Livres
469 741
Membres
437 425

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Ce n’est pas grave. C’est juste que… Je ne peux pas. Je suis définitivement amoureuse de mon imbécile de petit ami dissimulateur.

— Oui, j’avais compris.

— Je suis pathétique, non ?

— Loin de là. Les sentiments, ça ne se commande pas. Et puis, tu vas avoir un enfant avec cet homme, ça mérite de réfléchir avant de le condamner, non ?

Afficher en entier

Cette femme est pire qu’un pot de glu. Elle ne le lâchera jamais… Comment ne se rend-elle pas compte qu’elle n’a rien à apporter à Max ? Comment ne voit-il pas clair dans son jeu ? Cette garce, rien ne l’atteint, ni les voisins que j’ai lancés contre elle, ni les lettres que j’ai envoyées un peu partout pour la discréditer. Elle continue à faire comme si de rien n’était, vit sa vie comme une provocation permanente à mon encontre et tisse sa toile autour de lui pour mieux le perdre. Et moi, que puis-je faire ? Le prévenir ? Il ne me répond plus depuis des semaines, je suis sûre qu’elle filtre ses messages et du coup, je n’ose pas l’attaquer trop vivement… La situation devient invivable. J’ai beau retourner le problème dans ma tête à longueur de journée, je ne vois rien d’autre à faire. Il n’y a qu’une seule solution, je le crains. Elle doit disparaître pour de bon.

Afficher en entier

— Toi, tu as de la chance, Mabelle !

— Ah bon ? Et pourquoi ?

Mélisse se tourne vers moi. Les larmes sont de nouveau sur le point de déborder.

— Parce que toi tu es vieille. Tu vas bientôt mourir et tu la reverras avant moi, ma tortue !

Et pan ! Prends ça dans les dents ! Brave gosse !

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2018-10-07T10:51:25+02:00

En ce moment, je vis en plein roman ! Si, si ! Un roman tordu à souhait, dont les protagonistes ont des vies compliquées, avec rebondissements en tout genre, tourments divers, bouleversements fondamentaux et déchirures profondes

Un truc où il n’y a ni gentils ni méchants, mais des cœurs esseulés ou blessés. Avec des jalousies, des passions folles et douloureuses, des coups bas et des claques dans la figure, des trahisons, et beaucoup d’amour. Le genre de livre où ne va pas ma préférence au départ, mais qui me passionne, en fait. Et que j’aurais adoré écrire !

Ce qu’il y a, c’est que je ne suis pas l’auteur de ce bouquin. Je vis dedans, un point c’est tout. Spectatrice impuissante des événements qui se jouent et se déjouent, du chaos qui s’annonce…

Je ne sais pas encore comment il va finir. Probablement dans un mur ! Dans ces conditions, comme j’aimerais tricher un peu et aller directement à la fin, pour voir comment vont s’en sortir les différents personnages et surtout l’héroïne principale !

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2018-10-07T10:50:49+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler)— Tu as bien entendu, Max. Oui ! Oui, je veux unir mon âme à la tienne. Et que tu veuilles le faire ici, sans contrat ni rien qui pourrait gâcher tout ça, me donne encore plus envie de me lier à toi. Et puisque nous en sommes aux grandes déclarations, laisse-moi te faire la mienne. Je t’aime, Max, du plus court de tes cheveux ébouriffés, à la plante de tes pieds que tu n’aimes pas que l’on touche. Je t’aime tout nu comme habillé, je t’aime à l’extérieur comme à l’intérieur. J’aime ta peau et j’aime ton cœur. Je t’aime quand je suis d’accord avec toi et quand je ne le suis pas. Quand je t’en veux, quand tu m’ignores, quand tu me manques, quand tu dis des bêtises et que tu fais l’idiot. Je t’aime quand tu es romantique, quand tu es tendre et espiègle. J’aime tes mots, tes yeux, ton souffle et tes silences. Je t’aime quand tu es présent comme quand tu t’éloignes. J’aime même ce que je n’aime pas chez toi. Je t’aime comme je suis, sans calculer, sans arrière-pensées, avec une immense tendresse et une passion incommensurable. Je t’aime avec avidité, grain de folie et nul doute. Avec fatalité aussi. Non que cela soit négatif, au contraire. C’est juste que je sais que rien ne changera cet état de fait, parce que cela dure depuis maintenant tellement longtemps que tu es plus qu’une partie de moi. Tu es moi. Et malgré tout ce qui s’est passé entre nous, nos disputes et nos erreurs, malgré ma lutte acharnée pour ne pas devenir dépendante de toi, rien n’y fait, tu es présent en moi, dans ma tête, dans mon cœur et dans mon corps et je ne me sens vraiment complète que quand tu es dans ma vie et mieux encore quand je suis dans tes bras.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2018-10-07T10:50:17+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler)— Je veux passer le reste de ma vie à tes côtés, Mabelle. C’est peut-être cliché, tu peux ne pas y croire, mais moi je sais que c’est comme ça, et que je ne peux pas y couper. Tu es la seule que je veux et la seule que j’aurai jamais. Je veux te faire l’amour tous les jours, dans les endroits les plus insolites comme dans notre chambre, jouer avec toi, te provoquer, d’exciter, te faire crier, te regarder quand tu jouis… Je veux tes yeux posés sur moi avec cette lueur si particulière qui me fait me sentir unique au monde. Je veux tes sourires espiègles, tes larmes et tes frayeurs. Je veux me lever la nuit pendant que tu dors pour bercer notre enfant. Je l’aime si fort, déjà, ce petit bout de toi, ce petit bout de nous… Y a-t-il d’autre manière de te le dire ? Je t’aime, Mabelle. Épouse-moi. Ici, devant le ciel et les goélands, sans protocole, sans contrat. Lie ton âme à la mienne pour toujours.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2018-10-07T10:49:33+02:00

— La belle affaire ! Tu as couché avec lui une fois, debout contre un mur crade, et tu crois que ça peut peser dans la balance ? Mais moi, j’ai couché avec lui des centaines de fois. Nue, vêtue, dans mon lit, dans le sien et dans un tas d’autres endroits insoupçonnés. Par SMS interposés ou en webcam. Parfois, ça n’a duré que quelques instants, parfois ça a duré des heures. Deux jours d’affilée, même, si tu veux le savoir.

Afficher en entier
Extrait ajouté par SherCam 2018-10-07T10:48:51+02:00

Mabelle se dégage de mes bras et se poste devant moi, la mine farouche et les poings sur les hanches, telle une Amazone en furie. Enfin… mon Amazone à moi, pas très musclée, joliment dodue, absolument pas sportive et vêtue d’un immonde pyjama en pilou en guise d’armure.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode