Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

La liste de tous les commentaires faits sur les livres de booknode

Love Letters to the Dead
Il s'agit d'unroman magnifique, époustouflant et aussi bouleversant. La détresse exprimée à travers Laurel est très bien décrite. J'en ai eu des frissons dans le dos.

L'histoire est originale et bien menée. Des gens qui ont perdu des êtres chers peuvent facilement s'attacher à Laurel qui s'isole peu à peu dans son monde. Rempli d'émotions et qui fait aussi réfléchir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Chroniques Homérides Tome 1 : Le Souffle de Midas
Voilà un roman qui me laisse en ébullition. Comment un roman qui met si longtemps à lancer son action peut-il laisser le lecteur dans un suspense haletant à sa toute fin ? Les références mythologiques sont fascinantes à retrouver, et celles de la culture populaire, hilarantes à lire. Je hurle de ne pouvoir avoir la suite entre mes mains et je trépigne d'impatience de retrouver Louise. L'intrigue est on ne peut plus fascinante !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Seul sur Mars
date : 01:21 par caromok voir tout les commentaires de caromokses comms
Le voyage sur mars ca me fait penser au livre de Jules Verne : de la terre à la lune.
Ce qu’on voit comme de la fiction maintenant deviendra peut être un roman d’anticipation dans un siècle!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
P.S. I Like You
date : 01:18 par Margauxkdn voir tout les commentaires de Margauxkdnses comms
Une lecture simple, amusante et toute mignonne.

On s'attache très rapidement aux échanges épistolaires entre Lily et son inconnu, ils sont attachants et même si parfois certains passages sont baclés, c'est malgré tout une histoire très agréable à lire.

Manque peut-être une fin plus approfondie, mais le Happy End y est, et ça donne le sourire du début à la fin !

Je valide et je recommande ;)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Seul sur Mars
date : 01:16 par caromok voir tout les commentaires de caromokses comms
Ce livre est absolument génial!!! Addictif au possible, si j’avais juste une toute petite critique à faire je trouve qu’il manque un tout petit chapitre à la fin. Mais sinon juste génial même les termes techniques ne sont pas rébarbatif et ennuyeux.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La nuit qui ne finit pas
Un roman très atypique parmi l'oeuvre d'Agatha Christie, très poétique, sans enquêteurs, où l'on reste, comme dans les dix petits nègres, au milieu des victimes et des coupables, mais sans que le cadre policier soit véritablement posé.
Un très beau roman, tout en atmosphère.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'été fantôme
Je n'ai pas été très emballée par le dessin mais l'histoire a su me conquérir. C'est très mignon.
Une histoire d'été, d'amitié, de vacances ... C'est parfois au détour d'une courte période qu'on passe de l'enfance à l'adolescence.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Louison et Lise se sont bien trouvées mais... pourront-elles encore communiquer l'année suivante ? J'en doute !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Blue
Blue écrit par Kiriko Nananan
date : 00:56 par dadotiste voir tout les commentaires de dadotisteses comms
Je n'ai pas accroché du tout.
Le dessin est simple et minimaliste. Difficile de ne pas confondre les personnages. De plus, ces derniers sont appelés parfois par leur prénom, parfois par leur nom de famille. J'ai finis par penser qu'ils étaient parfois quatre au lieu de deux, c'est pour dire.
C'est léger. Trop léger. Il ne se passe finalement pas grand chose.

En conclusion, je suis très déçue et n'ai pas trouvé d'intérêt à cet ouvrage.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Butter
Butter écrit par Erin Lange
date : 00:54 par dadotiste voir tout les commentaires de dadotisteses comms
Butter est trop gros pour qu'on ose encore se moquer de son poids au lycée. Il a dépassé le stade simple de l'obésité. Ce soir, il a décidé de manger. Manger à en mourir.

Comment en est-il arrivé là ? C'est ce qu'il va nous raconter.
Traumatisme, amitié, amour, manipulation, culpabilité. Il raconte tout.

C'est très bien fait. L'auteur n'en fait pas trop et rend réellement son personnage plausible. On y croit. Et pourtant, cela ne tourne jamais au pathos. On s'attache au personnage et à ce qu'il vit. Peu à peu, nous aussi attendons de savoir s'il fera vraiment ce qu'il nous a promis en début de roman.
Ce roman fera réfléchir sur les réseaux sociaux et sur les différents types de harcèlements qui, de premier abord n'y ressemble pas toujours.

En conclusion, je recommande fortement à partir de 13 ans.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Garçons de l'été
Absolument fabuleux !

Les garçons de l'été, c'est l'histoire de deux frères. Zachée et Thadée...
Beaux, intelligents, sportifs, ils ont tout pour eux.
Lorsque Zachée rejoint son frère pour surfer à la réunion, leur vie va basculer. Un accident va tout changer.
A travers les différents personnages, on découvre les conséquences sur la vie de cette famille. Les deux frères, à la fois amis et ennemis. La mère protectrice. Le père coupable. La sœur invisible.

On s'attache à tous les personnages. On en déteste d'autre. Secrets, mensonges... L'accident est là mais est-il le seul fautif de l'état de cette famille.
C'est une danse machiavélique. Tout s'enchaine, se noue. Il faut démêler et savourer.

Vous l'aurez compris, j'ai vraiment adoré ce roman. C'est mon dernier coup de cœur.
Actuellement en lice pour le prix Folio des libraires, j'ai peu de doutes sur le fait qu'il va le gagner. C'est une perle.

En conclusion, ne passez pas à côté.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La mer pour refuge
date : 00:42 par Velandra voir tout les commentaires de Velandrases comms
Un second tome époustouflant.

Emmet est merveilleux tant son amour pour Jeremey est pur, il accepte leurs différences à tout les deux et en fait leurs forces, il fait ressortir le courage et la noblesse que chacun des personnages porte en lui.

Jeremey, lui, trouve la force d'avancer grâce à l'amour de son compagnon et quant celui-ci faibli c'est Jeremey qui lui donne sa force !

Et n'oublions pas Bob, Stuart, Ellen, Kaya, Darren et tous les autres personnages qui sont tous exceptionnels à leur manière.

La plume de l'auteur est merveilleuse, tendre et émouvante tout en restant d'une extrême pudeur.

A lire !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Alt-Life
date : 00:39 par dadotiste voir tout les commentaires de dadotisteses comms
Une bande dessinée qui fait beaucoup réfléchir !

Au départ, c'est assez simple. Josiane et René sont les pionniers d'un nouveau monde. Un monde virtuel ! Dans ce monde, tout est possible. Il suffit de vouloir pour avoir. Les sensations ressenties sont tellement proches de la réalité qu'on pourrait y croire.
Du coup, forcément, comme l'Homme est un animal, c'est d'abord leurs fantasmes sexuels que nos deux protagonistes vont explorer. Cette bande dessinée n'est donc pas à laisser entre les mains des plus jeunes.

Les personnages évoluent, se posent des questions existentielles qui font réfléchir.

Je ne vous en dis pas plus mais c'est réellement à lire !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Mercy Thompson, Tome 5 : Le Grimoire d'argent
Encore une fois, ce tome de Mercy Thompson développe plusieurs intrigues en même temps. Cela peut en déranger certains, mais, pour ma part, je trouve que cela rend l'histoire encore plus réaliste. Après tout, les ennuis n'attendent jamais sagement que l'un se termine pour pointer le bout de leur nez. C'est même plutôt l'inverse et Patricia Briggs arrive à nous tenir en haleine, du début à la fin, sans que l'on perde le fil.

Mercedes se remet doucement de l'épisode « Tim » – malgré quelques crises d'angoisses persistantes – et commence enfin à vivre pleinement sa vie de couple. Malheureusement, c'est à ce moment que Samuel tente de mettre fin à ses jours et que les faes s'attaquent à Mercy pour récupérer un grimoire d'argent dont elle ne sait rien. Sans compter sur le fait que certains membres de la meute la rejette violemment, mettant à mal Adam et usant du lien de meute pour nuire à Mercy.
Vous l'aurez compris, ce tome est riche en intrigues, mais n'ayez pas peur d'en avoir trop d'un coup. Tout est tellement bien raconté que l'on se laisse porter par l'histoire sans aucuns efforts.
Néanmoins, préparez-vous à subir beaucoup de ce que l'on appelle communément, un ascenseur émotionnel. En effet, on passe du rire, à la peur, à la colère, pour revenir au rire... et ainsi de suite.
Nous en apprenons encore un peu plus sur les loups – principalement sur les liens d'une meute – ainsi que sur les faes. Mais je ne m'étendrai pas plus sur l'histoire, de peur de vous en dire trop, sachez seulement que c'est certainement l'un des tomes que je préfère !

Mercedes a repris du poil de la bête dans ce tome et, malgré les crises d'angoisses et les attaques mentale de la meute, elle continue a se battre, plus forte que jamais. D'autant plus que, là, plusieurs vie dépendent de ses choix et de ses actions. Néanmoins, je l'ai également trouvé plus réfléchit qu'avant.
Adam s'est beaucoup ouvert à sa bien aimé coyote et leur duos est absolument adorable mais également incroyablement drôle. C'est certainement l'un de mes couples préféré de tous les romans d'urban fantasy que j'ai lu jusque là !
Samuel, qui commençait déjà à s’affaiblir mentalement au cours des dernier tomes, se retrouve ici à bout. Mais c'est sans compté sur Mercy qui fera tout pour lui redonner goût à la vie.
Les autres loups sont également présents et certains m'ont beaucoup surpris, et pas spécialement dans le bon sens du terme. J'attends de voir la suite avant de les détester totalement mais ils m'ont bien refroidis... Heureusement que certains d'entre eux restent aussi géniaux qu'avant !
Et dans sa globalité, la meute d'Adam est génial <3

Ce tome est moins dans l'action et plus dans le ressentie, ce qui change des autres aventures de Mercy. Je ne l'ai qu'encore plus apprécié ! Il est bon d'en apprendre plus sur des personnages que l'on suit depuis si longtemps et cela fait plaisir de les voir évoluer, grandir et mûrir. De plus, ce tome prouve, une fois de plus, que la violence et les combats ne sont pas toujours la solution aux problèmes que nous rencontrons. Il faut parfois faire preuves d'intelligence, de bon sens... Et de ruse !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Au cadran de l'enfance
Retour en enfance.

Monsieur Oui-Non pense avoir gâché sa vie à cause d'une erreur d'enfance. Il va donc partir à la rencontre de l'enfant qu'il était , Nuche, pour peut être mieux se comprendre.

Ce livre a quelque chose d'étonnant et de singulier.
Il nous entraîne dans une histoire qui peut parler à tous.
Qui n'a jamais rêvé de retrouver son moi enfant pour l'aider ou le guider ?
Je pense que cela est déjà arrivé à beaucoup d'entre nous.
Et ce roman nous fait découvrir l'histoire d'un homme adulte qui veut justement retrouver la version enfant de lui-même car il pense avoir fait le mauvais choix , il pense qu'il aurait dû faire preuve de plus d'obstination dans la résolution d'une énigme . Cela peut paraître étonnant et pourtant ce petit événement à conditionné la personne qu'il est devenu.

Je dois dire qu'au début de ma lecture j'ai été un peu troublée. En effet l'auteur alterne les points de vues des personnages de façon parfois un peu abrupte.
Il devient alors parfois compliqué de discerner si c'est Nuche qui parle ou bien Monsieur Oui-Non. Il faut parfois faire attention aux petits détails pour les différencier.
Cela est déroutant et en même temps je trouve que cela donne du corps au texte.
Monsieur Oui-Non et Nuche étant la même personne il est somme toute logique qu'il puisse y avoir de légères confusions par instants.
L'un est l'avenir de l'autre tandis que l'autre est le passé de l'un.
Deux facettes d'une même personne qu'il n'est pas forcément aisé de faire cohabiter mais je trouve que l'auteur y arrive plutôt bien.

Il se dégage de ce roman une certaine forme de tendresse et de nostalgie.
Le fait pour Monsieur Oui-Non de retrouver sa version enfant entraîne forcément ces sentiments. Et cela entraîne aussi beaucoup de questions sur ce que l'on est libre de faire ou non.
Monsieur Oui-Non doit il influencer Nuche et risquer ainsi de changer son destin ? Ou bien doit-il rester un simple témoin de ce que fût sa vie et accepter enfin que l'on ne peut changer son passé ?
Des questions lourdes de sens et de potentielles conséquences.

J'ai aimé suivre le cheminement de ces deux personnages.
J'ai aimé voir Nuche grandir et le voir affronter les affres de l'enfance ( les amitiés perdues, les changements , les déceptions...) .
On suit sa construction et je trouve cela particulièrement intéressant. Cela nous ramène aussi forcément à notre propre enfance même si elle n'a pas forcément était similaire à la sienne.

Puis il y a Monsieur Oui-Non , l'adulte qu'est devenu Nuche. J'ai aimé le parallèle entre les deux . Même si Monsieur Oui-Non est bien loin de l'enfance , il a gardé en lui la trace de ces années et ne peut s'empêcher de penser à ce passé.
Ses questionnements et ses doutes sur les choix qu'il a fait peuvent parler à tous car comme je le disais plus haut , qui n'a jamais eu envie de faire des choix différents ?
J'ai apprécié de voir le cheminement de ses pensées et le voir prendre conscience de certaines choses.

Je ne vous en dirai pas plus , je vous laisse le soin de découvrir la portée de cette histoire par vous-même ;)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Nos jeux d'enfants - Un. Deux. Trois. La lune et le soleil
L'avis de Galie de Words of love,

Quand Clémence LUCAS m'a proposé de lire son nouveau roman, j'ai lu le résumé et celui-ci a fait écho en moi. Certains mots vous atteignent toujours plus que d'autres. Un prénom que j'affectionne beaucoup et une histoire d'amis d'enfance avec la nostalgie des souvenirs...donc j'ai accepté avec un grand plaisir.

Clara, Maxence, Esteban, Louane et Mattéo sont amis depuis la maternelle. On les surnomme " les doigts de la main tant ils sont proches. Aujourd'hui, ils ont la vingtaine mais cette amitié est toujours aussi forte. Un seule chose a changé: Maxence et Clara se sont avoués leurs sentiments et vivent le grand amour.

À l'âge où on a envie de profiter de la vie, faire des projets, où on a les libertés du monde adulte avec encore cette part d'insouciance de l'enfance, la vie va décider de les mettre à l'épreuve d'une des façons les plus rudes...

Ce roman m'a perturbée. Étrange comme début pour une chronique mais c'est ce que j'ai ressenti. Ce roman n'est pas selon moi un roman d'intrigue amoureuse comme je lis tout le temps. C'est une tranche de vie, une vie que n'importe quel jeune pourrait connaître. La maladie, le deuil, personne n'est immunisé contre cela. Alors oui, j'ai transposé à ma propre vie et je me suis dit que cela aurait pu m'arriver. Je n'ai pas 4 amis d'enfance comme Clara mais j'en ai une qui partage ma vie depuis des années et qui compte plus que tout pour moi. Donc ce genre de liens décrits par l'auteure, je le comprends très bien. Elle a réussi à faire ressortir l'importance et la puissance des liens qu'on peut créer avec des personnes qui ne sont pas de notre sang mais qui sont pourtant autant notre famille que si ça l'était.
Ce que j'ai le plus aimé, c'est le fait que malgré la noirceur que la vie peut apporter dans nos vies, l'être humain a cette capacité à continuer de vivre, avancer. Il n'oublie pas mais il y a toujours une personne qui lui donnera envie de se relever.
Je suis admirative du personnage de Maxence. Ce n'est pas lui le plus téméraire dans le couple qu'il forme avec Clara. Mais par amour, il a pu soulever des montagnes. J'espère que celui qui partage ma vie depuis 7 ans aura le même courage.
Il est difficile d'en dire plus sans risquer de spoiler mais je comprends le choix de Clara et j'aurais fait le même sans l'ombre d'une hésitation.

Ce livre fait du bien. Il est tragique mais il nous rappelle que la vie est faite d'aléas auxquels on ne peut échapper. Rien ne sert de vivre dans l'angoisse. Si cela doit arriver, cela arrivera. Alors autant profiter de chaque instant et oublier que de toute façon on a tous cette épée de Damoclès au dessus de notre tête. Carpe diem.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Flammes du désir
Enola est pompier tout comme son père. Dès le prologue, on est plongé dans l’univers d’un terrible incendie, un de celui qui emporte tous dans son passage en réduisant tous en poussière. Et comme dans la plupart des incendies, mêmes si à un moment, ils sont maitrisés, ce n’est jamais sans conséquence. Pour celui-ci, c’est le plus tragique, la mort de la personne qui compte le plus pour la jeune femme : son père.

Six mois après ce triste évènement, Enola retourne travailler où elle est accueillie par tous ses collègues qui font un hommage à son père. Mais malgré cela, après une première intervention réussi, le chef lui annonce que pour son bien, il est préférable qu’elle soit transférée dans une autre caserne, la 61sous les ordres du chef Gordon, un ami de son défunt père. C’est un nouveau coup de massue pour Enola, c’est comme si elle était rejeté par sa seconde famille, par cette caserne dans laquelle elle a passé dix années de services aux côtés de son héros qu’était son père. Dans tous les cas, elle n’a pas le choix d’obéir aux ordres qui lui ont été donnés.

Arrivée à sa nouvelle caserne, la jeune femme va faire la connaissance de ses nouveaux collègues, elle remarque aussitôt le lieutenant Starling, cet homme qui est aussi beau que glacial. Même si il emploi avec elle un ton aussi froid que la glace, il va réveiller en elle des sensations jusqu’alors enfouies depuis maintenant un an et comme elle le dit si bien son « corps s’enflamme face à ses prunelles » et « plus rien n’existe à part ses yeux dans les miens ». Cette première journée va donc être non seulement éprouvante physiquement mais aussi émotionnellement.

Va-t-elle réussir à trouver sa place dans cette nouvelle famille ?

Kyle lui, le lieutenant Starling, apprend la veille l’arrivée d’une nouvelle recrue dans son équipe, pour lui, c’est le choc car il est impensable qu’une femme puisse travailler pour lui. Dans son esprit, une femme ne sert qu’à passer par son lit. Mais voilà, lorsqu’il fera la connaissance de la belle et courageuse Enola, ses convictions vont vite être réduites à néant. Après un énième coup d’un soir, Kyle se rend compte que tous ces instants de détente suivent toujours le même schéma et comment dire que ça devient de plus en plus lassant, de plus, la nouvelle ne le laisse pas indifférent même si il ne doit pas la toucher, il ne peut s’empêcher de la pousser dans ses retranchements et le problème est que plus elle le rejette et plus il la désire.

Mais pourquoi donc est-il aussi réticent à laisser une femme s’infiltrer sous sa carapace ?

Que lui est-il arrivé par le passé ?

Je tiens à remercier l’auteure pour cette magnifique histoire, aussi ardente que frustrante, elle a su me captiver du début à la fin sans jamais me lasser et je ne la remercie en aucune façon pour le désarroi dans lequel elle m’a plongé pour cette fin qui me laisse un goût amère.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Nisemonogatari, Part 1:Fake Tale
Karen, la sœur de Koyomi, est victime du venin d'une guêpe de feu, par l'intermédiaire d'un escroc dénommé Kaiki Deishu, qui lui cause une fièvre lui donnant l'impression d'être littéralement en feu, et possiblement mortelle. Koyomi fera tout ce qu'il pourra pour la sauver.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'araignée sauvage
J'ai lu ce livre pour l'école, lorsque j'avais 13 ans. C'est un petit livre qui se lit bien et rapidement, mais qui peut-être un peu... traumatisant pour cet âge. C'est un milieu dur et un concept très intriguant, mais surtout original quoiqu'un peu mélangeant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Conte de Faye, tome 2 : Red
À l’impossible, nul n’est tenu… sauf lorsque vous vous appelez Faye et que votre bon cœur l’emporte.

Faye est toujours à la tête de la start-up de jeux en ligne et la situation comptable est absolument catastrophique. La meilleure solution serait de la revendre mais son bon cœur le lui interdit car cela entraînerait des licenciements. C’est alors qu’elle a une idée de génie : faire oublier l’image d’Henry Hair, l’ancien propriétaire, et la remplacer par la sienne, en devenant “la Dame de Cœur » ou plutôt “la Lady in Red”. Et le succès est au rendez-vous mais Faye était loin de s’imaginer la tonne d’ennuis qu’elle allait s’attirer !

Je remercie Caroline Costa pour sa gentillesse et sa confiance, elle m’a adressé son dernier roman ce qui m’a permis de le découvrir en avant-première et de retrouver Faye toujours aussi délicieuse, accompagnée d’Oliver son séduisant Horse-guard à la plastique de dieu grec et de sa meilleure amie Anny. Nous allons faire connaissance de Granny, la couturière aux doigts de fée et au caractère volcanique. En s’exposant comme elle le fait, Faye ne va pas tarder à découvrir les joies de la presse britannique et de ses paparazzis ainsi qu’un autre aspect du caractère d’Oliver qui est franchement furieux de la voir s’obstiner à vouloir sauver à tout prix son entreprise et surtout de se mettre en danger. C’est que le travail de la jeune française empiète de plus en plus sur leur vie privée et il ne souhaite qu’une chose, c’est qu’elle se débarrasse au plus vite de cette boîte à la réputation sulfureuse, qui ne lui apporte que des ennuis. Seulement c’est oublier le caractère généreux et impétueux de la jeune femme. Et puis, soyons justes, je suis d’accord avec elle, il n’est pas si simple d’arrêter de s’investir et j’ai trouvé Oliver, même si les faits lui donnent raison, légèrement obtus et autoritaire. La façon de communiquer laisse un peu à désirer, comme souvent dans les couples.

J’ai retrouvé avec grand plaisir la plume de l’auteure, pleine d’humour et de malice. Elle nous a concocté pour ses personnages des dialogues pleins d’esprit, des discussions musclées en particulier entre Faye et Oliver ou avec un de ses employés. Et Granny ne manque pas de ressources ni de répartie, surtout en face d’Oliver. Au fur et à mesure que l’on avance dans l’intrigue, Caroline Costa fait monter la tension, le suspense augmente et la comédie flirte avec le thriller. Les caractères de tous les personnages sont ciselés et on se les représente parfaitement. J’ai tellement été captivée par l’intrigue que je l’ai lue d’une seule traite.

J’ai adoré cette lecture et je vous la recommande chaudement. Quant à moi, j’attends avec impatience la suite des aventures de Faye, Oliver et Anny que j’ai quittés à regret. C’est ce qui se passe quand on s’attache aux personnages, ils deviennent des amis dont on a hâte d’avoir des nouvelles.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Dernier Royaume, Acte V : Crystal Storm
Un cinquième tome sympathique, rempli d'action et de rebondissements. Après plusieurs tomes les personnages réussissent encore à nous surprendre. On avance doucement mais surement dans l'intrigue principale mais le dénouement laisse envisager un dernier tome explosif. J'espère que la sortie française ne tardera pas !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Calendar Girl, Tome 3 : Mars
La fin est, dès le début du roman, assez déchiffrable...
Mais ce tome est tout de même accrocheur et assez drôle, et
Spoiler(cliquez pour révéler)
le fait que Mia retrouve Wes pour une nuit
a ajouté un peu de piquant à l'histoire. Bonne lecture.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Calendar Girl, Tome 2 : Février
J'ai bien apprécié ce second tome, que j'ai tout de même trouvé trop court à mon goût.
Le personnage de Mia devient un peu "gnangnan" et le fait que tous ses clients ne soient que des beaux hommes charmants et musclés devient assez agaçant/insupportable/ennuyeux.
Une bonne lecture malgré tout.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Calendar Girl, Tome 1 : Janvier
Un premier tome qui nous fait très bien rentrer dans l'histoire !
Les aventures de Mia commencent, et donnent envie de lire le tome suivant, et ainsi de suite jusqu’à la fin !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
PhonePlay
date : 25-04 par Sireba voir tout les commentaires de Sirebases comms
Une très bonne lecture, rapide et accrocheuse ! Les personnages sont attachants !
Une petite lecture/romance sympathique ! ^^
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Marque du corbeau, Tome 1 : Blackwing
Ce premier tome est une excellente découverte. On ne croirait vraiment pas qu'il s'agit du 1er livre de l'auteur.
L'écriture est fluide et on est très rapidement transporté dans son univers. L'oeuvre est très originale et sort du lot des livres de fantasy que l'on trouve habituellement.
J'ai apprécié le fait que les personnages ne soient pas tout blanc ou tout noir. Ils ont chacun des défauts (plus ou moins nombreux) et n'en sont que plus attachants. On prend un réel plaisir à les suivre dans cette aventure.
Le dénouement est ponctué de rebondissements haletants et bien pensés. J'ai hâte de découvrir la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Disparition de Stephanie Mailer
Moins abouti que l'Affaire Harry Quebert, La Disparition de Stéphanie Mailer part dans tous les sens, le scénario est assez improbable... mais ça se lit d'une traite. Impossible de s'arrêter! Pour ma part, j'ai mis ma vie entre parenthèses pendant 2 jours pour terminer ce livre :-), que je recommande, donc.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0