Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de tisse69 : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Détraqué Détraqué
Héloïse Cordelles   
Le début est très perturbant...une agression, une jeune fille naïve, une nouvelle agression, et une scène d'amour torride. Puis nous voilà plongés dans une histoire d'amour qui va vous faire devenir colérique, revancharde, mais empathique.
J'ai aimé le caractère si dur de Craig, j'ai aimé celui de Patience si fleur bleue mais déterminée. Un vrai bad boy avec un corps d'airain, une vraie fifille toute douce qui va le faire vaciller.
L'histoire n'est pas banale, la fin un peu trop bâclée à mon goût, la fin des tourments de chacun arrive trop vite à point nommé. Cela aurait mérité un peu plus de profondeur alors que le reste du livre justement l'est.
La photo de la couv', bien sûr, est ce qui m'a décidée hier de commencer cette histoire, je l'avoue!!
émoticône wink

La plume de l'auteure m'ayant bien plu, je m'en vais chercher ses autres écrits.

par sagweste
Maeve Regan, Tome 1 : Rage de dents Maeve Regan, Tome 1 : Rage de dents
Marika Gallman   
Le Bit-Lit, ce n'est pas que des auteurs américains. Pour autant, pas facile de ne pas partir sur des aprioris quand l'auteur est européen (Suisse pour être exact). Les romans de Rebecca Kean ont prouvé qu'une écrivaine française pouvait faire des romans tout aussi excellents que Laurell K. Hamilton ou Jeaniene Frost seulement voila, rien ne distinctes Cassandra O'Donell (pseudonyme) de ces confères et bien heureux celui qui aurait retracé les origines de son auteur sans passer par l'absence de mention de traducteur.


Le premier tome de Maeve Regan ne renie nullement ses origines. Si l'auteur ne mentionne jamais de lieu (on ignore même dans quel pays cela se situe), les expressions et la mentalité de l'héroïne transpire son appartenance au vieux continent. J'avoue par ailleurs avoir ressenti un certain blocage quand à la mentalité de l'héroïne dans la première partie du récit. Maeve boit comme un trou et accepte de passer la nuit avec le premier beau mec venu pour une nuit sans lendemain (les moches boutonneux sont quand à eux forcement ennuyeux et ne mérite pas plus de 5 minutes de discussion). Si je reconnais que cet état d'esprit doit être récurrent chez beaucoup de jeunes, la question est de savoir si j'ai vraiment envie de m'attacher à une héroïne qui ne se fie qu'aux apparences? Fort heureusement, cet aspect gênant s'éclipse très vite au profit de l'histoire.


Pour ce qui est de l'histoire justement, Marika Gallman prend le temps de bien présenter ses personnages. Peut-être même un peu trop avec un récit qui manque de rythme dans sa première partie (le mot vampire se fait désirer). Et quand l'action arrive, c'est les révélations qui se font désirer. Les personnages tournent tellement autour du pot sur les secrets de Maeve que cela en devient vite irritant en nous faisant perdre toute tension du récit (que l'on ne retrouvera que sur la fin du livre).


Maeve Regan est un récit qui oscille le cul entre 2 chaise. L'héroïne est trop vieille et trop désabusée pour ressembler à une Zoe Redbird et trop jeune et pas assez mature pour lorgner du coté de Anita Blake et j'avoue ne pas toujours être certain sur quel pied danser... Roman jeunesse ou roman adulte? Sans doute entre les 2, faisant de ce roman une parfaite transition vers un récit plus adulte. Je me rend d'ailleurs compte que mon avis ne semble pas très positif. Pourtant, la lecture fut plaisante et pour défendre le livre, sachez que je ne suis pas le public cible du roman. Il serait donc regrettable ne pas laisser sa chance à ce récit, surtout que l'histoire est assez sympathique et que l'écriture s'avère bien meilleur que nombreux bit-lit que j'ai lu. J'encourage donc à découvrir ce Bit-lit à européenne et je serais aux rendez-vous pour la suite des aventures de Maeve. J'ai beau avoir été un peu trop dur sur la critique, je veux connaitre la suite...

par Caly
La Société, Tome 1 : Qui de nous deux ? La Société, Tome 1 : Qui de nous deux ?
Angela Behelle   
Audacieuse,troublante,dérangeante, hautement érotique, cette histoire à mise à rude épreuve mes connaissances et mes certitudes sur les relations entre un homme et une femme.

Mickaëlla Valmur est enseignante, jeune veuve d'un homme beaucoup plus âgé qu'elle a profondément aimé, qui l'a faite femme. Depuis sa mort quelques mois auparavant elle se dissimule sous un masque lisse, une apparence fade et conservatrice qui convient à l'image d'enseignante qu'elle souhaite montrer. C'est par son métier quelle va rencontrer Alexis qui va l'entrainer dans une relation sensuelle et flamboyante où elle va découvrir ses désirs profonds, laisser exprimer sa sensualité, ses fantasmes les plus cachés et surtout l'amour.

Alexis c'est le corps d'un jeune homme de dix sept ans et la maturité intellectuelle et sexuelle d'un homme de trente ans. Mickaëlla va devenir à la demande de ses parents sa tutrice dans le lycée ou elle enseigne, nous découvrirons à la fin pourquoi ils l'on choisit. Une relation de soumission va peu à peu s'installer entre eux mais le dominé n'est pas forcement celui que l'on croit. La jeune femme va sortir de sa chrysalide, découvrir et expérimenter des choses qu'elle n'aurait jamais pensé pouvoir faire ou désirer.

Cette relation hors norme entre un jeune homme (quoique pas si jeune qu'il n'y parait autre surprise de l'auteure), les pratiques évoquées parfois pornographiques, sans censure, avec langage direct et mots crus parfois, la découverte de cette société créée pour une élite à la recherche d'un plaisir sain ; rien ne vous est épargné et pourtant vous êtes fascinés et pris dans ce jeu de séduction. Perturbée je l'ai été sur certains passages, choquée jamais.

Sans détour je l'avoue cette histoire m'a entrainé dans un monde sensuel et interdit attirant non dépourvu de sentiments, car ne vous trompez pas c'est une histoire d'amour simplement ici le chemin parcouru pour y arriver est différent.

Ce récit raconté par Mickaëlla à la première personne, se déroule comme un film mais est ce une fiction ou le récit réel d'une rencontre dans la vie de l'auteure ? Dans tous les cas cette ode sensuelle risque de vous déranger en tant que femme ou de vous découvrir sous un aspect que vous n'auriez jamais envisager ou oser.Cette histoire n'est pas à la portée de toutes mais un esprit aventureux, libre et ouvert y trouvera beaucoup de plaisir.

Je mets en garde cependant car cette histoire très bien écrite est pour lectrices et pourquoi pas lecteurs très avertis.

Si votre curiosité a été éveillé aller faire un tour sur le blog de La société www.http://lasocieteomega.canalblog.com//

par samba
Lola, Tome 1 : Petite, grosse et exhibitionniste Lola, Tome 1 : Petite, grosse et exhibitionniste
Louisa Méonis   
2/5 Pour l’histoire sympathique mais trop courte et avec quelques gros hic


L’HISTOIRE : Ok, bon, un classique du genre…la petite employée qui fantasme sur son boss super sexy. Mais tout va tellement vite entre ces deux là. Il faut dire que, en cent pages, ils n’ont pas vraiment le temps de prendre leur temps, et par là, de faire monter notre envie de les voir ensemble. J’ai bouclé la lecture de ce premier tome en deux heures. Le bon côté, c’est que cela signifie que j’ai vraiment été prise par ce livre. Le moins bon, c’est qu’en deux heures de temps on nous présente personnages, lieux, et on nous déballe l’histoire de leur rencontre, de leur rapprochement, et le bouquet final. Tout ça ponctué de petites anecdotes en dehors de leur relation. (Et il y en a). Ce que j’ai par contre apprécié dans cette histoire, c’est les autres livres et séries auxquels elle m’a fait pensé. Allant de Love Game (Le patron et son employée un peu récalcitrante à succomber à son charme) à Grey’s Anatomy (Les scènes où entre amis ils dévorent des yeux leur supérieur en lui donnant un petit surnom très explicite).

L’ECRITURE : C’est ce qui a en grande partie valu ses trois points à ma lecture. Le livre est bourré d’humour et d’un langage assez cru qui m’a beaucoup plu. C’est un style très léger et très agréable à lire. On a vraiment l’impression d’être dans la tête d’une jeune fille de vingt-deux ans.

LES PERSONNAGES : Bon, il y a mensonge sur la marchandise…Lola, petite (1,59 m), là d’accord, mais à part ça??? Grosse? Je ne considère pas une fille de cette taille qui pèse 65 kilos comme grosse, rondelette, voluptueuse? Ça oui, mais certainement pas grosse. Et exhibitionniste? Euh…je me trompe peut-être, mais une exhibitionniste c’est pour moi une femme qui aime, veut et fait tout pour se montrer. Hors notre Lola, ce n’est pas vraiment son style…Bon, elle se retrouve dans des situations un peu embarrassantes à plusieurs reprises, mais ça ne fait pas d’elle une exhibitionniste. Mis à part ça, c’est une fille plutôt attachante, même si, encore une fois dû à la longueur du livre, on n’a pas vraiment le temps d’apprendre à bien la connaitre. Je regrette. Mais elle m’a fait rire, ce qui l’a rendue très attachante à mes yeux…(comme on dit, femme qui rit, à moitié… Je n’irai pas jusque là, étant plutôt attirée par les hommes, mais quelqu’un qui a de l’humour est forcément tout de suite plus attirant). En ce qui concerne Jérémy, euh…que dire… Je n’ai vraiment pas réussi à le cerner. Il parle des femmes comme de vulgaires objets, même de Lola, et pourtant, il s’acharne à vouloir la séduire… Et une autre chose m’a rendue un peu perplexe à son sujet, mais je vais vous en parler dans la partie suivante.

MON ETAT D’ESPRIT : J’ai passé un court, mais agréable moment en compagnie de Lola. J’ai beaucoup ri. J’ai été choquée. J’ai ri encore un peu. Puis, Louisa Méonis a éveillé ma curiosité. Et là? La fin. Ok. Bon c’est une série, donc je peux le comprendre, mais là c’est un peu trop. Du genre comment faire acheter les tomes suivants aux lecteurs après leur avoir offert le premier? Commençons une histoire pleine de suspense et arrêtons avant de dévoiler quoi que ce soit. Et par la je veux dire pas le moindre indice (genre gros indice) Je déteste être prise en otage comme ça, qu’on me force la main. Et c’est avec cette impression que j’ai tourné la dernière page de ce livre. Donc malgré que je sois vraiment curieuse de savoir qui est ce Jérémy, je pense que la suite de l’histoire de Lola attendra. Je verrai quand je serai moins en colère. A part tout ça, je vous conseille vraiment le premier tome. C’est court, donc si vous n’appréciez pas, vous n’aurez pas perdu beaucoup de temps. Et il est gratuit.
Mercy Thompson, Tome 5 : Le Grimoire d'argent Mercy Thompson, Tome 5 : Le Grimoire d'argent
Patricia Briggs   
Ce cinquième tome est sublime ! L'attente a été longue avant de pouvoir retrouver mon coyote préféré et lire ses nouvelles aventures a été une bouffée d'air frais ! Mercy est toujours aussi attachante et ses pensées sont à la fois plaisantes et pleines de mordant, bref elle est loin d'avoir perdu du poil de la bête ! Pourtant, dans ce tome Mercy est confrontée à de nombreux problèmes qui l'entraînent dans des péripéties très intéressantes. L'action est donc omniprésente tout au long de l'histoire mais la relation entre Mercy et Adam tient une place centrale et est toujours aussi délicieuse !
Par conséquent, ce livre est excellent à l'instar des précédents, un pur moment de plaisir ! :D

par Aurore.
Mercy Thompson, Tome 3 : Le Baiser du fer Mercy Thompson, Tome 3 : Le Baiser du fer
Patricia Briggs   
Je viens de terminer le tome 3 de Mercy Thompson et je suis bouleversé, toute une fin! Je dois avouer que les 8 premiers chapitres, l'histoire étaient captivante, mais il manquait de Adam et Samuel. Par contre à partir du chapitre neuf jusqu'a la fin je n'ai pu déposer mon livre, je pense que c'est le seul livre de cette série (jusqu'à maintenant) qui m'a fait autant frémir et jouer avec mes émotions aussi vite. J'aime comment son choix entre Samuel et Adam ce fait. Comme j'adore les deux je ne voulais pas choisir moi-même, mais Patricia Briggs a bien fait ça. Je donne un petit plus pour Ben dans les derniers chapitres. La fin se termine de façon à nous faire souffrir, évidement ça va être beaucoup trop long pour attendre le tome 4.

par vallery73
Mercy Thompson, Tome 1 : L'Appel de la lune Mercy Thompson, Tome 1 : L'Appel de la lune
Patricia Briggs   
un livre qui se dévore du début à la fin, avec de l'action, une femme qui n'as pas froids aux yeux, des vampires, loup-garou et autres créatures surnaturels, de quoi vous satisfaire.

par jess07
Company of Killers, Tome 1 : À la recherche de Sarai Company of Killers, Tome 1 : À la recherche de Sarai
J.A. Redmerski   
Je suis un peu déçue, je dois dire.
Pas que ce livre soit mauvais, bien au contraire.

C'est juste que ça avait tellement bien commencé, et sur le long, mon attention a flanché.
Parce que le thème est absolument extra : une fille qui a été séquestrée par un type douteux pendant des années, qui est "sauvée" par un tueur à gages, le genre d'histoires que j'adore. Et le début est vraiment bien, accompagné d'un style plutôt simple et addictif. J'avais accroché aux premières pages, et à ce niveau de l'histoire, j'avais du mal à reposer le livre.

C'était plutôt bien fichu, je dois dire. On s'y croirait presque. A l'arrivée de Victor, ça a pris un autre tournant, et là encore, j'ai prise dedans. Sauf que ça a fini par s'affadir.

Déjà le personnage de Victor ne m'a pas convaincue. Au début si, bien sûr. Il fait bien le tueur à gages froid et insensible. Normal, pourtant, il perd de son caractère par la suite. Alors d'accord, il reste humain, malgré son job, et c'est normal qu'il ne soit pas seulement un psychopathe de façade sans rien derrière. Cela n'aurait pas tenu debout, bien sûr. Mais pour le coup, c'est beaucoup trop, et il est devenu beaucoup trop fleur bleu à mon goût. Alors que bon, le contexte aurait selon moi dû l'endurcir. Qu'il se prenne aussi vite d'affection pour une gamine, mouais, j'y crois pas trop, personnellement.

Et il n'est pas le seul. Sarai n'est pas franchement mieux. Et son caractère devient même franchement ridicule lorsqu'elle s'attache à lui comme une sangsue, alors qu'elle a enfin retrouvé la liberté, tout ce qu'elle veut, c'est rester avec un tueur ? Encore une fois, je reste sceptique.

Alors oui, l'histoire aurait pu être géniale, mais le potentiel a été gâché par cette histoire d'amour. Une romance entre eux deux était attendue, et même si ce n'est franchement pas ce qui m'intéresse, ça aurait pu passer si cette partie n'avait pas pris une part aussi importante. Parce que l'histoire se perd à cause de ça. Une grosse partie est consacrée uniquement à leurs sentiments et leur histoire d'amour, et ça, je dois dire que ça m'a ennuyée profondément.



par Jenna95
Wrong, Tome 1 : Wrong Wrong, Tome 1 : Wrong
Jana Aston   
C est sûr, c est cochon! Mais dès le début on est entraîné par l histoire de Sophie et luke. SOPHIE est un personnage exceptionnel avec un bon mental et un humour à tout épreuve. On rit avec elle. Personnellement je n ai pas pu m empêcher de penser que pour la scène de l épilation l auteur à du prendre des notes de son vécu. A hurler de rire! Évidemment il y a quelques clichés mais quel importance. Et c est avec plaisir qu' on va retrouver dans le tome 2 un personnage vraiment barré Everly! Trop hâte!

par shirley92
Lingerie, Tome 1 : Muse en lingerie Lingerie, Tome 1 : Muse en lingerie
Penelope Sky   
En soi, le livre est bien et on retrouve avec plaisir la plume de Pénélope Sky. L’histoire est similaire à celle de la série Bouton, pas de surprise. Conway ressemble beaucoup à son père d’un point de vue personnalité. Sapphire pour sa part, semble très indépendante, ne se laisse pas marcher sur les pieds et agit de façon à garder sa dignité intacte. Jusqu’à ce que Conway l’achète. J’ai beaucoup aimé le début du livre, la relation qui se développait entre les deux protagonistes était bien menée et vraiment intéressante. A partir du moment où elle est retrouvée et vendu aux enchères, c’est le virage à 360 degrés. Et je dois dire que ça ne m’a pas vraiment plu. Donc en soi, c’est une bonne suite mais que je ne trouve pas à la hauteur de la série Bouton.

par Miss29