Livres
421 580
Membres
338 385

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Je ne comprenais pas pourquoi elle prenait le parti de Jérémiah, pourquoi elle me poussait à passer outre ce que je considérais comme une trahison. Si, lorsque j’avais découvert le message qu’il m’avait laissé, j’avais effectivement considéré la possibilité de lui soutirer des explications, la maladie de ma mère me forçait maintenant à revoir mes priorités.

Afficher en entier

Ma mère pencha la tête et un bref sourire illumina son visage fatigué et terne. Si je ne lui avais jamais parlé de ce que je ressentais pour Jérémiah, elle était pourtant loin d’être dupe. Elle avait été la première spectatrice de l’évolution de ma relation avec lui, la première à m’encourager, la première à comprendre que l’attraction entre nous — deux êtres totalement opposés — était aussi imprévisible qu’irrésistible.

Afficher en entier

Ma mère buvait son café en silence. En deux jours, ma vie avait changé. Désormais, ma mère luttait contre la maladie et j’étais impuissante à l’aider. Ce matin, elle avait accepté que je l’accompagne à sa deuxième séance de chimiothérapie. Je ne pouvais pas la laisser affronter la situation seule.

Afficher en entier

Je tire doucement sur son collier et l’attire contre moi. Ses lèvres chaudes effleurent les miennes, pendant que je la fais reculer contre un mur. Lorsqu’elle se retrouve plaquée contre lui, son cri de surprise meurt contre ma bouche.

Ma main se glisse sous sa jupe et écarte sa culotte. Mes doigts caressent son sexe et ses gémissements emplissent bientôt la maison. Son corps tendu épouse parfaitement le mien et un désir sauvage et puissant bouillonne dans mes veines. Depuis que j’ai touché Charlotte, je n’ai qu’une envie : la toucher à nouveau. Encore. Aucune course ne m’a fait cet effet.

Afficher en entier

Je retire mes doigts alors qu’elle est proche de l’orgasme. Elle me lance un regard courroucé qui ne s’estompe que lorsqu’elle me voit m’agenouiller devant elle. Je soulève sa jupe, retire sa culotte et la jette derrière moi. Mon visage se perd entre ses cuisses et ses mains tirent sur ma chevelure. Je veux la goûter, je veux sentir le parfum de son excitation. J’ai besoin de savoir qu’elle me désire autant que je la désire et que notre relation est une évidence. Ma langue passe sur son sexe. Elle est aussi délicieuse que la victoire, aussi addictive que l’adrénaline qui coule comme un torrent dans mes veines dès que je suis derrière un volant. Je tiens Charlotte entre mes mains, ma langue l’explore, je l’entends gémir. Je ne me suis jamais senti aussi puissant.

Afficher en entier

Le portail s’ouvre lentement, laissant apparaître l’allée qui mène jusqu’à la maison. Le regard de Charlotte papillonne sur le jardin avant de se poser sur les deux voitures garées. Un nouveau rougissement s’empare de son visage. Ma liste augmente de deux vœux supplémentaires, chacun impliquant une de ces voitures et le corps nu de Charlotte.

Afficher en entier

Mais avec Charlotte, c’est différent. Elle est différente, et je me dois d’être prudent car je sais qu’elle ne va pas aimer apparaître dans les journaux. Ce n’est pas son truc d’être exposée ou de se donner en spectacle. Charlotte n’est pas timide, mais elle a un tempérament solitaire et indépendant. Jamais elle ne se laissera dicter ce qu’elle doit faire.

Afficher en entier

Si, en choisissant de devenir pilote, j’ai accepté d’être exposé au cirque médiatique qui va de pair, je refuse que Charlotte le subisse. Déjà, au lycée, elle n’aimait pas être au centre de l’attention. Pourtant, je sais que sa timidité cache une personnalité forte et indépendante, et qu’elle est tout à fait capable d’affronter les attaques des journalistes.

Afficher en entier

Je serre Charlotte contre moi et lui conseille de garder les yeux rivés au sol. Ray, mon chef mécanicien, surgit soudain à nos côtés et annonce qu’une conférence de presse exceptionnelle aura lieu demain. La meute de journalistes et de photographes se fige de stupéfaction et je profite de cette seconde de flottement pour attraper Charlotte par la main et nous éloigner de la foule, jusqu’à ma voiture qui nous attend un peu plus loin.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode