Livres
415 167
Membres
327 413

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

1. Ben

Ça fait des heures que je tourne en rond dans mon appartement. Une fois rentré, j’ai essayé de dormir sans pour autant y parvenir. Pourquoi ? Trop de questions me taraudent.

Qu’est-ce qui m’a pris ? Comment en suis-je arrivé là ? Bordel, mais qu’est-ce que j’ai fait ? D’accord, question stupide : j’ai couché avec Élisha. Mais je jure que ça n’était pas prévu au programme.

Du moins pas aussi rapidement.

D’habitude, je n’agis pas comme ça. Enfin si, je rencontre une nana, je lui fais du gringue, et hop ! Emballé c’est pesé ! Et je me barre. Et je ne les rappelle jamais. Un bon moment de plaisir, point barre. Pas d’investissement, pas d’engagement, juste une bonne partie de jambes en l’air entre adultes consentants, tout le monde y trouve son compte et c’est très bien comme ça.

Mais là… sorti du fait qu’elle m’a rendu carrément fou, je n’avais aucune envie de partir. J’ai eu l’impression d’être… en phase avec elle. En phase… Voilà que je parle comme une gonzesse. Sauf que voilà, avec elle c’était carrément différent, non seulement faire l’amour avec elle était terrible, de loin la meilleure expérience que j’aie eue, mais en plus j’ai eu l’impression d’être apaisé. Comme si j’avais trouvé un point d’ancrage. En même temps j’en redemandais : j’aurais pu passer des jours à me perdre en elle sans me lasser. Et c’est ce qui me fait flipper. Clairement, ça ne m’aurait pas déplu de prolonger l’expérience, mais pas seulement pour le sexe. Non seulement elle est belle, mais en plus cette fille me fait rire, elle a un caractère de merde, et je ne parle pas de sa mauvaise foi qui frise des records dignes du Guinness Book ou encore de son côté grande gueule, mais je crois que c’est ce qui fait son charme.

Alors voilà, une fois qu’elle s’est endormie contre moi, j’ai ressenti quelque chose de vraiment bizarre : j’avais presque envie de la revoir et de faire un bout de chemin avec elle – en dehors de cette histoire de contrat. Et ce désir-là ressemblait fortement à une volonté de ma part de m’investir dans une relation, voire le début du chemin vers un engagement durable. Moi ! Enfermé dans une vie de couple ? Naaaaaan…

En outre, c’est tout sauf le bon moment et carrément pas ce que j’avais prévu de faire avec elle. Elle devait juste servir de leurre auprès de mes patrons, histoire de me faire obtenir cette promotion pour laquelle j’ai bossé sans compter les heures depuis des années. Si en plus j’avais pu allier l’utile à l’agréable, je n’aurais pas craché dessus, je l’avoue. Après tout, tout le monde rêve d’avoir la cerise sur le gâteau, n’est-ce pas ? Mais de là à être troublé de cette manière…

Une chose est claire : ma carrière est ce qu’il y a de plus important à mes yeux, pour le reste, j’ai largement le temps d’y penser.

Une seule solution s’offrait donc à moi si je voulais éviter de désastre : me tirer rapidement de son lit et surtout ne plus la revoir. Quant au contrat… eh bien, je saurai bien tirer mon épingle du jeu d’une manière ou d’une autre. C’est dommage que je ne puisse plus compter sur le concours d’Élisha, d’autant qu’elle aurait fait fureur auprès de mes collègues (quel homme n’aime pas se faire mousser en compagnie d’une superbe femme ?) en jouant le rôle de ma fiancée à merveille. Mais rester en contact avec elle, c’est s’exposer à des émotions que je ne suis pas sûr de vouloir expérimenter. Avoir décidé de partir avant qu’elle se réveille était vraiment la meilleure décision que j’aie prise. Clairement.

Quoi qu’il en soit, je sais que dans tous les cas, j’ai assez d’imagination et de sens de l’improvisation pour obtenir ma promotion. Le dossier de fusion acquisition sur lequel mes collègues et moi avons tant travaillé est tout ce qu’il y a de plus béton. Sans vouloir me vanter, il l’est tellement qu’il frise le grand art. J’ai donc toutes mes chances de devenir associé à part entière chez Meyer et Groont dans les toutes prochaines semaines. Finalement, cette idée de contrat était à la fois inutile et surréaliste. Comme quoi, les idées que j’ai ne sont pas toutes aussi lumineuses que ce que je peux penser et j’en viendrais presque à me sentir honteux de la façon dont je me suis comporté avec Élisha pour obtenir ce que je voulais.

Non, vraiment, ce chantage était vraiment grotesque et irrespectueux vis-à-vis d’elle. OK, je l’avoue… je me sens coupable. Mais qui ne fait pas tout ce qui est possible et imaginable pour parvenir à ses fins ? D’accord, je n’étais pas obligé de la piétiner à ce point, surtout qu’elle est la sœur de mon meilleur ami. S’il venait à apprendre ne serait-ce que le quart de la moitié de mes agissements envers elle, il me mettrait son poing dans la gueule. Et il aurait tout à fait raison. Je me suis comporté comme le dernier des enfoirés.

Afficher en entier