Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Tiphs : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Ni d'Ève ni d'Adam Ni d'Ève ni d'Adam
Amélie Nothomb   
C'est le premier livre d'Amélie Nothomb que je lit et son style d'écriture m'a touché, je vais continuer à lire des livres de cette auteure, car je pense que dans sa bibliographie se trouvent de vrais chefs d'œuvres.
Arthur et les Minimoys, Tome 2 : Arthur et la cité interdite Arthur et les Minimoys, Tome 2 : Arthur et la cité interdite
Luc Besson   
La couverture seule de ce 2e tome incite d'ores et déjà à l'acheter. Une suite agréable, où l'on retrouve nos trois compagnons partis à l'encontre de M le maudit, dans le but de contrecarrer ses plans.
La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 2 : Le Prince mécanique La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 2 : Le Prince mécanique
Cassandra Clare   
Comme le premier, comme les Mortal Instruments, quelque chose d'incomparable. Londres, à l'époque des robes et des calèches, des ruelles lugubres et des machines à vapeur : et au milieu de tout ça, des Chasseurs d'Ombres. Les Chasseurs d'Ombres avec leur classe, leur style, leur façon d'être (Les vampires, les fées et les magiciens aussi, bien sûr). Il faudrait décerner à Cassandra Clare un prix juste pour l'ambiance, et pour sa capacité à nous projeter en plein dedans. Pour peut on pourrait toucher les livres de Tessa, le violon de Jem…
Après bien sûr il y a l'histoire. L'histoire tordue comme on l'aime, c'est-à-dire vraiment bien pensée, et pas caricaturale comme (hélas) beaucoup de romans de romans bit-lit qui surfent sur la vague. Parfaitement bien intégrée dans l'époque — je veux dire, on est pas en 1800 et quelques rien que pour les robes et pour voir les ancêtres de personnages de la Cité des Ténèbres (William Herondale vs Gabriel Lightwood, juste, épique). C'est juste que les "clockwork machines" n'auraient eu leur place à aucune autre époque !
Oh, et l'humour (encore une fois, William et Gabriel qui ont eu ma mort à plusieurs reprises). Et le romantisme (encore mieux que pour Jace, Clary et les autres). Cette envie pressante de frapper Will, en même temps que la compassion que l'on éprouve pour lui. [spoiler]Et son changement, tellement bien traité après sa découverte que la malédiction était factice… bon, bien sûr, le drame quand il découvre que Tessa est fiancée avec Jem m'a fait pleurer un bon bout de temps…[/spoiler]
Et aussi l'amitié Jem/Will qui explore le lien entre parabatai, [spoiler]la scène entre Magnus et Will qui explique la réaction de Camille dans City of Fallen Angels…[/spoiler], Charlotte et Henry… Jessamine, loin d'être une poupée de cire en fin de compte…
Des personnages, une intrigue, une ambiance mémorable.
Bref, The Infernal Devices.

(Le tome 3 est déjà commandé depuis belle lurette et mes ongles sont rongés jusqu'à la racine)
Les filles de la lune, tome 4 : Le parchemin secret Les filles de la lune, tome 4 : Le parchemin secret
Lynne Ewing   
C'est un très bon tome, une fois de plus, on reste avec les filles et leurs pouvoirs !! On s'attache de plus en plus à elles au fur et à mesure des tomes !!

par Marie15
Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 3 : Fièvre Née Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 3 : Fièvre Née
Karen Marie Moning   
Un tome vraiment fort en émotion !!
Les chapitres racontés du point de vue de Mac sont encore les plus nombreux, mais pas de façon écrasante comme dans le tome précédent. Ici, ceux consacrés à Dani/Jada prennent une part beaucoup plus importante.
Il y a encore quelques longueurs avec les introspections de Mac, mais les passages avec Barrons, Ryodan, ou Jada, dynamisent le tout. Il y a beaucoup d'événements très surprenants, beaucoup d'action, et surtout beaucoup de scènes très touchantes. Je suis de plus en plus attachée à Ryodan, sa façon de penser, son dévouement... Mon Dieu, Ryodan, dans la dernière partie...non, non, pas de spoiler...
Barrons est lui aussi plus présent, et il y a beaucoup plus d'interactions avec Mac, ce qui manquait dans Burned. Je l'aime toujours autant !! (et je dois dire qu'il est beaucoup plus grossier en version originale... Pas de "nom de nom" en v.o , ça c'est sûr ^^)
Dani/Jada nous offre une facette incroyablement émouvante, certains passages sont déchirants.
En bref, un superbe tome, mais surtout dans la deuxième partie, qui concentre à la fois l'action et les moments d'émotion. Et franchement, cette fin, c'est juste insoutenable, ce cliffhanger..

par Migabo
Les filles de la lune, tome 2 : Dans le froid de l'enfer Les filles de la lune, tome 2 : Dans le froid de l'enfer
Lynne Ewing   
J'ai avalé ce tome, tout comme le précédent. L'écriture est fluide et on ne voit pas les pages passer. Malgré tout, je trouve que les sentiments ne sont pas assez détaillés. [spoiler]C'est dommage qu'on change de personnage à chaque tome... C'est une bonne idée en soi mais, du coup, on a pas vraiment de nouvelles des personnages du tome précédent. Par exemple, dans le 1er tome, Vanessa et Michael ce sont à peine réconcillé qu'on passe déjà à Séréna !
J'ai quand même une petite préférence pour ce deuxième tome qui est moins cul-cul[/spoiler]

par Elode21
The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy The Book of Ivy, Tome 1 : The Book of Ivy
Amy Engel   
Mon avis sur…
L’histoire
Autant vous prévenir, cette chronique risque de partir dans toutes les sens, un peu comme mon cœur qui s’est fait bourlinguer à gauche et à droite pendant ma lecture. Ce que je peux vous assurer, c’est que c’est un livre aussi génial que frustrant (et comme là je suis, vraiment, très frustrée, c’est vous dire à quel point il est magique !).
On s’immerge dès les toutes premières pages dans le monde post-apocalyptique créé par Amy Engel. Après une guerre nucléaire. On en apprend plus sur les nouvelles règles mises en place : le conflit entre les deux familles, les mariages forcés… Et qu’est-ce qu’on peut détester, tout comme Ivy, les Latimer, familles ennemies depuis des générations ! Puis, on découvre que tout n’est pas noir ou blanc, mais que cet univers est teinté de nuances, tout comme Ivy va finalement le réaliser.
Ivy est une jeune femme qui, au départ, souhaiterait être aussi forte que sa grande sœur Callie, celle qui, initialement, devait s’occuper des Latimer et en particulier du fils, Bishop. Puis, au fil du roman, elle va ouvrir les yeux, non seulement sur lui et son père, mais également sur sa propre famille. Je l’ai trouvée courageuse, sensible, timide et prête à tous les sacrifices pour ceux qu’elle aime. C’était une déchirure que de l’abandonner à la fin de ce livre.
Bon… sinon y a Bishop. Non. Sinon y a BISHOP ! Le Bishop charmant ! Le meilleur Book Boyfriend au monde ! Non, je n’exagère pas ! Damn, il est tellement parfait : beau, sexy, téméraire, humain, honnête, droit… Le genre qui ferait fondre même un bloc de glace en plein pôle Sud (contrairement à ce qu’on croit, c’est là qu’il fait le plus froid). Bref… Vous avez compris : je l’ai adoré. Et pour le coup, l’abandonner fut une réelle torture. Surtout de la sorte ! Amy Engel est une sadique… une vraie, une pure, une dure !
Dans les personnages secondaires, nous avons le père d’Ivy, un homme froid, distant, prêt à tout pour accéder au pouvoir et même à sacrifier sa propre fille. Plus on avance dans le livre et plus on le déteste, à mesure qu’on découvre qui il est réellement.
Puis, il y a Callie. Alors là, je n’aurais qu’une phrase pour elle : Callie, JE TE HAIS !!!
Voilà, c’est dit. Y a pas à dire : on se sent mieux après.
Parlons un peu histoire et action : autant vous le dire tout de suite, on ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman. Et on est tellement pris que la fin arrive bien trop vite ! On suit Ivy dans la découverte de sa nouvelle vie de femme mariée, où elle doit mettre en place le plan établi depuis longtemps par son père. La tension augmente à chaque page du livre, pour finir en apothéose à sa toute fin… et QUELLE FIN ! Le genre qui vous donne envie de traverser les océans pour aller trouver l’auteur et mettre tout en œuvre pour lui soutirer les informations sur le tome 2 ! Sérieusement, c’est presque de la torture ! Surtout quand on apprend que cette suite sort en VO en novembre 2015 ! *PAN ! *
Bref, vous l’aurez compris : « The Book of Ivy » est une lecture totalement addictive, palpitante et haletante. Je l’ai refermé à la limite de pleurer toutes les larmes de mon corps, mais surtout avec la furieuse envie de tout casser chez moi.
C’est un roman que vous ne pourrez tout simplement pas lâcher dès l’instant où vous l’aurez ouvert. Un gros coup de cœur chez Lumen qui réussit là l’exploit que, sur quatre livres lus chez eux en ce début d’année, c’est le troisième Coup de cœur/Coup-de-poing/Coup de foudre !

L’écriture :
La plume d’Amy Engel est fluide tout en étant délicate. Elle parvient à nous toucher en plein cœur et on s’attache si facilement à ses héros au fil du livre, qu’on ne veut plus les abandonner. Elle décrit parfaitement les sentiments qui évoluent au fil des pages, en même temps que la réalité de la société se dévoile. Et des personnages qu’on adore au début, on en vient à la haïr à la fin, et inversement. Sa plume est tout simplement parfaite… et elle vous chamboulera à coup sûr !

Et si vous doutez encore de l’acheter, voici 15 raisons qui vous feront courir jusqu’à vote libraire :
Pourquoi faut-il avoir Ivy dans sa bibliothèque ?
1. Bishop.
2. Il y a un max d’action.
3. Bishop.
4. L’héroïne est vraiment touchante.
5. Bishop.
6. La société créée par Amy Engel est particulièrement saisissante de réalisme.
7. Bishop.
8. Les pages se tournent toutes seules tant on est happé par l’histoire.
9. Bishop.
10. On en ressort totalement chamboulé.
11. Bishop.
12. La couverture est juste sublime.
13. Bishop.

4 filles et un jean, l'Intégrale 4 filles et un jean, l'Intégrale
Ann Brashares   
franchement cette série est tout simplement superbe
elle nous fait comprendre que l'amitié est très importante et que rien ne peut la remplacer

♥♥♥♥♥♥I♥QUATRE♥FILLES♥ET♥UN♥JEAN♥♥♥♥♥♥
Galatéa, tome 1 : Evanescence Galatéa, tome 1 : Evanescence
Monia Sommer   
Ayant fait une razzia sur les livres des éditions Valentina, le premier tome de Galatéa en faisait parti. J'ai tout simplement flashé sur cet univers de glace qui était retranscrit dans le livre.

L'histoire en elle même me plait beaucoup. J'étais transportée comme par magie d'un monde à l'autre. Ma comparaison peut paraître bizarre, mais je suis retombée en enfance, à l'époque où je regardais et lisais les Winx. J'ai un peu retrouvé ce style là, les guerriers, la magie, les différents peuples et j'ai voyagé.
L'intrigue est bien ficelée, bien qu'un peu longue à démarrer.
Le point négatif à ce niveau, c'est les quelques longueurs, certes, pas bien méchante, mais je le conçois, il faut bien que le tout se mette en place.

Au niveau des personnages, je ne me suis pas vraiment attaché à l'un d'entre eux. Je ne sais pas, quelque chose me dérange dans leur façon d'être, leur caractère ou je ne sais quoi. Que ce soit au niveau de Galatéa, ses amies ou Sao, je n'ai pas eu de coup de cœur. Je préférais presque plus les personnages secondaires comme Uptanne.
Je vais en revenir à Galatéa et Sao car je n'adhère pas vraiment à leur histoire d'amour. Enfin. Disons que j'aurais pu adhérer si c'était aller un chouïa moins vite en fait. Pour moi leur relation se fait en un claquement de doigt et j'aurais préféré qu'ils se cherchent, se tournent un peu autour et se trouvent vers la fin du bouquin ou pourquoi pas dans un autre tome. Bref. D'autres choses m'ont un peu gêné concernant ces deux là, en lisant leur histoire d'amour, j'avais l'impression qu'ils avaient 16/18 ans alors qu'en réalité, ils en ont que 14. Là, je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal. Tantôt il faisait plus, tantôt il faisait moins. Même si ils sont très mature pour leur âge, je trouve ça un peu trop et personnellement, s'en était un peu gênant. Mais ce n'est que mon ressentis et mon avis, évidemment.

Puis arrive la fin. Argh. Je peux vous dire que les deux derniers chapitres m'ont donnés un nœuds dans le ventre tellement je stressais. Je ne voulais pas que ça se termine comme ça et ça s'est terminé comme ça. C'est quoi cette fin qui nous met l'eau à la bouche et l'envie de crier en espérant que la suite apparaisse dans nos mains ?
En bref, je veux la suite !

par Philla
La Guerre des elfes La Guerre des elfes
Herbie Brennan   
On m'avait déconseillé cette série, et j'ai quand même voulu me faire un avis personnel dessus en la lisant. Je viens donc de finir le premier tome, et alors que je m'attendais à quelque chose d'horrible, je l'ai lue en quelques heures, et j'ai bien aimé. Certes, ça n'est pas génialissime, mais j'ai passé un bon moment. Les personnages sont attachants et l'univers bien pensé. J'ai trouvé la chute des démons un peu trop facile et rapide, mais j'espère que les prochains tomes complexifieront tout ça.