Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Toradiha : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La petite mort La petite mort
Davy Mourier   
Un humour noir décapant! L'importance de l'amour est tres présent dans cette BD, ainsi que l'acceptation de soi et la tolérance. Une jolie BD qui sous son air depressive nous donne des jolies leçons de vie! [spoiler]Juste les pages noires taches à peine les doigts (vive l'encre noir)![/spoiler]. Une super découverte!
Les carnets de Cerise et Valentin Les carnets de Cerise et Valentin
Aurélie Neyret    Joris Chamblain   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/les-carnets-de-cerise-et-valentin-de-joris-chamblain-et-aurelie-neyret/

Une belle suite à deux…

J’ai découvert avec plaisir cette magnifique bande dessinée où l’on retrouve l’attachante Cerise accompagnée de son nouveau demi-frère de 7 ans, Valentin. En effet, leur famille est dorénavant une famille recomposée et ils vont alors être associés dans une nouvelle enquête.

J’ai beaucoup apprécié l’enquête imaginaire autour des extraterrestres, même si j’ai trouvé qu’il y avait peut-être un peu trop de planches de dessins de Cerise et Valentin par rapport à des planches reflétant la réalité… mais bon, cela devrait beaucoup plaire aux enfants !

Cette histoire d’extraterrestres n’est finalement qu’une façon pour Valentin d’appréhender tous les changements récents et à venir dans sa petite vie d’enfant. Il a non seulement une nouvelle famille, mais en plus ils s’apprêtent à faire le tour du monde… c’est un peu trop pour ce petit bonhomme qui ne s’y retrouve plus dans la réalité et préfère se réfugier dans son petit monde imaginaire. Cela inquiète pas mal son père, mais pas Cerise qui le rejoint et en profite pour résoudre une nouvelle enquête à son tour.

J’ai adoré cette thématique-là, ce côté psychologique est très bien mené avec l’évolution de Valentin par rapport à l’enquête imaginaire des extra-terrestres et tous les parallèles qui peuvent être faits entre la fiction et la réalité. Cette bande dessinée est vraiment adaptée dans notre société actuelle où la famille recomposée est devenue très fréquente (avec toutes les difficultés associées !).

Une nouvelle bande dessinée magnifique avec Cerise et son nouveau demi-frère Valentin. J’ai adoré la portée psychologique de l’histoire donnant un grand rôle à l’imaginaire dans l’acceptation et le dépassement réel des difficultés éprouvées par Valentin. Les dessins sont absolument magnifiques, je vous la recommande chaudement !

par Mayumi
La Boîte à musique, Tome 1 : Bienvenue à Pandorient La Boîte à musique, Tome 1 : Bienvenue à Pandorient
Gijé    Carbone   
Bon.

C’est mignonnet.

Les dessins ne sont pas mauvais mais souffrent d’un huis clos prononcé, de cadrage plutôt serré et frustrent un peu : on nous explique qu’il existe un monde de ouf et on reste coincé dans une chambre ou un grenier… Dommage.

L’histoire se suit mais reste, de son côté, assez simpliste.
Et au final, quand on a terminé l’ouvrage, on reste un peu sur sa faim…
Dans la combi de Thomas Pesquet Dans la combi de Thomas Pesquet
Marion Montaigne   
Qu’est-ce que j’ai pu rire à la lecture de cette bande dessinée ! Voici ma première pensée en débutant l’écriture de ce commentaire ! Pourtant, le sujet, l’histoire sont des plus sérieux, scientifiques, exceptionnels… Voir quasiment unique tant ils sont peu de femmes et d’hommes à être aller dans l’espace. Je n’ai jamais rêvé à ce genre de métier et pourtant je me suis passionné pour cette histoire.
Ainsi, à travers un dessin extrêmement moderne et accessible, j’ai découvert l’histoire de Thomas Pesquet ; de la naissance de sa passion pour l’espace dès le plus jeune âge, à son cursus pour faire vivre ce rêve jusqu’aux tribulations et autres obstacles qu’il a dû franchir pour devenir « l’astronaute qui a passé 6 mois dans l’ISS (station spatiale internationale), plus de 6 heures en EVA (Sortie extravéhiculaire)… et qui veut y retourner » !
Sûr ! L’aventure de Thomas Pesquet est singulière tant il faut une santé, une intelligence, une volonté hors du commun. C’est tout l’envers du décor que je perçois ici ! A travers une préparation longue et éprouvante, c’est ce travail, cette ténacité, l’abnégation, des années d’entrainements intensifs, ses milliers de schémas, de procédures, de manuels techniques, de gestes appris et répétés jusqu’à l’automatisme parfait que l’on découvre. Thomas Pesquet a dans cette BD beaucoup d’autodérisions, pour nous faire vivre ses petites joies, ses moments de doutes, de colères, d’attentes qu’il a dû affronter. C’est aussi avec quelques sarcasmes, que notre héros français dévoile les rivalités entre astronautes, agences spatiales, pays et politiques. A ce petit jeu, Youri Gagarine et Buzz Aldrin en prennent pour leur grade et à travers eux leurs pays respectifs. C’est grinçant, tellement décalé ! Même jubilatoire !
Nonobstant, Marion Montaigne n’oublie pas de nous instruire et de nous rendre compréhensif les sciences de l’espace. Tous les sujets, ou presque nécessaire à réaliser une telle aventure sont abordées, des plus scientifiques et sérieuses, aux plus farfelus et futiles. Je me suis même étonné de comprendre aussi facilement des concepts physiques si complexes !
Alors qu’attendez-vous pour vous glisser dans la combi de Thomas Pesquet ?

par RMarMat
Nous dansions sur l'air du numérique Nous dansions sur l'air du numérique
Emrys   
2039. Nao, étudiant parisien, découvre les joies et les déboires de la danse virtuelle lorsqu’il se connecte pour la première fois au serveur de sa chorégraphe. Il y rencontre Saoirse, avatar aux mouvements mystérieusement parfaits qui l’entraîne dans un pas de deux numérique toujours plus envoûtant.

par Freyja13
Les Carnets de Cerise, Tome 1 : Le Zoo pétrifié Les Carnets de Cerise, Tome 1 : Le Zoo pétrifié
Joris Chamblain    Aurélie Neyret   
J'ai été agréablement surprise par cette BD :)

Le style est très originale puisqu'il mélange journal intime BD et enquête.
Les personnages sont très attachants, notamment notre chère romancière ou Line la photographe et bien sûr Michel Ange !

Une très belle découverte avec de très beaux dessins, lire la suite me ferais très plaisir ^^
La Boîte à musique, Tome 2 : Le Secret de Cyprien La Boîte à musique, Tome 2 : Le Secret de Cyprien
Carbone    Gijé   
Je suis amoureuse de cette série de bd jeunesse.
Les dessins sont absolument sublime, les personnages attachants, marrants et courageux. L'histoire a un vrai fond, elle dénonce quelque chose (en tout cas dans ce tome) avec légèreté, amour et calme.

Une pure beauté.
LA ZÉBÉLÉHYENE LA ZÉBÉLÉHYENE
Sonia Sans   
Une hyène dépressive cherche la cause de son chagrin dans son apparence. Déterminée à venir à bout de ses complexes, elle bat la savane et tente par tous les moyens de transformer son image. De situation cocasse en rebondissement inattendu, elle découvre que la clé est ailleurs… Et si le bonheur ne dépendait que d’un mot gentil ?

En voilà une belle et drôle d’histoire ! Celle d’une gentille hyène, qui manque cruellement de confiance en elle. La lecture est sportive - vous verrez ! - et les enfants hilares. Essayez donc de prononcer le nom de cet animal hétéroclite ou de ne pas rire devant cette improbable créature ! Sans compter la patte talentueuse et expressive de Sonia Sans, qui fait vibrer cet album haut en couleur.

par lehane
L'Homme invisible, tome 1 L'Homme invisible, tome 1
Christophe Regnault    Dobbs   
Encore une bonne pioche dans les adaptations des oeuvres de Wells en bande dessinée.

Je le trouve un peu en dessous de la machine à explorer le temps qui reste jusqu'à présent mon tome préféré. Je me demande cependant si cela n'est pas du à ma méconnaissance du roman de base, contrairement aux autres adaptations ?

Cela étant dit, les dessins sont très réussis et l'ambiance transmise un brin angoissante, mais juste ce qu'il faut pour ce genre d'histoire.

par Thorum
Bran : Une histoire de l'île d'Errance Bran : Une histoire de l'île d'Errance
Maike Plenzke    Flora Grimaldi   
✯✯✯✯ Une bien belle BD qui se classe dans mes favorites sans trop d'hésitation. L'art est superbe, les couleurs vives ou sombres, les multiples paysages, découvrir ce monde... Un plaisir visuel en premier lieu. Tout aussi magique de part le récit qui y est conté.
J'ai trouvé "Bran : une histoire de l'île d'Errance" un peu par hasard au détour d'une librairie en voulant utiliser un bon que j'avais eu.
☁ Les personnages de Bran et Masha sont diamétralement opposés. Et le lecteur peut avoir tendance à prendre Masha en pitié, qui se coltine (mais volontairement semblerait-il ?) Bran. Lequel est un humain insolent transformé en ce corbeau bavard et égocentrique aux opinions bien crues. Il est intéressant de voir évoluer ensemble cet étrange duo aux motivations bien différentes... L'un, c'est "aider son prochain", l'autre c'est "s'aider soi-même". Nous découvrons en même temps que Masha qui est Bran (il y a peu d'informations données sur Bran avant qu'il ne se métamorphose), ce que j'ai trouvé être une mise scène amusante. En revanche, Masha reste un mystère... Surtout quant à ses allusions un peu vagues à son passé... De nouvelles péripéties à découvrir au second tome j'imagine.
☁ "Bran" se lit rapidement, en même pas un jour et c'est un voyage fantastique... Dans les deux sens du terme, eheh ! Les personnages sont attachants, confrontés à leurs désirs, et même Bran évolue (heureusement!).
☁ Cette BD en plus de nous faire découvrir l'île d'Errance, nous révèle un conflit qui peut se superposer à celui de notre réalité et remet en cause l'Homme et son désir de conquête. Cela nous rappelle les colonisateurs d'avant, prêts à décimer pour s'approprier...L'histoire se déroule durant une période de paix entre les "créatures" d'Errance et les hommes... Mais avant cette Trêve ? Plus à être dévoilé dans la suite !

Le gros " - ":
Lorsque l'on referme le livre, et que l'on regarde la quatrième de couverture (avec ce magnifique dessin de Macha sur un rocher, avec Bran voletant derrière elle !)... nous arborons un air un peu hébété... c'est bien parce que c'était trop succinct eheh ! En quelque sorte, c'est un +, car il me pousse à continuer cette série pour en savoir plus (il n'en a pas fallu beaucoup d'ailleurs pour que je me décide à poursuivre "Une histoire de l'île d'Errance"). C'est un (gros) coup de cœur.

par Soeli