Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de tommyvercetti : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Octobre rouge Octobre rouge
Tom Clancy   
excellent thriller-technologique .Brillantissime,un suspense haletant qui vous emmène dans les fonds-marins et on en ressort le souffle coupé par toutes ces émotions.

par ricou
1984 1984
George Orwell   
Effarant comme on peut facilement relier l'intrigue avec la néo-société d'aujourd'hui. Effrayant aussi, mais quelle histoire ! Et quel auteur ! Ce livre m'a donné envie de lire des livres plus littéraires, moins étiquetés comme 'livre pour jeune'

par Romaiin
Autremonde, Tome 6 : La montagne de l'éternité Autremonde, Tome 6 : La montagne de l'éternité
Tad Williams   
Elle s’abstint de fournir de nouvelles instructions au chauffeur de taxi qui atteignit l’extrémité de la rue et vira, laissant derrière eux son domicile et Catur Ramsey, ou son sosie. Bien que se sentant protégée par les voix des enfants invisibles, Olga Pirofsky craignait qu’il se soit produit quelque chose de très grave, un dérapage des forces de l’univers aux conséquences trop importantes pour qu’elle pût les assimiler.
Elle secoua la tête afin de chasser cette pensée et se carra sur la banquette, s’emmitoufla dans son manteau. Tout était terminé. Elle avait fait un choix et ne reviendrait pas en arrière. Sans en avoir véritablement conscience, elle se mit à chantonner pendant que les lueurs des réverbères défilaient au-delà des glaces.
«… Un ange m’a effleurée… un ange m’a effleurée… »
Elle n’avait jamais chanté cela, avant cet instant. Si on le lui avait demandé, elle n’aurait pu dire où elle avait appris cette chanson.

par SherCam
Autremonde, Tome 4 : Les voiles d'illusion Autremonde, Tome 4 : Les voiles d'illusion
Tad Williams   
INFORÉSO/FLASH : Pilker réclame une nouvelle Chambre législative.
(visuel : Pilker devant le Capitole)
COMM : Le révérend Daniel Pilker, chef de file du mouvement fondamentaliste chrétien «Le Ciel sans attendre », a entamé une procédure judiciaire pour exiger la création d’une quatrième Chambre législative.
PILKER : « Nous avons une Chambre des représentants et un Sénat industriel. Des groupes de pression qui défendent divers intérêts particuliers font entendre leur voix, mais qui défend les Américains qui croient en Dieu et le révèrent ? Tant qu’il n’y aura pas également un Sénat religieux, habilité à rédiger et à interpréter les lois conformément aux volontés divines, une grande partie de notre peuple sera privée de ses droits de représentation dans son propre pays… »

par SherCam
Le Portrait de Dorian Gray Le Portrait de Dorian Gray
Oscar Wilde   
Je suis impressionné. L'auteur nous prouve dans cet ouvrage que l'influence est la pire des choses de notre monde. Suite à la prise de conscience de la beauté de sa propre image et sous le pouvoir des flatteries, ce livre nous démontre qu'il est très simple de considérer hautement la beauté de manière narcissique. Nous en perdons alors notre pureté. L'ego devient omniprésent et prioritaire à sur nos sentiments, jusqu'à la perversion de l'âme et du vice.
L'écriture est talentueuse. Les discours philosophiques sont sophistiqués. Les personnages sont cyniques à souhait. L'histoire est élégante, raffinée. L'ambiance est bourgeoise et le récit possède énormément de discours d'un grand intérêt : du rapport entre l'art et la vie, de l'influence du regard des autres, de la beauté, de la légèreté, des femmes, des hommes, des paradoxes, etc...
Un ouvrage si riche que je n'ai pu me décider à mettre des citations à cet article.

Le Rouge et le Noir Le Rouge et le Noir
Stendhal   
Cet ouvrage de Stendhal a fait peur à bien des lycéens.
Pour ma part, ce livre fut comme un défi.
L'histoire est riche en rebondissements et en intrigues, mais il faut le lire rapidement pour ne pas se lasser.
Ce livre reste une de mes plus belles expériences de lecture et certainement un des ouvrages qui m'a poussé à ne pas négliger la littérature classique .


par Gambit
Ainsi parlait Zarathoustra Ainsi parlait Zarathoustra
Friedrich Nietzsche   
Ainsi parlait Zarathoustra est une œuvre philosophique magistrale. Elle a bouleversé la pensée de l'Occident.
« Nietzsche démolit, il sape », disait Gide.
Il remet définitivement l'homme en question.
Poète-prophète, Zarathoustra se retire dans la montagne et revient parmi les hommes pour leur parler.
Sa leçon essentielle : « Vouloir libère. » Son leitmotiv : rejeter ce qui n'est, pas voulu, conquis comme tel, tout ce qui est subi.
C'est le sens du fameux : « Deviens celui que tu es. »
La vertu est souvent le droit du plus faible, elle paralyse tout, désir, création et joie.
Le surhomme nietzschéen est celui qui a la plus grande diversité d'instincts qui s'opposent puissamment mais qu'il maîtrise.
La pensée de Nietzsche ,est un défi permanent.
Elle échappe à tout système politique.
La ferveur de sa poésie, sa vigoureuse drôlerie ont donné à Nietzsche une célébrité universelle.
Nos contemporains n'ont le choix qu'entre lui et Marx.

Source : Le Livre de Poche


par Gambit
Le cours d'une vie Le cours d'une vie
Louis Lecoin   
Edité par l'auteur, en supplément du journal " Liberté " (1965) - Un volume in-8 broché de 350 pages + 18 pages de photos noir et blanc hors-texte.
Les mémoires du célèbre militant anarchiste, un des premiers objecteurs de conscience, longtemps incarcéré pour délits d'opinion. Durruti, Sacco et Vanzetti, le grand combat pour l'objection de conscience, etc. A noter aussi les souvenirs de Lecoin sur Céline et Paraz avec la reproduction de trois lettres inédites de L-F Céline.




par Cleophe
Le festin des dieux Le festin des dieux
Eric Jacob   
Au milieu du 24e siècle, alors que les hommes et les extraterrestres sont depuis longtemps déjà confrontés à de mystérieux guerriers issus d'un autre monde, un terrible virus d'origine extraterrestre anéantit de nombreuses variétés de plantes essentielles à l'écosystème. Mais depuis un moment, ces guerriers apocalyptiques ont adopté une forme léthargique, pacifique et mystérieuse.

Pour répondre bien des interrogations, quatre humains s’engagent dans un voyage cosmologique et dévoilent quelques-unes des plus grandes énigmes sur les origines de l'univers et de l'existence. Ils découvrent en particulier que les Dieux créateurs de l'univers «Trou-noir» s'apprêtent cette fois à le détruire. Il s'agit principalement d'un roman qui s'inspire de théories nouvelles sur l'espace-temps, et d’une grande épopée scientifique, métaphysique et spatiale où l'on retrouve plusieurs thèmes chers à Éric Jacob, un jeune auteur français à découvrir.
Du néant de la vie Du néant de la vie
Arthur Schopenhauer   
Page 8

Quand, dans les rapports quotidiens de la vie, on est interrogés sur la continuation de l'existence après la mort par un de ces gens qui voudraient tout savoir, mais ne veulent rien apprendre, la réponse la plus convenable et aussi la plus correcte est évidement celle-ci : "Après la mort, tu seras ce que tu étais avant ta naissance." Elle implique en effet l'absurdité qui consiste a vouloir qu'un genre d'existence qui a un commencement n'ait pas de fin ; elle renferme en outre l'indication qu'il pourrait bien y avoir deux sortes de néant. De même on pourrait répondre : "Ce que tu seras après ta mort - même si ce n'est rien - sera pour toi aussi naturel et te conviendra tautant, qu'aujourd'hui, ton existence individuelle organique. Tu n'as donc à redouter tout au plus que le moment de la transition. Oui, puisque l'examen attentif de la chose apport ce résultat, que la non-existence complète serai préférable à une existence comme la nôtre. Ainsi la pensée de la cessation de notre existence, ou d'un temps où nous serons plus, doit raisonnablement aussi peu nous attrister que la pensée que nous n'aurions jamais existé. Or, comme cette exitence est essentiellement personnelle, la fin de la personnalité ne doit pas être regardée comme une perte."