Livres
472 482
Membres
445 078

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Moinelle 2019-05-03T21:26:07+02:00
Diamant

C'est livre très poignant tiré d'une histoire vrai.

Elle résume très bien la vie de Tilikum, une orque mâle, capturé à trois ans en 1981 et mort récemment. Le film Blackfish reprend également très bien l'histoire de cette orque tueuse.

C'est roman qui mérite d'être lu, que je trouve accessible malgré le sujet assez dure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par parapluie 2019-03-11T18:55:38+01:00
Argent

Un livre qui m'a retournée. Le sujet est délicat mais la façon dont l'auteure le traite le rend passionnant. L'intrigue est pleine de suspense. J'ai trouvé l'histoire captivante. Et, j'ai appris de nombreuses choses dans ce roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimipoete 2019-02-28T18:51:11+01:00
Bronze

Livre extrêmement touchant, qui sensibilise à la maltraitance animale dans les zoo. Emouvant et facile à lire, on passe vraiment un bon moment et on en ressort changé, ne serait-ce qu'un tout petit peu.

Le travail fait avec la maison d'édition est superbe, le texte est très bien mis en valeur par l'alternance des pages noirs et blanches afin de dissocier les deux récits.

Bon livre, je conseil ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zaphrinamakichan 2018-11-12T10:34:18+01:00
Or

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2018/11/titan-noir-de-florence-aubry.html

Le travail éditorial est sublime. En effet, on alterne entre des pages noires et des pages blanches. Les premières correspondent au point de vue d'une personne extérieure et les secondes à Elfie. Le narrateur extérieur suit l'orque Titan depuis toujours. Elfie va être engagé dans le parc océanographique et sera vite dresseuse d'orques. On devine rapidement quelque chose d'étranges avec les manchots.

Elfie est un peu comme beaucoup de gens. Comme elle, je défends la cause animale mais ne suis pas forcément active. Ce roman permet de nous montrer que tous les parcs ne sont pas honnêtes dans leur démarche. La preuve avec celui de ce livre. Lire comment les orques sont traitées est juste horrible. On voit que seul l'argent compte. Le bien être des animaux n'existe pas pour eux. D'autant plus quand on sait comment Titant est arrivé ici.

Pour en revenir à Titan, le narrateur le rend humain, montre qu'il ressent des choses. Il le comprend mieux que n'importe qui. Et ce n'est pas pour rien. Concernant Elfie, sa naïveté va fléchir au fil du temps. Déjà avec les manchots, elle réalise que le parc ne s'occupe pas si bien que ça des animaux mais avec Titan, elle va mettre presque un an pour comprendre, le connaître. Elle va essayer d'obtenir sa confiance mais pour Titan, l'homme est une menace. Il est malin et prend son temps pour sa vengeance.

Dans ce livre, on nous rappelle le milieu naturel des orques comme leur façon de vivre, leur communauté. J'ai adoré la fin et une autre orque dont on parle. Je n'ai plus son nom mais je l'ai adoré. On s'attache à ces animaux et on ne peut comprendre un seul instant comment ces endroits peuvent traiter les animaux comme ça.

Je sais que certains qui suivent mon blog vont être ravie de voir ce livre et auront envie de le lire. Je suis entièrement d'accord. Je rappellerai juste une chose : ne pas mettre tout les parcs et zoo dans le même panier. Certaines espèces seraient éteintes sans ces endroits. Je pense à ceux qui respectent ces animaux et qui font de leur mieux pour leur bien être. Parce qu'ils existent.

Je vous invite à lire également à lire les remerciements puisqu'on y apprends qu'un arrêté a été pris en 2017 interdisant la reproduction dans les parcs des cétacés. Cet arrêté a été annulé suite à un recours des parcs.

En bref, ce roman est touchant et sensibilise réellement et bien mieux que n'importe quelle association à la maltraitance des animaux. Je vous invite vivement à le lire. Il est inspiré en plus d'une histoire vraie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaMt 2018-08-19T16:54:53+02:00
Argent

Les orques me fascinent depuis toujours, j'ai vraiment à cœur leur protection, la protection des mers et océans de façon générale, de ses habitants. D'ailleurs, je suis de près plusieurs organisations protectrices telles que Greenpeace et Sea Shepherd. C'est donc un sujet qui me tient beaucoup à cœur et quand j'ai vu ce roman à la médiathèque, je ne pouvais que l'emprunter et le découvrir en sachant pertinemment que je ne ressortirais pas indemne de cette lecture.

Elfie vient d'entrer dans la vie active, elle a pris son indépendance et s'est vue offrir un job d'été dans un parc aquatique renommé. Elle va passer par tous les postes, sans expérience aucune: caissière, soigneuse de manchots... et dresseuse d'orques. La soigneuse attitrée de Titan Noir (jadis Obscuro). Le rêve qui devient réalité. Tout est beau dans le meilleur des mondes. Mais Elfie est aveugle. Elle pense comme beaucoup que les animaux sont bien soignés, qu'ils ont tout pour être heureux et c'est petit à petit que la réalité va la rattraper. On lui a menti.

L'histoire de Titan Noir n'est pas sans rappeler celle de la tristement célèbre orque Tilikum, mâle mort il y a un peu plus d'un an à l'âge de 35 ans malheureusement, qui a vécu une vie misérable et triste. L'auteure s'en est beaucoup inspirée (les attaques sur trois dresseurs notamment). Ce qui est mis en avant: l'intelligence des orques, des inconnus entre eux, pas de réelles familles, des conflits souvent meurtriers, des relations sociales bafouées, des enlèvements/séparations, des attaques contre les humains... Je rajouterai qu'il n'y a pas que les orques qui sont mises en avant dans ce roman, le malheur s'abat sur d'autres animaux aussi (manchots, otaries...).

L'originalité du roman réside dans ses points de vue. Des points de vue soit en noir, soit en blanc. Le point de vue d'Elfie se retrouve sur les pages blanches et celui d'une personne en particulier, qui connaît tout de Titan Noir (qui l'a suivi avant et après sa capture au fil des années), qui est comme sa "voix", sa conscience, est sur les pages noires. Ce sont d'ailleurs les plus importantes, les plus impactantes. Elfie est la personne type, la personne qui croyait ceci-cela avant de découvrir la cruelle vérité. On ne peut que s'identifier à elle, ce fut le cas pour moi en tout cas.

Je ressors quelque peu choquée et c'est une lecture qui va me marquer à vie car elle est tellement d'actualité. Aujourd'hui, les mentalités changent mais c'est encore trop peu bien qu'il y ait eu beaucoup d'avancées (reproduction en captivité terminée, les captures en milieu sauvage interdite...). La lecture est assez dure, j'avais le cœur serré, les larmes aux yeux et des nœuds à l'estomac. J'ai trouvé certains passages très violents et c'est ce qui m'a fait beaucoup réagir.

Le documentaire BlackFish, qui a fait grand bruit sur la vie des orques en captivité et plus particulièrement de Tilikum m'a complétement bouleversé, m'a pris aux tripes, m'a fait réfléchir mais bien avant de l'avoir vu, je me doutais bien que tout n'était pas rose dans les parcs aquatiques, que les orques et autres créatures marines ne méritaient pas une vie en captivité mais en liberté même si leurs populations sont en déclins. Le chemin sera long et ardu mais il y a toujours de l'espoir.

Le style d'écriture est un peu particulier mais très fluide. Les mots sont modernes, crus et ont résonné en moi.

C'est un livre important qu'il faut lire absolument qui est emprunt de vérité même si ça reste avant tout une fiction. Cette lecture ne peut laisser personne indifférent, c'est impossible.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Al3x93 2018-08-02T19:44:09+02:00
Diamant

Un roman magnifique, poignant et même choquant sur la condition animale dans les parcs océanographiques. L'histoire s'inspire de l'orque Tilikum, animal malheureux qui aura tué ses dresseurs.

Ce livre est absolument à lire. Il est accessible aux jeunes comme aux adultes afin que chacun réfléchisse à comment l’animal est considéré par l'Homme, qui est ne l'oublions pas, un animal lui aussi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HubrisLibris 2018-07-29T10:22:30+02:00
Argent

Travailler dans un parc animalier. Voguer au côté des animaux marins. Croire que l’enclos est pour leur bonheur. Des utopies et rêves, Elfie en a plein la caboche. Ca déborde de bonne humeur à l’idée de fréquenter un parc, d’y être embauchée pour plus d’un été. Son entourage la met en garde, questionne son choix, lui présente les conditions de vie de ces animaux mais elle refuse, s'obstine à l’idée qu’ils sont bien traités.

Dégringolade des idéaux.

De caissière, elle passe à l’entretien des manchots. Puis vient le moment d’affronter une orque, l’épaulard curieux, à la peau uniquement noire : Obscuro.

Le récit est construit sur deux voix. Une distinction qui s’opère visuellement avec des pages blanches et noires. D’un côté, la vie contée de la jeune fille, et de l’autre, le récit de l’animal, sa souffrance, ses incompréhensions. L’une est portée par ses rêves. L’autre est hanté par ses cauchemars.

L'auteure maîtrise les émotions, ne plonge jamais au pathos envers l’animal et pour ceci, merci.

Seule la vérité crue est présentée.

Le roman s’inspire d’un documentaire : Black Fish. Un documentaire que j’ai vu. Une réalité que je ne soupçonnais pas pour ces bêtes dressées à devenir des clowns. Animaux débusqués à leur famille. Bêtes contraintes de jeux sous la pression de la faim mordant les entrailles. Florence Aubry emprunte des informations, construit son récit autour de l’orque Tilikum. Les pensées de l’animal s’offrent durant la lecture des pages noires. Comprendre les actes. Comprendre pourquoi l’orque, soudainement, décide d'entraîner son dresseur au fond du bassin. Pas un élan de sadisme. Juste la colère, un moment pour s’exprimer.

Fascination que l’auteure tente d’étouffer pour ces parcs.

Mettre les mots sur la vérité.

Un roman qui oblige à la réflexion.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tichousmile 2018-07-04T14:02:49+02:00
Diamant

Elfie se trouve un job d’été dans un parc océanographique et s’occupe du dressage des orques. Alors qu’elle apprend à connaitre les animaux, un autre récit en parallèle nous narre leur souffrance. Un roman fort et émouvant sur la condition de captivité des orques dans les parcs océanographiques. Inspiré de l’histoire vraie de Tilikum et du film documentaire choc « Blackfish », ce récit est percutant, parfois cruel et terrifiant. Mais sans doute nécessaire et amène à se poser des questions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Svea 2018-06-19T15:49:45+02:00
Or

Un roman sur la condition des animaux marins en parc aquatique. Je ne vais pas résumer son histoire, je dirais juste que c'est une lecture nécessaire, qui émeut aux larmes.

L'écriture de Florence Aubry est sublime, concise et fluide. Les mots qu'elle utilise, à travers le narrateur surtout, sont parfaitement choisis et atteignent leur but.

Je tiens cependant à préciser que la violence est très présente dans ce récit : elle est rarement décrite précisément, mais est sous entendue. A notre imagination de faire le travail, la mienne a été très (trop?) réceptive.

Je pense, et j'espère sincèrement que ce roman aura un succès mérité, car les valeurs qu'il défend sont d'une beauté à couper le souffle, et cette cause gagnerait à être démocratisée.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode