Livres
447 105
Membres
387 066

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

To Kill A Kingdom



Description ajoutée par alexiabutler 2018-09-30T16:15:00+02:00

Résumé

[Traduction perso]

La princesse Lira fait partie de la royauté des sirènes, et c'est la plus létale de tous. Elle possède le cœur de dix-sept princes dans sa collection et est vénérée à travers les mers. Jusqu'à ce qu'un coup du sort la force à tuer l'un des siens. Pour punir sa fille, la Reine des Mers transforme Lira en ce qu'elle hait le plus au monde : une humaine. Privée de sa voix, Lira a jusqu'au solstice d'hiver pour délivrer le cœur du Prince Elian de la Reine des Mers, au risque de rester humaine pour toujours.

L'océan est le seul lieu que le Prince Elian considère comme chez lui, même s'il est l'héritier du plus puissant royaume au monde. Chasser les sirènes est davantage pour lui qu'un répugnant passe-temps, c'est sa vocation. Lorsqu'il vient en aide à une femme sur le point de se noyer, elle se révèle être bien plus que son apparence ne le laisse supposer. Elle fait la promesse de l'aider à trouver le moyen de détruire les sirènes pour de bon. Mais peut-il lui faire confiance ? Et à combien de pactes Elian va-t-il devoir consentir pour éliminer le pire ennemi de l'humanité ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 37 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Jordane_ 2019-01-02T21:40:51+01:00

In the pits of our souls - if I amuse myself with the notion that I have a soul - Elian and I aren't so different. Two kingdoms that come with responsibilities we each have trouble bearing. Him, the shackles of being pinned to one land and one life. Me, trapped in the confines of my mother's murderous legacy. And the ocean, calling out to us both. A song of freedom and longing.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Jordane_ 2019-01-13T17:19:14+01:00
Or

"Some people burn so brightly, it's impossible to put the flames out."

Il y a quelques années je lisais pas mal de réecriture de contes et j'adorais. To Kill a Kingdom s'inspire de la Petite Sirène et le rendu est sombre et prenant. Sachez que la rouquine amoureuse Ariel est loin de ressembler à Lira, fille de la Sorcière des mers.

To Kill a Kingdom se déroule évidemment dans un univers maritime. Pirates, sirènes, chasseurs de sirènes, princes, océan...Tout y est et souvent sous un angle plutôt angoissant ou sombre mais toujours bien narré. L'auteur alterne les points de vues entre Lira et Elian, les descriptions et les personnages sont superbes et malgré dans le fond une histoire simple, Alexandra Christo maîtrise sa plume et ça se ressent.

J'ai adoré les membres de l'équipage d'Elian, la cousine de Lira, Yukiko... et j'ai eu un gros coup de coeur pour Lira.

Lira est un personnage charismatique et c'était avec joie que je lisais ses chapitres. Son évolution est belle : alors qu'on la découvrait monstrueuse et froide, elle se révèle humaine et loyale. J'ai vraiment apprécié ses interactions et relations avec les autres personnages : Lira maîtrise très bien le sarcasme !

Finalement, To Kill a Kingdom est une courte mais bonne lecture. J'avoue avoir été un peu déçu par la fin car j'ai trouvé que tout s'enchaînait rapidement dans les derniers chapitres mais cela n'a pas enlevé tout le charme à cette histoire ! Au contraire, j'ai été surprise d'aimer autant ma lecture - surtout que ça change un peu de ce que je lis d'habitude - et je pense suivre de près cette auteure.

"People don't tell secrets because someone needs to know them. They do it because they need someone to tell."

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SilverLight 2018-09-02T22:58:41+02:00
Or

Franchement, c'est une superbe surprise !

J'ai beaucoup hésité à le lire parce que ça aurait été uniquement le deuxième livre lu entièrement en anglais et j'avais peur. Mais je l'ai fini en une petite semaine !! Je suis trop fière et ça m'a donné gout aux livres anglais.

J'aime énormément la petite sirène. Ce roman a donc été un coup de frais à cette superbe histoire. J'ai adoré les 3/4 du livre, que j'ai littéralement dévoré en fait.

Mais j'ai été assez déçue par la fin. Un peu lassée peu être. C'est pour ça que, malgré le fait que j'ai beaucoup hésité, j'ai choisi de mettre ce livre en or.

Mais ça a été une superbe découverte et je suis tout à faire conquise par ma lecture !

Vraiment, j'ai trouvé que c'était une lecture rapide.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nina-nani 2018-07-24T22:35:44+02:00
Diamant

" There's nothing in the world but pain and the rare moments that exist in between"

Wahou...OMG...mon dieu...je pourrais transcrire toutes les expressions d'étonnements et d'émerveillement mais ça ne suffirait probablement pas à décrire ce que je ressens en ce moment même. En fait, j'observe mon écran en me disant comment faire pour écrire une " review " convenable. Je vais donc faire de mon mieux.

J'ai beaucoup entendu parler de ce stand-alone...pour être honnête je l'ai dans le collimateur depuis sa sortie ! Son résumé m'intriguait et me faisait vaguement penser à " The Cruel prince de Holly Black " qui avait été un coup de coeur ! Je me suis donc lancée avec quelques expectatives et une envie dévorante de plonger dans un univers de Dark fantasy YA. Niveau Dark j'ai été servie...il faut bien le dire. L'auteur n'a aucun scrupule a décrire des scènes limites gores et effroyables ( à mon grand soulagement et bonheur...parce que ...oui...dans les dark fantasy c'est ce qu'on chercher : Du sang et de la cruauté ). En parlant de l'auteur, laissez moi vous dire qu'elle a un style d'une incroyable beauté. Sa plume est une sorte de mélange à la Roshani Chokshi et au Pierce Brown tout en ayant sa touche personnelle.C'était INCROYABLEMENT poétique ! Elle ne tourne pas autour du pot et arrive à donner au pires éléments un aspect mythique. Ce qui fait d'elle une superbe conteuse. J'avais l'impression de lire une légende !

"You can't win a war," I tell her. " Someone else just loses.

L'intrigue est majestueuse ( si je peux utiliser cet adjectif ). Pour un stand-alone, l'histoire est complexe et bien travaillée. Je ne me suis jamais ennuyée et les scènes sont toutes aussi intenses et débordantes de sentiments les unes que les autres. La haine, l'amour, le regret, le dégout, le dépit, la trahison et la peu sont tellement bien décrits que c'en est hallucinant. J'ai de nombreuses fois eu des papillons dans le ventre et et des hausses d'activité cardiaque...

Le seul petit défaut ( #jecherchelapetitebête) reste tout de même le manque de rebondissements. Certes on a quelques retournements de situations vers la fin, mais ça manquait un peu...Mais c'est assez compréhensible vu que c'est un stand-alone.

" I have a heart for every year I've been alive. "

Lira est l'un des personnages les plus froids et sombres que j'ai pu rencontré en tant que lectrice. Elle prend énormément de temps à s'ouvrir à nous et à elle même et c'est ce que j'ai aimé dans son développement qui se fait petit à petit et logiquement. Lira est forte , sacrément Badass et cruelle...elle est aussi sensible et l'humanité qui est en elle l'a pousse à protéger inconsciemment ceux qu'elle aime. Elle porte un amour inconditionnel à son peuple et fera tout pour leur offrir ce qu'ils n'ont pas : la liberté et la paix. Je me suis énormément attachée à elle, et j'ai adoré plonger dans ses pensée et ressentir avec vivacité tout ce qui l'entoure. J'ai vraiment adoré voir le monde à travers elle.

" Technically, I'm a murderer, but I like to think that's one of my better qualities."

Elian...hahaha...je ne sais pas quoi dire sur lui ( en fait si...je sais ). Il est tout justement incroyable ! En écrivant cela j'ai un petit sourire au coin qui ne veux pas disparaître... En fait j'ai une histoire d'amour avec Elian. Son charme dégouline des pages...mais attention par n'importe quel charme : celui d'un personnage fort, torturé, sombre et complexe ! Voilà ! Elian prend également son temps pour enfin s'ouvrir à nous. Il parait calculateur, froid et égoiste...mais au fond il ne l'est pas autant. Il est courageux, loyale, honnête et fort. Il sacrifie sa liberté pour celle des autre...et il n'hésiterait à donner sa vie pour son équipage qui ferrait de même. Sa relation et l'amour qu'il voue à son bateau, son équipage et la mer sont infinies. J'ai de ce côté là été très émue...et j'ai adoré lire les petites disputes quotidiennes entre lui et ses proches amis. Les personnages secondaires, ici, ne font pas office de décor, on adroit à leur " back stories" et leur caractère possède une réelle profondeur.

La relation entre Lira et Elian est explosive ! Parfaire pour les Dark fantasy : sombre, complexe et SLOW-BURN. Oui, ce n'est pas du insta love. Les personnages apprennent à se connaître, à se faire confiance, à s'apprivoiser...et je dois dire que la tension entre ces deux là est in-sou-te-nable ! L'alchimie est bien présente. Et chaque scène, chaque contact à été savouré par moi....les scènes de leurs interactions prenaient place dans un environnement électrique ! Bref, c'était ....WAHOU. Ce couple fait maintenant parti de mes meilleurs OTP.

Bref, un roman coup de coeur !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tiphs 2018-07-18T16:54:01+02:00
Or

Très bon livre (un one shot ! HOURRA) super bien écrit, avec des personnages travaillés et réussis. C'est la meilleure revisite de La petite sirène que j'ai lu jusqu'à présent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ln_n 2018-06-22T12:00:58+02:00
Bronze

Bon stand alone mais qui manque un peu d'action.

Il y a beaucoup de points positifs dans ce roman mais également du moins bon.

Tout d'abord, j'ai aimé le cadre et l'histoire du récit. Un monde ou les hommes et les sirènes vivent en guerre les uns contre les autres.

L'autrice a su créer une mythologie très intéressante avec tous ces royaumes qui ont chacun leur spécificité (l'or pour Midas etc). Elle a également fait la distinction entre les Siren et les Mermaid (et même Mermen !) et a donné un vrai cadre à leur monde avec des traditions, une hiérarchie... (c'est un peu ce qui me manqué dans Daughter of the Siren Queen où on ne voyait pas trop de Siren justement...).

J'ai beaucoup aimé les personnages. Pas de love at the first sight ici et c'est tant mieux !

Les deux héros sont des ennemis jurés ! Le Prince-Pirate chasseur de sirène (Elian) et la Princesse Sirène future reine (suprême) des mers et océans et Prince's bane (Lira).

J'ai trouvé leur histoire crédible et j'ai aimé son évolution progressive.

Les autres personnages sont également intéressants et attachants. Que ce soit l'équipage d'Elain ou la cousine de Lira.

En point négatif, j'ai trouvé le livre assez plat. Pas assez d'action à mon goût. Le cœur du romain met du temps à arriver. La quête principale se termine en deux ou trois chapitres...

J'ai tout de même aimé la fin et les choix fait par l'autrice.

C'est un bon roman pour l'été.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pixma33 2018-06-13T07:40:11+02:00
Or

Et donc, ceci était mon tout premier livre retelling de la "petite sirène"

Le style d'écriture était très bon, très fluide, sans description de 20 pages qui aurait pû ralentir l'histoire. L'univers était très recherché. Alors certes on est içi sur un retelling de la "petite sirène" mais, dans le cas présent, l'histoire est beaucoup plus sombre que le film de Disney. Ce livre étant un stand alone, j'ai trouvé que l'auteur avait très bien réussi à développer les différents aspects de l'univers tout en jonglant avec l'action.

J'ai eu un énorme coup de coeur pour les descriptions des sirènes, la façon dont leur société fonctionnait et leur brutalité. L'auteur a su se réapproprier ces créatures mythiques en évitant d'en faire de petites princesses toutes douces, attendant leur prince comme dans le film Disney et en insistant bien, en revanche, sur le fait qu'il s'agissait normalement de créatures monstrueuses tueuses de marins. Elle a en outre bien fait la différences entre "sirens", "mermaids" et "mermen" ce qui était très instructifs pour les novices comme moi.

Lira était un très bon personnage, très intéressante et j'ai énormement apprécié suivre sa progression et son développement au cours de l'histoire. Encore une fois, il s'agit d'un stand alone, néanmoins, le développement de Lira ne m'a pas semblé forcé, loin de là. Sa relation avec Elian était un énorme plus car içi, pas question d'insta love ni de romance nian nian. Leur rapprochement s'est fait très naturellement et je me suis retrouvée très investi dans leur relation quelques pages après leur rencontre seulement.

L'équipage d'Elian était encore une fois un point positif car j'avais peur qu'il soit sous développé, notamment dû à la taille du roman. Néanmoins, quelques membres sont introduits et developpés de façon conséquente. Après, pas de surprise, difficile pour l'auteur de développer l'univers, les personnages principaux, l'action en même pas 400 pages tout en relatant l'histoire personnelle de chaque membre de l'équipage. Donc, on en apprend plus sur trois membres et c'est tout. Ensuite, il faut faire travailler un peu son imagination.

Ce qui est, d'ailleurs, la raison pour laquelle je ne range pas ce roman dans la catégorie diamand. Pas le fait qu'il faille travailler l'imagination, non non, mais je pense néanmoins que ce roman aurait mérité d'être transformé en duologie afin de mieux développer les personnages secondaires et peut-être de faire voyager le lecteur vers d'autres horizons, toujours dans le même monde. Je n'aurais, en outre, pas dit non à une vingtaine de pages en plus, histoire de mieux pouvoir comprendre l'état des choses à la fin car je suis restait avec une question importante me trottant dans la tête, une fois le livre refermé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Prilla 2018-05-25T11:34:07+02:00
Bronze

Quelle déception ! J'avais tellement envie d'adorer To Kill a Kindgom, dont j'avais entendu tellement de bien, et qui propose un récit basé sur l'histoire de la Petite Sirène. Mais j'ai été déçue, j'avais peut-être trop d'attentes, ou alors j'ai lu plusieurs très bons livres avant, ce qui m'a rendue plus exigeante. Dans tous les cas, je pense que ce roman aurait pu proposer mieux.

Au niveau des personnages, j'ai déjà eu du mal à m'attacher à eux. Ils m'énervaient. Ils avaient beau avoir des qualités, ils me semblaient trop lisses, ce qui m'était insupportable. Qui veut de héros qui ont l'air parfaits ? Et même s'ils ne sont pas décrits comme cela, c'était le ressenti que j'avais. J'ai apprécié qu'ils savent faire preuve d'humour, de sens de la répartie, d'ironie. Mais j'avais l'impression que tous avaient ce trait de caractère, ce qui le rendait normal, et donc lui faisait perdre de l'intérêt.

Spoiler(cliquez pour révéler)Un gros point qui m'a gênée aussi, c'est qu'Elian ne reconnaisse pas Lira lorsqu'elle est humaine. Je veux dire, ce n'est pas parce qu'elle a des jambes que son visage change totalement !

Au niveau de l'écriture, bien qu'elle soit simple, j'ai eu du mal à rentrer dans l'univers, et à me sentir happée par les événements. Je n'étais déjà pas très attachée aux personnages, alors avec cela, autant dire que je lisais pour connaître la suite, mais il pouvait arriver n'importe quoi aux personnages, cela m'était égal !

L'intrigue est intéressante pourtant. Deux personnages qui se rencontrent, que tout oppose, mais qui vont coopérer pour atteindre un objectif, les menant chacun vers un objectif personnel. Une histoire avec un but, et probablement, donc, de nombreuses péripéties et obstacles ! Mais non, tout à l'air tellement simple. Il y a des problèmes, qui paraissent assez gros pour certains, mais tout se règle en un claquement de doigts. C'est dommage. Il y avait beaucoup de rebondissements, mais comme tout se passait vite, ils perdaient de leur intérêt. J'avais l'impression que l'auteur les enchaînait par peur que l'on s'ennuie. J'aurais aimé avoir plus de challenge et de descriptions !

J'ai quand même aimé l'univers créé, même si j'ai eu du mal à rentrer dedans. J'ai aimé le fait qu'il y ait des légendes qui soient construites, j'ai aimé les découvrir, tout comme leur impact sur le présent. Les liens entre les différents clans étaient intéressants, j'aurais aimé en voir plus.

Concernant la romance, parce que, oui, il y en a, j'aurais préféré ne pas en avoir. Cela aurait permis de plus se concentrer sur l'intrigue principale. Et, surtout, je l'ai trouvé beaucoup trop surfaite. j'ai eu l'impression que tout s'est fait d'un coup. Certes, cela fait très Disney, conte de fée, ce que La Petite Sirène est. Mais tout de même, j'aurais aimé un peu plus de travail dessus s'il fallait absolument l'inclure !

La fin, pour moi, était bâclée. Dommage, je pense qu'il y avait un gros potentiel. Tout se passe trop vite, j'ai même eu du mal à comprendre certains éléments ! Et j'aurais aimé avoir plus d'explications sur la situation finale, parce que là, j'ai encore beaucoup (trop) de questions.

En bref, To Kill A Kingdom propose un projet ambitieux, très bon dans l'idée, mais que j'ai trouvé mal exploité. Ce n'est pas une mauvaise lecture, mais, pour moi, ce n'est pas une lecture particulièrement bonne non plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JuSE 2018-05-08T20:01:11+02:00
Argent

Une excellente lecture ! J'ai vraiment apprécié les personnages et les dialogues qui sont très bons. L'univers est original : je n'avais jamais lu de roman similaire mettant en scène des pirates et des sirènes. J'ai beaucoup apprécié le fait que l'histoire soit à la fois riche et en même temps ne s'étale pas sur 5 tomes de 600 pages comme c'est souvent le cas malheureusement. Non là tout se passe en 400 pages, l'histoire est riche mais rien n'est superflu.

Afficher en entier
Bronze

Lire la revue complète sur: https://latentationdulivreenanglais.com/to-kill-a-kingdom-alexandra-christo/

Ma notation: 3/5

Quand j’ai appris que To Kill a Kingdom était une réécriture de La Petite Sirène, je n’ai pas hésité longtemps avant d’en faire l’acquisition. En même temps, quand tu vois que l’auteure met en avant des personnages antagonistes qui éliminent chacun les semblables de l’autre, c’est difficile de résister! Ma foi, je ressors guère impressionnée par ce roman banal. Franchement… C’est un énorme OSEF pour moi.

L’univers des sirènes est riche et bien amené. Alexandra Christo nous plonge dans une ambiance aquatique avec des descriptions brutales et colorées, une langue appelée Psáriin et une histoire mythologique qui explique la haine entre humains et sirènes. Toutefois, les territoires humains n’ont pas été aussi bien développés! Je ne comprends pas ce déséquilibre quand chacun des peuples est représenté par les héros. Cela ne fait que renforcer ma conviction selon laquelle le point de vue d’Elian a été inutile à l’histoire…

Niveau personnages, Lira est la mieux réussie. C’est l’anti-héros que l’on aime détester! Sa cruauté rend son histoire plus attrayante car on s’attend à une évolution progressive et réaliste! Si les révélations sur son passé, sa famille et les raisons qui la poussent à agir aussi violemment envers les autres la rendent aussi peu attachante, elles lui donnent néanmoins les dimensions nécessaires à sa compréhension. Lira n’a pas eu la vie facile, mais on ne la voit JAMAIS se plaindre. Elle reste forte et déterminée! Tout ce qu’on attend d’elle, quoi!

Par contre, Elian est une déception. Ce type n’a pas DU TOUT la figure d’un pirate ou d’un assassin! Il ne commet aucun acte de piraterie, il ne sait pas négocier (tu lui demandes un doigt, lui, il te donne un bras), il n’écoute pas les conseils de ses amis parce qu’il pense avoir la science infuse. Le pire, c’est que pour un chasseur, il se laisse surprendre facilement par les attaques commises par des sirènes pourtant restreintes (lol) et des humains sachant à peine se battre (archi lol). S’il fait trembler la mer, j’imagine que c’est de rire?

Niveau action – ou plutôt inaction – je reste sur ma faim. Avec à l’affiche des pirates et des chasseurs de sirènes, je m’attendais à une multitude de complications et de péripéties! Bah non. Ici, les héros traversent tranquillement d’un point A à un point B sans jamais rencontrer de problèmes ou d’ennemis. Vous avez dit crédible? L’océan est supposé être rempli de dangers avec des sirènes capables de manipuler leur proie par leur beauté et leur chant. Au lieu de ça, la menace est imaginaire. Il ne se passe RIEN.

Côté intrigue, pas de quoi s’enflammer. La Reine de la Mer a connaissance de tout ce qui se passe dans l’océan, mais pour je ne sais quelle raison, elle ne semble jamais savoir ce qui se trame réellement. Moins convainquant encore, il ne lui vient pas une fois à l’esprit d’en finir avec Elian alors qu’elle a le pouvoir et l’avantage. Je ne parle même pas des facilités scénaristiques de la fin et de l’effacement bien pratique des inconvénients découlant des négociations avec les autres dirigeants. C’est comme si cette « guerre » n’avait eu aucun impact négatif!

Puis, bon, de base, la quête d’Elian n’a aucun sens: les sirènes ne sont dangereuses pour l’humanité qu’en cas de contact direct avec la mer, donc je n’ai pas cru à la nécessité de cette mission. Même les personnages ne prennent pas la menace au sérieux, c’est purement ridicule!

L’alternance des points de vue m’a bien ennuyée. Non seulement je n’ai rien appris d’essentiel avec Elian, mais en plus, je n’arrivais pas à différencier les deux voix! J’ai dû revenir au début de chaque chapitre pour vérifier que j’avais bien le bon protagoniste en tête, et ce, malgré que les noms figuraient en amont. J’imagine que c’était pour crédibiliser la relation entre Lira et Elian? Bof bof, je m’en cogne les pâquerettes.

To Kill a Kingdom n’est pas un mauvais bouquin en soi, c’est juste qu’il ressemble à n’importe quel autre livre du genre. Ça et le fait que je ne me sois pas attachée aux personnages ont rendu cette lecture vide de sens.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Milie_Baker 2018-03-18T19:18:54+01:00
Diamant

Un énorme coup de coeur pour ce roman.

L'histoire entre les sirènes et les pirates est incroyable, les personnages sont tous géniaux, tout est fantastique dans ce livre !

Déjà, le fait que ce soit une sorte de réécriture du conte de "La petite sirène" j'ai trouvé que c'était une très bonne idée car il y a peu de roman avec des sirènes, ou même des pirates (dans le YA en tout cas).

J'ai beaucoup aimé le fait que les point de vue changent entre Lira et Elian, ça ajoutait vraiment un plus. On pouvait voir le monde des océans et le monde des humains. Comment les sirènes voient les Hommes et vice versa. Puis quand les deux personnages sont réunis, on voit qu'est ce qu'ils pensent l'un de l'autre et comment leur relation avance au fil de l'histoire.

Lira est incroyable. En tant que sirène, elle est forte, cruelle et elle tue de sang froid. En écoutant l'audio book, parfois quand elle décrivait qu'elle regardait les coeurs des princes qu'elle a arraché pendant 17 ans, elle me faisait vraiment froid dans le dos ! Au départ, je pensais vraiment qu'elle était juste cruelle et qu'elle ne ressentait rien. Mais plus on en apprend sur elle, plus on apprend ce qu'il s'est passé, on en apprend plus sur sa mère et sur la condition des sirènes et on comprend mieux pourquoi elle a fait ce qu'elle a fait.

À partir du moment où elle devient une humaine, elle évolue énormément. Elle n'est plus la princesse égoïste du début, elle apprend à se battre avec des armes (autre que sa voix qu'elle utilisait pour toutes les situations), elle apprend à parler avec les autres et aussi à comprendre les sentiments des humains. Ils ne sont plus que des proies, elle les voit comme des êtres à part entière et elle commence à se lier d'amitié avec eux. C'était vraiment touchant et j'ai beaucoup aimé voir ce changement opéré en elle.

Elian est tellement génial !! Énorme coup de coeur sur ce personnage. Il est drôle, arrogant, fort, il sait montrer de la pitié envers ceux qui en ont besoin (genre Lira) et il protégera toujours ceux qu'il aime.

La relation qu'il a avec son équipage. Le lien qui les uni et plus fort que subalterne et capitaine. Comme dit Élian "on dit qu'on ne choisit pas sa famille. Mais moi si". Ils se protègent les uns les autres, ils savent s'entraider et faire du mieux pour que la mission avance. Ils choisissent de suivre Elian, même si la mission est périlleuse et basée sur un livre pour enfant.

Elian est un prince mais c'est surtout un pirate. Et j'ai adoré ce côté de sa personnalité. Il sait se battre, il ne perd pas de temps avec les trucs royaux et les politesses qui perdent du temps. Lui il va à l'essentiel.

La relation entre Lira et Elian est tellement géniale. Les deux se clash absolument tout le temps. C'est pas l'amour au premier regard - pas du tout même. Ils n'arrêtent pas de se chercher des noises, et ça n'aide pas que Lira doit absolument prendre le coeur d'Elian pour se retransformer en sirène. Du coup, leur relation part un peu du mauvais pieds. Mais leurs échanges sont tellement hilarants qu'on les aime d'amour. Peu à peu ils vont se battre ensemble et on voit comment les deux changent en présence de l'autre. C'est une super relation et ce serai tellement bien si c'était comme ça dans chaque roman. Pas une romance lourde mais une histoire d'amour logique et qui fait sens. Qui prend aux tripes aussi.

Ce roman était vraiment un coup de coeur absolu, j'ai adoré suivre Elian et Lira et la fin est géniale. Je le recommande à 100% !

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie prochaine

"To Kill A Kingdom" sort 2019-03-05T00:00:00+01:00 en version poche
background Layer 1 05 Mars

Dates de sortie

To Kill A Kingdom

  • France : 2019-03-05 - Poche (Français)
  • USA : 2018-03-06 - Poche (English)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 37
Commentaires 11
Extraits 12
Evaluations 21
Note globale 8.25 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode