Livres
429 562
Membres
351 385

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tortues à l'infini



Description ajoutée par Caliwou 2017-09-04T18:32:28+02:00

Résumé

Aza Holmes, 16 ans, a tout pour être aimée et avoir un bel avenir, mais elle a grandi avec une pathologie psychique. Qui est-elle, où est-elle, lorsque la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles s’empare d’elle ? Vous aimerez Aza, qui raconte sa propre histoire, vous aimerez sa meilleure amie Daisy la tornade, et son peut-être amoureux Davis, fils d’un milliardaire mystérieusement disparu. Un trio improbable qui va mener l’enquête, et trouver en chemin d’autres mystères et d’autres vérités…

Afficher en entier

Classement en biblio - 628 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Meloo26 2017-10-16T13:54:09+02:00

Ce que j'aime profondément dans la science, c'est que même quand on apprend, on n'obtient pas forcément de réponses. Seulement de meilleures questions.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Turtles All The Way Down (titre anglophone) est, pour moi, le second meilleur roman de John Green (après Nos Etoiles Contraires) à égalité avec Qui es-tu Alaska? J'ai adoré ce livre que j'ai dévoré en moins d'une semaine...

Le style d'écriture est toujours aussi excellent. Je dirais même parfait, selon moi. C'est du pur John Green. Des phrases à en faire pleurer les plus insensibles. Des tournures de phrases, des expressions qui m'ont profondément ému... C'était de la poésie en roman. J'ai eu d'avantage l'impression de l'entendre parler quand je lisais ce livre. Ce dernier m'a définitivement semblé plus personnel que les précédents. On sent l'attachement de l'auteur à traiter ce thème. On sent l'engagement de John Green dans cet ouvrage. Encore plus que pour les autres livres.

Alors, commençons par le scénario et thème de ce livre. Si l'ouvrage est vendu comme une enquête, un mystère à résoudre, le livre ne se focalise pas dessus; ce qui m'a plu. Je me souviens ne pas avoir adoré La face cachée de Margo pour cette raison. Le thème de l'enquête, du suspens, du mystère à résoudre, de la grande quête ne m'est pas particulièrement cher. Je pense que ce livre aurait pu s'en passer, mais il ne m'a pas déranger. Non, clairement, ce livre est portée sur la maladie mentale de Aza et sa façon de gérer sa maladie avec les gens qui l'entourent. Et en cela, cet ouvrage relève du génie.

Je me suis reconnu dans énormément de passages de ce livre. J'ai trouvé que la maladie était très bien traité, non pas comme quelque chose qui est guérissable grâce à l'amour ou l'amitié, mais comme une vraie bataille, qui peut parfois sembler impossible à gagner mais aussi comme un défi à relever au quotidien. Les derniers mots du livre m'ont arraché quelques larmes.

Ensuite les personnages... S'ils ne sont pas nombreux, ils ont l'avantage d'être bien développés à mon goûts. Sans être idéalisés. Aza en est un très bon exemple. L'auteur la dépeint comme une jeune fille sensible, anxieuse, malade... On se prend d'empathie pour elle. Toutefois, John Green n'hésite pas à faire ressortir son côté égocentrique, self-centered, focalisé sur sa maladie, etc. qui existe, et qui peut effectivement être difficile à gérer pour l'entourage de personnes avec des maladies mentales.

J'ai aimé que l'histoire d'amour soit présente mais pas centrale. Le seul reproche que je pouvais faire à TFIOS était qu'Hazel semblait "guérir" de sa depression, un peu magicalement, grâce à l'influence de Gus. Or, ici, on ne tombe pas dans le piège du "l'amour m'a sauvé". La relation entre Aza et Davis est importante, car ce fut le premier amour d'Aza, et car elle met en lumière les luttes du personnage pour agir comme une adolescente normale, ses craintes, ses difficultés à process comme un individu lambda, etc. Donc la présence de cette histoire est pertinente mais elle ne prend pas une trop grosse partie de l'histoire.

L'amitié entre Daisy et Aza, à défaut d'être l'amitiée légendaire, auquel on pourrait s'attendre, est plutôt vraie et réaliste. Les deux amies s'aiment clairement. On sent que Daisy constitue une aide permanente pour Aza. Mais sans que ça tombe dans le cliché de la BFF, histoire d'amitié parfaite. Daisy est un très bon personnage en cela. Elle réagit très bien à certains comportements de Aza : elle lui propose d'aller voir un film chez elle, alors que celle ci fait une crise de panique, etc. Mais parfois, étant humaine, elle a de mauvaises réactions et s'emporte contre son amie. Certains n'apprécieront probablement pas. Moi, j'ai trouvé que ça ajoutait une touche de réalisme aux personnages et à la relation amicale des deux jeunes filles. Car personne n'est parfait, et aucune relation n'est vraiment flawless.

Profond, puissant, touchant sans tomber dans les clichés, je l'ai surtout trouvé très vrai. C'est ce réalisme émouvant qui m'a transporté dans ma lecture, m'a fait vivre toutes les émotions in live, m'a emporté. Véritable voyage dans les pensées directs du personnage principal, ce livre touchera plus particulièrement les personnes qui se reconnaissent en Aza (ce fut mon cas). En écrivant une oeuvre plus sérieuse et "lourde" que ses autres livres, John Green prend un pari risqué auprès de ses fans, qui pour moi, paye à 100%0

Afficher en entier
Diamant

J'adore ce roman, il comporte tout ce que nous pouvons subir. John Green sait nous transmettre des émotions

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par damodeo 2018-08-30T22:28:47+02:00
Diamant

J'ai préféré a ''qui est tu Alaska'', un très bon roman de John Green comme d'habitude!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rowena77 2018-08-29T13:10:34+02:00
Bronze

Ce roman m'a fait penser à celui de Susin Nielsen, "Les optimistes meurent en premier". Dans une branche moins humoristique, bien sûr.

Dans le cas de Pétula, un drame familial déclenchait ses multiples phobies alors qu'ici Aza a toujours vécu avec ses TOC, sa peur des microbes et ses voix intérieures qui l'empêchent d'être au monde. D'écouter pleinement sa meilleure amie, de croquer la vie à pleines dents avec Davis.

John Green s'est basé sur sa propre vie pour créer son personnage et partager cette expérience, même pour 350 pages, s'avère éprouvant. Quel enfer, quel courage il faut avoir pour ne pas craquer devant tant d'obstacles.

Tortues à l'infini est une œuvre majeure de l'auteur qui touche au cœur de façon peut-être encore plus marquante que Nos étoiles contraires.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elo2000 2018-08-26T04:06:56+02:00
Diamant

J'ai adoré ce roman! On y retrouve le style unique de John Green, qui allie profondeur et légèreté à la fois. Il est arrivé à aborder des sujets très sérieux dans ce roman, tels l'amitié, l'amour et la maladie mentale, tout en accrochant le lecteur avec une histoire passionnante. Ses personnages semblent vivants tellement il réussit à les dépeindre de manière réaliste. Ils ont tous leurs défauts, leurs qualités et des épreuves à surmonter. On s'attache à eux et on espère qu'ils surmonteront les obstacles qui se mettent dans leur chemin. Je recommande à tous.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cocolili70 2018-08-25T21:05:30+02:00
Diamant

John Green a encore frappé. Cet auteur arrive à merveille à écrire des livres touchants et bouleversants. L'histoire d'Aza est décrire à merveille et on ressent les choses sentiments que lui font ressentir sa maladie. Cette histoire sur les TOC mélangée à une légère romance et à une enquête m'a complètement transportée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CxmilleBey 2018-08-17T15:44:12+02:00
Lu aussi

Je pense être à peu près la seule personne à ne pas avoir tellement aimé ce livre...Je n'avais jamais lu de John Green avant celui ci donc quand j'ai vu qu'il sortait un nouveau livre je me suis dit que c'était l'occasion ! Mais malheureusement je n'ai ni accroché à l'intrigue ni aux personnages. Quand aux passages plus "techniques" voir "scientifiques" ils m'ont (personnellement) ennuyée..

Après c'est un livre qui se lit tout de même rapidement mais il ne m'a pas donné envie de lire d'autres livres de cet auteur. (nb : cela fait 2 ans que j'ai la face cachée de Margo dans ma pal..)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par UneLicorneLectrice 2018-08-10T20:52:00+02:00
Diamant

Tortues à l'infini, ou "Turtles all the way down" (comme le dit le titre original), est une des nouvelles pépites de John Green, une nouvelle météore de la littérature attendu depuis un bon moment ! Un livre exquis, que j'ai dévoré en deux jours à peine (oups).

Ce livre est l'un des rares que j'ai réussi à lire aussi vite sans période de trou, d'ennui, ou juste de "j'en ai marre". Il tient au tripe, les noue avant de les dénouer dans une envolée de papillon dans le ventre ! C'est un livre psychologique, comme John Green a l'habitude d'en faire, d'autant plus qu'il traite un thème qui prend de plus en plus d'ampleur dans la vie des adolescents d'aujourd'hui : l'anxiété et les maladies mentales. En effet, le personnage principale, Aza, est très vite emporté dans le tourbillon de ses pensées, sans jamais sembler pouvoir s'en défaire.

Je me suis très vite attachée aux personnages, que je trouve énormément touchant, mais aussi d'un extrême réalisme (qui est, je trouve, un des principaux aspects de tout bon roman). Ils souffrent, et on souffre avec eux, ils pleurent, et on pleure avec eux. On partage autant leur joie que leur peine. On plonge et on s'entortille avec leurs mots autant que Aza s'engouffre dans son esprit.

John Green nous offre une nouvelle fois un énorme travail de recherche, avec plusieurs thèmes se mélangeant sans aucune fausse note. De mon point de vue, l'anxiété étant un thème très difficile à aborder, que l'auteur à su manier avec perfection, mais aussi parcimonie (la présence de cette dernière n'était pas grossière, et très réaliste). Ce que j'apprécie tout particulièrement est le fait que l'auteur nous annonce dès le départ les fondamentales de son roman : les sujets abordés, les personnalités de chacun, et nous pouvons presque apercevoir comment ils vont évoluer. Malgré cela, le roman ne cesse de nous surprendre, on ne s'attend jamais à ce que dire la page d'après.

La seule chose que j'aurai à reprocher est le manque d'action dans le roman. Lorsque j'ai lu la quatrième de couverture, je m'attendais à ce que les personnages se lancent dans un voyage ou une enquête quelque peu farfelu. Cependant, nous suivons quand même les résonnements des personnages pour retrouver le millionnaire, mais cette intrigue est un peu sous-exploité à mon gout.

En bref, "Tortues à l'infini" est un livre que je recommande absolument, mêlant tourbillons de pensées, amour incertain et sentiments poignants. (Je conseil d'ailleurs à tout ceux se sentant assez à l'aise en anglais de lire ce livre en version original, puisqu'il n'y a pas meilleur moyen de savourer la plume d'un auteur qu'en la lisant dans sa langue d'origine.)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sofye 2018-08-10T20:16:00+02:00
Diamant

Je suis vraiment ravie d'avoir pu retrouver la jolie plume de John Green dans ce roman! Je ne suis jamais déçue par cet auteur et j'en attendais beaucoup de ce dernier roman parce que j'avais très hâte de le lire!

Les personnages sont très bien décrits et du début à la fin, j'ai sentis une évolution chez eux. Aza est un personnage très attachant et son existence est touchante parce qu'on voit bien que ce n'est pas simple pour elle au quotidien et que malgré tout le contrôle est difficile. J'ai trouvé Daisy un peu dur par moment avec elle, mais je trouve que la fin est très belle!

L'histoire est vraiment bien écrite et très bien tournée. Certes, au début de la lecture, j'ai eu peur que ce soit un roman trop "scientifique" par moment, mais finalement je trouve que John Green a su trouvé un très bonne équilibre.

La situation de Davis et Noah est bouleversante mais encore une fois, la fin de l'histoire est, je trouve, vraiment belle et bien écrite, avec beaucoup de sincérité.

C'est un roman qui m'a énormément plu et je le recommande!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MallauRead 2018-07-30T20:14:36+02:00
Diamant

https://mallauread.wordpress.com/2018/07/23/tortues-a-linfini-john-green/

Merci John Green pour cette petite perle. Il me tardait de lire ce livre. Cela faisait 4 ans que j’avais lu Nos étoiles contraires et je voulais découvrir un nouveau roman de sa part. Je m’attendais vraiment à ce qu’il nous surprenne pour autant d’années d’écriture et cette mission a été accomplie. J’ai tellement cru en ce livre, que la seule chose dont je savais du résumé était : une jeune fille ayant des troubles obsessionnels compulsifs.

John Green nous offre un roman presque autobiographique, en mettant en avant Aza Holmes. A travers elle, il pose un regard naïf sur l’anxiété. Ces pensées se tournent vers l’obsession, ainsi que des blessures physiques, qui pour elle, sont tout à fait normales. On y trouve des pages entières bouleversantes, nous plongeant dans les pensées de la jeune fille. Cette lecture peut être très difficile pour quelqu’un qui souffre d’anxiété, ou de troubles obsessionnels compulsifs, et c’est ce qui fait son charme. Le tableau dressé est parfait, le lecteur pourrait croire lui-même qu’il souffre de ces troubles. Chaque détail est minutieusement expliqué et la maladie est vraiment bien traitée.

A l’aide de ses amis, Aza se plonge dans une sorte d’enquête pour retrouver Russell Pickett, activement recherché. Durant son enquête, elle va tomber nez à nez avec son fils, Davis. La suite de cette histoire ne se concentrera pas grandement sur l’enquête, mais plus sur la découverte de soi-même, de ses limites, de sa guérison…

On retrouve toutes les caractéristiques de la littérature jeunesse : une mère présente pour sa fille, une amitié compliquée, une histoire d’amour. Cependant, ce livre ne regorge pas de clichés. L’histoire d’amour y est légère et non centrale, ce qui fait tout son charme. De plus, l’auteur nous prouve même qu’Aza n’est pas à prendre toujours en pitié, aux suites de sa maladie mentale. Il est vrai qu’elle a aussi son côté égocentrique.

Pour ma part, John Green a su relever le défi de son roman autobiographique. Écrire ceci sous les traits d’un personnage, et ainsi amener la vie banale d’une adolescente avec une enquête comme fil conducteur, est assez intéressant. De plus, la fin a été réellement intrigante, malgré le fait qu’elle soit tout de même assez ouverte, elle ne l’est pas totalement et ceci a été un réel plaisir. J’ai réellement apprécié cette lecture. Les pages tournaient toutes seules et je me faisais violence pour arrêter de lire, étant donné que j’avais cours le lendemain matin.

Je le recommande pour toute personne atteinte d’anxiété, TOC ou simplement pour ceux qui veulent s’y intéresser de plus près.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Freelfe 2018-07-27T18:47:15+02:00
Pas apprécié

Ma chronique : http://freelfe.blogspot.com/2018/07/tortues-linfini-de-john-green.html

Tortues à l’infini est le dernier roman de John Green. Publié par les Editions Gallimard Jeunesse, ce roman de 340 pages coûte 21,00€.

Je ne suis pas du toute une fan de cet auteur. J’ai tenté deux de ces livres sans jamais accrocher ni aux histoires, ni à la plume. J’ai cependant voulu lui redonner sa chance : ce n’est pas possible que tout le monde apprécie cet auteur… sauf moi ?

On dirait bien que si. Dès les premières pages, j’ai été rebuté par le style d’écriture et le personnage « étrange » d’Aza. On peut avoir une psychopathologie sans être bizarre, vous savez !

La centaine de page vaillamment atteinte, je suis allée voir la fin que je n’ai pas trouvée plus intéressante que le reste du bouquin lu en travers…

Alors ma chronique ne fera pas de mal à cet auteur largement apprécié et dont le succès n’est plus à refaire. Et je me sens un peu comme un petit mouton noir de ne pas apprécier cet auteur. Mais non, ce livre ne m’aura pas plus convaincu que les autres que j’ai déjà tenté de lire. Je lui aurais au moins redonné une chance ^^

Un livre que je ne recommande donc pas, que je n’ai pas apprécié du tout : lent, fade, sans intérêt, avec des personnages loufoques et bizarres. Je n’y ai pas du tout trouvé mon compte !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Miracolina 2018-07-25T17:55:43+02:00
Bronze

Une écriture magnifique, même si j'ai dû relire 3 fois la même phrase pour en comprendre le sens!

Afficher en entier

Dates de sortie

Tortues à l'infini

  • France : 2017-10-10 (Français)
  • USA : 2017-10-10 (English)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 628
Commentaires 97
Extraits 55
Evaluations 264
Note globale 8.07 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Turtles All the Way Down - Anglais
  • Turtles All the Way Down - Anglais

Quizz terminés récemment

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode