Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

La liste de tous les commentaires faits sur les livres de booknode

Le Clan des Nocturnes, Tome 5 : Noah
Belle histoire mais pas excellente malheureusement. J'en attendais beaucoup et c'est vrai qu'il y a de l'action. On en apprend plus sur les parents de Noah mais bizarement sa soeur est quasi inexistante (pour un mec qui est très famille...). Kestra n'est pas à la hauteur des autres personnages féminins... Mais toujours agréable à lire !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Statera Mundi
CHRONIQUE DE NADINE :

Titre : STATERA MUNDI

Auteur : Lucie Gohier

Parution : 20/04/2018 – Lips & Co Éditions

358 pages

Quand Lucie me demande si je veux bien découvrir « Statera mundi », une romance sur fond de fantastique, je fonce sans réfléchir. Je suis et je reste une éternelle curieuse. Et la 1ère chose que je fais avant d’entamer la lecture de « Statera Mundi », c'est d’en rechercher la définition, et la voici : l’équilibre du monde !!!

Je fais la connaissance d’Emelyne dit « Émy » qui habite maintenant dans l’immense ville de Paris pour poursuivre ses études, elle qui habitait à la campagne avec sa grand-mère et sa mère Isa. Sa grand-mère a vendu sa maison et elles se sont installées toutes les 3 dans un appartement dans la capitale.

Émy n’a aucun ami, ne sort pas, ne voit personne, sa vie est vide et elle n'a jamais connu le grand amour... Sentant la mort arriver, sa grand-mère lui demande de prendre contact avec un certain Tristan. Émy lui promet et quelques jours après son décès, elle téléphone à ce fameux Tristan et ils décident de se rencontrer.

Pourquoi sa grand-mère lui a demandé cela ? Qui est ce Tristan ? Après plusieurs rencontres, Émy s’aperçoit que Tristan n’est pas celui qu il dit être, il a un côté sombre et cruel sans compassion et un soir après que Tristan ait essayé de la coincer dans les toilettes d’un cinéma, Émy se sauve et elle est renversée par une voiture, et rencontre Cyrians qui s’occupe d’elle en attendant les secours.

Cyrians est tout l’opposé de Tristan. Il rayonne de gentillesse, d’amour... Et là tout dérape... Lequel des deux, Émy va choisir ? Son choix va-t-il changer sa vie ou celle de Tristan et Cyrians ? Et notre monde dans tout ça, va-t-il changer dû aux choix d’Émy ? Un duel entre le mal et le bien, le positif et le négatif. Qui manipule qui ? Et pourquoi ?

Un roman fantastique bien ficelé, du suspense, des rebondissements, des révélations qui vous feront réfléchir et des personnages attachants et réalistes. Ce cocktail en fait un excellent roman. Et avec sa plume addictive, réaliste, fluide, Lucie nous entraîne dans cette romance où tout peut basculer à tout moment, suite à une bonne ou mauvaise décision et qui peut bouleverser l’équilibre du monde !!!!

Plusieurs fois pendant cette passionnante lecture, je me suis posé une question, et si tout venait effectivement de là ? Pris entre cauchemars, hallucinations et réalités, c'est à vous de vous faire votre propre idée...
À découvrir absolument.

Résumé :

Depuis qu’elle s’est installée à Paris pour ses études, Émy se sent plus seule que jamais.

Pour suivre les dernières volontés de sa grand-mère, elle accepte de contacter un jeune homme dont elle ignore tout, bien décidée à en apprendre plus sur lui.

Pourtant, son enthousiasme se transforme très vite en crainte, au fur et à mesure qu’elle découvre Tristan, cet homme insaisissable qui exerce sur elle une influence de plus en plus inquiétante.

Entre hallucinations et phénomènes paranormaux, Émy ne parvient plus à démêler le vrai du faux.

C’est sans compter sur Cyrians, ce mystérieux inconnu qui veille sur elle mais qui semble lui cacher de lourds secrets.

Auquel de ces deux hommes peut-elle se fier ? La fuite est-elle encore possible ?

À peine a-t-elle le temps d’évaluer ses options qu’il est déjà trop tard, le piège se referme, la Statera Mundi est à l’œuvre...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Love Game, Tome 4 : Tied
J’ai passé une bonne lecture, j’ai bien aimé retrouver Drew et Kate pour ce court moment. Ils ont toujours aussi géniaux bref un joli complément de cette série.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Mort du Temps
Livre asser étonnant. Je ne m'attendais pas du tout à ça en me lançant dans ce roman.
J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire mais une fois toute l'équipe rassemblée, je me suis laissée emporter par l'histoire. Il y a plein de rebondissements et ces derniers s’enchaînent plutôt bien. Les personnages sont attachants et l'on ne veut pas qu'ils leur arrivent quelque chose.
Le livre se finit en apothéose avec une belle fin.
Je recommande
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Magic 7, tome 3 : Le retour de la bête
Grosse surprise que l'identité de l'enchanteur ! Et je trouve que du coup l'auteur fait un revirement à 180° de la psychologie de ce personnage, chose qu'il a déjà faite avec Milo dans le tome précédent. Et je n'aime pas.
Par contre, Leo et Hamelin restent vraiment mes petits chouchous <3. Les conversations de Leo avec ses fantômes, surtout Houdi, me font toujours bien rire !
J'ai aussi envie de voir comment l'intrigue va évoluer mais malheureusement, compte tenu de l'avancement de l'histoire et de certaines facilités scénaristiques mises en place jusqu'à présent, j'ai de plus en plus peur qu'on tombe dans une résolution facile qui malheureusement ne satisfera pas des lecteurs plus âgés. A voir, j'espère me tromper ;)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Drame
date : 21-09 par Catherine-23 voir tout les commentaires de Catherine-23ses comms
Une belle bd d'ado où l'on s'attache réellement aux personnages. On suit les jeunes de la préparation jusqu'à la représentation de leur pièce de théâtre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Héritiers d'Enkidiev, Tome 6 : Nemeroff
C'est de pire en pire. J'étais une grande fan des chevaliers d'Emeraude mais cette série, c'est de plus en plus un supplice à lire. Trop de personnages dont on ne se souvient pas vu qu'on parle d'eux une fois quasiment par livre, trop de personnages importants (à la fin, être dieu est carrément banal dans ce livre), bref trop de complications pour pas grand chose car au final, ce tome, il sert à quoi, sinon à voir des mariages toutes les trente pages et voir des personnages qu'on adorait devenir complètement exécrables à cause de leurs choix ? (je pense notamment à Jenifael et Onyx). Et tous les chapitres, on change de personnages, sans véritablement instaurer de suspense. C'est long et répétitif, inutile ! Je suis dure dans cette critique mais franchement, c'est la déception qui parle. On dirait que l'auteur brode pour proposer autant de tomes que sa première série. Il n'y a quasiment pas d'action et de véritables retournements de situation.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Paris - New York
Un passé bien présent.

Kate quitte la France , sa famille et ses proches pour aller étudier à New-York. N'ayant que 17 ans elle ne vivra pas seule mais dans une famille . C'est ainsi qu'elle fait la rencontre de John et Martha et de leurs enfants , Mike, Caroline et Benji. Entre Kate et Mike il y a toute de suite quelque chose.
Mais l'un et l'autre ont vécus des moments difficiles et ne sont pas forcément prêts à laisser vivre leurs sentiments.

Ayant déjà lu pas mal de romances de style young adult il est vrai que désormais j'hésite de plus en plus avant de choisir d'en lire une. Peut être par peur de retomber toujours sur les mêmes sujets ,les mêmes altermoiments amoureux de type " je t'aime mais je ne peux pas être avec toi" ou du genre "Fuis moi je te suis " qui à la longue perdent pas mal de leur originalité.

Et pourtant quand je suis tombée sur le résumé de ce livre j'ai eu envie de le découvrir , envie de savoir quelles épreuves ont pu conduire Kate à quitter son pays .

Kate est une jeune femme de 17 ans qui malgré son âge a vécu des moments très difficiles. Elle est hantée par ce qu'elle a vécue.
Au départ on ne sait que peu de choses sur cet événement traumatique si ce n'est que cela m'a profondément changée, l'a poussé à se refermer sur elle-même, à avoir un comportement différent.
Elle n'est plus vraiment elle-même, elle rejette tout ce qui peut lui rappeler ce qu'elle a perdu.

Son départ aux États-Unis va être pour elle un nouveau départ. Dès son arrivée dans la famille qui doit l'accueillir pour un an , elle tombe sous le charme de Mike , l'aîné de la famille. Mike est un garçon solitaire , un peu bad boy, qui papillonne de fille en fille. Il semble vouloir occulter une partie de sa vie , rejettant lui aussi ce qui autrefois le rendait heureux.

Tout deux semblent perdus .
Lorsqu'ils se rencontrent il y a comme une évidence , ils se reconnaissent sans même se connaître.
Dès lors on comprend qu'ils sont destinés à être ensemble.
Et cela va être le cas . Assez rapidement vont naître des sentiments très forts.

Ensemble ils vont tenter de se reconstruire , d'avancer malgré les souffrances d'un passé très présent. Ils vont s'apprivoiser , apprendre à connaître l'autre, à se faire confiance.
Ils vont tenter de rattraper une vie qui est partie à la dérive , ils vont affronter ce qui les fait tant souffrir . En se dévoilant l'un à l'autre ils vont ouvrir une nouvelle page de leur vie.
Mais rien n'est jamais gagné et ils risquent de l'apprendre à leurs dépens.

J'ai beaucoup aimé cette histoire car elle n'est pas comme ces romances dont je vous ai parlé plus haut. Elle est plus intense et plus intéressante.
Ici la psychologie des personnages à une vraie importance , une vraie incidence sur leurs actions et la façon dont ils interagissent avec les autres.
Je ne peux pas rentrer dans les détails mais je peux vous dire que ce qu'ils ont vécus a profondément changé leur manière d'être.

Certes le couple Kate/Mike est très important mais ce qui compte vraiment c'est de les voir renaître à mesure qu'ils avancent l'un avec l'autre. Chacun d'eux renaît tel un phénix.

À la fin de ma lecture , j'étais émue de voir où ils en étaient arrivés tous les deux. Je les pensais sur la bonne voir mais un évènement risque de tout remettre en cause.

Ce livre m'a beaucoup plu , j'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteure, Aline Michalewiez, a pris soin de créer des personnages sensibles , avec une vraie personnalité , une vraie histoire. Ils ont beau être jeunes ils ont un fort passif et c'est ce qui les rend aussi intéressants .
J'ai hâte de découvrir la suite pour voir comment ils vont affronter ce qui se profile devant eux.

Ce livre est un concentré d'émotions . Il nous montre comment une rencontre peut tout changer , pour le meilleur comme pour le pire.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Moana, Tome 3 : À la source des nuages
Moana est une trilogie que j’ai vraiment beaucoup aimé lire. A chaque tome, nous vivons de nouveaux rebondissements, des moments intenses et émouvants.

Nous retrouvons une Moana toujours aussi impressionnante de maturité, qui au fil des pages va apprendre beaucoup sur le monde qui l’entoure mais aussi sur elle-même. Elle va vivre encore une fois des épreuves difficiles, qui la feront douter de ses choix mais aussi de son implication dans tout ce qui suivra au fil des pages. L’auteur ne nous épargne en rien, encore une fois Silène Edgar nous plonge dans le désarroi et la peur de perdre ceux avec qui nous a appris à aimer et au côté de qui nous faisons nous aussi révolution. Ici nous aurons la chance d’en découvrir plus sur Liam qui aura une partie qui lui sera entièrement consacrée, étant un de mes personnages préféré (que l’on découvre dans le tome 2), j’ai été ravie de me retrouver dans sa tête. Lui aussi vivra des périodes difficiles, qui le feront se rendre compte de ses priorités et de ce qu’il attend vraiment de sa vie future, une découverte qui n’a fait que confirmer mon attachement pour lui.

Dans ce troisième et dernier volet, nous en découvrons beaucoup plus sur ce qui est arrivé par le passé et qui a rendu ce monde aussi dévasté et soumis aux nouvelles lois qui peuvent parfois être choquantes. Nous découvrons aussi de nouveaux personnages, comme dans chacun des tomes, nous attachant à eux et à leur histoire bien que certains nous laissent sceptiques, nous apprenons à les voir vraiment et certains nous réservent de belles surprises malgré tout. C’est toujours avec autant de plaisir que nous retrouvons tous ceux qui font désormais partis de la vie de Moana et repensons à ceux qui malheureusement n’en font plus partie.

Ce livre est découpé en trois parties, parties qui pour chacune d’elles apportera son lot de soucis et de rebondissements, nous menant à chacune d’elle à espérer et angoisser sur ce qui va bien pouvoir arriver ou ce qui a bien pu se passer juste avant. Nous avons ici une histoire finale qui colle parfaitement avec l’idée que l’on s’est fait à la lecture de chacun des livres. Une lecture qui encore une fois nous plonge en plein cœur d‘un univers touchant et percutant, avec des personnages fort et ambitieux, prêts à se sacrifier et à se mettre en danger pour sauver les gens qu’ils aiment ou encore défendre une cause qui leur tient à cœur.

Moana sera une trilogie qui m’aura marqué et conquise de bien des manières. Une lecture jeunesse post apocalyptique qui donne de belles leçons sur la vie mais aussi sur l’amour et l’amitié et tous ces liens qui unissent les gens les uns aux autres.

http://www.livresavie.com/moana-3-la-source-des-nuages-silene-edgar/#more-19829
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Brumes de Riverton
Mon premier Kate Morton. J’ai beaucoup apprécié me plonger dans cette histoire où se mêle secrets, amour, guerre… Malgré quelques longueurs, j’ai aimé découvrir la plume de Kate Morton qui donne a ce livre une ambiance à la Downton Abbey. Les personnages sont touchants et on aime les voir évoluer au fil des années. J’ai hâte de découvrir les autres histoire de cette auteure.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Jane Eyre
date : 21-09 par Mellana voir tout les commentaires de Mellanases comms
J'ai enfin lu ce monument de la littérature anglaise. Ce qui est dommage, c'est que j'ai eu la bêtise il y a quelques années de parcourir une édition abrégée, ce qui fait que même si je ne connaissais (ou ne me rappelais) pas les détails, je me souvenais par contre bien du dénouement. Du coup ça gâche une partie du plaisir tout de même.

Spoiler(cliquez pour révéler)
J'ai adoré la romance. J'ai trouvé que l'histoire d'amour était très forte, elle imprègne véritablement le récit. De plus je l'ai trouvée particulièrement crédible, et je suis assez difficile sur ce point (je ne suis pas du tout adepte des histoires d'amour à la Twilight qui ne me paraissent reposer sur aucun fondement). Mais là, la relation dure un bon moment, les deux protagonistes se fréquentent quotidiennement, échangent beaucoup et partagent de véritables moments de complicité qui les rapprochent. Le désir entre eux aussi est très présent, même si, époque oblige, il est seulement sous-entendu. Il y a une excellente alchimie entre eux.
J'ai seulement trouvé dommage que la période de félicité amoureuse ne dure pas très longtemps avant le "drame". Tout de suite après les fiançailles, on assiste à une période un peu étrange où Jane cherche à tenir M.Rochester un peu éloigné, comme si elle le testait, mais j'ai surtout eu une désagréable impression de dissonance entre eux, alors qu'avant ça je les trouvais très complices.

M.Rochester est très très séduisant, je l'avoue, même s'il n'est pas beau : il a un charme fou. Et son caractère est très attirant par ses défauts aussi, il est rude mais pas cruel (selon moi), il est surtout complètement perdu et (il faut l'avouer) égoïste. Il est sombre (après les déceptions vécues c'est normal) mais ne tombe pas dans l'abus : pour moi ses menaces sont là pour la beauté du texte, dans la veine Romantique (au sens littéraire) du récit, elles ne sont pas réelles (autrement le personnage baisserait fortement dans mon estime...). C'est un misanthrope, un vrai, et un loup solitaire qui trouve enfin la compagne faite pour lui. La fin est un peu dure pour lui mais j'aime le fait que son caractère évolue sans se dénaturer (il ne serait plus M.Rochester s'il devenait un parfait gentleman).

L'histoire de la première épouse est une excellente idée. Malheureusement je m'étais fait spoiler cette partie de l'intrigue il y a très longtemps dans un autre livre (trahie par la littérature...) mais si ça n'avait pas été le cas, je pense que je n'aurais vraiment pas vu venir une chose pareille, ça aurait été impensable pour moi.

Le personnage de Jane est agréable, elle n'est pas parfaite mais elle a des qualités importantes. Avec le recul je me rends compte qu'elle présente des symptômes des enfants battus, ou du moins négligés. Elle a beau avoir un fort caractère et être capable d'être dans l'affrontement, lorsqu'on la prend par la douceur elle est aussi docile qu'un agneau. J'adore sa déclaration d'amour à M.Rochester, et que ce soit elle, la femme, qui se déclare. Physiquement, j'apprécie le fait qu'elle soit explicitement décrite comme sans beauté.

J'ai détesté St John, j'ai vu en lui tous ces fanatiques (de tous bords) intolérants et fous furieux. C'est un des défauts que je déteste le plus dans l'humanité, d'autant qu'ils ne doutent pas une seule seconde être dans le juste. Pour en revenir à St John, j'ai trouvé son harcèlement envers Jane révoltant et rageant. Je l'ai trouvé insupportable d'égoïsme, d'arrogance et de dureté, "qualités" a priori peu chrétiennes d'ailleurs. Il a tous les défauts du christianisme sans en avoir les qualités (humilité, bonté... Certes il sauve Jane de la mort mais autrement il est extrêmement dur), il est totalitaire. D'ailleurs sa mission en pays étranger (qu'il n'est pas le seul à vouloir accomplir, j'en suis consciente) n'est rien d'autre qu'un type de colonisation insupportablement condescendante et violente psychologiquement envers les locaux. Et la façon dont Jane relate sa fin montre bien qu'elle le respecte et l'admire, ce qui me gêne beaucoup étant donné le mal-être qu'il me procure.
Mais du coup je trouve qu'en tant que personnage, St John est extrêmement réussi et intéressant (un peu comme Rogue dans Harry Potter) : il me fait éprouver des émotions violentes, peu importe qu'elles soient négatives. Au début je ne comprenais pas la faiblesse de Jane à son égard, mais en y réfléchissant, c'est assez crédible : ça rejoint ce que je disais plus haut, le fait que Jane présente des symptômes d'enfant battu, tout ça trouve sa source dans son enfance malheureuse et dépourvue d'affection. C'est très fin et nuancé comme traitement de son personnage.
En revanche j'ai trouvé la partie où Jane part bien trop longue dans l'ensemble du récit. Question de goût j'imagine, mais j'ai l'impression d'avoir passé plus de temps à attendre après M.Rochester qu'à avoir savouré leur relation.

Sinon je n'ai pas été dérangée plus que ça par la télépathie ou les diverses coïncidences qui parsèment le récit. Oui c'est impossible ou invraisemblable, c'est un peu (beaucoup) gros à avaler, mais je trouve que ça se fond bien dans la veine du roman, dans son ambiance un peu exaltée voire mystique à certains moments. On n'est pas dans du réaliste à 100% ici, donc ça ne m'a pas du tout gênée.

La fin est expédiée un peu vite. On parle de Jane Austen qui épilogue rapidement sur le bonheur conjugal de ses héros, mais Charlotte Brontë se défend pas mal non dans cette catégorie, on ne peut pas dire que le mariage en lui-même et la description de la vie conjugale soient chargés d'émotion (ce que je lui reproche).

Parmi les points négatifs, c'est purement personnel mais la présence constante de la religion m'a saoulée. Je sais que c'est une autre époque, que Charlotte était fille de pasteur mais franchement, j'en pouvais plus de lire autant de rappels et références à la religion à toutes les pages. Jane Austen aussi était apparentée à des pasteurs, ainsi que pratiquante elle-même, pour autant on l'évoque à peine dans ses romans. Bref je sais que c'est très subjectif mais c'est quelque chose que j'ai trouvé pénible à la lecture.

Ensuite j'ai un petit peu de mal avec le style. Le roman se lit très bien et sans difficulté, mais j'ai trouvé le style un peu grandiloquent et lourd par moments. Peut-être est-ce une caractéristique du mouvement romantique ? Si c'est le cas ça me confirme que ce n'est pas mon mouvement préféré. Disons que ça m'a un peu rappelé des souvenirs de lectures classiques scolaires : ce n'est pas entièrement négatif, mais c'est un peu "poussiéreux" si je puis dire. Ça se ressent principalement dans la description des paysages, ainsi que dans certains passages que je qualifierais de "délires" spirituels voire surnaturels.

Et pourquoi le récit est-il autant parsemé de piques sur les Français ? Je sais qu'il y a une vieille rivalité entre les deux peuples, mais parmi les auteurs français que j'ai pu lire de la même époque, je ne me rappelle aucune remarque sur les Anglais. Quant à des "défauts français"... Je veux bien croire que les mentalités générales diffèrent quelque peu, mais je ne pense vraiment pas qu'il soit judicieux de critiquer la futilité et la coquetterie supposée des Française quand on a une Blanche Ingram dans le récit, qui cherche sans cesse à se faire admirer et qui ne poursuit M.Rochester que pour son argent.
Et pour ce qui est de la condescendance envers la religion catholique, c'est un peu culotté quand on met dans son livre un pasteur comme St John, et que le seul autre exemple que nous avons est Brocklehurst...

Mais globalement, le récit en lui-même se dévore (comme quoi le style n'est pas idéal à mes yeux mais il n'alourdit pas trop le propos), il est vraiment passionnant et regorge de rebondissements. Le suspens est intact car on a l'impression que tout peut arriver quand on voit ce que l'auteure ose : une femme folle dans le grenier, Jane qui manque mourir de faim dans la lande, l'incendie... D'ailleurs je n'ai pas pu lâcher le livre et je l'ai lu en deux jours !

J'ai vraiment aimé ce roman, il est vraiment riche et je le relirai avec plaisir dans le futur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Hybrides, Tome 3 : Vaillant
Hybrides est une série qui me plait de plus en plus, j’avais peur en commençant à lire celui-ci, Vaillant étant un personnage assez énigmatique et sauvage, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Ce fut une très belle surprise.

Dans ce troisième tome, nous en découvrons donc plus sur Vaillant, un hybride vraiment impressionnant de par son physique plus poussé, plus animal mais aussi son caractère. Il n’aime pas qu’on le défit et encore moins qu’on vienne le perturber, il est craint des autres hybrides, sa violence et sa haine envers les humains n’est un secret pour personne et pourtant. L’arrivée de Tammy sur son territoire va venir remettre en question toutes ses certitudes, il va rapidement comprendre que cette femme est pour lui, il la veut et va tout faire pour l’avoir. C’est une Tammy complètement apeurée qui nous sera dévoilé dans les premières pages. C’est la première fois qu’elle se trouve face un Hybride et celui qui se tient menaçant devant elle, ne ressemble en rien à ceux que l’on présente dans le presse. Elle se retrouve ainsi incapable de parler, ni de bouger face à un Vaillant qui est près à lui sauter à la gorge. Sauf que ce n‘est pas la gorge de la jeune femme qu’il convoite mais son corps.

Si leur première rencontre n’aura rien de romantique, elle sera néanmoins très orgasmique ! bien que Vaillant n’est rien d’un gentleman, il sera la convaincre et se montrer très doux et respectueux envers Tammy. Derrière son coté brut et intouchable, Vaillant va montrer une part de lui-même que je n’imaginais pas, il est bien plus prévenant et surtout attentif. C’est un « homme » de confiance, il a réussi à me toucher et se montrer sous un jour qui le rend vraiment attachant. Entre lui et Tammy, les choses vont se passer assez rapidement, tout ce à quoi ils vont devoir faire face, tous les dangers, les menaces et la peur vont les rapprocher encore plus. Vaillant va faire tout son possible pour toujours l’avoir près d’elle mais ce ne sera pas toujours facile, il devra faire face à des imprévus qui feront ressortir sa part animal.

J’ai vraiment beaucoup aimé lire ce livre, c’est une série qui comme je le dis plus haut réussi a m’impressionner à chaque tome que je lis. Vaillant est un personnage que j’avais envie de connaitre, de découvrir, les apparitions qu’il faisait dans le deuxième tome donnaient vraiment envie de creuser son personnage. Javais néanmoins craint qu’on en perde ce qui le caractérisait. Si il est vrai qu’il s’adoucit en la présence de Tammy, il reste celui que les autres et même ceux de son espèce craignent et respectent. Tammy sera le canaliser mais ne lui fera en aucun cas perdre de sa stature. C’est un Vaillant plus doux que nous découvrons, certaines scènes où il parle de son passé ou de son ressenti m’ont beaucoup touché, déstabilisé, je ne m’attendais pas à être autant perturbée et fragilisée.

Tammy est une femme indépendante, qui ne mâche pas ses mots bien qu’elle perde tout usage de la parole à leur premier rencontre. Elle va endurer beaucoup tout au long de l’histoire, mais sera se montrer forte et ne baissera pas les bras, ce qui lui sauvera la vie à plusieurs reprises. Elle sera faire face au caractère parfois dérangeant de Vaillant, à certaines de ses pulsions et de ses envies sans le brusquer, bien qu’il se montre parfois vexé, elle réussira à trouver les mots pour l’apaiser. Elle lui fait du bien et il le lui rend bien. La double narration permet de vraiment bien s’imprégner des personnages et de ce qu’ils vont ressentir. J’ai beaucoup aimé les suivre et vivre tout ceci avec eux, certaines réactions de Vaillant face à certains mots ou expressions m’ont amusé, j’aurai beaucoup aimé voir la manière dont il fait un clin d’œil
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates
ça fait très longtemps que je vois occasionnellement passer ce livre sur la blogo et les chroniques très élogieuses que j'ai toujours vu m'ont donné envie de le lire. C'est enfin chose faite, au moment où son adaptation cinématographique est sortie en salle !

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, ce livre au titre si drôle, c'est l'histoire d'une multitude d'individus qui essayent de se remettre tant bien que mal des ravages causés par la seconde guerre mondiale. Un livre parlant de livres, puisque Juliet, notre personnage principal, est écrivaine. Dès les premières pages, le ton est donné : personnage haut en couleur qui n'hésite pas à dire ce qu'elle pense, le tout avec un ton plein d'humour. Connaître Juliet à travers son écriture et les réponses de ces correspondants était agréable, les romans épistolaires changent des romans habituels et les deux autrices ont très bien su comment s'emparer du genre. Chaque personne, que Juliet a déjà dans sa vie depuis son enfance ou qu'elle va rencontrer par l'intermédiaire d'un de ses anciens livres, permet de jeter un nouvel éclairage sur les autres personnages. On va ainsi d'anecdote en anecdote sur chacun, jusqu'à tous les connaître en profondeur et les apprécier pour toutes leurs actions.

Ce livre a donc pour toile de fond la seconde guerre mondiale et apporte de nouveaux éléments (pour moi en tout cas) sur ce conflit qui a touché tellement de gens et tellement de situations différentes. Il s'agit ici de la guerre telle qu'elle a été vécue par l'île anglo-normande de Guernesey. Chaque aspect de l'histoire pendant la seconde guerre mondiale a sa propre spécificité et Mary Ann Shaffer et Annie Barrows ont réussi à créer un véritable intérêt historique en plus de celui fictif.

La narration fluide grâce aux multiples points de vue et à la longueur relativement petite des lettres nous fait suivre l'histoire sans s'ennuyer, tournant les pages toujours un peu plus vite. Même si l'histoire progresse lentement, tranquillement, j'ai eu l'impression que ces 400 pages étaient passées très vite, trop vite. Je me suis attachée à Juliet et à ses amis de Guernesey, à ce format épistolaire.

Sans grande surprise par rapport à quand j'ai décidé de me lancer dans ce livre, le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates est un livre très prenant à l'intérêt multiple, que j'ai adoré lire ! Ce contemporain fait partie de ceux qui vous apportent de l'émotion en plus du moment de lecture agréable qu'on recherche toujours, et dont vous garderez un bon souvenir plein de nostalgie.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Farouches Highlanders, Tome 1 : Hannah et le Highlander
C’est avec envie que je me suis plongée dans cette lecture, les Highlanders m’ayant conquises depuis longtemps, il est rare que je laisse passer un livre où ils sont présents.

C’est avec deux personnages centraux que nous allons suivre cette histoire, Hannah et Alexandre. Deux personnages diffèrent et qui pourtant au fil des pages vont réussir à se comprendre, à se compléter. C’est en sauvant Hannah d’une situation délicate que cet homme musclé et taciturne va tomber sous le charme de celle-ci, il la demandera rapidement en mariage. Lui que l’on croyait loin de se caser va enfin sauter le pas, ce qui ne ravira pas forcement Hannah bien qu’elle le trouve mystérieux et séduisant. Dès le début de leur mariage, leur relation s’avèrera assez compliquée, Hannah n’arrivant pas à cerner celui qui est devenu son époux. Alexandre cherchera à être un bon mari, mais de manière maladroite ce qui aura tendance à jeter un froid en eux.

Entre eux si l’entente au lit se passe bien et plus encore, sur le plan personnel, c’est bien plus compliqué. Alexandre ne s’exprime que peu, voir pas du tout, il ne communique avec Hannah que par lettres, si certes les lettres sont très belles, elles empêchent l’épanouissement entre eux, les échanges étant inexistants verbalement, ce qui ajoute de la distance et n’aide pas à l’apprentissage de se connaitre. Au fil du temps, ils vont tout de même réussir à se conquérir, à s’apprendre et vont découvrir des sentiments puissants qu’ils vont partager et leur apporter beaucoup. Ils vont de plus devoir s’épauler et ce rapprochement les aidera plus que jamais, la communication devenant plus facile de jour en jour.

Une romance historique que j’ai bien aimé, mais qui ne m’aura pas pour autant convaincu. J’ai trouvé certaines scènes un peu longues, voir ennuyeuses. J’ai vraiment réussi à me mettre dans l’histoire dans les cent dernières pages, ce qui est un peu dommage. J’ai malgré tout apprécié les personnages, surtout Alexandre, il a su me charmer et me donner envie d’en découvrir plus sur lui. Il est très poétique et a beaucoup de talent dans l’écriture, les lettres qu’il laisse à sa femme sont très belles et très touchantes. Cet homme qui n’a pas eu une enfance facile trouvera enfin la force de se sortir de son mutisme grâce à Hannah qui saura le rassurer et lui montrer ce que c’est d’être aimé. Si j’ai bien aimé Hannah, elle m’a parfois agacée, surtout au début, mais heureusement elle évolue au fil des pages et se montre bien plus agréable à lire.

C’est une romance historique qui change de ce que j’ai pour habitude de lire, les scènes érotiques sont assez présentes et très bien décrites, pleines de détails sont apportés et rendent les scènes très réelles. Certains passages m’ont surprise et j’ai apprécié découvrir des choses auxquelles je ne m’attendais pas. Hannah et Alexandre sont des protagonistes différents, parfois difficiles, avec des aprioris, mais ce sont des personnages bons et avec du cœur.

Si je ne regrette pas d’avoir lu ce livre, je ne pense cependant pas continuer à lire cette série, je préfère m’arrêter ici, même si il est vrai que je risque de passer peut être à côté d’une super série, je ne suis cependant pas assez convaincue pour la poursuivre.

http://www.livresavie.com/farouches-highlanders-1-sabrina-york/
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Divin Enfer de Gabriel, Tome 2 : L'Extase
Un second tome où l’émotion est encore de mise, avec cette fois-ci des personnages surs de leurs sentiments, de ce qu’ils ressentent et la manière dont ils voient l’avenir ensemble. Dans la première partie de ce roman, nous les voyons évoluer côte à côte, s’épanouir et se découvrir, ils vont voyager et apprendre à se connaitre, se donner à 100 % dans leur histoire d’amour ne voulant qu’une seule chose, que celle-ci ne s’arrête jamais. Ils vont pourtant bien vite devoir redescendre de leur nuage et devoir faire face à un imprévu qui va venir bouleverser leur idylle. Si être ensemble leur faisait certes prendre un risque pour leur carrière respective, ils ne pensaient pas que les accusations à leur encontre les atteindraient autant et qu’elles bouleverseraient à ce point tout ce qu’il avait construire ensemble jusqu’alors.

Gabriel et Julia vont en plus de devoir se défendre, faire en sorte de ne pas faire de dommages collatéraux. C’est à cause justement de cette peur de détruire l’autre que des choix seront faits, choix qui viendront les faire souffrir et les rendront complètement perdus, Julia aura beaucoup de mal à se résigner, de plus elle ne verra pas tous les signaux que lui enverra Gabriel la faisant perdre toute notion de réalité et la mettant dans des états de détresse forts.

C’est encore une fois une lecture coup de cœur, Sylvain Reynard n’a pas son pareil pour nous faire ressentir des émotions fortes et bouleversantes. J’ai souvent eu les larmes aux yeux durant ma lecture, et bien que ce soit une relecture, j’ai tout revécu comme si c’était la première fois. Dans ce second tome nous découvrons des personnages plus murs et plus sûr dans leur relations, ils sont fous l’un de l’autre, épanouis et terriblement heureux, malheureusement le ciel va leur tomber sur la tête et leur faire vivre un vrai cauchemar.

Le divin enfer de Gabriel est une lecture qui vous marque et vous plonge dans les méandres d’une relation qui devient de plus en plus compliquée. Gabriel et Julia sont toujours aussi attachants et agréables à lire et découvrir, ils font partie de ces héros qui vous touchent à cause de leur passé mais aussi à cause de ce qu’ils sont. Leur histoire d’amour malgré les difficultés reste belle et inégalable, les conditions de leur rencontre, les souvenirs qu’ils ont gardé et chérie depuis tant d’années et cet amour enfin concrétisé laisse rêveuse. C’est une tome qui m’a beaucoup touché.

Vous l’aurez compris, je suis encore une fois séduite par la plume de cette auteur, bien que je reste évasive sur ce qu’il va s’y passer j’espère que vous aurez compris l’importance de lire ce livre, ces livres. J’aimerai beaucoup que les autres livres de Sylvain Reynard soient un jour traduis en français pour pouvoir me replonger dans ses écrits, en attendant il me reste les trois tomes de cette trilogie à lire et relire en attendant de découvrir son adaptation télévisé. J’ai vraiment très hâte !

http://www.livresavie.com/le-divin-enfer-de-gabriel-le-tome-2-lextase-de-sylvain-reynard/#more-19631
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Agnes Grey
date : 21-09 par Mellana voir tout les commentaires de Mellanases comms
Je dois dire que c'est un très joli roman qui m'a beaucoup plu globalement.
La description de la vie de gouvernante était extrêmement intéressante et pédagogique. Je comprends mieux ce que voulait dire Jane Fairfax dans Emma lorsqu'elle parle d'état d'esclavage, ça m'a un peu rappelé le livre d'Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements. C'était vraiment une situation horrible et dégradante, je n'imagine pas vivre une expérience pareille, c'est un coup à vaciller entre burn-out et dépression. Je ne pense pas que ce soit exagéré : ça existe parfaitement des enfants (et des familles !) aussi insupportables et manquant totalement de savoir-vivre. Et c'est normal qu'Anne Brontë ne montre que ce genre d'enfants, elle en fait un plaidoyer en faveur des gouvernantes, elle s'appuie donc sur ce qui le justifie.
J'ai eu la sensation de lire une autobiographie d'Anne, ce qui explique peut-être pourquoi le personnage d'Agnes est moins dur et plus timide que ceux des autres sœurs Brontë. Elle correspond bien à ce qu'on sait d'Anne, à savoir qu'elle est plus calme et douce, mais qu'elle n'est pas pour autant faible ou molle. Comme certains connaisseurs le savent, elle avait une certaine obstination et une force tranquille. Elle n'était pas violente ou vive mais capable de beaucoup quand elle prenait une décision. Il suffit de voir sa détermination à travailler en tant que gouvernante, même après son horrible première expérience.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Pour ce qui est de la romance, je l'ai beaucoup appréciée. M.Weston m'a paru un prétendant tout-à-fait intéressant, intelligent, cultivé, avec une vraie force de caractère et une droiture morale qui ne le rend pas pour autant rigide ou fade : c'est ce qu'aurait dû être Edmund Bertram dans Mansfield Park pour être plus attrayant. Certes M.Weston n'est pas un boute-en-train mais personnellement je l'ai trouvé bien agréable et je comprends que la douce et pieuse Agnes Grey ait pu être bouleversée par lui, leur union était naturelle. Le seul souci, c'est le manque de développement de liens entre les protagonistes : la romance commence très bien, mais à peine les protagonistes ont-ils le temps de se rencontrer et d'échanger quelques paroles, un début de connaissance, que miss Murray tient Agnes à l'écart. D'ailleurs quel comportement de peste a celle-ci ! Qu'elle s'amuse à flirter avec différents hommes sans aller jusqu'au mariage, passe encore pour moi qui suis, en tant que lectrice du 21ème siècle, peu choquée par ceci (encore qu'elle joue avec les sentiments de ses prétendants), mais s'acharner à vouloir séduire le seul homme pour lequel la pauvre Agnes a montré un tant soi peu d'intérêt ! C'est très bas, d'autant plus que sa gouvernante est très bonne avec elle. J'en profite pour faire un petit aparté : j'aime beaucoup que la deuxième famille dans laquelle Agnes travaille soit désagréable, mais de manière plus nuancée (et peut-être plus courante aussi) que la première. Je trouve que ça apporte une belle nuance au récit.
Bref, j'espérais qu'après le mariage de la peste, Agnes aurait l'occasion de reprendre sa relation avec le pasteur, afin d'approfondir un peu leur histoire avant l'obstacle suivant qui ne manquerait pas de se présenter, mais hélas non : il éveille à peine l'intérêt qu'il disparaît... Mais l'idée de base de cette romance (et son aboutissement) m'a séduite. À titre personnel, j'ai aussi été séduite parce que l'image que j'avais de M.Weston était celle de l'acteur Sam Riley.

Un point très positif du roman : le style, je l'ai beaucoup aimé. Je l'ai trouvé bien plus digeste que celui de ses sœurs et moins grandiloquent, ce qui m'a rendu le livre très agréable à lire. Je le trouve plus réaliste que romantique, très sobre sans être aride. Je vous confesse qu'il m'évoque un peu celui de Jane Austen et a donc ma préférence. J'aime beaucoup les descriptions notamment, qui ne prennent pas beaucoup de place tout en permettant de planter le décor, mais surtout les pensées d'Agnes Grey. J'aime beaucoup sa délicatesse d'esprit, elle est très croyante mais de manière retenue, sans tout ramener à la religion ou prier de façon exaltée. Elle me plaît beaucoup cette jeune fille, je l'aurais bien suivie plus longtemps ; ce qui nous amène au point suivant.

Pour parler des points négatifs, je dirai que le récit était trop court à mon goût, j'ai trouvé ça vraiment dommage, d'autant que je prenais plaisir à lire la vie d'Agnes et à suivre les méandres de son esprit calme mais déterminé. Le dénouement m'a paru un peu rapide et improbable, ce qui m'a un peu gênée car le récit ici est plus réaliste et ne laisse pas place au surnaturel et à l'invraisemblable comme dans Jane Eyre. Bref, j'ai un sentiment d'inachevé à cause de la fin un peu "bâclée" du roman. Je veux dire, on attend longtemps qu'il se passe quelque chose, puis M.Weston arrive et en deux pages, Agnes nous apprend que sa mère l'adore et il la demande en mariage. Dans l'idée c'est parfait, mais j'ai l'impression d'un manque criant de romantisme (au sens commun du terme) et d'émotion lors de cette demande en mariage qu'on espère depuis si longtemps.
Ce qui m'amène au sentiment de compassion teinté de tristesse que j'éprouve pour l'auteure à la conclusion du récit (à partir du moment où le pasteur refait surface). Je ne sais pas à quel point je peux viser juste ou pas, mais ça me fait fortement l'impression d'un rêve, voire d'un fantasme, d'Anne. Il faut dire que l'héroïne, de par son caractère, et de par son métier, fait énormément penser à elle et ceci me fait donc soupçonner qu'elle a écrit sa propre fin heureuse rêvée, pressentant peut-être qu'elle n'en connaîtrait pas (et il y avait en effet peu de chance, étant donné sa situation financière).


Pour conclure, je finirai en disant que ce roman m'a beaucoup plu, plus que les Hauts de Hurlevent en tout cas, et peut-être même plus que Jane Eyre. Jane Eyre a pour lui un récit suffisamment long et construit pour satisfaire mon appétit de lectrice, mais le style est, pour moi, en faveur d'Anne. Son roman est fait d'une multitude de petites touches discrètes qui donnent un résultat très délicat.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
De mon sang, Tome 3 : Troublée
A la fin du tome 2, nous quittions Alice en plein changement, en pleine transformation. Nous la retrouvons ici vampire, entourée de son frère Milo et de Jack son petit ami avec qui elle doit garder une certaine distance à cause de son manque de contrôle, les pulsions qu’elle ressent en sa présence pourraient s’avérer dangereuses. De plus, elle a du mal à contrôler sa soif, elle est donc consignée à résidence jusqu’à ce qu’elle réussit à se contrôler et ne pas mettre en danger ceux qui pourraient croiser sa route.

Elle va pourtant devoir rapidement apprendre à se contrôler, car elle va devoir venir en aide à sa meilleure amie, Jane qui est devenue accro aux morsures de vampire et qui met sa vie en danger à chacune de ses rencontres nocturnes. Elle n’est plus que l’ombre de la fille enjouée et exubérante qu’elle était avant de connaitre ce monde obscur. En plus de devoir gérer cette situation, Alice va en parallèle devoir essayer de sauver Peter qui depuis qu’elle s’est liée définitivement à Jack s’est replié sur lui-même, abandonnant le foyer et les membres de la famille avec qui il a toujours vécu, s’étant mis dans une situation de grand danger. C’est en compagnie d’Erza, le « chef » de la maison qu’elle partira à sa recherche, ce voyage sera un bon entrainement pour apprendre à contenir sa soif et en connaitre plus sur ses nouvelles capacités. Il sera aussi malheureusement source d’ennuis et de danger à venir, car ils vont devoir pour sauver Peter s’aventurer sur un territoire ennemi, celui de vampires intrépides et intraitables, connus pour leur violence et leur non compassion.

J’ai trouvé ce tome plus poussé dans l’univers des vampires ce qui m’a ravie. J’ai enfin retrouvé ce que j’aime tant dans cet univers : le danger, les doutes, la peur et certaines violences qui accompagnent ce genre de roman. Ici nous retrouvons Alice et tout ce qui constitue désormais sa famille, ses membres qui ont fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui et qui l’épaulent du mieux qu’ils peuvent dans tous les changements qu’ils sont en train d’arriver dans leur vie devenue bien compliquée et pleine d’imprévus. L’histoire va prendre des tournants inattendus et certains personnages, notamment Mae vont évoluer de manière à laquelle on ne s’attendait pas, ce qui m’a surprise et n’est pas pour me déplaire.

C’est donc un troisième tome avec plus d’actions et de rebondissements, qui ne s’essouffle pas et qui apporte de vrais rebondissements. Alice va avoir de réelles prises de conscience et j’ai hâte de voir le ou les tournants que prendront cette série. Série qui monte crescendo dans son additivité, elle qui au départ ne m’avait pas forcement convaincu, a réussi à me rendre accro et me donner encore plus envie de la poursuivre.

http://www.livresavie.com/de-mon-sang-le-tome-3-troublee-de-amanda-hocking/#more-19889
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Petite Boulangerie du bout du monde
Le titre fait rêver, il faut bien se l'avouer. Surtout pour les personnes qui désirent vivre assez loin d'une civilisation pressée et toujours à la recherche des détails pour impressionner l'autre. Néanmoins, dans ce livre, j'ai eu l'impression de tomber dans un conte où tout est bien et que même pas un malheur ne viennent (trop) perturber la petite tranquillité de Polly. Car oui, sa faillite se résume assez bien et j'aimerais avoir une telle chance qu'elle si un jour, je me retrouve dans la même situation.
Le scénario permet donc de s'évader sur la petite île contraint des marées et des ses habitants, tous plus chaleureux les uns que les autres, ou presque. Le petit macareux devient la mascotte et on a qu'une envie à la fin du livre, c'est de goûter à ces fameux pains rencontrés tout au long et à ces différentes recettes.
Je ne retiendrais pourtant qu'un seul point négatif et une grosse déception. D'abord, le temps. Qui semble, vers la fin, s'écouler comme à la vitesse de l'éclair. Une année s'écoule en un chapitre.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Quant à Tarnie, je déplore qu'il disparaisse alors que je le préférais clairement à ce Huckle dont je n'arrive même pas à savoir si je le prononce bien ou non.

J'ai vraiment eu plaisir à lire ce livre et entamerai la suite sans trop tarder non plus. Un petit feel-good qui donne baume à ma rentrée.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Immortal Game, Tome 1 : Danger mortel
Voilà une trilogie qui me faisait très envie, je n’ai encore jamais lu cette auteure, mais son autre série Enclave me tente beaucoup.

C’est avec Edie que nous allons suivre cette histoire, Edie qui est une adolescente qui s’apprête à en finir avec la vie. Elle est harcelée dans son lycée, ses camarades, si on peut les qualifier ainsi, lui mènent la vie dure, lui faisant vivre un enfer. C’est à cause de leurs comportements qu’elle s’apprête à sauter d’un pont, prête à tout pour en finir avec ces brimades et cette violence qu’elle subit jour après jour. C’est au moment de sauter qu’une main va venir se poser sur son épaule, l’empêchant de faire le grand saut, le jeune homme qui se tient derrière elle, est d’une beauté à couper le souffle. Kian, est envoyé pour la sauver, mais pas gratuitement. En acceptant l’aide du jeune homme, elle s’engage, en échange de trois souhaits, à devoir rendre un service à tout moment sans en connaitre les raisons, ni encore de quoi il s’agit à l’entreprise pour laquelle Kian travaille.

Bien qu’intelligente et réfléchie, Edie va accepter la proposition de son « sauveur », elle restera cependant méfiante des conditions qui entourent ses futurs vœux, c’est rapidement et de manière plutôt violente qu’elle va découvrir à quel point elle avait raison de se méfier. La vie de Edie bien que plus facile depuis que Kian en fait partie, n’aura pourtant rien d’une partie de plaisir. En effet bien que plus sûre d’elle et mieux dans sa peau, entourée de nouveaux amis, elle va devoir faire face à de grands bouleversements, vivre et voir des choses qui vont la toucher personnellement mais aussi la blesser, la meurtrir. Elle va être face à ses choix et se rendre compte qu’aucun d’eux ne peut se terminer de façon correcte, ou comme elle le voulait, elle va rapidement regretter sa nouvelle vie. C’est confrontée à un avenir tumultueux et sur lequel elle n’a plus de contrôle qu’elle va devoir faire face. Heureusement ou non pour elle, Kian sera près d’elle pour l’épauler et l’aider, entre eux une relation va naitre, bien qu’interdite. Ils vont s’épanouir ensemble, même si Edie ne saura pas vraiment si elle peut lui faire confiance, car après tout, il est celui qui l’a mise dans cette situation.

J’ai vraiment beaucoup aimé lire ce premier tome, je me suis rapidement mise dans l’histoire, vivant chaque chose de manière assez intense. Si j’ai parfois eu du mal avec le comportement d’Edie, cela n’a pas dérangé ma lecture, car il est compréhensible d’avoir ce genre de pensées ou d’action quand on vit ce qu’elle est en train de vivre. Tout ce qui va désormais entourer Edie sera rempli d’incompréhension : disparitions, maladies étranges et bien d’autres choses encore feront partie de son quotidien, elle va être ensevelie sous la culpabilité, la vengeance, la trahison, les doutes et les suspicions seront les maitres mots de cette histoire.

C’est une lecture assez prenante avec de gros retournements de situations et des passages très émouvants. On fait face avec cette histoire, à une réalité qui peut nous concerner et qui touche malheureusement beaucoup de personnes, qui les fragilise et les fond aller à des actes extrêmes. Ce livre touche un point sensible et l’aborde avec violence et réalité, c’est un des point fort de ce livre, le point central, le point de départ de cette histoire.

Un très bon premier tome qui ouvre les portes à une suite encore pleine de rebondissements, j’ai hâte de pouvoir me replonger dans l’univers à la fois sombre et plein d’espoir que l’auteure nous a amené ici et de retrouver tout ce qui a de bon ou de mauvais dans ce récit avec ces personnage aussi touchants qu’attachants .

http://www.livresavie.com/danger-mortel-1-ann-aguirre/#more-19835
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Journal d'un dégonflé, tome 2: Rodrick fait sa loi
Ce livre était vraiment bien et três drôle XD
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'ART - MON LIVRE DES QUESTIONS-RÉPONSES
Apprendre sans en avoir l’air. Ce livre a un côté ludique, il est superbement illustré et les mises en pages sont astucieuses et bien faites. Sans s’en apercevoir nous allons pouvoir faire provisions d’informations étonnantes sur l’art.
La couverture est bien épaisse avec des angles arrondis facile d’entretien, son format est légèrement supérieur à du A4, les pages à l’intérieur sont cartonnées et doublées puisqu’elles renferment de nombreuses fenêtres dont les rabats sont suffisamment solides.
La page de garde est celle du sommaire en face nous avons des questions commençant par Quoi ? Puis ce ne sont que de très belles doubles-pages qui répondent aux questions :
Quoi?, Oui ou non ?, Pourquoi ?, Où et quand ?, Comment ?, Qui ? et Lequel ?
Les textes sont souvent sous forme de questions - réponses ce qui rend l’ensemble très dynamique. Il y a aussi de nombreuses affirmations qui seront éclairées en ouvrant la fenêtre.
Par exemple : « Où puis-je voir des œuvres d’art ? »
Les questions sont bien pensées pour des 6 ans mais il me semble qu’en lecture accompagnée ce livre permettra à l’enfant de poser lui-même ses propres interrogations d’avoir la définition de certains mots plus complexes (aborder la notion de 3D ou encore celle des impressionnistes) et ainsi d’en apprendre plus.
Ce livre est très riche, les yeux voyagent dedans, on peut picorer au grès des rabats j’ai bien aimé celle – ci :
La piste à suivre des empreintes de pas de canards est géniale. Bref de nombreux coups de cœur pour ce livre complet et la cerise sur le gâteau et bien c’est la dernière page, une sorte de jeu de piste qui s’intitule « Choses à trouver » et qui permet de refaire un petit tour de mémorisation.
Ce livre est très bien fait il fait parti de mon top 10!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Petits Secrets d'Emma
J'adore, certes j'ai difficilement réussi à me mettre dans l'histoire de la plus célèbre accro du shopping, cependant j'ai ADORE ce roman, je dirais même que c'est selon moi c'est sans conteste le meilleur de l'auteure (avec Samantha bonne à rien faire pas loin derrière) ou du moins le plus drôle. J'ai adoré découvrir cette histoire, crise de fou rire garantie et surtout, du rêve car oui c'est une histoire d'amour. Les personnages comme sa meilleure amie sont super hilarants mais je crois que la meilleure c'est bien Emma cette gentille jeune fille un peu paumée avec ses draps Barbie, j'ai bien du relire ce livre 6 fois et je ris toujours autant, le passage de l'avion est extraordinaire et la rencontre avec son "patron" tout autant, une belle histoire qui s'installe tout au long du livre et beaucoup d'humour. Livre léger et sympa à lire et relire et rerelire. :)
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Elyon, Tome 1 : Le Mystère des Monts Obscurs
J'ai lu ce livre dans le bus, pendant un trajet de plus de trois heures, et je pense que je ne l'aurais pas fini si je n'avais pas été là. Au bout de la cinquantième page j'avais envie de m'arrêter. Je l'ai finalement continué car je n'avais que ça à faire et parce que je m'y suis enfin mise dedans après cent pages.

Ce qui m'a le plus rebutée, c'est l'écriture. Je l'ai trouvée très académique et ennuyeuse. J'avais l'impression de lire une rédaction. En soi elle n'était pas mauvaise, mais j'ai eu beaucoup de mal avec ce style. Je ne sais pas comment c'est en VO par contre, peut-être qu'il y a eu un problème avec la traduction.

Au niveau du scénario, j'ai trouvé le tout forcé. Je ne sais pas comment décrire plus, juste que pour moi le scénario n'est pas très naturel, certains passages étaient limite. D'ailleurs il n'est pas très original, et pas du tout compliqué, donc très accessible.

Les personnages ne m'ont fait ni chaud ni froid. D'ailleurs ce que je vais écrire peut rejoindre les deux points évoqués plus haut, mais j'ai trouvé la conversation entre Alexa et
Spoiler(cliquez pour révéler)
Ander
pas du tout naturelle, j'ai vraiment eu beaucoup de mal avec ce passage précisément.

Je pense donc au vu de tous ces points que ce livre devrait être une première lecture, il peut introduire à la fantasy, d'autant plus que le style d'écriture n'est pas du tout compliqué. Je lirai peut-être les prochains tomes car on me les prête.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Malerune - Intégrale
Un fantasy qui, malgré quelques clichés visibles, reste un divertissement très très correct. Un rythme enlevé et un schéma social quelque peu plus divers: des filles! Ciel! Et qui sont utiles en plus! Et sans étalage de superlatif pour palier au fait que ces dernières sont souvent peu misent en valeurs dans ces grande épopées a grande tendance masculine. Donc agréable, fluide, divertissant. Je recommande.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le château de Hurle
Une bonne surprise que ce livre, que j'ai découvert après avoir vu le Château Ambulant des studios Ghibli. Comme beaucoup d'auteurs britannique, Diana Wynne Jones savait parfaitement comment mêler l'humour et le fantastique.
Bien que le début soit très similaires à l'adaptation de Miyazaki, le reste est bien différent, mais aussi des détails plus intéressants notamment avec le personnage de Calcifer. Hurle est à mourir de rire et Sophie, avec son caractère bien trempé, ne s'en laisse pas conter.
Je ne peux pas le mettre en Diamant car la fin m'a semblé trop brouillonne. On n'y comprend pas grand chose et ça gâche un peu le reste - même si l'ensemble est tout de même très plaisant.
La littérature britannique regorge décidément de pépites en fantastique jeunesse et mérite qu'on s'y intéresse de près.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Reese et Mase, Tome 2 : Come back
je me suis demandé si aida n'est pas la sœur spirituelle de nan, aussi garce l'une que l'autre
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0