellement addictif, qu’on ne le lâche plus.

Une fin angoissante ?

Lorsque vous passerez le cap des cent premières pages, vous aurez l’impression que la fin est proche. Que Timothy sera bientôt démasqué. Vous n’aurez pas pu vous tromper plus.

Au contraire, les choses s’accélèrent mais en même temps ne semblent pas vouloir atteindre le point culminant. Non Bridget Page est sadique et prend un malin plaisir à nous faire attendre.

Ainsi arrivé près du dénouement final, elle nous rajoute d’autres éléments dur à avaler et dont on se serait bien passé. Mais bon, ce ne serait pas drôle n’est-ce pas, ni un bon thriller. Pourtant j’ai cru devenir folle.

D’autre part, j’ai particulièrement apprécié son écriture. Sauf à certains passages, mais ce n’est pas dérangeant. Elle arrive rapidement à nous faire plonger dans l’histoire dans cette course après la montre. La psychologie des différents personnages qu’elle a pu créée est impressionnante.

J’avais un peu l’impression d’être devant un épisode de Esprits Criminels (que les fans de la série se manifestent ^^). Addictif. Je suis certaine que l’histoire vous plaira autant que ça l’a été pour moi.

Merci encore à Bridget pour ce petit voyage sympathique. De quoi combler les mordus de thriller.

https://1motalafois.com/timothy-blake-la-mort-en-heritage-de-bridget-page-un-mot-a-la-fois/

Afficher en entier
Diamant

Un grand merci à l'auteur, Bridget Page que j'ai "rencontré" sur le site Simplement. Suite à sa demande, j'ai accepté avec plaisir la lecture de son livre et une fois terminé, je dois avouer que je suis sur un petit nuage. D’accord, il s'agit d'un thriller mais il y a tellement de bonnes choses que je vais tenter d'ordonner tout cela. J'adore la couverture, elle reflète parfaitement le livre. Et le résumé en dit largement assez sans que je ne fasse un léger discours dessus.

Deux hommes s'affrontent. Le tueur et le flic. Timothy Blake est à sa quatrième œuvre lorsque la police décide d'appeler Gildas Gabin, criminologue sur Paris. Entre les deux, un jeu de chat et de la souris s'instaure. Ils ont tous les deux un passé qui les hante. Timothy qui veut faire honneur à un père qui était plus absent que présent dans sa vie. Gildas a une sœur disparue, sans laisser de traces depuis 10 longues années. Du départ nous savons qui est le tueur, un épisode de Columbo paraît bien pale en comparaison de cette histoire. Pourtant on débute de la même manière. Nous voyons l'assassin s'amuser avec sa victime. Au flic de trouver qui est le coupable avec les indices laissés. Oups, pas de bol, notre tueur est méticuleux. Pas le moindre poil d'ADN qui traîne, rien. Normal il s'est longuement exercé et avant cela il a eu de qui tenir.

Entre les deux, une relation froide s'installe. Timothy veut un adversaire à sa taille. Il trouve Gildas bien en dessous de ce qu'il pensait. Pourtant ce dernier a un panel de bons résultats sur Paris. C'est une pointure. Un homme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Il est tacticien, fouineur, ne travaille pas comme n'importe qui et "voit" des choses que d'autres trouveraient normal. Mais ici, dans cette affaire, il devient aveugle. Gildas n'arrive pas à faire la part des choses et lorsqu'un cinquième corps fait son apparition, il en devient fou. Il sait que c'est ce Timothy Blake qui est le coupable, son instinct le lui crie, mais sans preuves que peut-il faire ? Pas de quiproquo, ni de justification. Il le sent dans la moindre de ses fibres épidermique. Timothy va en jouer. Il est parfait en tout point, réussissant à montrer un visage aimable, sachant jouer la comédie à la perfection, jusqu'à ce qu'un infime détail fasse tiquer le flic. Une lueur dans ses yeux. Qui peut dire si elle est bien réelle ou non ? Car Gildas est le seul à la voir, à croire non à être sur que c'est lui.

Un duel où chacun va y laisser des plumes et bien plus que cela. Timothy est vraiment très doué. Dire qu'il vit à La Rochelle (là où se passe l'histoire) depuis... sa naissance ? Personne ne peut le soupçonner. Il a crée une vie que tout homme normalement constitué rêverait. Une femme, un boulot qui lui plait, une maison avec sa barrière blanche (bon ok j’exagère avec la barrière), mais il montre un côté pile qui plaît. Côté face, il est celui qui crée des œuvres d'art avec le corps de femmes. Il se plaît à se nommer lui-même un artiste. Alors que tout ce qu'il fait n'est que donner la mort. Son esprit terrible et sa façon de s'adonner à son plaisir malsain le rend encore plus dangereux. Il a un pouvoir sur ceux qui l'entoure qui fait frémir sans compter sur le fait qu'il se croit invincible.

J'ai adoré suivre les deux côtés de l'enquête, celle du tueur et celle du flic. Timothy nous immerge totalement dans son quotidien, dans son cercle très limité qui peut approcher de son antre. Il est sombre, parle à la première personne du singulier nous montrant ainsi ce qu'il voit, ce qu'il ressent, ce qu'il fait dans les moindres détails. Attention, il n'est pas du genre à être un éventreur ou même à ensanglanter ses victimes. Il reste soft dans sa manière de les terminer. Jusqu'à ce qu'arrive un certain moment où nous découvrons qu'il est capable de tout pour asseoir sa position et montrer sa toute puissance à la police en place. Gildas, que nous suivons de la même manière à la première personne du singulier, nous fait ressentir son don, sa manière de procéder, la façon dont il gère ses échecs. Car il a beau être doué dans son domaine, les meurtres continuent de montrer le bout de son nez.

Une vie pour une vie. La loi du Talion. Rien n'est aussi vrai que ce qui se trame dans l'ombre. Les deux hommes s'affrontent violemment. Les journalistes donnent un petit nom bien sympathique "Le charpentier". Ils aiment donner des noms, donner des détails sans penser à ce qui pourrait se passer par la suite, sans chercher à savoir si c'est la vérité. Par moment nous voyons Timothy qui se lâche sans oublier la prudence élémentaire : ne pas laisser la moindre empreinte. Il est très vaniteux, un air de suffisance se plaque parfois sur son visage.

Les personnages secondaires ont leur importance. J'ai adoré Jeanne, la femme de Gildas. Elle est douce, aimante, amoureuse, une mère de famille qui ferait n'importe quoi pour ses enfants, son mari. Elle a une force de caractère en elle et un courage exemplaire. Cette femme est tout pour Gildas, ils sont complémentaires. Elle le ressource lorsqu'il le faut. Grace à elle, il est capable de soulever des montagnes et de voir autre chose que le côté malsain de son boulot. Il y a également Benji et Blaise, sans oublier le légiste. Chacun apporte un élément, une idée, un petit peu d'humour dont on a besoin à des moment précis. Ou au contraire ce stress qui nous angoisse.

J'ai adoré découvrir La Rochelle sous un autre jour. Celui où la ville n'est pas si tranquille que cela. L'écriture est fluide, intense, prête à vous sauter dessus. Un élément était couru d'avance (oui, j'ai un esprit tordu et je voyais bien une situation ainsi avec le dernier emplacement de Timothy) mais l'auteur avait laissé des miettes, des indices qui m'ont mis plus que la puce à l'oreille. J'ai adoré la fin également, je ne la voyais pas autrement et j'aurais adoré pouvoir être là pour voir cela ! (Quand je vous dis que je suis tordue...)

En conclusion, il s'agit d'un thriller à rebondissements dont il est extrêmement difficile de sortir. Ressentir des frissons de froid de la fameuse table, sentir les remous sous nos pieds et plonger au cœur du récit devient nécessaire. L'auteur a su admirablement maîtriser la psychologie de ses personnages et permettre à ces derniers de ne s'arrêter de cette course poursuite qu'à son terme. Un immense coup de cœur !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/timothy-blake-la-mort-en-heritage-bridget-page-a136290956

Afficher en entier
Diamant

Troublant, addictif. Un bras de fer sans merci entre le tueur et le criminologue.

Le tueur en est à son quatrième meurtre et n’hésite pas à envoyer des messages à la police sur sa prochaine victime, pour les narguer. L’affaire est telle qu’on a fait appel à Gildas Gabin, un spécialiste des tueurs en série qui possède des talents particuliers, il a un don de prescience : il voit, pressent les choses. Malheureusement, ce pouvoir va le lâcher lorsqu’il va en avoir le plus de besoin. Voilà dix ans qu’il a quitté La Rochelle sur un échec des plus douloureux qui l’affecte sur le plan personnel et qui pourrait bien obscurcir son jugement. Entre lui et le tueur Timothy Blake, va s’instaurer une sorte de relation malsaine. Une course contre la montre débute dont l’enjeu est la vie ou la mort.

Dès le départ, j’ai été happée par l’univers très sombre de ce thriller et je remercie Bridget Page pour me l’avoir proposé en Service Presse par l’intermédiaire de Simplement Pro. Très vite, le récit m’a oppressée. En effet, Timothy Blake s’exprime à la première personne et c’est très déstabilisant, j’avais l’impression d’être dans sa tête, de voir ce qu’il voyait et je peux vous dire que je détestais ça. C’est un personnage complexe qui présente deux visages : celui qu’il montre dans la vie de tous les jours et celui d’un tueur sans merci ni remords. Il est glaçant et j’en frissonne encore. Il est diaboliquement habile et retors. Les journalistes l’ont surnommé “le Charpentier naval”, car il expose ses victimes sur des bateaux qu’il construit de ses mains. Il est d’une folle arrogance, d’une suffisance détestable. Et on se dit qu’il aurait tort d’arrêter de se vanter tant il a mis en œuvre tous les moyens pour échapper aux investigations de la police. Je lui reconnais un talent certain pour brouiller les pistes. Ce que j’ai pu souhaiter qu’il se fasse prendre !

Face à lui, nous avons Greg que l’équipe considère un peu comme l’expert scientifique ; Blaise, l’homme de terrain et surtout une véritable encyclopédie criminelle ; et enfin Gildas Gabin, un homme blessé et hanté par la disparition de sa sœur Sarah, considéré comme l’expert des tueurs en série et qui a bien des succès à son actif. Il est amoureux fou de sa femme, Jeanne, qui est comme son ancre dans l’univers ténébreux qu’il côtoie. Elle est son réconfort quand il doute. La relation qu’ils ont ensemble est très belle et apporte un peu de légèreté à l’enquête. C’est vraiment un amour magnifique qui permet à Gildas de se reconstruire, de faire face et de toujours se relever quelles que soient les horreurs auxquelles il est confronté.

L’atmosphère est lourde, particulièrement éprouvante lorsque l’auteure donne la parole aux victimes avant qu’elles ne soient exécutées sans pitié par Timothy. Au fil des chapitres, nous en apprenons toujours plus sur le meurtrier, son enfance, son histoire, ses expériences… Le suspense est intense : tout au long de ma lecture, je ne cessais d’espérer qu’il fasse une erreur, mais ce maudit Timothy se montrait redoutablement intelligent et d’une prudence presque sans failles. C’est vraiment un grand malade. Quand il expose ce qu’il pense, cela fait froid dans le dos surtout quand on réalise qu’il existe des êtres semblables à lui dans la réalité. Seule l’intuition de Gildas lui fait penser qu’il peut s’agir du tueur qu’il recherche, mais encore faut-il trouver des preuves.

L’auteure a une plume époustouflante, ses descriptions sont d’une précision chirurgicale, d’un réalisme bluffant. Elle nous fait entrer dans la tête de deux hommes que tout oppose : un sociopathe et un policier. Leur psychologie est très bien rendue et l’auteure nous tient en haleine jusqu’à la fin.

Par contre, en ce qui me concerne, au bout d’un moment, j’ai trouvé trop long. J’en ai eu assez de la vanité et de l’autosatisfaction de Timothy. Et puis cela a beau censé être de l’“art”, c’est quand même trash, une véritable horreur. Trop de victimes, trop de souffrances. J’avais hâte que cela se termine. Et du coup, j’étais plus que consciente de la fébrilité des enquêteurs, de leur rage à mettre fin d’une façon ou d’une autre à cette série de meurtres.

Un thriller éprouvant et addictif que je vous recommande. Mais peut-être pas pour tous, âmes trop sensibles s’abstenir.

Afficher en entier
Diamant

http://bymelimelobook.blogspot.fr/2017/11/timothy-blake-la-mort-en-heritage-de.html

L'auteur nous plonge directement dans la tête de ce tueur et je peux vous dire que ça comme fort, on le voit directement avec sa première victime entre parenthèses

On fait la connaissance de Timothy Blake tueur en série alias le charpentier naval, car il met en scène toutes ses victimes sur des bateaux de petit taille qu'il construit lui-même dans la scierie familiale qui lui sers aussi de labo, on lui emmène ses victimes.

Ce Jeune, homme qui est infirmier et marié a hérité de l'envie de tue de son père... Après lavoir suivi à l'âge de 15 ans après la mort de son père, il a repris le flambeau si je peux dire, mais si son père lui tuait, car il se nourrissait de la mort de ses victimes son fils lui ce nourri de la terreur qu'il leur procure.

On le suit dans son rituel où il est très méticuleux, il ne veut laisser aucune trace de son ADN, il n'est pas décidé a, se laisse, attrape et veux montrer a tout le monde ses œuvres et envoie même de lettre à la police pour les dire qui sera la prochaine victime sous forme énigmes...

Gildas Gabin est quant à lui un inspecteur, il traque le Charpentier, mais n'arrive pas à lui mettre la main dessus, mais Gildas a aussi des aptitudes particulières si on peut dire

Il ressent de choses comme des impression des conviction soudaines ou même de flash fugitifs, mais depuis qu'il est sur la Rochelle et plutôt sur cette affaire ses aptitudes lui font défaut

C'est pour moi le premier roman de l'auteur et j'ai été transporte avec les premières pages

Je suis une grande fan d'émission sur le serial-killer j'aime savoir pourquoi sont-ils devenus des hommes capables de tuer...

Et je peux vous dire que la, j'ai été servie l'auteur nous plonge directement dans la tête du tueur, j'ai lu énormément de livre qui porte sur ce sujet et je suis toujours admirative des auteurs qui ose nous faire rentre dans la tête du tueur, car il est beaucoup plus simple de reste éloigné et de faire vivre l'histoire paf les yeux de l'inspecteur... Ici, on découvre les deux cotes tueur / inspecteur.

Sans vous spolier bien sûr vous savez maintenant que je suis contre ça, je peux juste vous dire qu'on ne s'attend vraiment pas a ce que l'auteure est ose relier de cette façon le tueur et l'inspecteur...

Sans vous spolier bien sûr vous savez maintenant que je suis contre ça, je peux juste vous dire qu'on ne s'attend vraiment pas a ce que l'auteure est ose relier de cette façon le tueur et l'inspecteur...

Je me suis vraiment prise au jeu et je n'ai pas lâche le roman avant de lavoir fini certaine scènes mon vraiment chambouler je vais pas vous le cacher, on voit que l'auteure n'a pas écrit ce roman sans avoir fait des recherches.

Au final une jolie découverte et un coup de cœur qui confirme mon addiction au thriller. J'ai hâte de me plonger dans les autres romans de l'auteure.

Afficher en entier
Diamant

L'avis d'Esméralda :

Il n’y a pas à dire mais Bridget page a un talent fou ! Une fois de plus elle m’aura transportée dans son univers sombre fait de dédales impénétrables et où l’âme humaine devient diabolique.

Timothy Blake est l’homme bien sous tout rapport, empathique dans son boulot, mari aimant, le sourire plaqué sur son visage sibyllin. Rien ne laisse paraitre sa folle existence. Celle qui se déroule à la dérobée de tous dans un lieu sacro-saint inaccessible au commun des mortels.

Gildas Gabin super flic téméraire, mentaliste aux dons paranormaux. Il est l’homme des situations périlleuses. Père et mari aimant, il voue sa vie à résoudre les affaires criminelles les plus ardues.

J’adore les personnages. Ils ont cette aura à la fois dérangeante mais sympathique. Je les associe au yin et au yang, l’eau et le feu. Ils nous offrent une confrontation du feu de dieu et on assiste à une chasse des plus excitantes. Les regards échangés, les sous-entendus, les menaces silencieuses conférent une atmosphére lugubre qui s’accentue tout au long des pages. L’auteure nous livre les pensées morbides, les doutes, les espoirs des deux protagonistes. Les rebondissements incessants, le suspense, les intrigues rendent le roman hyper addictif. On n’a qu’une envie celle de connaître la fin. L’auteure de nous épargne pas les scènes morbides et nous expose parfaitement au travers des mots de son personnage le procédé et l’objectif qu’il souhaite obtenir, la reconnaissance !

La psychologie des personnages est hyper bien maitrisée. D’ailleurs je ne peux m’empêcher de trouver sympathique ce Timothy Blake alors que je devrais le détester. Mais sa façon d’expliquer son ressenti et sa capacité à émouvoir sont totalement hallucinantes. L’auteure arrive à inverser les rôles sans problème : le gentil devient méchant et le méchant devient gentil. C’est totalement dément ! D’ailleurs le rythme s’intensifie au moment où les deux protagonistes arrivent à se défaire des chaines les tenant respectivement à leurs passés. Et là c’est l’explosion !!! On grimpe davantage dans la violence verbale et le déchainement des actes perpétués. C’est de la folie pure et simple. J’ai eu les frissons tout au long des 400 pages.

Bridget Page a le don de vous tenir par l’effroi et le doute. Vous tournez les pages et vous ne savez pas du tout à quoi vous attendre. Le surprises arrivent les unes après les autres, à la fois heureuses et à la fois morbides. Tim n’est pas de ces criminels qui adorent le sang ou qui trouve la jouissance dans la souillure des corps, mais il a ce côté artistique qui rend ses victimes telle une œuvre d’art. Les symboles sont très puissants notamment ceux qui m’ont le plus espanté l’eau qui symbolise la pureté et la renaissance dans un autre monde et ces bateaux qui mènent vers la voie de l’éternité.

Ce roman est un mélange entre « Dexter » de Jeff Lindsay aux touches dramatiques de Karine Giebel et policière de Franck Thilliez ! Un thriller qui détonne !

Une histoire qui a le mérite de continuer à vous coller à la peau une fois terminée !

Afficher en entier

Merci a la merveilleuse Bridget page pour son magnifique roman et surtout pour sa confiance.

Quand Gildas Gabin est appelé à la Rochelle pour résoudre une affaire de meurtre en série, il ne s'attendait pas a ce que ça vie prenne un tel tournant.

Gildas n'est pas seulement un agent de police. Il est mondialement connu pour ses capacités bien particulières, c'est une espèce de mentaliste (mais en mieux) et ses talents l'entraîneront rapidement sur la piste du tueur, mais cette intervention n'est pas du goût de tous et encore de celui de Timothy Blake.

Ce roman se déroule sur les chapeaux de roues, ne laissant aucun répis au lecteur ni a l'action. Dès qu'on commence, nous sommes happés par l'histoire et celle-co nous recrache a la toute fin, quand le sors de ces hommes est bouclés.

J'ai frissonné, eue peur, grogner, trembler, mais je n'ai rien lâcher jusqu'au dénouement finale qui malgré tout me laisse sur ma faim...J'ai frissonné, eue peur, grogner, trembler, mais je n'ai rien lâcher jusqu'au dénouement finale qui malgré tout me laisse sur ma faim... Une fin qui permet de s'imaginer le pire des scénarios.

Sans hésiter, je vous le conseille grandement, que vous soyez ou non-amateur de roman noir.

Afficher en entier
Diamant

Que dire ? Parfait.

Il n'y a pas à dire cette auteure est vraiment douée pour ce genre d'écriture. Cette histoire est géniale, on voit qu'il y a eu pas mal de recherche, qu'il y a eu un travail de folie de fait pour que cette histoire prenne vie.

Et je peux vous dire que j'étais vraiment connectée aux personnages J'avais l'impression d'être à la fois le policier qui mène l'enquête, qui donne les directives qui se dit mais allez vous voyez bien que c'est la preuve ........et à l'inverse être le psychopathe bon dis comme ça ça fait peur mais bordel c'est tellement captivant qu'on est à fond dans sa folie.

On enchaîne les chapitres les un après les autres tout en stressant arrivé au moment du final.

Verdict !!!!! Une tuerie

Afficher en entier

Date de sortie

Timothy Blake : la mort en héritage

  • France : 2017-07-10 (Français)

Activité récente

NathG l'ajoute dans sa biblio or
2018-03-22T21:17:55+01:00
nana51 l'ajoute dans sa biblio or
2018-02-28T14:38:59+01:00
Goewin l'ajoute dans sa biblio or
2018-02-01T18:32:33+01:00

Les chiffres

Lecteurs 22
Commentaires 19
Extraits 13
Evaluations 11
Note globale 9.55 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode