Livres
578 904
Membres
642 835

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par clary-bouquineuse 2021-12-10T01:50:59+01:00

– Ta voisine a dû nous entendre, remarqué-je en me calant contre le coussin.

– Elle entend pas, elle écoute.

Je souris. Vu le personnage, ça ne m’étonne même pas.

– Elle a l’air d’adorer Sebastian…

– T’as pas idée. Il lui a réparé son radiateur une fois et depuis c’est Dieu sur terre. Dès que je fais quelque chose, elle l’informe. Je te dis, elle pourrait être engagée à la CIA ou au FBI. Elle serait élue meilleur agent de l’année.

Afficher en entier
Extrait ajouté par clary-bouquineuse 2021-12-10T01:47:11+01:00

– Du vin rouge ?

– C’est ce que tu bois…

– Et comment tu peux savoir ça ?

– Je t’ai vu t’en servir plusieurs verres chez Dan.

– Plusieurs verres ? T’es gonflé, j’en ai bu que deux !

– Donc plusieurs.

– T’es exaspérant.

– Je prends ça comme un compliment

Afficher en entier
Extrait ajouté par clary-bouquineuse 2021-12-10T01:46:37+01:00

– Secret-défense ? demandé-je.

– Oui, c’est un document officiel.

– Du ministère des casse-couilles ?

– Tu as vu ton nom dessus ? Non, donc c’est que ça ne fait pas partie de ce ministère-là.

Afficher en entier
Extrait ajouté par clary-bouquineuse 2021-12-09T01:36:39+01:00

– Nina ! s’exclame Alan. Tu n’aurais pas grossi ?

Je le fusille du regard pendant que lui s’esclaffe comme le parfait connard qu’il est. Je pense qu’il n’est jamais tombé sur un gamin moins compréhensif que moi. Un jour, il va s’en manger une dans la gueule, il ne va rien comprendre le pauvre.

– Non, c’est à cause de l’âge que tu as pris depuis ta dernière visite. Fais-moi plaisir et va voir un ophtalmo, on ne sait jamais, la cataracte est si vite arrivée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par clary-bouquineuse 2021-12-09T00:46:16+01:00

– Je revenais des courses et ta mère a attendu que je sois là pour partir à l’hôpital. J’avais acheté un body rose alors que nous ne savions pas que t’étais une fille… Enfin, moi je le savais, parce qu’à chaque fois que je touchais le ventre de ta mère, tu me disais bonjour. Il n'y a qu’une fille à son papa qui fait ça !

– Tu ne t’es pas dit que, peut-être, tu me dérangeais en pleine sieste, et que je t’exprimais mon mécontentement ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par clary-bouquineuse 2021-12-08T22:59:41+01:00

– Il faut qu’on se casse ! Lizzy vient de rentrer et elle te cherche. Ses yeux… Enfin, je suis contente de me dire qu’avec la jupe aussi courte qu’elle a, elle ne peut pas transporter un flingue.

Afficher en entier
Extrait ajouté par clary-bouquineuse 2021-12-08T22:58:46+01:00

– Où sont les mojitos ? Les daiquiris ? Les cosmos ? Le vin ? Le champagne ? Un vrai truc à boire, quoi ! Pas de la bière achetée à la sauvette à l’épicerie de nuit, putain !

– Oublie tes soirées dans les meilleurs clubs, ici, c’est de la bière bon marché.

– Si je bois ça, je me chope soit un cancer soit un ulcère. J’ai envie d'avoir 30 ans, me plains-je.

Afficher en entier
Extrait ajouté par clary-bouquineuse 2021-12-08T22:09:56+01:00

– Matt te plaît, ça se voit et… eh bien, je crois qu’il a dû te baiser mentalement au moins dix mille fois !

– Non, t’as pas dit ça, c’est mon imagination qui me joue des tours ! lancé-je en mettant mes mains sur mon visage.

Afficher en entier
Extrait ajouté par clary-bouquineuse 2021-12-06T19:21:10+01:00

– Tu avais d’autres sujets pour ta disserte, j’espère ?

– Oui, ne t’inquiète pas. J’ai parlé de sextoys et de plaisirs sexuels. Rien à voir avec ton devoir et les jeux d’imitation chez l’enfant.

Elle se relève et ôte ses lunettes de soleil d’un geste brusque de la main. Ses yeux sortent de leurs orbites, je tire une taffe sur ma clope et fais un signe du menton pour qu’elle arrête de jouer à la carpe.

– T’es sérieuse ?

– Quoi ?

– T’as parlé de sextoys ? De cul dans ton devoir ?

– Quoi ? Oui, ce sont des jouets, non ?

– T’es une grande malade ! Putain, le vieux Hopkins a dû faire une crise cardiaque en le lisant !

– Il a sûrement pas bandé depuis un millénaire. Crois-moi, après ça, il me dira merci !

Afficher en entier
Extrait ajouté par clary-bouquineuse 2021-12-06T18:55:29+01:00

C’est l’heure des devoirs et comme toujours, Tristan est en train de fracasser la langue de Molière comme jamais. Putain, pourquoi avoir choisi cette matière ? Pourquoi s’obstiner ? Je ne parle ni de la traduction ni de la prononciation. Molière doit avoir envie de se retourner dans sa tombe, là ! J’espère que Tristan ne veut pas partir dans cette voie professionnelle… Sinon je pourrais me faire nonne !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode