Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de titia1985 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les amours de Lara Jean, Tome 3 : Pour toujours et à jamais Les amours de Lara Jean, Tome 3 : Pour toujours et à jamais
Jenny Han   
J'adore tellement Jenny Han, ses histoires sont toujours drôles, romantiques, pleins de nostalgie, de référence musicale, et très touchante à la fois.
J'ai adoré Lara Jean et toute sa famille, et son Peter. Toutes les émotions sont tellement vraies. Gros coup de coeur sur le personnage de Kitty, ah oui j'insiste.
Cette série se termine comme voulu, 0 déception.

Always and forever, Lara Jean.
Chroniques des Vampires, Tome 11 : Prince Lestat Chroniques des Vampires, Tome 11 : Prince Lestat
Anne Rice   
Je croyais d’abord à une rumeur et je m’étais depuis longtemps résignée à penser que les chroniques des vampires s’étaient finies avec « Cantique sanglant » le tome 10, mais je suis très heureuse de pouvoir me replonger dans l’univers d’Anne Rice et de ses Vampires.

Une plume exceptionnelle et sans pareille, il est nécessaire à mon avis d’avoir lu au moins les 3 premiers tomes pour pouvoir lire « Prince Lestat ». Moi qui est pourtant lu les 10 autres tomes, j’étais parfois perdue.

J’ai eu tout de même un peu de mal à accrocher à la façon dont l’histoire et l’intrigue est amenée, une « Voix » fait trembler le monde des vampires et réveille les Anciens en les poussant à brûler les novices, d’un chapitre à l’autre nous allons rencontrer de trop nombreux nouveaux vampires qui nous révélerons leur passé mais surtout leur lien avec la « Voix ». Nous visiterons l’Histoire avec nos différents vampires toujours aussi romantiques et nostalgiques du temps auquel ils appartiennent.

Nous apprendrons enfin qui est à l’origine de la création du Talamasca mais cette révélation soulève encore plus de questions auxquelles j’espère le prochain tome répondra (s’il y en a un) .

J’ai trouvé un peu difficile à avaler le passage ou l’on découvre qui est Viktor, autant les romans d’Anne Rice sont censés être des récits écrits par de « vrais » vampires et pour ma part en lisant ses romans j’ai pris plaisir à le penser, mais là avec Viktor on nage totalement dans le fantastique et je trouve que ce personnage aurait pu être « créé » autrement. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas Spoiler.

Lestat le garnement, la rock star, le rebelle, se retrouve narrateur sur certain chapitre mais trop peu à mon gout, son nom étant sur la couverture on aurait pu s’attendre à en avoir un peu plus.

Malgré tout ce fut une bonne lecture mais j’ai eu du mal à en voir le bout, au quart du livre j’ai compris qui était la « Voix », je me suis dit que non c’était trop évident et que je devais me tromper, mais non pas de revirements à la fin, j’espère que l’on retrouvera Viktor et Rose dans un prochain roman mais j’ai quelque doute car ce tome sonne comme un au revoir, on se sent mélancolique et triste à la fin de ce roman.
Six of Crows, Tome 1 Six of Crows, Tome 1
Leigh Bardugo   
«No mourners. No funerals.»

Six of Crows commence par une lecture addictive et se termine par un coup de cœur violent. :)

Leigh Bardugo nous fait plonger dans un monde fascinant et complet qui promet une aventure passionnante dès le départ.

On se retrouve aux côtés de Kaz, Inje, Matthias, Wylan, Jesper et Nina qui sont des personnages que j'ai trouvé tout bonnement supers.

Je les ai trouvé complets. Chacun a son histoire et sa personnalité. Ils sont tous différents et attachants d'une manière qui leur est propre. L'auteure a vraiment bien travaillé tout ce qu'ils sont et représentent, les rendant plus profonds si je puis dire, d'autant plus vrais et surtout crédibles.

Ainsi les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir, quelles qu'elles soient.

J'ai bien apprécié la plume de Leigh Bardugo qui écrit de manière simple mais captivante.

Alors que dans The Grisha trilogy elle avait choisi d'écrire à la première personne, dans Six of Crows elle écrit à la troisième personne et j'ai trouvé ça très agréable de suivre l'histoire de cette manière sans que, honnêtement, je sois capable de vous expliquer pourquoi.

On suit donc l'histoire de plusieurs points de vue (Jesper, Kaz, Inje, Matthias, Nina, Joost, Pekka). J'aurais bien aimé qu'on ait au moins un chapitre sous le point de vue de Wylan... peut-être dans le second tome !

L'histoire m'a énormément plu.

On suit les aventures de six jeunes criminels à qui on confie une mission qui paraît complètement impossible. Ils doivent se rendre dans un endroit nommé The Ice Court, un endroit où ils vont risquer leur peau, et sont chargés de retrouver un homme car la société est menacée par une drogue pour le moins désastreuse. Et bien-sûr, ensuite, ils doivent ressortir de cet endroit. Vivants, de préférence.

Six of Crows est composé d'un tas d'éléments qui nous permettent de passer un moment de lecture très agréable et qui efface le monde autour, nous pousse dans l'univers de l'auteure sans qu'on s’ennuie à aucun moment et sans qu'on puisse voir le temps qui s'écoule et les pages qui défilent.

Au rendez-vous action, rivalités entre gangs, imprévus, trahisons, flash-backs, révélations surprenantes et même un peu de romance avec une petite touche d'humour. Si ce n'est pas un beau mélange tout ça !

Petite parenthèse : Six of Crows se déroule deux ans après Ruin and Rising (dernier tome de The Grisha trilogy) et si vous n'avez pas lu The Grisha trilogy, rien ne vous empêchera de découvrir Six of Crows malgré tout.

Pour parler un peu plus en détails des personnages...

Kaz Brekker [spoiler](de son véritable nom, Rietveld)[/spoiler] est un voleur et bien plus encore, âgé de dix-sept ans, surnommé 'Dirtyhands' et qui appartient au gang 'The Dregs'. Il est intelligent et plein de ressources. Il n'accorde pas facilement sa confiance et cache bien son jeu. Je l'ai tout simplement adoré.

Inje Ghafa est une Suli qui s'est retrouvée après plusieurs évènements être l'espionne du gang auquel appartient Kaz et la meilleure de tout Ketterdam. Elle a dix-sept ans aussi. C'est une voleuse de secrets surnommée 'The wraith', qui rêve, un jour, de retrouver sa famille. Je l'ai trouvé vraiment attachante et je ne saurais vous dire pourquoi. Elle semble à la fois forte et fragile... En tout cas, je l'ai vraiment bien aimé.

Nina Zenik vient tout droit de Ravka et la jeune femme de dix-sept ans est une Grisha. Ancien soldat de la seconde armée, Heartrender talentueuse et à présent membre des Dregs elle n'a qu'un rêve : rentrer chez elle. Et pour cela, elle décide d'aider Kaz dans sa quête. J'ai beaucoup aimé sa façon d'être, sa personnalité. C'est un personnage très intéressant, que j'ai beaucoup apprécié découvrir.

Matthias Helvar est quant à lui un ancien Drüskelle, chasseur de Grisha, âgé de dix-huit ans. Il passe près d'un an en prison suite à une erreur qu'il prend sérieusement pour une trahison et ne ressort de cet enfer que pour aider Kaz et ses compagnons dans leur mission suicide : entrer dans un tout autre enfer et en ressortir vivants qui plus est ! Matthias est le personnage auquel je me suis le moins attachée et pourtant, je l'ai adoré !

Jesper Fahey est le meilleur tireur d'élite des Dregs. À dix-sept ans, il ne tient pas en place et ne manque aucune occasion d'avoir un peu d'action. [spoiler]C'est aussi un Grisha qui ne crie pas sur tous les toits qu'il est Fabrikator ! Surprise, surprise ![/spoiler] À mes yeux, Jesper est tout simplement passionnant. C'est un personnage que j'ai adoré et pour lequel j'ai d'ailleurs une petite préférence.

Wylan Van Eck a seize ans, c'est le plus jeune du groupe. Enfant d'un riche homme, il a quitté la maison de son père quelques mois plus tôt pour des raisons qu'on ignore [spoiler]jusqu'à la fin du livre. En vérité, Wylan n'est capable ni de lire ni d'écrire et pour ces raisons son père l'a renié déclarant qu'il est une insulte à sa maison.[/spoiler] Wylan est un garçon intelligent et talentueux. Un enfant rebelle qui se lance dans un mission suicide et dont le rôle est de poser des bombes -et de les faire exploser, bien entendu-.

De plus, les passés des personnages sont tout simplement "géniaux", si je puis me permettre. J'entends par là qu'ils sont recherchés, complets, et ils leur ont laissé, à tous, une marque qu'ils n'oublieront jamais et que parfois ils essaient même de cacher.

Les relations entre les personnages sont très agréables à découvrir comme j'ai pu le dire plus haut. On sent un véritable lien qui se créait entre eux au fil du livre. [spoiler]La romance entre Nina et Matthias est un peu plus présente que celle entre les deux autres duos. Mais on sent malgré tout qu'il pourrait bien se passer quelque chose entre Jesper et Wylan -doigts croisés- et qu'entre Inje et Kaz, il y a bel et bien une petite étincelle qui ne demande qu'à se changer en véritable feu -surtout à la fin- (rien de destructeur, espérons). [/spoiler]

Un petit mot sur la fin...

Surprenante et tout aussi entraînante que le reste du bouquin, la fin de Six of Crows m'a épatée et à présent je me sens impatiente de connaître la suite. [spoiler]La bande de Kaz a réussi sa mission suicide haut-la-main mais alors qu'ils s'apprêtent à toucher leur récompense (récompense qui les rendra plus riches qu'ils n'auraient jamais osé l'espérer), la situation change du tout au tout. Leur groupe se retrouve divisé.[/spoiler] Les aventures (ou mésaventures) de Kaz et de son crew sont donc loin d'être terminées !

Six of Crows est un premier tome que j'ai adoré découvrir. C'est 462 pages passionnantes après lesquelles on ne peut demander que la suite ! D'ailleurs, l'attente va être rude !

Leigh Bardugo a remporté mon cœur littéraire haut-la-main.

Ce roman a été pour moi une excellente surprise, je ne m'attendais sincèrement pas à ce qu'il finisse dans ma liste de diamant en étant un gros coup de cœur.

L'un de mes plus gros coup de cœur de l'année 2015.

«We are all someone's monster.»

par Sheo
Sorceleur, Tome 3 : Le Sang des elfes Sorceleur, Tome 3 : Le Sang des elfes
Andrzej Sapkowski   
Premier tome d'une série qui je l'espère sera longue, car moi il m'a conquis, et ce très vite !

Une histoire d'amitié entre un homme, souvent détesté, et une enfant recherchée par tous, il la protégera envers et contre tous, même au prix de sa propre vie.

Une histoire touchante, passionnée, l'on est prit dans un tourbillon d'émotions, et aspiré dans l'histoire elle-même.

par NoMu
Sorceleur, Tome 4 : Le Temps du mépris Sorceleur, Tome 4 : Le Temps du mépris
Andrzej Sapkowski   
J'étais impatiente de lire ce livre (d'ailleurs j'ai eu beaucoup de mal à le trouver). Je trouve que ce tome Ciri est un peu plus mature mais garde quand même son côté "garce". Après Geralt est un peu en retrait dans l'histoire ce qui est un peu dommage. Cependant j'ai quand même apprécié ce livre et je suis pressée de lire la suite !

par _shadow_C
Unexpected Christmas Unexpected Christmas
Phoenix B Asher   
J’avoue avoir de temps en temps levé les yeux au ciel tellement certains passages me paraissaient clichés… Mais finalement, j’ai adoré cette histoire ! Malgré le cliché dont il s’agit, c’est exactement ce dont j’avais besoin, et il faut l’avouer, on adore ce genre d’histoires à Noël, sinon elles n’auraient pas autant de succès ! L’auteur a réussi à me mettre les larmes aux yeux, on trouve des moments d’émotions écrits à la perfection. J’ai adoré le passage de l’ouverture des cadeaux le jour de Noël, que j’ai eu l’impression de vivre comme si j’y étais. C’était tellement bien, tellement beau, avec toutes ces descriptions de paysages plus beaux les uns que les autres. On se serait vraiment cru dans le Montana, les pieds dans la neiges.

Chronique complète : https://grtwbooks.wordpress.com/2019/12/11/unexpected-christmas/

par grtwbooks
Until the end Until the end
Laura S. Wild   
Je viens de terminer ce roman il y a tout juste une minute et j'ai été happé du début à la fin. J'ai été stressée, sur le qui-vive, angoissant sur la suite, mais cette fin ne pouvait pas être plus belle pouah ! Je recommande mille fois ce roman qui a été un véritable coup de coeur. J'ai My escort love dans ma biblio et n'hésiterai pas à le lire très bientôt, maintenant que j'ai découvert le talent de Laura :)
Red Queen, Tome 3 : King's Cage Red Queen, Tome 3 : King's Cage
Victoria Aveyard   
C'est le seul de la série Red Queen que j'ai lu en VO, et c'est celui que j'ai le plus aimé. La traduction VF a-t-elle quelque chose à voir avec ça? Réponse dans 2 mois, je compte bien lire la version française également.
Alooooors. Déjà, sachez que y a trois points de vue différents dans ce bouquin, un gros plus, [spoiler]du moins pour les chapitres d'Evangeline, franchement pour Cameron, que ça soit elle ou un autre, ça n'aurait pas changé grand-chose[/spoiler] cependant Mare est toujours le pdv principal. Et heureusement, parce que les autres c'est pas la joie (enfin encore moins que Mare dépressive). On a donc Mare, prisonnière de Maven.
Et toute cette première partie est géniale. J'ai adoré Maven (oui je sais que je devrais le détester, mais c'est pas possible quoi), en savoir plus sur lui, son obsession sur Mare, ce que sa mère a provoqué etc. Ce "méchant" est l'un des meilleurs au monde, sérieux. Chaque scène où il est présent est super intense.
Mare se reprend vachement par rapport à Glass Sword, où elle était in-su-por-table. Sa psychologie est intéressante et bien développée.
Ensuite, Cal est légèrement moins ennuyeux (mais toujours transparent, franchement, sauf à la fin, mais juste parce que c'est centré totalement sur lui). Ce mec est un bloc de tous les clichés à lui tout seul, ça m'énerve, surtout qu'il n'a vraiment pas de personnalité définie [spoiler]ce qui cause quelques petits problèmes, cf la fin "Cal follows orders, but he can't make choices" biiiim [/spoiler]
Farley est un coup de coeur dans ce tome (et déjà celui d'avant même), tout comme Evangeline [spoiler]et sa relation avec Elane, boooooum[/spoiler]. Oui oui.
Jusqu'aux deux tiers du livre, où y a des scènes absolument géniales, on est bien. Ça retombe un peu façon soufflé au fromage juste après (selon moi), mais après on s'en prend plein la gueule pour un final MAGNIFIQUE. [spoiler]même si tout le monde ne sera pas d'accord, y a des gens qui aiment bien Cal, ce que je ne comprends toujours pas (Maven est tellement plus captivant, sans mauvais jeu de mots) Et oui, c'est vrai que malheureusement, ça ne laisse pas non plus la place à Maven mais l'espoir est toujours là, on sait jamais. Même si ça a l'air parti pour un "c'est tous des connards, j'ai pas besoin de gars pour vivre, laissez moi en paix, libre et vieille fille", qui changerait un peu de ce qu'on voit habituellement[/spoiler]
Et par contre, elle aime bien passé trois heures sur la même scène, Victoria Aveyard, parce que je sais pas si c'est à cause de l'anglais ou quoi, mais ça m'a semblé vachement plus décrit que d'habitude (ce qui est plutôt bien).
Bref, tome trèèèèès cool, qui laisse un suspens de ouf comme d'habitude. J'ai hâte de le relire en français cette fois, et aussi d'avoir la SUITE.

par Y555
Ami, entends-tu... Ami, entends-tu...
Béatrice Nicodème   
Ce livre cela fait un an que je l'ai lu pourtant j'en garde un merveilleux souvenir car il traite de la Seconde Guerre Mondiale de façon surprenante et très intéressante. Nous vivons le quotidien d'un jeune garçon vivant à Nantes durant l'année 1943. dans se livre se même les déboires d'un adolescent, l'amour, l'amitié, mais aussi les atrocité de la guerre, les trahisons, la mort. Bref, un concentré d'émotion. le personnage de Félix est très touchant mais moi ce que j'ai adoré c'est la relation de Félix avec Jacky ( il essai de gagner son amitié ). Je me suis reconnu dans Félix car il passe son temps à mettre des "Et si..." partout car il rêve d'une autre vie. C'est aussi un roman d'initiation car on assiste la perte " innocence" de Félix, causé par la guerre.
L’Ours et le Rossignol L’Ours et le Rossignol
Katherine Arden   
[Lu en VO]
Ce roman a des accents de contes de fées.

Il nous plonge dans la Russie du XIVe siècle, tout au nord, dans un village entouré de glace, de forêt et d'esprits. On est témoin de la vie très dure que mènent les paysans de là-bas, du christianisme qui tente de s'imposer dans ce paysage sauvage, et des vieilles traditions qui demeurent. The Bear and the Nightingale parle de croyances, de démons et de ceux qui peuvent les voir, mais aussi et surtout du sort réservé aux femmes à l'époque, mariage ou couvent, et d'une héroïne qui refuse de s'y conformer. On voit Vasya naître et grandir, devenir aussi sauvage que la forêt qu'elle habite, et on la voit glisser comme une anguille entre les mains de ceux qui pensent pouvoir choisir son futur à sa place.

Entre le froid, la peur, le courage, la mort, un chêne tordu, le roi de l'hiver, l'Ours et la multitude d'esprits qui gardent les choses comme elles doivent l'être, Katherine Arden nous entraîne avec elle au cœur des coutumes et des traditions d'une Russie isolée et bercée de magie, avec une héroïne qui aspire à mille fois plus que ce qu'on lui impose.

PS : et la couverture magnifique, on en parle ?
  • aller en page :
  • 1
  • 2