Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

La liste de tous les commentaires faits sur les livres de booknode

Myrihandes : Le secret des Ames-Soeurs
https://egideofbooks.blogspot.com/2018/06/63-myrihandes-tome-1-le-secret-des-ames.html

Merci à l’auteur pour sa confiance.

La quatrième de couverture résume très bien ce roman donc je pense me passer d’un petit résumé pour cette chronique.

Il faut savoir tout de même que les mythes et légendes sur les âmes sœurs sont la clé de ce roman et l’auteur en joue bien car l’histoire arrive à rivaliser facilement avec les grands classiques de la fantasy. L’auteur a su développer à sa manière et donner beaucoup d’informations qui peuvent parfois faire douter de certaines légendes. On se demande parfois si elle est vraie ou fausse mais l’auteur laisse planer le doute. L’histoire reste tout ...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les proies: Dans le Harem de Khadafi
Un livre très poignant avec tant de violence et de cruauté. Je le recommande mais faut s'accrocher
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
N.A, Tome 3
date : 14:05 par FloppyCorse voir tout les commentaires de FloppyCorseses comms
L'avis de Maelle pour Lectures à Flo(ts)

Voici enfin le dénouement que j’attendais tant !! Et je ne suis pas du tout déçue !!!

Le tome 2 se termine sur l’arrivée d’une personne encapuchonnée… Nous étions dans l’attente de savoir de qui il s’agissait.

Je vous laisserai le plaisir de découvrir de qui il s’agit. Je ne veux pas gâcher le suspense et ce qui découle de cette rencontre.
Ce dernier volume nous offre des situations difficiles à vivre pour notre jeune couple. Une palette d’émotions s’insinue et nous fait nous inquiéter. Angel vit mal cette situation et Noa n’a de cesse de s’inquiéter.

C’est le temps des réponses à nos questions, des règlements de comptes et d’une nouvelle vie.

J’ai tout aimé dans cette trilogie. L’intrigue, l’attirance entre Noa et Angel, et la fin à laquelle on s’identifie complètement. Je suis conquise par la plume de l’autrice et compte bien suivre de près de nouvelles sorties !!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Poil de carotte
date : 14:03 par ally08 voir tout les commentaires de ally08ses comms
une lecture que j'ai apprécié étant enfant, il est très bien écrit, se lit très vite. je le recommande!
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Grand Voyage de Régina Fever
Le Grand Voyage de Régina Fever, c'est un album ô combien nécessaire, qui aborde le deuil avec justesse, réaliste sans être factuel, il fera vivre une belle aventure aux enfants qui parviendront aisément à en assimiler les nuances !
Avis complet : http://elo-dit.over-blog.fr/2018/06/le-grand-voyage-de-regina-fever-sonia-bessone-et-jean-caraglio.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Cyrano de Bergerac
date : 14:00 par GumBook voir tout les commentaires de GumBookses comms
La meilleure pièce de théâtre. Le panache à l'état pur, une maîtrise parfaite de la langue, de l'humour et du tragique. Une merveille.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'essence des ténèbres
Dès le début, on se retrouve dans un monde inquiétant, en compagnie de l'agent Cooper dans les balbutiements d'une enquête. Une enquête qui démarre comme toutes les autres. Rien de spécial. Jusqu'à ce que… Et le monde bascula. L'horreur. L'innommable se révèle et l'enquête prend un nouveau tournant. Et la terreur fut!
L'essence des ténèbres est un roman prenant. Qui ne laisse aucun moment de répit, même si l'enquête commence en douceur. Puis, fil des pages, le rythme se fait trépidant. Pas le temps de reprendre son souffle. Les pages défilent et ne se ressemblent pas. Pour notre plus grand bonheur. Les questions se posent de plus en plus et notre cerveau entre en ébullition. Ce cauchemar se terminera t-il? Va t-il se répandre à travers la planète? Qui ou qu'est-ce qui est derrière tout çà? On suit le déroulement de l'histoire à travers les mots. Le monde.
L'essence des Ténèbres se lit facilement. Les chapitres sont courts et nous emportent de plus en plus loin dans la noirceur des hommes, du monde, du désir de pouvoir. Au-delà de l'imaginable. Dans l'amour. Amour puissant qui peut lier à jamais deux âmes. Un amour au-delà de l'inexplicable. Dans ce voyage au tréfonds de l'inconnu, la fin devient une apothéose. La réunion de tout ce qui nous a tenu en haleine.
Un très beau roman. Une histoire vécue comme une course effrénée. Vous ne vous ennuierez pas. Vous accompagnerez les personnages. Vous serez les personnages. Longtemps après avoir lu le mot "fin", vous flotterez encore dans ce monde mystérieux. L'essence des Ténèbres est un roman fait pour le cinéma. Un roman à emporter partout avec soi, dans son sac. En promenade. En vacances. Vous ne le regretterez pas.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Germinal
date : 13:56 par GumBook voir tout les commentaires de GumBookses comms
Tellement génial que je ne saurais commenter ce roman. Tout y est parfait. Zola, ce génie absolu.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Dark shadows
date : 13:56 par FloppyCorse voir tout les commentaires de FloppyCorseses comms
G.H. David nous emporte avec brio dans l’Irlande profonde là où se déroule la « guerre » entre catholiques et protestants. Bien que les personnages soient chacun dans un clan opposé à l’autre, ils se rencontreront par l’intermédiaire de Dorothy, sœur de Sean (Capitaine dans une milice côté protestant) qui a « copiné » avec Jennifer Flannighan, dite Jenny (fille d’un chef catholique). Ces derniers connaîtront une romance interdite qui les aura marqué à tout jamais…

Jenny est une jeune femme très courageuse, limite « tête brûlée » qui faisait de la boxe et n’avait peur de personne mais on la découvre quelques années plus tard avec une certaine fragilité en plus. .. En effet, son retour n’est pas simple et elle a peur que remué le passé n’apporte que des problèmes et le danger. Mais elle ne pourra pas faillir à la « mission » qu’elle s’est donné car elle est fidèle aussi bien en amour qu’en amitié et est prête à tout pour protéger ceux qu’elle aime… quitte à partir en « guerre » cotre ceux qu’elle considère comme ses ennemis. Elle contient une grande colère au fond d’elle depuis la disparition de Dorothy, colère qui s’est depuis transformée en « soif » de vengeance.

Voilà comment quelques années après son départ de Belfast, elle reviendra dans sa ville pour demander de l’aide à la seule personne en qui elle a une confiance aveugle, Sean. Elle a besoin de lui afin d’avoir des réponses concernant son cousin Paul, mais aussi et surtout Dorothy.

Sean, lui, est hanté par son passé dans la milice. Il est aussi un homme blessé par le départ sans aucune explication, vécu comme une sorte d’abandon, de celle qu’il aimait plus que tout… Alors, il faut bien avouer que le retour de cette dernière après tant d’années, et bien qu’il pensait avoir réussi à tourner la page, le chamboulera bien plus qu’il ne le pensait… Il aura bien du mal à savoir où il en est dans ses sentiments et rien ne sera facile avec Jenny dans les parages. Derrière son apparence d’homme solide, fort et protecteur, son ptit cœur ne bât toujours que pour une seule et même personne ! Ce qui lui causera de nombreux soucis mais ne dit-on pas qu’à 2 on est plus fort que tout seul ?!

A travers les souvenirs de Jenny et Sean sous forme de flashbacks, l’auteure nous fait découvrir la « face » cachée de cette guerre qui jusque là a bien été méconnue… On découvre que des alliances se sont formées, que des milices ont pris part à cette « guerre » et que l’on épargne rien ni personne pour ses « convictions », mais que surtout l’amour entre personnes de clans opposés devient une véritable catastrophe !!! (ça ne vous rappelle pas une certaine tragédie shakespearienne non ? lol) Alors que l’on pensait qu’avec les années les mœurs avaient bien changé, on réalise que les retrouvailles entre Jenny et Sean n’est toujours pas bien vu par certaines personnes qui ne se gêneront pas par mettre des embûches sur leur chemin.

Les personnages secondaires sont attachants et ont une place importante dans l’intrigue mais certains ne connaîtront malheureusement pas une fin heureuse snifffff

Entre rebondissements, révélations chocs, trahisons à qui peut-on faire confiance ? Jenny mènera-t-elle à bien sa « mission » ? Qu’en sera-t-il de sa collaboration avec Sean ?

J’ai vécu la lecture de ce roman comme si j’étais en apnée tellement j’avais le souffle coupé par le stress… On est tellement emporté par l’histoire qu’on a l’impression de la vivre nous aussi !

L’intrigue est très bien écrite, bien menée et ficelée à merveille ce qui donne un rythme fou à notre lecture… On n’arrive pas à lâcher ce roman avant la fin. L’auteure nous donne également beaucoup d’infos sur ce pan de l’histoire par des commentaires, annotations, etc… qui rende cette histoire bien plus réelle et nous permet de bien situer les scènes et événements…

La plume de G.H. David est « dure », percutante dû au sujet évoqué mais elle sait aussi être douce, sensible, envoûtante, captivante.. En un mot ADDICTIVE !

J’ai beaucoup apprécié le rythme soutenu qui ne m’a pas laissé le moindre répit pendant ma lecture mais ça c’est la touche de génie de l’auteure. Elle nous fait vivre l’histoire à 100 à l’heure en compagnie de ses personnages tant et si bien que l’on a l’impression de ne faire qu’un avec eux… on a envie de les aider !

En conclusion je n’ai qu’un mot à vous dire : MERVEILLEUX… Alors laissez-vous emporter dans ce roman qui est un ENORMISSIME coup de cœur pour moi.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
L'usage du monde
date : 13:54 par GumBook voir tout les commentaires de GumBookses comms
Un véritable récit de voyage soutenu par une écriture sensible et poétique qui donne instantanément l'envie de voyager dans des pays souvent peu visités : la Serbie, la Turquie, la Syrie, l'Iran et le Pakistan. Lire l'Usage du monde, c'est également faire un bond dans le passé de 60 ans : l'essence même du voyage, sans entrave, sinon celle des mésaventures quotidiennes de ce périple rocambolesque. Fascinant.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
100 idées fausses sur votre chat
un livre qui donne des conseils, qui nous explique pas mal de choses sur nos amis les chats.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Acquittée : Je l'ai tué pour ne pas mourir
on peut penser tout ce qu'on veut quand on lit sa vie mais ce n'est pas facile de partir, on peut pas juger, on est pas dans le cas. Il est bien écrit, poignant
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Le Pavillon des enfants fous
lecture que je n'ai pas accrocher de suite. Il est bien écrit mais je me suis un peu ennuyée moi qui aime pourtant les témoignages
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Un lieu secret
date : 13:49 par ally08 voir tout les commentaires de ally08ses comms
j'ai un peu tourner des pages sans lire parce qu'il me semblait long mais c'est bien écrit avec quelques rebondissements
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les Intrus
date : 13:48 par ally08 voir tout les commentaires de ally08ses comms
l'histoire est originale, j'ai un peu décrocher par moment mai cela reste une belle histoire
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Les larmes du passé
C'était une bonne lecture différente certes surtout que la tranche d'age , les problèmes relationnels des personnages entre autre changent de ce qu'on a l'habitude de trouver .Seule déception MANDY elle était plutôt hystérique je n'ai pas vraiment retrouvé la méchante garce que j'attendais plus la fille paumée qui ne sait meme pas ce qu'elle fait la .
Et je m'attendais à des scènes de sexe à tout va, mais non, plus des mots cru et encore . Faites vous votre propre avis
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Rhinocéros
date : 13:47 par GumBook voir tout les commentaires de GumBookses comms
Une pièce sympathique de part son aspect double : à la fois matérialiste (restitution complète d'un cas de rhinocérite, cadre tangible et défini, personnages banals) et métaphorique (dénonciation du phénomène de fanatisation). Les dialogues fragmentés, parfois absurdes, rendent cette pièce unique, bien qu'un peu fastidieuse à lire. Une pièce qui serait d'autant plus intéressante à être vue jouée sur scène, au vu de la longueur de certaines didascalies…
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Endless Love, Tome 1 : Endless Love
Pour l'avis complet sur toute la saga : https://bibliothequedejac.blogspot.com/2018/06/endless-love-cecilia-tan.html

Une saga qui me fut prêter par un proche, en quête de quelque chose de nouveau, je me suis plongé corps et âme dans cette série de trois livres qu'est Endless Love. Les résumés et les thèmes proposés de chaque opus m'attirait énormément : l'art et le sexe mélangés font un excellent mélange. J'ai dévoré le premier tome qui a été une véritable surprise, cependant je suis un peu déçu de la suite de cette saga (j'ai l'impression que je dis souvent ça).

Première saga que je lis de cette auteure, et si au début j'ai pu me sentir perplexe vis-à-vis de sa plume, finalement je ne la trouve pas trop mal. Encore une fois, je ne peux pas dire que c'est un réel coup de cœur car en soit (comme à mon habitude) je ne trouve pas que sa plume sorte du lot. Il y a tellement de livre érotique en tout genre qu'il est difficile de trouver la perle rare dans ce domaine (et non je ne pense pas que 50 Nuances soit la meilleur saga érotique au monde désolé). En somme, la plume de Cécilia Tan est simple, mais n'a pas ce petit quelque chose qui me fait adorer un auteur.

Pour parler un peu de l'histoire, je dois dire qu'elle est vraiment bien écrite, tout s'enchaîne avec compréhension. L'auteure arrive à mettre un suspense insoutenable autour de James, franchement chapeau. En revanche, malgré des points des livres vraiment bien traités (surtout dans le tome 1), je trouve que la relation entre James et Karina est un peu... disons plate. En effet, hormis les innombrables parties de jambes-en-l'air, on ne voit pas les sentiments amoureux montrés (ou alors ce n'est que quand notre héroïne en parle, c'est dommage) : le côté sex est beaucoup trop montré au détriment de l'amour (surtout dans le premier opus).

[…]
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
(Im)Parfait
date : 13:43 par Lovelynette voir tout les commentaires de Lovelynetteses comms
Je connaissais la bonne réputation d'Emma Green sans jamais avoir lu un seul de ses livres et lorsque j'ai vu qu'elle en sortait un nouveau, je me suis laissé tenter.
Et quelle agréable surprise ! C'est une lecture qui met du baume au cœur grâce à des personnages (principaux) tellement "attachiants". Juliette, jeune femme blessée par l'absence d'une mère manipulable et aveugle, trouve ce qui lui manque chez Suzanne, une mamie bourgeoise à la langue acerbe mais tellement bienveillante avec ceux qu'elle prend en sympathie ! Et c'est sans compter sur le sexy et indomptable Laszlo qui vient ajouter un peu de piment dans sa vie, déjà bien mouvementée.
J'ai apprécié chaque personnage (avec un petit plus pour la grand-mère et son franc-parler), avec chacun leur personnalité et leur passé notamment celui de Laszlo qui ne peut pas laisser insensible.
Pour moi, c'est une excellente première lecture qui m'a permis de découvrir la plume à 4 mains de ces autrices (et me donne envie d'en découvrir davantage) !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Prince captif, Tome 1 : L'Esclave
J'adore. Surtout Laurent je dois avouer ! Je me suis fait tout un scénario où Laurent finirait par réellement prendre Damen dans son lit... et même plus ! Je ne sais pas mais j'ai l'impression que ce livre montre qu'entre l'amour et la haine il y a vraiment peu... et j'ai hâte qu'on passe à l'amour ! Je m'emballe probablement mais j'ai vraiment l'impression qu'il va se passer quelque chose...
Après j'ai adoré l'histoire en elle-même et j'ai hâte que Damen se venge de son demi-frère ! Et qu'il tue le régent si possible... Mais le personnage qui devrait le plus mourir selon moi est Nicaise. Vraiment ce gamin me sort par les yeux.
Bref, je vais me dépêcher de lire la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ma bonne étoile
date : 13:43 par milabette voir tout les commentaires de milabetteses comms
J'ai été très heureuse de découvrir enfin ce premier livre de Clarac Richter, roman qui m'a frappée par ses nombreuses qualités fondamentales (certaines petites choses m'ont gênée et comme je suis une pinailleuse maniaque je ne vais pas vous les épargner - mais elles sont venielles au regard du reste)

Tout d'abord, le cadre. Soupir d'aise. La France enfin ! (je ne suis pas chauvine plus que ça hein, mais ces romans high school ça pèse à force). La Bretagne ! Quiberon ! Saint Malo ! Et même un petit tour ailleurs... (no spoil)

Ensuite, l'écriture, parfaite : élégante, fluide, naturelle. Du genre qui permet une parfaite immersion dans l'histoire, sans efforts.

Les thèmes : je les ai trouvés très courageux et traités avec beaucoup de rigueur, sans complaisance ni concessions. Ma lecture a d'ailleurs été parfois éprouvante (certainement d'autant plus que je suis une mère). La question centrale est très bien posée et étudiée : peut-on vraiment comprendre quelqu'un qui a vécu des horreurs sans nom ? Nos propres épreuves ont-elles une quelconque légitimité en comparaison ? Peut-on espérer aider vraiment une personne tellement éprouvée à accepter la vie qui lui reste ? Un autre point est également très bien mené, celui du deuil, de son cheminement, de l'acceptation de l'absence, du besoin de comprendre, de la possibilité de s'octroyer le droit d'aimer la vie et de profiter de ce qu'elle continue de nous offrir, à nous, les survivants.

La romance est touchante dans son essence, et jamais simplifiée. Je ne l'ai cependant pas appréciée sa juste valeur, la romance développée en détail n'étant plus un genre que je sois capable de lire. Elle sonne cependant très juste et j'ai aimé le réalisme pragmatique du traitement du désir et de la consommation d'une relation pour une très jeune personne.

J'ai beaucoup aimé l'évolution psychologique de la jeune fille, capable de remettre en question ses jugements (sur sa mère, la famille d'accueil des deux jeunes Syriens), de passer au-delà des vexations causées par sa relation en dents de scie avec Elyas (dont les tourments ne font pas un petit ami de tout repos !) et de lui rester fidèle, toujours là pour lui.

Dans le domaine des réticences je n'ai pas compris la violence physique d'Alix, ni surtout qu'Elyas semble l'admirer pour ça. Le personnage du père est un peu oublié je trouve, il existe surtout en opposition à la mère qui s'effondre, j'aurais aimé un peu plus d'éclairage sur lui. Et pour finir la seule chose qui m'a vraiment fait tiquer tout au long du roman, le personnage de la meilleure amie, que j'ai trouvé à la fois improbable pour sa personnalité clichée et encore plus pour sa relation avec Aylan, à la fois invraisemblable et même déplacée à mes yeux (leurs âges respectifs, l'inadéquation entre le vécu de l'un et la superficialité de l'autre). Mais je ne peux m'empêcher de chipoter, je vous avais prévenus...

Pour finir, un roman que je vous recommande chaudement, solide, très bien informé et d'une sensibilité pleine d'intelligence.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La fille de la plage

J'avoue avoir été plus qu'intriguée par le fait qu'Alexis Aubenque, que je connais plus dans le registre polar, s'essaie à plus de légèreté avec ce Young Adult...

Je n'ai pas su résister d'autant que j'aime beaucoup la couverture qui est une invitation à une lecture estivale
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Night Owl, Tome 1 : Long Night
Pour l'avis complet sur toute la saga : https://bibliothequedejac.blogspot.com/2018/05/night-owl-mr-pierce.html

J'étais dans ma période où je lisais énormément de livre à tendance érotique. J'avais entendu quelques personnes de mon entourage parler de la saga Night Owl, je m'y suis donc mise. Le tome 1 m'attirait beaucoup et je dois dire que j'ai été surprise -mais pas agréablement- de la suite de cette saga. On me l'avait vendu plus pour le côté BDSM, mais je ne l'ai trouvé que réellement dans le dernier opus.

Pour parler de la plume de l'auteur, je dois avouer qu'elle me plaisait assez : elle n'avait rien de spécial et pourtant elle faisait le job avec un petit plus qui me plaisait énormément. Je dois dire que c'est ma première saga érotique écrite par un auteur masculin (oui, je trouve que ceux-ci sont assez rare -ou peu connu- dans le genre et c'est dommage). Les livres ne sont pas ni trop long, ni trop court, ils seraient plutôt dans une fourchette standard. Ils se lisent vraiment rapidement -pour ma part.

Concernant les personnages, nous avons deux points de vue dans chaque livre : celui de Matt et celui de Hannah. En soit, que ce soit lui ou elle, je les trouve assez banales : un écrivain avec des penchants obscènes qui a déjà été alcoolique six fois et qui a un petit lapin appelé Laurence (ça c'était vraiment drôle pendant certains passages), et une fille qui plaque tout du jour au lendemain et se laisse séduire très -trop- facilement. Franchement au début je ne les trouvais pas spécialement intéressants, puis à la fin du tome 1 je commençais à leur trouver un petit quelque chose, et au final j'ai fini par les détester durant les deux derniers opus de la saga. Dommage.

[…]
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Rosemary Beach, Tome 14: Up in Flames
Je n'ai pas aimé l'histoire: elle est un peu tordue et tirée par les cheveux. L'histoire est concentrée sur le physique et pas assez sur les émotions. Déçue de ce dernier tome.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
La Princesse de Clèves
Un classique incontournable pour son intérêt historique et littéraire. Le style d'écriture un peu alambiqué peut dérouter, mais il est compensé par un rythme plutôt rapide et une intrigue simple. Le seul reproche que je pourrais émettre est que l'analyse psychologique tant louée de ce roman m'a parue au contraire peu présente. Mme de Clèves et M. de Nemours restent pour moi des personnages opaques, bien que caractéristiques de leur temps, notamment Mme de Clèves par son attachement à la bienséance.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
After, Saison 1
date : 13:40 par BiblioJAC voir tout les commentaires de BiblioJACses comms
L'avis complet sur toute la saga : https://bibliothequedejac.blogspot.com/2018/04/after-anna-todd.html

J'ai commencé à lire cette saga peut-être un an après sa sortie finale. J'en entendais beaucoup de bien comme beaucoup de mal, c'était un véritable phénomène et je ne voulais pas suivre le peuple (et oui j'ai fais ma rebelle littéraire). Ainsi un an plus tard, j'ai découvert le premier tome d'After, c'était un peu une lecture commune avec des amies, histoire de ne pas finir inculte d'être passer à côté du phénomène de 2015. Puis après le tome 1, j'ai dévoré le tome 2 et 3 en quelques semaines, finalement j'ai fais une pause de quelques mois avant de reprendre la saga et de finir les deux derniers tomes d'un coup. [Pour Camille, un tome lui a suffit à abandonner la saga.]

Commençons par la plume de l'auteure, je ne lui ai pas trouvé une quelconque particularité, elle n'était pas plus mauvaise ni meilleure qu'une autre. Cependant, je dois avouer qu'on reconnaît bien le style d'écriture d'une fanfiction, -pour ma part- je trouve que c'est presque un peu simpliste, mais la lecture est fluide et on comprend très bien ce que l'auteure veut nous dire. Cependant, je dois avouer que la longueur de certains tomes m'ont littéralement fait détesté cette saga, par exemple : le tome 2 fait presque sept cents pages mais il ne se passe qu'une chose. Si vous adorez les histoires je-t'aime-moi-non-plus cette saga est faîte pour vous !

[…]
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0