Livres
424 465
Membres
343 891

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tout homme est une nuit



Description ajoutée par x-Key 2017-10-01T14:14:47+02:00

Résumé

Des hommes retournent sur d'autres la brutalité d'un ordre dont ils souffrent. Ils s'inventent à peu de frais de commodes ennemis. Certaines frayeurs en eux les agissent.

Des questions vieilles comme le monde mais d’une brûlante actualité, auxquelles Lydie Salvayre donne ici forme littéraire.

Un roman, donc, et d’une causticité jubilatoire, où vont se faire face, d'une part : un solitaire, un lettré, un pas-tout-à-fait-pareil, un pas-tout-à-fait-conforme, un homme malade qui a choisi de se retirer dans un lieu de beauté, et de l'autre : les habitants d'un paisible village que l'arrivée de ce nouveau, de cet intrus, bouscule et profondément déconcerte.

Très vite surgiront, entre l'un et les autres, l'incompréhension et la méfiance, puis les malentendus et les soupçons mauvais, puis les grandes peurs infondées et les violences que sourdement elles sécrètent. Puisque tout homme est une nuit.

Lydie Salvayre a écrit douze romans traduits dans une vingtaine de langues. Elle a obtenu le Prix Hermès du premier roman pour La Déclaration, le prix Novembre (aujourd'hui Prix Décembre) et le Prix du Meilleur Livre de l'année pour la Compagnie des spectres, le prix François-Billetdoux pour B.W., et le Prix Goncourt pour Pas pleurer.

(Source : Seuil)

Afficher en entier

Classement en biblio - 8 lecteurs


Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Virginy 2018-07-27T09:25:27+02:00
Or

Ce roman expose deux points de vue: celui d’un homme seul, venu s’installer dans un village et celui de tous ceux qui vont voir en cet homme un intrus. Lydie Salvayre prend le parti de nous exposer une scène devenue bien trop ordinaire, bien trop banale mais en nous donnant les deux versions de l’affaire. C’est ainsi qu’à force de méfiance, de malentendus, de soupçons, le nouvel arrivé dans le village, cet intrus, devient une sorte de catalyseur de haine et de violence, lui qui n’aspire qu’à la tranquillité, au repos.

Le lecteur assiste à cette montée de xénophobie, de racisme, en découvre les mécanismes. Comment une situation aussi anodine que l’arrivée d’une nouvelle personne dans une communauté peut engendrer autant de ressentiment, de colère? Bientôt cette attitude s’empare des habitants du village, les contrôle, les dirige, ne faisant d’eux que de vulgaires pantins haineux qui suivent un leader sans se poser de questions. Le nouvel arrivant se retrouve encore plus isolé et ne comprend pas qu’on ne lui laisse pas une chance de s’exprimer, ni toutes ses rumeurs qui courent dans son dos. Heureusement, certains s’interrogeront sur la légitimité d’un tel rejet d’un être humain, juste parce qu’il est différent, étranger à la communauté.

C’est de la méchanceté gratuite, sans fondement, une manière d’extérioriser la peur, les peurs devrai-je plutôt dire. Alors on trouve un exutoire, un bouc émissaire, et on lui attribue tous les maux du monde, toutes les responsabilités dans les malheurs qui nous arrivent. Tout est excuse à médire, à se défouler sur l’autre.

Ce récit paraîtra peut-être dépourvu d’intérêt à d’autres lecteurs, parce qu’il ne s’agit après tout que d’une retranscription de ce que l’on peut croiser tous les jours. Ce n’est pas mon cas. J’ai trouvé au contraire sa construction intéressante, qui nous permet d’avoir les deux points de vue d’une même histoire. Et grâce à mon expérience de lecture audio de ce roman, c’était d’autant plus accentué puisqu’il y a deux lecteurs pour donner vie à cette histoire. C’est un tableau, une scène ordinaire, et c’est justement cela que le récit dénonce, la banalité de ce genre de choses, de cette xénophobie, ce racisme ambiant que certains alimentent au détriment d’autres et qu’en simples spectateurs, nous laissons faire en passant notre chemin, comme si nous étions extérieur à ce qui se passe devant nos yeux. J’ai vraiment été emballée par cette histoire, je regrette juste une fin en happy end théâtral pas vraiment crédible à mes yeux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bookish-follies 2018-07-22T12:13:08+02:00
Lu aussi

Je remercie avant tout Audible pour ce partenariat.

Ce roman n’est pas du tout le genre de lecture que j’ai l’habitude de lire, mais j’ai quand même eu l’envie de découvrir autre chose.

Dans ce roman, nous allons faire la rencontre d’Anas, un professeur de français atteint d’un cancer et pour qui les jours sont comptés. Il décide donc de partir loin et de s’éloigner de sa femme. Il s’installe dans un petit village de Provence. Il pensait pouvoir y couler des jours paisibles malheureusement il en sera tout autrement. Dès son entrée au Café des Sports, Anas devient l’intrus à cause de sa couleur de peau. Il devient un étranger détestable part tous. Le café des sports est le lieu de rencontre pour tous les hommes qui subissent la fermeture des usines. Ils s’y retrouvent afin de déverser leur haine envers le gouvernement trop laxiste. Anas devient leur bouc émissaire. Personne ne fait le moindre effort pour le comprendre.

Dans ce roman, l’autrice oppose deux camps. D’un côté les habitués du café plutôt brut de décoffrage et de l’autre Anas intellectuel et calme. Avec cette histoire, l’autrice traite deux thèmes qui touchent de près de nombreuses personnes.

Bien que j’ai apprécié ma lecture, j’avoue avoir eu du mal à la lire. En effet, comme dit plus haut, ce n’est pas du tout mon genre de lecture.

Si cela vous intéresse, il vous suffira de cliquer sur le lien audible se trouvant en bas de page.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mietje 2018-06-29T17:21:02+02:00
Argent

J'ai lu ce livre avec plaisir particulièrement les réflexions pleines de bon sens du personnage principal. Par contre les réflexions dans le café sont choquantes dans ce récit par leur vulgarité et leur répétition. Elles coupaient la beauté du texte en italique !! Lu quand même avec plaisir.

Afficher en entier

Date de sortie

Tout homme est une nuit

  • France : 2017-10-05 (Français)

Activité récente

Virginy l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-27T09:24:58+02:00

Les chiffres

Lecteurs 8
Commentaires 3
Extraits 0
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode