Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de TokyoGirl : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Arrêtez-moi Arrêtez-moi
Lisa Gardner   
Première incursion sous la plume de Lisa Gardner et dans l'univers de D.D. Warren. Un roman qui pourrait faire un bon épisode de « Esprits Criminels », car la construction et le genre d'intrigue en sont proches.
Je ressors mitigée de ma lecture. J'ai passé un bon moment grâce à l'originalité de l'intrigue (enquêter sur un meurtre qui n'a pas encore eu lieu) et les petites touches mystérieuses, mais elle me sort déjà de la tête alors que je ne l'ai finie qu'il y a deux semaines. Ce que j'en retiens, c'est surtout le sentiment de malaise qui prédomine dans les thèmes abordés et l'agencement du contexte, un peu trop invraisemblable à mon goût.
L'intrigue est solide, mais le suspense n'est pas insoutenable. L'histoire tire un peu en longueur à cause de ressorts scénaristiques répétitifs. De plus, le coupable est rapidement identifiable. Reste que le sujet est d'actualité et fait froid dans le dos.
Les personnages sont bien construits et variés. L'enquêtrice D.D. Warren doit jongler entre son travail, son fils et ses parents, et j'apprécie la modernité de cette femme capable de tenir tous les rôles. Heureusement, elle peut compter sur un mari parfait et une équipe de choc pour tenir le coup.
Charlene et Jesse sont attachants, et leurs familles d'une complexité effarante. Elles suscitent une sorte de fascination qui met mal à l'aise car ces familles ne se rendent pas compte des conditions décalées dans lesquelles elles vivent. On comprend en les cotoyant que les monstres de la société actuelle ne sont pas que les criminels, ils peuvent aussi être des mères en apparence biens sous tous rapports mais en réalité mentalement instables. On comprend également que la maltraitance peut revêtir des aspects qui ne laissent pas forcèment des traces physiques.
Le lien entre le coupable et Charlene se devine très vite, même si je n'avais pas senti tout de suite sous quelle identité il se cachait.
Un roman agréable et dont on tourne les pages facilement, malgré quelques longueurs arrivé aux deux tiers du volume. Un policier actuel qui traite de plusieurs aspects de la relation enfants-parents et plus largement enfants-adultes, et qui soulève des questions dérangeantes sur des sujets importants. Plus intéressant à lire pour ces thèmes-là que pour l'enquête elle-même.

par Sephiria
Au coeur du danger : En dépit des remords - En dépit du danger - En dépit du risque Au coeur du danger : En dépit des remords - En dépit du danger - En dépit du risque
Elle Kennedy   
Un roman que j'avais envie de découvrir, car j'aime beaucoup les Sagas d'Elle Kennedy en général. Et je dois dire que ce n'est pas mon roman préféré d'elle...

En dépit des remords
L'histoire est celle de Robert, qui a vu son petit frère assassiné par Cruz. Il veut tout faire pour le retrouver et se venger. Il va alors faire la rencontre d'Eva, qui est l'ancienne maîtresse de Cruz. Ils vont alors faire équipe pour retrouver cet homme et se venger...
Je trouve que l'enquête prend énormément de place par rapport à la romance. Du coup, leur relation va beaucoup trop vite... J'aurais aimé que l'auteure prenne plus son temps pour tout détailler.
Eva est une jeune femme, qui doit se protéger et protéger son fils de Cruz depuis des années. Elle veut en finir avec cela, même si elle a du mal à faire confiance et notamment à laisser son fils à des hommes qu'elle vient de rencontrer. Je trouve qu'Eva tombe trop rapidement amoureuse de Tate, alors qu'elle vient de le rencontrer et qu'elle lui fait clairement pas confiance. Dommage, car je me suis énormément attachée à ce personnage.
Robert dit Tate est un soldat, qui est recherché par le Gouvernement, mais lui ne pense qu'à se venger de Cruz... Quand il rencontre Eva, il sait qu'il a besoin d'elle, mais ne lui fait pas confiance. Je trouve qu'il a un style bien défini : il se confit peu, ne fait confiance à personne... Mais dommage, car vers la fin, il va très très rapidement se rendre compte qu'Eva est la femme qu'il attend depuis toujours... Il aurait pu évoluer plus lentement, que de changer aussi rapidement...
En général, un premier tome qui m'a plu, même si j'ai eu l'impression que tout aller trop vite.

En dépit du danger
L'histoire est celle de Julia, un médecin, qui va être attaquée sans vraiment de raison et que Sebastian va sauver, car elle semble sympathique. Mais ils vont devoir trouver ceux qui veulent sa mort et surtout découvrir avec quoi ses amis ont été tués...
L'histoire est dans la continuité du premier tome, il y a un fil conducteur en plus de l'histoire de Julia et Sebastian. Pour leur relation, je ferais les mêmes réflexions que pour le premier tome. En gros, tout est trop rapide entre eux, même s'ils changent moins d'avis rapidement qu'Eva et Tate, cela est plus progressif, mais toujours aussi rapide.
Julia est une jeune femme, qui a vraiment la vocation de médecin. Elle veut aider tout le monde, même au péril de sa vie. J'ai beaucoup aimé ce personnage, qui a du courage, de la détermination, mais aussi des faiblesses. Cela la rend plus réaliste. Par contre, comme Eva, elle tombe amoureuse de Sebastian vraiment trop rapidement, même si elle ne le reconnait pas au départ.
Sebastian est un combattant, un ancien des forces spéciales, qui s'attache rarement. Mais dés sa rencontre avec Julia, il veut la protéger. J'ai trouvé cela admirable, mais je dois dire qu'il retourne sa veste trop rapidement quand il comprend qu'il ne peut pas se passer de Julia, alors que deux pages auparavant, il dit ne pas pouvoir aimer. Dommage, car un ancien militaire, je trouve cela intéressant.
En général, un second tome sous le même principe et avec les mêmes défauts que le premier.

En dépit du risque
L'histoire est cette fois celle d'une journaliste, qui va croiser le chemin de Nick et qui va se retrouver en danger. Ce dernier va alors essayer de la sortir de là, mais surtout de trouver qu'il lui en veut à elle, mais aussi à lui et ses collègues...
Je dois dire que les défauts sont exactement les mêmes que dans les autres tomes. Malgré tout, j'ai beaucoup aimé ce troisième tome, car il y a plus d'actions. Mais après, la relation entre Rebecca et Nick est encore trop rapide, comme dans les tomes précédents. Je dois dire que j'aurais voulu en savoir plus sur eux comme sur les autres, mais aussi sur leurs futurs à tous les six... Dommage, j'aurais pu vraiment adoré cet intégral s'il avait été plus complet...
Rebecca est une jeune femme journaliste, qui est prête à tout pour faire son travail. Je dois dire qu'elle ressemble un peu à Julia. Du coup, cela n'est pas vraiment original... Mais j'aime bien quand même, car elle est une femme forte. Après, elle n'a pas vraiment de chose particulière qui la différencie des autres personnages que l'on peut voir dans les romances.
Nick est un militaire, fils de politique, qui fait tout pour se protéger, protéger ses collègues, ses amis, mais qui sert aussi son pays. Je dois dire qu'il ressemble au énormément à Sebastian et Tate. Bref, comme Rebecca, il n'a pas vraiment d'originalité. Ce qui ne m'a pas empêché d'apprécier ces personnages et leur histoire.
En général, un troisième tome qui est mon préféré, même s'il a les mêmes défauts que les deux autres.

Le style d'écriture est celui d'Elle Kennedy, donc descriptif, même si je dois dire que j'ai préféré ces autres romans, comme la Saga 'Off-Campus', qui est ma préférée.

En général, un intégral réunissant trois tomes sympathiques et pleins d'actions, mais avec des romances trop rapides.

>>http://www.fifty-shades-darker.fr/2018/04/au-cur-du-danger-delle-kennedy.html
Les Chroniques lunaires, Tome 3 : Cress Les Chroniques lunaires, Tome 3 : Cress
Marissa Meyer   
Pffiou...
Je viens de le finir et j'ai encore le cœur qui bat quand j'y pense (ce qui est très très souvent).
Je ne sais décidément pas comment fait Marrissa Meyer pour écrire à chaque fois un tome qui est encore mieux que le précédent. J'avais déjà ressenti ça pour Scarlet, mais là on atteint des sommets! Si Winter est encore meilleur que Cress, je crois que je n'y survivrais pas!
Bref, on a de nouveaux personnages très intéressants (Cress, Jacin, Winter...), ou on s'attarde davantage sur ceux qu'on ne connaissait pas très bien. Je pense à Thorne qui prend une place très importante, on réapprend à le connaître. Il est plus sérieux, plus "prince charmant" qu'avant. Déjà que je l'aimais dès le début, alors là j'en suis carrément amoureuse! Et la romance naissante entre lui et Cress est juste totalement adorable. J'ai aussi adoré Jacin, (gniark gniark gniark) et Cress, qui est vraiment trop mignonne. Winter est encore trop énigmatique pour que je m'y attarde dessus, mais ce qui est sûre c'est qu'elle est pas très nette la pauvre xD
Ce que j'adore dans ce livre, c'est comment les points de vue se croisent. On a une profusion de narrateurs: Cress, Thorne, Cinder, Scarlet (très peu dans ce tome...), Loup, Kai, Dr Erland, Et même Sybil et Levanna!
C'est une lecture super riche et excitante, parfois on sait à l'avance des info que d'autres ne savent pas encore et c'est super stressant et frustrant, mais tellement mieux aussi!!
J'aime aussi comment l'auteure arrive à mêler le conte à la fiction toute neuve. C'est hyper innovant et en même temps on retrouve des traces des contes, c'est juste génial.
L'action y est aussi (qu'est-ce que j'ai stressé!!!), ainsi que la romance (pleiiiiiin de romance *.*), des couples magnifiques se forment. C'est ça aussi que j'aime. Cette ambiance de conte de fée, de romance omniprésente sans être lourde. Et je crois que je vais m'arrêter là parce que je n'aurais jamais assez de 10 000 caractères pour louer cette MERVEILLE!
Je ne sais pas comment je vais survivre jusqu'à Winter, c'est déjà une véritable torture d'attendre...
Une MERVEILLE.
Les Chroniques lunaires, Tome 2 : Scarlet Les Chroniques lunaires, Tome 2 : Scarlet
Marissa Meyer   
Oh mon DIEU!!
Dire que j'ai adoré le premier tome, que je ne pensais pas qu'on pourrait faire mieux!
L'auteure a fait mieux!
Cette suite est... époustouflante!! Abominablement addictive et pleine de surprises.
Je me suis terriblement attachée à Loup.
Il est rare qu'un personnage m'atteigne aussi profondément.
Scarlet est géniale, je l'ai adoré dès le début, même si j'ai une petite préférence pour Cinder.
Et Thorne, ah! Thorne! Au début je me suis dit "quel boulet!", mais finalement je l'adore et je me suis pris d'une véritable affection pour ce personnage drôle et burlesque.
Quant à Kai, nous ne le voyons pas beaucoup dans cette suite, j'attends de voir la tournure que prennent les événements.
Et Loup... Aarrg! Je préfère vous laisser lire parce que je ne saurais pas exprimer mes sentiments à leurs justes valeurs.
C'est en tout cas un personnage d'une férocité et d'une violence surprenantes, et qui fait toutefois preuve d'une tendresse et d'une douceur adorable en présence de Scar.
C'est hallucinant.
Des révélations, des surprises, des déceptions et beaucoup de frayeurs.
Cette suite est largement à la hauteur du précédent, peut-être mieux à mes yeux.
Merveilleux.
Je le recommande de la même façon que le premier!
Les Chroniques lunaires, Tome 4 : Winter Les Chroniques lunaires, Tome 4 : Winter
Marissa Meyer   
Avis à tous les Lunartics (ou Lunarctiques en français), préparez vous à une révolution sur la Lune sans merci mais délicieuse !

Il y a quatre choses que j'aime vraiment dans la vie : Mon lit, mon manuel d'économie (bah quoi ? chacun son truc !), Google Gmail (Y'en a qui ont Facebook ou Twitter, moi j'ai Gmail) et LES CHRONIQUES LUNAIRES.

Il m'a fallu quatre jours pour lire WINTER. Et le pire, c'est que je l'ai fait exprès. Vous savez, cette folle envie que ça ne se termine jamais ? Eh bien elle m'a poussé à lire à une lenteur suffoquante ! Une torture pure et dure.

Il m'a fallu quatre secondes après avoir lu la dernière page avant de me mettre à pleurer parce que c'était fini.
O.V.E.R.

Il m'a fallu quatre minutes pour arrêter de pleurer et sourire parce que c'était arrivé !

L'amour que je porte à cette saga est inconditionnel.

Par les étoiles !

J'aurais tellement de choses à dire mais j'ai si peu de mots... Sérieusement. Après une telle lecture, mon vocabulaire se retrouve limité à des "Oh mon dieu !", des "Par les étoiles !" (ça c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas !) et des "Je vais crever d'une crise cardiaque si je me calme pas tout de suite !" (sans me calmer pour autant).

Marissa Meyer, qui a été couronnée Reine de ma galaxie, m'a fait vivre l'une des plus belles aventures de mon existence littéraire.

Maintenant, je suis passionnée par la lune ! Je crois que je vais aller la coloniser l'année prochaine.

Et là, à la fin de ce merveilleux livre, je suis bouleversée comme jamais. Moi qui aime faire croire au monde entier que j'ai un cœur de pierre, là, tout de suite, mon cœur c'est de la guimauve et je pleure comme un bébé.

Je me sens super heureuse d'avoir un jour commencé cette saga. C'est la meilleure idée que j'ai eu de toute ma vie ! Mais aussi, je me sens fragile et très émue, un peu triste sur le coup, parce que c'est terminé.

Mais très sincèrement, de toutes les fins que j'ai lu et de toutes celles que je lirai dans le futur, celle-ci est la plus belle, la meilleure, la plus grandiose, la plus émouvante, la plus passionnante de toutes les fins.

Il n'y a pas de mot assez fort pour dire à quel point elle est éblouissante, superbe. Il faut simplement lire et à la fin, vous ressentez et avant-même que vous l'ayez réalisé, votre cœur sait que c'était splendide, épique.

Tout au long de cette saga, Marissa Meyer m'a fait voyager. Elle m'a fait rire, pleurer, stresser, frissonner et tout un tas d'autres choses qui n'ont pas de mot.

Mon cœur appartient à cette saga.

La première fois que je suis tombée sur LES CHRONIQUES LUNAIRES il n'y avait que CINDER de sorti. Et je me souviens m'être dit que je l'achèterais plus tard parce que ça me disait bien.

Quand je suis revenue comme prévu plus tard, le dernier exemplaire avait été vendu. Je voulais tellement ce roman que j'ai embarqué mon père et je l'ai supplié de m'emmener au Cultura qui se trouvait à presque une heure de voiture pour acheter ce roman.

Mon père m'a tenu tête pendant un petit moment avant de céder. Je me souviendrais toute ma vie de ce qu'il m'a dit quand on est montés dans la voiture "Je te jure Louan, si on y va et qu'il y ait pas, je t'étouffe avec les pages du premier roman qui me passe sous la main." ^^ Heureusement pour moi, il y était ! Et là, a été le début de ma plus belle aventure.

Enfin, bref. Tout ça pour dire que, je n'avais même pas encore commencé cette saga que je savais déjà au plus profond de moi qu'elle compterait beaucoup dans ma vie de lectrice. Et dans ma vie en général, même.

Chaque tome a été un coup de cœur du début à la fin. Chaque lettre, chaque mot, chaque phrase, chaque paragraphe, chaque page, chaque chapitre, chaque partie, a été un sentiment, une émotion merveilleuse.

Je ne m'étais jamais sentie autant à ma place qu'en lisant LES CHRONIQUES LUNAIRES.

D'un certain côté, j'attendais WINTER avec impatience. D'un autre, j'aurais tout fait pour qu'il n'arrive jamais.

Non pas que je n'avais pas envie de le découvrir ! Loin de là ! En fait, j'en avais tellement envie que je m'en suis rongée les ongles pendant des mois (et je ne me ronge pourtant jamais les ongles) !

Mais qui disait WINTER disait la fin, d'une certaine manière. Bien que rien ne soit réellement terminé. Premièrement, le temps que STARS ABOVE n'est pas encore sorti et que je ne l'ai pas encore lu, à mes yeux, LES CHRONIQUES LUNAIRES ne sont pas terminées. Deuxièmement, je pourrais relire les aventures de mes personnages préférés dès que leur manque deviendra insupportable et donc à chaque fois, ils revivront. C'est pas un peu bizarre de dire ça ?

C'est fou de penser qu'une telle série peut avoir une telle influence sur vous. J'ai autant envie de pleurer que j'ai envie de sourire comme une idiote.

Je crois que c'est ça d'être amoureuse d'une histoire qui a un point final mais qui ne s'arrêtera jamais vraiment. C'est à la fois un sentiment léger et lourd. Ça fait du bien et en même temps, ça fait un mal de chien.

Pendant 2433 pages, je n'ai fait que tomber encore et encore éperdument amoureuse d'un univers, d'une histoire et de personnages géniaux.

Je l'avoue, et vous l'aviez probablement déjà deviné, tout va me manquer des CHRONIQUES LUNAIRES.

La superbe plume captivante et addictive de Marissa Meyer, l'univers splendide et original qu'elle a construit, l'histoire merveilleuse et épique qu'elle a raconté. Et les personnages extraordinaires et attachants auxquels elle a donné vie.

Je suis littéralement, en train de faire une déclaration d'amour aux CHRONIQUES LUNAIRES, n'est-ce pas ? Je vous ai dit à quel point j'en étais folle ?

Alors, plus sérieusement (bien que mes lignes précédentes étaient déjà très sérieuses), voici ce que j'ai pensé de cette saga :

Vous savez ce moment où vous avez l'impression que vous allez hurler comme une véritable groupie devant son idole ? Je suis passée par là. À presque chaque page.

Vous savez cet instant où vous avez l'irrésistible envie de pouvoir entrer dans le livre ? Je suis passée par là.

Vous savez ce moment presque gênant où vous réalisez que vous seriez capable de tomber amoureuse d'un personnage ? Je suis passée par là. Et pas que pour un personnage !

Vous savez ce moment où vous aimeriez que le temps s'arrête ou qu'au moins tout ça dure à jamais ? Je suis passée par là, aussi.

J'y suis passée et j'y suis toujours.

Ma mère m'a demandé, cette après-midi-même, pourquoi j'aimais tant cette saga. La réponse est la suivante :

Je suis une fille très solitaire. Je n'aime pas la compagnie des gens, pardonnez-moi, ce n'est pas contre vous. Ils me mettent très mal-à-l'aise avec leurs regards et leurs questions, leurs sourires et les gestes qu'ils peuvent faire en général. Et ça, depuis toujours. C'est pour ça que je me suis mise à lire au départ. Quelque part, je crois que je cherchais le monde dans lequel je serais capable d'avoir des relations humaines autre que celle que j'entretiens avec mes parents et mes frères.

Et voilà, LES CHRONIQUES LUNAIRES, c'est l'endroit où je m'en serais sentie capable. Voilà pourquoi j'aime tant cette saga.

J'aime sa façon de me donner l'impression que tout est possible quelque part et que même quand tout semble se mettre en travers de votre chemin, il y a toujours moyen de réussir ce qu'on entreprend.

C'est peut-être bête mais c'est ainsi que je le ressens.

J'ai toujours été quelqu'un qui adorait les histoires. Celle-ci est celle que je préfère par dessus toutes les autres. Je vous invite à aller la lire. C'est une réussite en tout point.

Ensuite, ma mère m'a demandé quel personnage je préférais dans cette saga. J'y ai sérieusement réfléchi et je peux donc sérieusement vous dire que je serais incapable de choisir. Chacun a quelque chose qui fait que je l'aime.

Cinder ? Elle m'épate par tous les aspects de sa personnalité. Et elle me surprend toujours, à coup-sûr !

Kai ? Il me fait fondre. J'aime sa façon d'être, tout simplement. Et il n'a pas peur des sacrifices, il garde toujours ce merveilleux espoir que tout peut encore s'arranger.

Scarlet ? J'admire son côté un peu badass ! Elle est courageuse, toujours prête à se battre pour ceux qu'elle aime peu importe ce que ça lui coûte... enfin, tout bonnement, je l'adore.

Wolf ? Hum, excusez-moi ? C'est mon doudou ! Chaque fois qu'il était là, je voulais le serrer dans mes bras. Même quand ce n'était pas spécialement engageant ! ^^

Iko ? Par les étoiles ! C'est quand-même, n'hésitons pas à le dire, une véritable tarée ! Mais je l'adore. On ne peut pas ne pas aimer Iko et toutes les répliques qu'elle sort. C'est la meilleure amie qu'on puisse rêver d'avoir ! ^^ Et quand vous découvrez Iko, vous avez presque envie d'être un androïde à votre tour (un androïde dans son genre, ça va de soit).

Thorne ? J'aime ce gars d'un amour fou. Tellement que j'ai appelé l'un de mes lapins 'Captain'. Got it? ^^

Cress ? Le fait qu'elle et moi faisons presque la même taille a peut-être fait un peu accélérer mon amour pour cette fille. ^^ Mais même sans ça, je l'aurais adoré à coup-sûr ! Son côté fangirl, romantique, qui cherche son héros partout (même si elle a une idée bien précise de qui il s'agit), un peu naïve sur les bords parfois, ça m'a fait craquer.

Winter ? Son côté crazy m'a conquise ! Comme dirait Lev' l'amour est une conquête. Et Winter a un talent inné qui fait que le monde entier l'aime.

Jacin ? Lui c'est son côté un peu... antipathique? qui m'a conquise. J'adore comment il se comporte, simplement et je suis amoureuse de ses mots.

Levana ? C'est la meilleure méchante reine de l'univers. Je l'ai trouvé parfaite dans son rôle.

Torin ? Il me faisait penser à un papa protecteur (vis-à-vis de Kai) et rien que pour ça, je l'ai adoré !

Kinney ? Dès la première fois que je l'ai lu je l'ai aimé. Point barre.

Les relations entre les personnages sont géniales. [spoiler]Je veux plus de Kai/Cinder, plus de Scarlet/Wolf, plus de Jacin/Winter, plus de Cress/Thorne et plus de Kinney/Iko (parce que je sens qu'il pourrait se passer un truc entre eux) ! Je veux plus d'eux tous, ensemble !

J'ai adoré les retrouvailles entre Scarlet et Wolf. J'ai adoré la "dispute" de Thorne et Cress et le moment où il lui dit qu'il l'aime. J'ai adoré le moment où Jacin et Winter s'embrassent pour la première fois et quand il dit à Winter qu'elle est parfaite. J'ai adoré le moment où Kai demande à Cinder si un jour elle voudra bien être impératrice à ses côtés...J'ai adoré ce qui se dégage entre Kinney (Liam) et Iko ! [/spoiler]

J'ai adoré et savouré chacun des moments de ce quatrième et dernier tome.

[spoiler]J'ai été un peu attristée par la mort de l'Alpha Strom, je l'appréciais bien. Je commençais à m'y attacher et je ne m'attendais sincèrement pas à ce qu'il meurt ! [/spoiler]

[spoiler]Quand j'ai su que Kinney s'appelle Liam, je ne sais pas pourquoi mais j'ai fondu ! Ça lui va bien, je trouve.[/spoiler]

Et par les étoiles, la fin ! La meilleure de tout l'univers. C'était épique ! [spoiler]Cinder qui lâche son vieux pied, celui qu'elle portait quand elle était enfant et que Kai avait gardé après le bal où elle l'avait porté puis perdu. Quand elle le lâche pour qu'il tombe dans le lac qui se trouve au pied (sans mauvais jeu de mot) de la salle du trône du palais d'Artemisia, c'est tellement beau ! C'est symbolique, c'est apaisant, c'est génial.

Je n'ai pas de mot. [/spoiler]

Dans ce tome-ci, chacun se voit affronter un combat intérieur, lié à ses sentiments, en plus de celui qu'ils doivent mener pour leur révolution. Nos héros favoris se voient repousser leurs limites et surpasser leurs peurs les plus secrètes. Ils n'hésitent devant aucun sacrifice.

Au rendez-vous : Des personnages déterminés, de la romance, une grande amitié, du sarcasme, une révolution d'enfer et plus encore !

Marissa Meyer a su, du premier tome jusqu'au dernier, mener son histoire et ses personnages avec brio. LES CHRONIQUES LUNAIRES est un immense tableau qu'elle a érigé sans jamais se perdre. Tous les tomes ont été à la hauteur les uns des autres. Et je ne cesserais jamais de m'extasier devant le travail sans faute qu'elle a fourni et qu'elle a offert.

Son œuvre est très claire, par là j'entends qu'il n'y aucun moment où on se retrouve un peu perdu avec tout ce qui se passe dans chacun des tomes. Non, l'auteure réussit à nous garder et elle nous emmène dans un monde où on ne s'ennuis pas un seul instant.

Il me tarde donc de pouvoir découvrir STARS ABOVE et l'épilogue de WINTER qui s'y trouve (ainsi que toutes les autres histoires, on s'entend). Attendre Février 2016 va être douloureux. ^^

Je crois que je vais m'arrêter là.

En tout cas, je conseille LES CHRONIQUES LUNAIRES de tout mon cœur, avec tout mon amour.

Oh et une dernière chose : [spoiler] Même dans le futur les histoires commencent par "Il était une fois" et se terminent par "ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours."[/spoiler] <3

par Sheo
Colocs (et rien d'autre) Colocs (et rien d'autre)
Emily Blaine   
Depuis le départ de Maddie et Connor, Ben : l'ami et collègue de travail de Connor, squatteur de canapé aux cheveux bleus, dévoreur de céréales et pâtissier de son état vit au loft avec Ashley, la meilleure amie de Maddie, véritable pile électrique blonde, amatrice de muffins et de téquila ; et déclencheuse de cataclysme. Cela fait six mois que les deux jeunes gens vivent en colocation. Cette relation, basée sur des échanges de post it, de sucreries et de chamailleries, semble convenir à Ashley... peut être moins à Ben ...

C'est avec un énorme plaisir que, dès mes premières secondes de lecture, j'ai retrouvé la plume pétillante et drôle d'Emily Blaine. Dès les premières lignes, on sait qu'on va passer un très bon moment. En plus du style enjoué de l'auteur, nous retrouvons un couple aussi improbable qu'attachant qui vit une histoire inédite pour eux. Le fait que les chapitres nous donne, par alternance, le point de vue de Ben et celui d'Ashley, est un super bonus. Cela nous permet de mieux cerner le caractère des personnages et l'évolution de leur relation.

Tout réside sur l'association de Ben et Ashley. Ben est le calme quand elle est la tempête, il est stable quand elle est imprévisible... Deux ingrédients si différents et pourtant si complémentaires. Ben est un jeune homme timide, bien élevé, comme en pâtisserie il laisse peu de place à l'improvisation, il aime que les choses soient carrées... Mais ça c'était avant de rencontrer Ashley, elle est la pointe d'acidité dans son monde de douceur, sa cerise sur le gâteau. J'ai aimé le côté romantique que Ben, sa manière d'être gêné devant certaines attitudes de sa colocataire, sa patience pour tenter de la canaliser mais aussi j'ai aimé le voir laisser sortir le cro magnon sous son costume de prince charmant, il est drôle (j'adore ses "yodismes"), sa maladresse attendrissante et sa gentillesse communicative [spoiler]il est resté ami avec son ex qui lui a tend les cheveux en bleu c'est dire lol[/spoiler] Même si Ben n'est pas vraiment le type de garçon qui fait battre mon cœur (je suis plus bad boy lol) , j'ai rapidement été sous son charme...et pourtant je suis pas dessert lol ! Ashley elle m'avait déjà séduite dans l'opus précédent. J'ai aimé son côté naturel, insouciant, libre ; elle est l’énergie à l'état pur. Et même si l'abus de téquila n'est bon ni pour sa santé , ni pour son entourage, elle est l'amie que l'on rêve d'avoir (ou pas lol).Sa tendance à pousser Ben dans ses retranchements est excellente ! Elle croque la vie à pleine dent, comme les desserts que son colocataire lui concocte d'ailleurs. On découvre que ses airs bravaches, sa facilité à changer de rencards et de messages de répondeur cachent des failles. Ashley m'a beaucoup touchée. On arrive à lui pardonner toutes ses bourdes.

On retrouve également tous les protagonistes rencontrés auparavant et c'est un plaisir de voir comment ils ont évolué !

J'ai essayé de prendre mon temps, de savourer ma lecture mais je n'ai pas pu me retenir... Colocs (et rien d'autre) est addictif ! C'est comme une fraise tagada, pétillante sur le dessus avec un coeur tendre... on ne peut pas s'arrêter de mettre la main dans le paquet jusqu'à la dernière... Accro je suis, Encore j'en veux ^^

Ne passez pas à côté !!!!

PS : Mme Blaine, pouvons nous caresser l'espoir de savoir qui c'est qui ..... s'il vous plait, s'il vous plait, s'il vous plait...* petits yeux implorants*


par BeaMars
Séquestrée Séquestrée
Chevy Stevens   
Séquestré est mon premier roman de Chevy Stevens et je dois dire que c'est une vraie petite perle ! J'ai eu un énorme coup de cœur pour ce bouquin.
Dés les premières pages j'ai été prise dans l'histoire. Le choix narratif est excellent et le langage ainsi que le caractère du personnage ( qui est très attachante au passage ), ne font que renforcer la bonne décision prise par l'auteur. En effet, la narration à la première du singulier nous permet de mieux ressentir les émotions d'Annie. On suit son histoire à travers les séances qu'elle a suivit chez son psy ( dont l'identité reste mystérieuse tout au long de l'histoire ) et décrit détails par détails ce qu'il lui est arrivé, ce qu'elle a ressentit.
Ce livre est ultra réaliste et très dramatique. Je n'ai eu cesse de soupçonner tout le monde au fur et à mesure. [spoiler]Et je n'aurais jamais cru que la personne derrière tout ça était sa mère... Ces justifications m'ont donner envie de la gifler, de l'étrangler, de l'égorger ! [/spoiler]
Le gros point fort dans ce livre ce joue vraiment dans les sentiments. Nous comprenons la douleur d'Annie mais aussi ceux des autres personnes. Sa mésaventure l'a non seulement détruit de l'intérieur mais nous découvrons aussi que ses proches et même ceux qui l'entoure ont aussi été affecté par l’événement. Nous ressentons donc les sentiments de tous.
Un autre point fort du livre. C'est évidemment la fin. Wholala quelle fin surprenante ! Je ne m'étais même pas rendu compte que je tournais la dernière page du livre... C'était inattendu et assez touchant : [spoiler]L'identité de son bébé qui été restée secrète jusqu'à la fin est dévoilée à la dernière ligne ! "Espérance" telle est son prénom. C'est en plus significatif ! [/spoiler]

Séquestrée est un énorme coup de cœur pour moi. J'ai ressentit de la pitié [spoiler]Non envers Annie mais envers sa mère et non parce que j'avais de la peine pour elle mais plutôt parce qu'elle était tombé bien bas pour faire ce genre de choses...[/spoiler], de la compassion, de l'empathie, de la colère et de la haine. Pour tout fan de polar psychologique, je le recommande vivement.


Phobos, tome 2 Phobos, tome 2
Victor Dixen   
Lorsque j'ai terminé « Phobos 1 », j'avais été complètement conquise par cette histoire. J'attendais donc la suite avec impatience, tout en espérant avoir de nouveau un coup de cœur pour ce second tome.

Dans « Phobos 2 », nous retrouvons tout notre équipage au même moment où nous les avions laissés, dans les dernières pages de « Phobos 1 ». Un terrible choix s'offre à eux, l'heure du vote a sonné. Mais il est parfois difficile de choisir entre l'espoir et la vengeance.
Quelle décision vont prendre Leonor et ses compagnons ? Et comment cela va-t-il changer leur quotidien ?
Au même moment, Andrew continue son enquête. Il est loin de se douter qu'il va trouver des secrets bien enfouis.

J'avais donc mis la barre très haut après avoir lu le premier tome.
C'est avec un peu d'angoisse que j'ai donc commencé ce livre, car généralement lorsque j'en attends beaucoup, j'en ressors déçue.
Mais ici, ce n'est absolument pas le cas, bien au contraire.

Victor DIXEN nous replonge dans l'histoire exactement au même moment où on avait laissé nos personnages. Pas d'ellipse temporelle, son choix est de vraiment nous faire participer à ce fameux vote qui est plus qu'important pour nos petits astronautes : c'est un choix vital.
La tension est donc extrêmement pensante dès les premières pages. C'est intense, puissant et enivrant. J'ai rarement été projetée dans la tension si rapidement dans un second tome.

Nous suivons l'action toujours de plusieurs points de vue différents. Nous avons celui de Leonor, celui de Serena sur Terre, celui d'Andrew dans sa quête, celui des téléspectateurs qui regardent la chaîne Genesis. Nous avons également des petits passages dans lesquelles nous suivons une terrienne, fan de la chaîne, mais aussi quelques courts moments où nous suivons uniquement les garçons participants.
Je suis contente de retrouver cette alternance de points de vue. Certes, c'était très déstabilisant dans le tome 1 d'être ballotté d'un côté et d'un autre, mais c'est essentiel pour saisir tous les éléments de cette histoire.

Car oui, l'histoire qui nous paraissait complexe dans le premier tome, l'est encore plus dans « Phobos 2 ».
Attendez-vous à être surpris du début à la fin du livre car les révélations vont se succéder et d'autres mystères apparaissent. Victor DIXEN ne nous ménage absolument pas.
On sent que l'histoire prend vraiment un tournant capital pour la suite et l'auteur réussit à nous mener là où il le souhaite.

Nous retrouvons les personnages que l'on a aimés dans le précédent livre, mais aussi ceux que l'on n'a moins aimé. Certains masques tombent et les véritables caractères font surface. Parfois, on reste un peu bouche bée devant le caractère de certains.
Leonor est toujours mon personnage préféré. Elle reste égale à elle-même et ne se laisse pas embobiner ( ou presque, malheureusement ).
Que dire de Marcus ? Simplement qu'il a fait faire les montagnes russes à mon petit cœur..
J'ai beaucoup aimé Kelly dans ce tome. Elle est une vraie bouffée d'oxygène.

Et enfin, que dire de cette fin !
Plus j'en approchais, plus j'étais certaine que je n'allais pas apprécier ce que j'allais découvrir. J’avais élaboré plusieurs scénarios tous plus ou moins plausibles ou loufoques, mais je ne m'attendais absolument pas à cela ! Je ne sais pas qui est la plus choquée en fait : Leonor ou moi ?

Monsieur Victor DIXEN, si vous lisez cette chronique, voici un petit message personnel pour vous. Je ne sais pas si je vous vénère ou si je vous déteste avec cette fin qui est explosive. Je ne sais pas si je l'aime ou si je la hais. Je peux tout simplement vous remercier de ne pas me laisser indifférente, d'avoir réussi à me surprendre et à me mettre dans tous mes états. Maintenant, il ne vous reste qu'une chose : écrire le troisième tome au plus vite, car c'est une question de survie !


En conclusion, « Phobos 2 » réussit à être encore meilleur que son prédécesseur, chose que je ne pensais pas possible. Victor DIXEN arrive avec brio à nous faire ressentir toute une palette d'émotions toutes aussi contradictoires les unes que les autres. Attendez-vous à ne pas lâcher ce livre dès que vous l'aurez commencé. Sensations fortes garanties.



Un livre à lire absolument et de toute urgence !

( http://lectrice-lambda.blogspot.fr/2015/11/phobos-2-victor-dixen.html )
Nil Remembered (hors série) 0.5 Nil Remembered (hors série) 0.5
Lynne Matson   
Ce livre, qui ne fait pas vraiment office de tome 4 (mais qu'on est bien contents d'avoir) est plutôt léger.
Dans le tome 2 (et le tome 3, d'ailleurs), on nous parle du journal de l'oncle de Skye, Scott - dont on met un ou deux petits passages ici et là.
Nil Remembered va juste représenter le journal dans sa globalité. Ne vous attendez pas en le lisant à avoir des "scoops" sur l'île, Thad&Charley ou Rives&Skye, puisque le journal est écrit avant leur naissance.
Relativement court, on va avoir une perception de l'île telle qu'elle était avant, c'est à dire sans vraies règles, pas de Priorité, des gens prêts à tout pour attraper des portes.
J'avoue que je n'ai pas toujours compris le rapport entre les illustrations et le texte, mais, comme le reste de la saga, j'ai vraiment bien aimé.
(Le livre se lit vraiment vite, alors ne vous attendez pas à un gros tome, c'est plus un petit hors-série)


La Passe-miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune La Passe-miroir, Livre 2 : Les Disparus du Clairdelune
Christelle Dabos   
Les livres de Christelle Dabos méritent plus que le Diamant.
Que dire de ce livre à part que je regrette de l'avoir refermer aussi vite, que j'attend la suite avec impatience et que je vais très certainement me relire ces deux tomes de nombreuses fois d'ici la sortit du prochain, comment ne pas parcourir cet univers incroyable encore et encore et dire qu'on va avoir le droit à deux autres perles de ce genre (peut être plus).
Il se passe tellement de chose pour notre chère Ophélie dans ce tome, impossible d'en faire un résumé ou de dire ce que j'ai préféré (en même temps j'ai tout aimé donc...).
Gros coup de cœur pour Thorn.

Le troisième est en cours de rédaction et même si je suis impatiente, Christelle peut et doit prendre son temps, mais son imagination est tellement magique qu'on ne risque pas d'être déçu.