Livres
473 137
Membres
446 647

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par camillel54 2011-03-03T00:00:44+01:00

Laisse-moi t'aimer, mais ne m'aime pas en retour. Aime-moi et laisse moi te haïr quelquefois. Laisse-moi l'illusion de contrôler les choses, parce que je sais bien que tout m'échappe

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-11T18:59:35+01:00

- Il m'aimait. Mais je crois que c'est du passé, rectifia-t-elle lentement.

- Bien sûr que non. Ça n'a même pas commencé.

Riley prit le pied nu d'Alice dans sa main et le tapota.

- Mais je l'ai prévenu qu'il avait intérêt à bien te traiter. Quand tu es née, je lui ai dit que je voulais bien te partager. Mais je lui ai rappelé que tu étais ma soeur. C'est moi qui t'ai aimée d'abord.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-11T18:59:35+01:00

-Alice ?

Elle lui sourit.

-Oui ?

Il voulait la regarder dans les yeux.

-J'ai un truc à te dire.

-Oui ?

Elle avait une patiente d'ange.

-Je t'aime.

Comme c'etait bon de le dire enfin, pour des millions de fois où il l'avait ressenti.

Elle a sourit de nouveau.

-Je sais.

-Bon fit il alors bonne nuit.

Il regagna le canapé et se coucha peut etre arriverais t-il a dormir maitenant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par isane3 2012-05-26T17:37:45+02:00

(Paul & Alice).

- Pourquoi es-tu venu ?

Il testa plusieurs réponses. "J'avais quelques affaires à régler pour la maison." "Tom Cooley me harcèle pour que je participe au tournoi de base-ball." " Je n'avais rien de mieux à faire et il faisait beau."

- Pour te voir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par moumouthe 2011-09-03T17:58:48+02:00

-J'ai eu une sensation très bizarre, tout à l'heure. Enfin pas vraiment bizarre. Sans doute normale, même. Mais bizarre pour moi.

-Oui? dit Alice en se redressant à son tour.

-J'ai soulevé ces petites filles dans mes bras et, le temps que les papillons repartent, je ne les voyais plus comme l'enfant que j'aurais pi être, mais comme celui que je pourrais avoir, un jour. Tu crois que notre passé peut devenir notre avenir en aussi peut de temps?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Calvin 2011-05-12T18:07:06+02:00

« Quand il y repensait, c'était ce dont il avait le plus honte dans sa vie : toutes les fois où il avait été méchant avec elle, exprès, volontairement. Et il y en avait tellement. La preuve qu'il n'était pas quelqu'un de bien. Il se mettait en colère après elle pour des tas de raisons, alors qu'en réalité il ne lui reprochait qu'une seule chose : de lui avoir pris son cœur et de refuser de le lui rendre.

Elle ne le méritait pas. Elle méritait mieux. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par camillel54 2011-03-03T00:00:44+01:00

Les difficultés vous rendent plus fort, mais visiblement pas plus heureux .

Afficher en entier
Extrait ajouté par isane3 2012-05-26T17:22:11+02:00

Chaque fois qu'elle regardait Paul, elle s'attendait à ce qu'il disparaisse, ou qu'il détourne les yeux, mais non. Il restait là, avec elle. Et l'aidait à finir le paquet de cookies.

Ils s'assoupirent un instant, et elle se réveilla en sentant ses lèvres sur sa poitrine. Ils firent à nouveau l'amour, plus longtemps, plus tendrement encore. Le ciel commençait à s'éclaircir et, comme il était au-dessus d'elle, elle distinguait son visage. Pour la première fois, elle voyait son plaisir s'y peindre, sans équivoque, sans retenue.

- Je t'aime, dit-elle lorsqu'il se pencha vers elle à la fin.

Ils étaient collés l'un à l'autre, joue contre joue, ses orteils contre ses chevilles.

- Je t'ai toujours aimé, et je t'aimerai toujours.

Afficher en entier
Extrait ajouté par x-Key 2010-12-11T18:59:35+01:00

Il aurait donné n'importe quoi pour ne plus l'aimer. Les vieilles ruses ne marchaient plus. D'ailleurs, elles n'avaient jamais marché. Comment cessait-on d'aimer quelqu'un. C'était l'un des casses-têtes les plus insolubles qui soient? Plus on s'entêtait, moins ça fonctionnait.

Le morceau fut suivi par un slow. Au lieu de s'en aller ce qui aurait été plus malin, il l'attira à lui. Il sentit son odeur et se colla à elle, en la haïssant, en se haïssant lui-même. Maintenant il devait en plus supporter la torture de deviner son corps sous sa robe. Il posa une main au creux de ses reins et serra, plus fort qu'il naurait du. Il avait pîtoyablement faim d'elle. Pourquoi? Qu'avait-elle de spécial dont il avait tant besoin?

Afficher en entier
Extrait ajouté par alexandra2468 2012-02-07T10:22:44+01:00

C'est parce qu'elle était si belle qu'il l'aimait. Et c'était aussi pour ça qu'il la détestait. Il appréciait qu'elle se mette du truc brillant sur les lèvres pour lui et il la méprisait pour la même raison. Il avait envie qu'elle rentre chez elle. Il avait envie de lui courir après pour la rattraper et la serrer dans ses bras.

"Laisse-moi t'aimer, mais ne m'aime pas en retour. Aime-moi et laisse-moi te haïr quelquefois. Laisse-moi l'illusion de contrôler les choses, parce que je sais bien que tout m'échappe."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode