Livres
540 591
Membres
571 237

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tous les commentaires faits sur les livres

Seduce my Boss
date : 14:41 par kmrct89 | ses comms
Une lecture sympa, légère et agréable malgré quelques défauts. L'histoire et les personnages ne sont pas assez développés, certaines situations se répètent par contre j'ai aimé la relation entre Martin et Jules, leurs échanges, les jeux de mots improbables et leur attirance. K. Jarno a un style et un humour à part.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
With You
With You écrit par Mary Matthews
date : 14:40 par Nyyxx | ses comms
Excellente lecture. Je n'avais pas aimé un livre comme ça depuis longtemps.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Percy Jackson, Tome 5 : Le Dernier Olympien
J'ai beaucoup apprécier ce roman. Mais aussi un peu déçues de l'histoire d'amour de Perçy et de Annabeth je m'attendais à mieux
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Magik, Tome 2 : Double impact
Un deuxième opus que j’avais énormément attendu et que j’ai dévoré. Je savais que la fin sera en cliffhanger et que le tome 3 n’est pas encore lancé, mais je ne pouvais pas attendre plus. Nous retrouvons nos jumeaux préférés quelques temps après les événements du tome précédent. La relation fraternelle a quelque peu été touchée, mais ils arrivent à garder leurs liens en état. Quand une bombe va gâcher leurs anniversaires, ils vont devoir remuer leur passé pour obtenir des réponses. Un plaisir de retrouver cet univers. Je le trouve vraiment bien développé et construit et on continue sur cette lignée, ici. On alterne entre les deux points de vue. D’un côté, j’aime beaucoup puisque Kit et Kat n’ont pas la même histoire en fond, ni le même caractère, mais cela amène de la frustration aussi des fois. Car, gros point positif, on n’a pas de double scènes ! Kat est toujours en travail sur elle-même niveau rites sociaux. Son histoire avec Kyle et les retombées du précédent tome sont un peu traitées, mais je m’attendais à plus. Elle est surtout au cœur de l’action. J’espère qu’elle prendra plus de place prochainement puisqu’ elle est une des héroïnes. Kit est celui qui est le plus mis en avant que ce soit dans l’enquête ou dans sa trame perso. En lisant l’avis de Noémie, j’avais certaines envies et je me suis loupé ! Même si sa vie est souvent mise en danger, je pensais qu’un certain chef serait plus présent et prévenant pour aider le jeune homme. Et bien pas du tout ! Cet homme pourrait s’appeler frustration ! J’en viens à me poser des questions sur un possible retour de flamme avec le Roi. Dans cet opus, Kit remue ses souvenirs et nous offre beaucoup d’émotions. Nous avons une nouvelle intrigue à la suite d’ une attaque à la bombe. Qui est à l’origine de cet attentat ? Quelles sont les raisons ? Mais nous avons toujours la trame de fond autour de Magellan. Vu que ce doit être une assez longue saga, j’aime que ce qui touche à la trame de fond soit toujours présent, mais encore remplie de mystère. Ça évite d’être déjà terminé. J’ai beaucoup aimé les passages dans l’En-Dessous et toutes ses nouvelles informations. Je ferme ce roman au maximum de l’impatience ! Entre la romance qui n’a pas beaucoup évolué pour nos héros, les secrets qui s’accumulent et le cliffhanger, j’ai hâte d’avoir le prochain dans mes mains, même si je sais que ce ne sera pas maintenant. J’ai aimé retrouver l’équipe même si le soleil Duane a été peu présent ! Federov me rend de plus en plus curieuse ! Et j’ai décidé de faire une Battle entre le Roi et Gregory ! Alors sans surprise, je recommande cette lecture à tous. Il faut bien sûr commencer par le premier. Plus long puisqu’il pose les bases d’un univers. HV Gavriel à la capacité de nous offrir des descriptions réalistes et nous plonger la tête la première dans ses histoires. Alors qu’attendez-vous pour vous lancer ?
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Commode aux tiroirs de couleurs
Le roman commence sur l'exil d'une famille fuyant la dictature de Franco pour s'installer en France. On suit l'histoire de cette famille au travers des souvenirs de la protagoniste principale qu'elle a conservé dans les tiroirs d'une commode qu'elle lègue à sa petite fille. Chacun des tiroirs racontant une partie de la vie et des secrets de famille.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'Ombre du renard
Quand j'ai envie d'action, de rythme, d'une lecture sans prise de tête qui m'aide à m'évader, je me tourne vers un roman de Nicolas Feuz. Pour le dépaysement c'est raté vu que la plupart du temps ça se passe chez moi, à Neuchâtel, mais pour le reste c'est carton plein. Dans l'ombre du renard, on va voyager entre la Suisse et la Corse, sur deux temporalités. Deux histoires qui vont finir par s'imbriquer sur un fond historique et de légende de chasse au trésor. Pour le reste, le schéma narratif est identique au précédent, Le miroir des âmes. Le prologue s'ouvre sur une scène violente, brutale, histoire de donner le ton. Puis tout s'enchaîne, des chapitres courts qui donnent le rythme, de l'action, des rebondissement et des retournements de situation, des personnages toujours en mouvement, pas de temps pour la contemplation. L'intrigue tiens la route, le style est simple, lapidaire, énergique. Pas de fioritures, on va à l'essentiel. Pas de temps mort non plus, l'auteur nous laisse à peine le temps de reprendre notre souffle. Un page-turner100 % adrénaline. Nous retrouvons pour notre plus grand plaisir des personnages vus dans Les Bouches ou Le miroir des âmes, mais ne vous inquiétez pas si vous ne les avez pas lus, ça ne vous gênera pas. Nicolas Feuz nous livre comme à son habitude un polar musclé au rythme endiablé. C'est net, précis, efficace et remplit parfaitement son job de vous faire passer un bon moment. https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une braise sous la cendre
Une braise sous la cendre est une dystopie dont j'ai eu peur initialement qu'elle soit trop proche de Hunger Games, (je n'ai jamais lu divergente, mais ça pourrait s'apparenter à un mélange). Nous suivons la vie de Elias, un militaire en formation, en parallèle de celle de Laia, "esclave" qui a tout perdu lors du raid des martiaux dans sa maison suite à l'activité illégale, érudite, de son frère , à savoir, dessiner. Elias souhaite déserter, Laia souhaite sauver son frère emprisonné chez les Martiaux . Des mots parfois forts et des émotions que l'on comprend. Très bonne lecture à tou(te)s
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Forbidden Stepbrother
Une histoire agréable à lire, mais beaucoup trop courte et pas assez développé.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Pénis de table
Le sujet était intéressant, mais je reste en quelque sorte sur ma faim. Je pense que ce livre peut être sympa pour des hommes cis qui n'ont jamais eu une réflexion sur leur sexualité et pour amener à une réflexion plus poussée par la suite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Fille de papier
Des hauts et des bas mais globalement bien satisfait. Dans les hauts, on a le début. C’est prenant, c’est intéressant, c’est original et frais, ça va vite et c’est efficace à chaque chapitre. Après, un petit bas pour les caractères des personnages qui sont globalement taillé à la serpe, sans surprise ni grande variation. Une fois qu’on a compris comment ils étaient, ils resteront d’un caractère identique jusqu’à la fin… Bon, petit haut pour le road trip amusant et tout ce qui se passe en Espagne. Après, un gros coup de mou avec ce livre qu’on n’en finit plus de suivre. Là, je voyais bien la possibilité de faire 5000 pages sur le principe sans que ça soit plus intéressant… Et notre héros tourne un peu en rond avec sa fille de papier… Mais le final est salvateur pour le livre et rend l’ensemble, y compris les défauts, sympathique. Une lecture agréable que j’imagine parfaitement sur la plage ou dans un hamac, rien à réfléchir sans être trop vide.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Karmenyta, tome 3 : Les voyageurs du temps
Nous avions laissé Esteban et sa douce Leonida dans une posture plus que dangereuse, aux mains des amazones. Alors que nous pensions qu'ils allaient réussir à tout détruire, à faire en sorte que les femmes arrêtent ce jeu de massacre, il n'en est rien. Leonida et Esteban ont fort à faire et déjà ils va leur falloir se débrouiller pour s'en sortir en un seul morceau. Et pendant ce temps là, Terra IV est en très mauvaise posture, enfin surtout les hommes. LE POUVOIR AUX FEMMES ! Quoi ? Qui est contre ? Non franchement, personne n'a envie de contrer des femmes qui sont capables de tout. L'idée que nous (car oui jusqu'à preuve du contraire je suis une femme) sommes capable d'obtenir ce que nous désirons, sans subir d'outrage. Que ce soit des hommes qui se prennent pour des Dieux, les malhonnêtes, les violeurs, les menteurs, nous en avons assez. Une vision radicale de la société dans laquelle nous vivons en ce moment même, mais qui est tout de même assez approchant. Il n'y a pas une semaine dans n'importe quel journal où une femme a été battue par son mari, violée par un voisin et c'est sans compter sur les faits qui ne sont pas écrits. Oui, l'homme est un loup, un animal qui ne sait pas se tenir, il faut lui mettre des laisses, le frapper pour qu'il comprenne que ce qu'il a fait c'est mal et le tuer s'il n'arrive pas à comprendre et à se soumettre surtout. Il y a des extrémités qu'il vaut mieux ne pas approcher et pour tout vous dire, en étant une femme forte (dans tous les sens du terme) et indépendante je suis contre le fait d'enlever des hommes et les réduire à de simples esclaves. Changer la vision du monde oui, faire attention à la nature, vivre mieux, tout cela est quelque chose qui me convient parfaitement, mais de là à aller à de telles extrémités, non. Il y a du bon en chaque homme comme en chaque femme, comme le fait qu'il y a du mauvais partout. Nous ne pouvons pas nous amuser à créer une société où les femmes seraient au pouvoir en écrasant les autres. Pourtant cela pourrait être sympa si et seulement si il y avait d'autres méthodes prises. Chris nous entraîne de nouveau dans ce périple où les hommes subissent les foudres des femmes bafouées, oubliant leur "humanité". C'est un sujet où chacun à son avis, ses mots et sa façon de voir. Ici les Amazones nous montrent ce dont elles sont capables pour obtenir leur but ultime : la paix pour toutes les femmes et la technologie au plus bas. C'est amusant comme ce point est bien indiqué par moment et le fait que justement celles qui sont au cœur de ces machinations les utilisent. Parce qu'elles en ont cruellement besoin pour arriver à leurs fins. Cette contradiction entre les mots et leurs gestes montre l’ambiguïté entre ce qu'elles veulent et leurs actes. Alors que Leonida et Esteban arrivent à s'en sortir non sans dégâts et font un sacré saut dans le temps, nous suivons certains qui ont réussis à s'enfuir, pour mieux trouver une solution. Oscar, Dalfo, les roi Gola et Kamuni partent pour Animotopia et rencontrer le roi Leonidas et la reine Yaëlle. La demande d'aide est en marche, malgré des différends, malgré des positions instables et surtout le fait que l'un des traitres est à leurs côtés sans le savoir. La délégation ne se rend compte de rien et commence à voir qu'il va y avoir de nombreux combats pour retrouver leurs planètes comme avant. Cette partie est très intéressante car elle montre les dessous de la royauté et qui tire réellement les ficelles. Le paraître est aussi important que la couronne et tout ce qui se passe en coulisse n'est pas toujours bon à dire. Oscar en a bavé, mais il reste un homme prêt à défendre sa position. Les choix de la reine Yaëlle sont à la fois impressionnant et plein de sagesse. Sa vision des choses est écoutée et respectée, comme quoi tous les hommes ne sont pas forcément mauvais. La plus grosse partie du livre est sur le voyage temporel de Leonida et Esteban. Ces quelques jours à chercher une manière de rentrer chez eux, de partir à la rencontre de personnages qui font partie de l'histoire depuis le tout début est enrichissant. Certains personnages ont déjà un destin tout tracé et rien ne pourra y changer cela. C'est comme vouloir retourner dans le passé pour y changer une petite chose qui nous a dérangé et une fois revenu le monde entier a changé ? C'est exactement ce que nos deux tourtereaux vont tout faire pour éviter qu'un drame n'arrive. Ils n'ont pas eu le choix de changer de temps, mais à quel prix ? L'enquête qu'ils vont devoir mener, récupérer de quoi rembourser les travaux à faire sur leur papillon, sans oublier les nombreuses recherches pour mieux comprendre ce qui se passe dans leur monde montre l'influence que l'un peut avoir sur l'autre et inversement. En plus de des aventures qu'ils vivent, ils sont dans une telle connexion que j'en suis jalouse. Esteban démontre que même s'il n'est pas enquêteur comme sa dulcinée, il n'a rien à lui envier au vu de la façon dont il gère certaines situations. Je n'en dis pas plus sur ses capacités car il faut vraiment les découvrir dans ce tome, même si nous avions un avant-gout dans le précédent. Je ne sais absolument pas qui détient le pouvoir chez Chris, mais maintenant je ne me pose pas de questions. Avoir le pouvoir sur quelqu'un c'est comme obtenir quelque chose, hors nous sommes tous des êtres vivants. J'allais dire humain, mais les diverses espèces que composent cette série est vraiment diversifiées. Sirène, humain, centaure, rhino, guépard et bien d'autres encore, il y a de quoi faire et de quoi découvrir. Chacune des espèces à une manière de vivre, de se parler, de s'adapter à l'une ou l'autre des planètes. Chacun à sa manière de présenter les événements comme il veut, comme il le perçoit, comme il l'entend. L'heure est grave et il va falloir que tous se serrent les coudes. Cela risque d'être compliqué, car les 4 femmes qui sont à l'origine de tout cela ont de la répartie et surtout une envie d'enrôler un maximum d'autres femmes dans leur rang. Ce ne sont plus des épouses aimantes, ou des femmes emplies de joie, elles deviennent des guerrières sans pitié. Qu'est-ce qu'un peu de sang étalé sur les routes ou les murs si on peut obtenir des esclaves hommes ? Et dans n'importe quelle espèce, bien entendu. C'est si amusant de les voir ramper pour demander d'avoir le droit de vivre... Hum, pardon je m'égare ! La liberté des uns ne doit pas empiéter sur celles des autres et vouloir un monde meilleur ne signifie pas qu'il faut aller jusqu'à assouvir une certaine catégorie pour y parvenir. Chris nous emmène dans un combat qui n'est pas simple. Il y a ceux qui ont souffert et qui réclament vengeance et il y a ceux qui ont utilisé le pardon pour continuer à vivre. D'un côté comme de l'autre, il y a de bonnes raisons, il s'agit surtout de comprendre que la manière forte ne donne jamais de bon résultat. La façon dont la dernière cavalière est mise dans le jeu des 4 est très intéressante. Elle montre le fonctionnement de Medusa et la façon dont elle a plus ou moins accepté de faire partie de ce grand plan. Sa véritable vie, son mode de fonctionnement, son envie de bien faire en tant que guérisseuse et tout ce qui va avec. La rencontre avec l'une d'entre elle et les petites phrases insidieuses qui vont et viennent dans l'esprit pour mieux distiller la sensation qu'elle fait partie des leurs. C'est un ensemble d'événements qui font que chacun des personnages avaient déjà un destin tout tracé dans ce combat. C'est amusant d'apprendre qui ils étaient plus jeunes et comment ils ont pu parvenir à ce qu'ils sont devenus. Les vies sont entrecroisées de telles manières qu'il faut faire attention où mettre les pieds. Au-delà de ces quêtes incessantes de vérité, nous avons aussi l'amitié à un certain niveau. Entre ces "soeurs" il n'y a pas de jugement, seul un but d'adoucir leur vie. Soudées comme jamais, les 4 ont démontré qu'elles savaient s'écouter et surtout comprendre ce que l'oracle pouvait bien leur révéler. Les sciences exactes et les sciences occultes qui se mêlent afin de tracer une ligne temporelle. Et si quelque chose avait réussi à ne pas laisser le destin avancer correctement ? Et si cette fameuse ligne était sur le point de se détruire, vers quoi vont-ils tous ? L'amitié est un point fort, tout comme l'amour. Leonida et Esteban ont le droit à leur intimité et fermer la porte du vaisseau pour les laisser tranquille est une très bonne idée. Nous n'avons pas besoin de détails dans ce type de lecture, c'était donc parfait. Leurs sentiments sont assez forts pour ne pas s'encombrer de scènes intimes qui n'apporteraient rien. Au contraire, les voir si soudés est ce qu'il y a de plus beau. C'est un troisième tome qui nous montre les débuts de l'hécatombe. Comment des êtres vivants en arrivent à ce point ? De nombreux événements qui se sont enchaînés, des moments clés, des idées partagées et bien d'autre choses encore. Jeter la pierre à ces femmes bafouées n'est pas non plus la solution, car il y a un fond de vérité pour chacune d'entre elles. Le temps est un ennemi et ce n'est pas la présence de cristaux blancs flottant dans l'air devant les yeux de Mamadou qui diront le contraire : les mots s'envolent les écrits restent, mais pas toujours. Est-ce que le résultat sera le même ? Et si le pire était à venir ? Je suis bouche bée face à la manière dont Chris à su mettre en place les enchaînements et à m'emporter dans les aventures des uns et des autres. En conclusion ? Si vous ne connaissez pas encore cette série : foncez ! Elle dégage bien plus que de la science-fiction, et nous apporte de nombreuses valeurs qu'il ne faut pas oublier. Et surtout une chose : le jugement est facile lorsque nous ne sommes pas dans leurs souliers. http://chroniqueslivresques.eklablog.com/karmenyta-tome-3-les-voyageurs-du-temps-chris-red-a207050468
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
pandémoniaque
La premier chose que j ai faite c est d aller voir la définition de Pandemoniaque et voici ce que j ai trouvé : langage soutenu relatif au Pandémonium, aux Enfers. Voilà, c est clair et net. Direction dans le sujet. Je précise que c est une nouvelle et non un roman. C est ma deuxième lecture que le thème de l horreur mais mon premier de cet auteur que je remecie de me l avoir proposée via le site Simplement Pro. Pour le coup, la lecture a été rapide mais efficace. Elle commence d une façon assez banale. Un jeune couple qui en invite un autre pour une soirée entre jeunes et décide de leur faire une blague.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ma belle-mère me déteste (mais je le lui rends bien)
Dans cette histoire on va suivre Anaëlle qui va nous raconter son histoire avec sa "charmante" belle-mère. Attention, vous ne trouverez pas beaucoup de dialogues. Cependant, on ne s'ennuie jamais !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Lewis, caméléon métis
Un adorable roman jeunesse rempli de belles aventures et de chaleur qui m'a fait faire la connaissance d'une famille solaire, attentionnée et espiègle et d'un petit caméléon tout ce qu'il y a de plus touchant dans sa quête d'identité. J'ai également énormément apprécié la part belle donnée à la Guadeloupe, aux Caraïbes de façon plus générale et à la langue créole dans ce récit résolument haut en couleurs qui a de la tendresse à revendre ! Très instructif et entraînant, je recommande Lewis, caméléon métis aux lecteurs de 7 à 77 ans ! Ce titre ne manquera en effet pas de séduire l'enfant amateur d'exotisme, de farniente et de palpitantes expéditions (les deux ne sont pas incompatibles, ce n'est certainement pas Lewis qui vous dira le contraire) qui sommeille en vous !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Until the end
date : 14:15 par Eloysee | ses comms
Pour un premier roman sur le syndrome de Stockholm, je reste mitigée... Je trouve que le syndrome est bien présent. Au fil du livre, on voit bien que Mila est devenue totalement dépendante de Carter, et que plus jamais elle ne pourra revivre comme avant
Spoiler(cliquez pour révéler)
pas faute d’avoir essayé[/spoiler]. J’ai bien aimé [spoiler]la maladie de Carter, sa bipolarité[/spoiler]. Je trouve je trouve qu’elle est bien présente dans l’histoire et que la maladie est bien expliquée. Avec cela, on était en permanence entre deux personnes différentes. Un carter fou au sang froid, et d’un autre, un doux et attentionné. J’ai beaucoup aimé le personnage de Benjamin. Il apportait de la légèreté à l’histoire. La chose que je n’ai pas aimé, c’est que c’est long. On tourne en rond et cela dure bien trop longtemps. Et puis, Mila était excessive vis à vis du comportement de Carter. Elle lui reprochait multiplies horreurs, mais à la longue, on se rend compte que ce n’est pas si « extraordinaire ». Et le suspens était immense pour une chute si.. décevante? Je m’attendais à mieux. Au final,j’ai bien aimé la fin et [spoiler]le fait qu’ils aient appelé leur fille Charlie[/spoiler], cela m’a énormément touché. [spoiler]Carter a su se soigner, et ensemble ils ont su reprendre leur vie à zéro. Heureux. Jusqu’à la fin.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Eternelle
Eternelle écrit par Magali Guyot
date : 14:11 par Mjey | ses comms
Village de Ménérelle, commune française,1918 C'est l'histoire incroyable d'Aiyanna, une jeune femme au destin hors du commun, un destin tragique qu'elle n'a pas choisi, imposé par la folie d'une seule personne, son propre père Étienne Naville, un médecin autrefois reconnu. Dévasté après le décès de sa femme en couche, cet homme accablé de chagrin et terrorisé par la mort, décide de faire des expériences sur sa propre fille afin de trouver la clé de l'éternité. Elle sera sauvée par Pascal Bretaudeau, meilleur ami d'Étienne, qui le convaincra de se faire interner et recueillera la petite fille. Il la prendra en charge dans son foyer et elle sera élevée avec ses deux enfants et considérée comme un membre de la famille. Les années s'écoulent paisiblement jusqu'au jour où un étrange événement survient, un changement inattendu qui bouleverse la vie tranquille de la belle Aiyanna. Elle se rend compte qu'elle ne vieillit plus, que la formule de son père a réellement réussi et qu'à présent elle est éternelle. Terrifiée par ce qu'il lui arrive, elle sera soutenue par deux clans qui lui sont proches, les Bretaudeau avec qui elle est très liée et les Stepson qui tenteront de trouver une solution scientifique à son état. Génération après génération, ils tiendront parole et nul ne saura quelle est la véritable histoire de cette jeune femme mystérieuse, ils veilleront à ce que son secret reste caché et feront tout pour la protéger. Le temps passe et emporte malheureusement les êtres qu'elle aime le plus, Aiyanna connaîtra l'atrocité de la guerre, le deuil et une solitude qui va la ronger de l'intérieur, car elle ne vit plus, elle survit. Après des voyages un peu partout dans le monde, la jeune femme revient enfin dans son village, revoir les quelques proches qui lui reste, c'est ainsi qu'elle fera la connaissance du séduisant Ian, le dernier des Bretaudeau. Cette rencontre fracassante changera sa vie, et pour la première fois de toute son existence, celle-ci tombera amoureuse de ce jeune homme qui la comprend, qui ne la juge pas et qui l'aimera profondément. Va-t-elle rester auprès de lui ou s'enfuir encore à nouveau ? Elle, la femme immortelle… C'est ce que l'on découvre au fil des pages de ce fantastique roman. L'auteure Magali Guyot signe un véritable chef d'oeuvre littéraire. Une oeuvre sublime et que je recommande !!!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Disparition de Stephanie Mailer
Même si je peux comprendre que certaines personnes soient déçues de la lecture de ce roman après celle de « La vérité sur l’affaire Harry Quebert », j’ai tout de même trouvé le niveau très haut sur celui-ci. L’écriture de Dicker est superbement efficace et juste, l’enquête est très bien travaillée et expliquée. Je ne vois pas trop quoi reprocher à ce bouquin, à part qu’il est un tout petit peu moins marquant que celui cité auparavant. Pour moi, « la disparition de Stéphanie Mailer » vaut le coup d’être lu, et je le conseille.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Scandale
Scandale écrit par L.J. Shen
date : 14:05 par keleana4 | ses comms
J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre, l’auteure ne m’a encore une fois pas déçue! J’ai beaucoup aimé les personnages principaux, même Célian, qui parfois est une tête à claque... Donc je trouve que les personnages ont été bien réfléchis et j’ai adoré les voir évoluer, et vois évoluer leur histoire. On a le droit à de petits rebondissements vers la fin de l’histoire, ce qui ne gâche rien. J’aurai juste peut-être aimé que ça arrive un peu plus tôt dans le roman, ou que l’histoire ne se finisse pas aussi vite tout de suite après, mais à part ça je me suis régalée. Un très bonne lecture, je vous la recommande!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Sixy's, Tome 1 : Le Pouvoir de l'amour
Le Pouvoir de l’Amour, c’est une romance d’une intensité extraordinaire, prenante du début à la fin, elle nous plonge dans un univers délicieusement sensuel, mais qui possède également un véritable fond, des sujets forts et vecteurs d’émotions puissantes, qui sauront nous toucher pleinement ! Avis complet : https://elodit.fr/2021/03/01/les-sixys-tome-1-le-pouvoir-de-lamour-pierrette-lavallee/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Break the rules
Dans ce roman, on rencontre Adria, une jeune diplômée qui commence son job en tant qu’infirmière dans un centre pénitencier ! Son but ? Se rapprocher de son frère pour le faire évader d’une pénitence injuste. Si Adria pense avoir tout prévu, elle ne s’attendait pas à un univers aussi lugubre et dangereux. Pire, elle ne s’attendait pas à tomber sur le dangereux, violent et puissant Hayden Smith. Elle va devoir apprendre les codes et protéger sa peau si elle ne veut pas mourir entre ces quatre murs. Et qui de mieux que le plus dangereux d’entre tous pour la guider ? ➰ J’ai eu un méga coup de cœur pour ce livre absolument renversant. Je l’avais déjà lu une première fois sur Wattpad. Il était déjà excellent, mais alors là, il m’a époustouflé. J'ai adoré les personnages de ce roman qui, avec les rebondissements, sont le gros atout de celui-ci. Hayden, c’est mon coup de foudre. Il est mystérieux, insaisissable, beau comme un dieu, sexy, charismatique, et comme je les aime : il résiste contre ce qu’il ressent et veut rester le méchant de l’histoire. En bref, le type de mec que j’adore dans les romans. De plus, j’ai véritablement aimé le fait qu’il reste vraiment fidèle à lui-même et que les seuls petits changements soient presque imperceptibles et surtout très lents. J’ai aimé le réalisme de ce point. J’avais peur qu’il change pour la fille bien trop vite ! Mais ici, ce n’est pas du tout le cas. Il donne des excuses à son changement, et même si on n’y croit pas ,nous, lecteurs transit d’amour qui vivons par procuration
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Comme au bon vieux temps !
Je suis ravie d’avoir découvert le nouveau feel good signé Fanny DL. Encore une fois je suis conquise par la plume si douce et agréable de cette auteure. Un feel good que je recommande vivement, une lecture agréable pour passer un bon moment !! Ce roman a été une prise de conscience, parce que oui on passe un temps fou sur nos écrans, en oubliant le reste.. Et c’est dommage. Je pense que moi aussi je vais essayer de passer une semaine de vacances sans téléphone pour profiter pleinement et ouvrir les yeux sur le monde. J’ai beaucoup aimé la fin, le petit clin d’œil à l’histoire c’est top !! Les personnages également sont si réalistes et si attachants, ça peut être toi comme moi, et c’est ça qui est génial, on s’identifie tellement à eux. Fanny a le don de rendre un sujet peu attractif de prime abord en quelque chose de magique !! L’ajout des relations compliquées avec les parents et des problèmes de couples, … ça ajoute un vrai plus à l’histoire. Bref moi je dis foncez !!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ensemble, c'est tout
Cet ouvrage est à frissonner,il y relate tant d'amour et de tendresse! Anna Gavalda écrit merveilleusement bien,on s'attache aux personnages,on a l'impression d'être un petit bout de chacun d'eux.Il fait beaucoup réfléchir sur la vie,sur le bonheur qui est parfois à porter de main.La fin du livre est d'une beauté absolue qui nous fait même monter les larmes.Une très jolie histoire...une trop jolie histoire, un peu ,beaucoup, conte de fée. Même le méchant se transforme en prince charmant ! Une chose est sure: Anna Gavalda raconte très bien le beau et ça fait tout passer. Il faut dire qu'en choisissant des artistes, des vrais et des "assimilés", elle a pu aisément surfer sur l'émotion sans trop de risques. On ne retrouve pas, bien sur, la vraie vie mais on était pas là pour ça.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Vicious Of Silence, Tome 0 : Origines
Nouvelle saga pour cette série il semblerait!!!! Violence !!! Vengeance !!!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le bonheur n'a pas de rides
Un ouvrage avec une galerie de personnages aussi attachants les uns que les autres. J'ai tellement aimé le personnage de Madame Paulette, vieille femme de 85 ans, au caractère bien trempé et à la répartie impressionnante:) Un livre sur l'amitié, sur l'importance d'être ensemble. Je suis passée du rire aux larmes. Une chose est certaine, j'aimerais beaucoup séjourner à l'Auberge de Monsieur Yvon... Une lecture qui fait du bien et met du baume au coeur. J'ai ri, j'ai chanté et dansé avec madame Paulette et ses amis, j'ai versé une larmichette aussi!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce qu'il se passe à l'intérieur
Je remercie Laetitia Tran pour l’envoi de ce Service Presse ! J’aime énormément ce qui se dégage de la cover et pour avoir terminé le roman, elle est parfaite ! Elle représente totalement l’histoire ! Ensuite, le résumé m’interpelle beaucoup même si j’ai peur du thème COVID, dont je n’ai pas spécialement envie de lire. Mon premier roman de l’auteure qui écrit aussi sous le nom de Jessica Naïde et certainement pas le dernier ! Son SF est dans ma PAL et j’ai hâte de me lancer, tellement j’ai aimé sa plume. Informations inutiles pour vous, mais j’ai adoré la typologie choisie. Entre ça et la couverture, c’est typiquement un roman qui peut rejoindre ma bibliothèque ! Timéo et David doivent affronter le confinement comme des millions de français. Mais ils ont une particularité, ils sont séparés. Comment gérer ce sentiment d’angoisse sanitaire et de rupture ? Nous avons à faire ici à deux hommes de caractères différents qui sont parfaits l’un pour l’autre. Timéo est un être sensible, haut potentiel, qui se perd dans ses craintes et a toujours besoin de donner le meilleur de lui-même, quitte à se perdre en chemin. C’est d’ailleurs ce qui a entraîné sa rupture. Il est terrorisé par ce virus et il est épuisé moralement par sa vie amoureuse et professionnelle. C’est un héros touchant de réalisme. Une scène en particulier m’a brisé le cœur. David est plus sûr de lui. Il est solaire, aime les gens et voit le bon côté des choses. Pourtant, c’est difficile pour lui aussi d’assumer cette situation. La rupture vient de lui, mais est-ce aussi simple ? Il est plus qu’attachant et quand on en apprend plus sur lui, on découvre un homme à multiples facettes. Un huit clos avec son ex. Soyons honnête, ce serait l’horreur. Pourtant cet aspect n’est pas très long. C’est plutôt l’histoire d’un couple en perdition à cause des aléas de la vie qui grâce au confinement va essayer de se redonner une chance. Ils vont tenter de mener un combat pour sauver leur histoire qui mérite de vivre. D’un côté, vu le résumé, j’aurais aimé que la rupture soit plus longue, mais de l’autre, je ne sais pas si j’aurais survécu à ce sentiment d’oppression. J’ai aimé pouvoir découvrir cette tranche de vie. Un moment qu’on a peut-être déjà connu, soit nous-mêmes soit dans notre entourage. J’ai passé un très bon moment. C’est à la fois une belle découverte pour la plume dansante et si pure de Laetitia, mais aussi un agréable moment de réalité. Ça fait du bien de lire du contemporain où l’on peut se représenter. J’aurais pu continuer à les lire pendant longtemps. C’est doux, intense. Même les nombreux moments intimes ne m’ont pas dérangés. Ils nous montrent l’intimité d’un couple qui se redécouvre. Une réelle bonne surprise que je vous recommande fortement. Deux héros qui sauront se faire une place dans votre cœur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
20, allée de la Danse, Tome 5 : L'Envol d'une discrète
Une très jolie histoire qui nous apprend à mieux connaître l'attachante et réservée Sofia à laquelle je m'identifie beaucoup, notamment pour ce qui est de son manque de confiance en elle et de sa peur du rejet par les autres. Si le reste de la bande m'a pas mal énervée à un moment donné du récit, je continue à leur porter à tous une immense affection et je rêve d'une amitié comme la leur, qui a certes ses imperfections mais où chacun fait du mieux qu'il peut pour comprendre et montrer son amour à autrui. En bref, cette saga qui allie passion de la danse et tranche-de-vie adolescente continue assurément à me séduire à chaque tome indépendant que je découvre !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0


Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode