Livres
520 277
Membres
536 084

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tout près, le bout du monde



Description ajoutée par Mayoune 2012-10-30T13:08:10+01:00

Résumé

Marlène accueille trois adolescents sans foyer, et meurtris par la vie, dans sa maison au "bout du monde", une ferme à la campagne. Chacun doit tenir un journal intime, au rythme d'une page par jour, et, selon ses moyens, aider aux travaux ménagers et à ceux de restauration de la grange. Malo, onze ans, écrit son journal aux toilettes, où il passe beaucoup de temps. Jul, dix-sept ans, couverte de bleus, ne mange guère, mais écrit beaucoup. Solam, dix-sept ans lui aussi, est agressif et plein de rage. Ensemble, ces personnages vont apprendre à revivre malgré leurs blessures. Et les plus fragiles ne sont pas ceux que l'on croit...

Afficher en entier

Classement en biblio - 105 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par ZouzouZouzou 2012-06-18T17:30:16+02:00

Tant que je ne t'aurai pas retrouvé, je ne mourrai pas. Et quand je t'aurai retrouvé, je n'aurai plus envie de mourir.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Quatre personnages, quatre secrets. Trois enfants, une adulte. Quatre personnes qui vont se retrouver à La ferme du bout du monde et qui vont d’avoir apprendre à se connaître. Quatre personnes brisées par la vie et qui vont devoir se redresser pour se battre…

Tout près le bout du monde est un livre de Maud Lethielleux d’un peu plus de 500 pages et qui laissent la parole à trois enfants de 10 à 17 ans.

En effet, nous avons entre les mains 3 journaux intimes qui retracent la vie de ces jeunes chez Marlène.

Marlène n’est pas vraiment une éducatrice, c’est une jeune femme que la vie a trahi, il y a longtemps, et qui veut aider les jeunes à se remettre dans le droit chemin. Marlène écrit elle-aussi mais nous ne lisons pas son journal, nous la découvrons au travers des journaux des trois héros et nous apprenons lentement qui elle est. C’est la première fois qu’elle accueille des jeunes, elle n’est donc pas vraiment expérimentée. C’est vers la fin que nous découvrons son lourd secret bien que nos questions sur Marlène ne reçoivent pas toutes de réponse à la fin du livre.

Le roman commence avec Malo. Malo est un petit garçon qui vit chez sa mère, et de père inconnu. Il est constipé. Il est vrai qu’au début, nous ne comprenons pas vraiment quel est le problème de Malo, ce gamin de 10 ans un peu perdu et si attachant, et nous pensons bien que cela va au-delà d’une « simple » constipation. Peu à peu, nous commençons à comprendre mais l’auteur maintient le suspens longtemps avant de dire explicitement pourquoi Malo est là.

Puis vient Djoul. Djoul, ce n’est pas son vraiment nom. Elle, contrairement à Malo, on comprend rapidement pourquoi elle est là. C’est un personnage vraiment renfermé, qui parle à bas mot, que la vie a complètement fauché et qui met beaucoup de temps à se relever. Elle recherche désespérément l’amour de sa vie et si elle finit par commencer à revivre, ce n’est que grâce à Solam.

Solam est un gars qui se la joue gros dur et qui est rempli de colère. Son problème reste vraiment obscur longtemps avant d’éclater, comme ça. Solam déteste tout le monde et pourtant, c’est lui qui finit par aider tout le monde. Sous ses airs de gros dur, il a un cœur gros comme le monde. Il est le premier à découvrir le problème de tout en chacun et c’est souvent avec sa partie que nous découvrons la vérité. Son journal est en réalité une correspondance avec Marlène, mais à sens unique. Il est « vénère », il va « tout péter » et « se barre rapidement de chez toi, mamie ». Autant dire qu’il est plutôt direct et pas toujours poli mais c’est un personnage très attachant que l’on apprend à connaître.

C’est tout d’abord le titre qui m’a attiré vers ce livre puis la quatrième de couverture, absolument trompeuse sur le livre. Je ne m’attendais absolument pas à ça et j’ai vraiment été surprise… en bien.

Ce livre ne se contente pas d’effleurer la surface des personnages et de leurs problèmes, il creuse vraiment jusqu’au bout, brise lentement la carapace de chacun. Les personnages évoluent vraiment le long du roman et il est très intéressant de voir l’avis de chacun pour une même chose.

Malgré quelques longueurs, j’ai vraiment été absorbée par ce livre bourré de sentiments contradictoires. Je me suis attachée aux personnages et j’ai eu envie de les découvrir toujours plus, de les aider à surmonter leurs épreuves.

Pour conclure, ce livre est une petite merveille pour une lecture agréable, bourrée de sentiments, intéressante tant du point de vue des personnages, des secrets, de l’histoire que de la capacité d’écriture et du suspens quant aux véritables raisons de leur présence à la ferme.

Je recommande ce livre pour toutes personnes cherchant un livre qui change, sensibles à l’émotion et aux problèmes des autres.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Antiigone 2020-06-11T17:23:32+02:00
Diamant

Allez, je vous emmène au Bout du Monde... qui n'est pas si loin de chacun de nous.

Au Bout du Monde, il y a Marlène qui nous attend. Marlène est éducatrice spécialisée et accueille, pour la première fois, trois jeunes dans sa ferme, en pleine campagne française. Elle a pour projet participatif et pédagogique de rénover sa grange pour en faire un foyer de vie.

Parmi ces jeunes, il y a Solam, un ado en survêt' et au crâne rasé qui a grandi trop vite. Il prend le chantier en mains, entre deux visites à sa "daronne" incarcérée. Pour quel motif ? Nous l'apprendrons à demi-mot au fil des pages.

Ensuite, il y a Julia, ou Djoule pour les intimes. Jeune femme au corps frêle et marqué à jamais par les coups que son amour de jeunesse lui a portés, elle parle comme elle sourit... c'est-à-dire très peu. Entre coup de foudre et coups de poings, encore bercée d'illusions et d'espoirs, Julia apprendra à s'affirmer et à reprendre confiance en elle et en l'avenir à travers l'expression artistique. C'est sans conteste mon personnage préféré.

Enfin, il y a Malo, un petit garçon d'une dizaine d'années, dont on a retiré la garde à son père parce qu'il mettait des robes et travaillait la nuit et à qui les services sociaux ont fait comprendre qu'il n'est pas "normal" pour un futur collégien de jouer à la poupée et de se déguiser en princesse. Ce petit bout d'homme qui se cherche encore portera un regard authentique et drôle sur tout ce qui se passe au Bout du Monde... et il s'en passe, des choses !

À chacun, Marlène a donné un cahier de brouillon vierge, avec pour consigne d'un raconter leur journée. Chacun se saisit de cet outil pédagogique à sa manière et nous offre ainsi une alternance de points de vue à la première personne, où chacun a son style, sa plume. Solam l'effronté, l'impulsif, invective Marlène sur ses allures de fermières et sur les mots qu'elle ne dit pas en lui placardant "sa prose" sur sa porte de vieux bois. Julia confie ses interrogations et ses souvenirs avec des lettres adressées à celui qu'elle s'obstine à ne pas percevoir comme son bourreau et qu'elle espère toujours retrouver au détour d'une rue, d'un trottoir, d'un regard. Quant à Malo, qui préfère écrire lorsqu'il est aux toilettes, nous raconte son quotidien et sa quête d'identité, de vérités d'adultes, avec ses yeux d'enfants.

Ici, l'écriture prend alors une place de tuteur de résilience. Chacun se prend au jeu et se dévoile au fil des pages, dans son propre journal comme sous les mots des autres. On en apprend aussi sur le passé de l'énigmatique Marlène, sur son parcours, sur sa singularité " d'éduc' de cambrousse", comme dirait Solam.

Ce que j'apprécie dans ces récits entremêlés, c'est qu'ils gardent une certaine part de mystère. Rien n'est dit concrètement. C'est selon les suppositions de chacun, sans être décrit dans le moindre détail, laissant ainsi une part de liberté au lecteur dans l'imagination du parcours de vie de chaque protagoniste, mais où l'on devine aisément l'horreur, quelle qu'elle soit.

Avec l'écriture, le chantier, les activités campagnardes, les parties de tarot au coin du feu et ce quotidien insolite pour ces jeunes citadins coupés du monde, on assiste avec bienveillance à leur (re)construction, au sens propre comme au figuré. La métaphore du chantier, de la grange à rénover pour en faire quelque chose de neuf, entre enduit, ciment, chaux vive et carrelage à poser, montre la capacité de chacun de se bâtir une nouvelle identité, une nouvelle vie, un nouvel avenir, à partir de fondations fragiles, branlantes, ancrées dans un sol accidenté. Je ne vous cache pas que tout se finit bien, pour Solam, Malo et Julia. Mais c'est leur parcours, tout le chemin qu'ils ont parcouru au Bout de Monde qui rend ce roman si attachant, si intéressant.

Maud Lethielleux nous offre un roman très humain, plein d'émotions, une plongée au cœur d'une réalité sociale parfois méconnue, mais si près de nous. Tout à tour, j'ai eu envie de sourire, de m'attendrir, tout comme de pleurer, la gorge nouée et les larmes au bord des cils.

Il serait difficile de résumer ce "Bout du Monde", sorte de refuge pour les âmes brisées, malmenées par la vie. Entre émotions, résilience et humanisme, ce roman s'adressera aux petits comme aux plus grands, accessible pour le cœur de tous.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Xaphora 2019-12-27T12:11:28+01:00
Diamant

Personnage touchant et très bonne écriture assez original j'ai aimer lire se lire et même j'ai aimer le lire plusieurs fois !

Afficher en entier
Argent

Ce livre, composé de trois styles d'écritures pour chacun des trois personnages, et une de mes plus belles lectures ! Certaines informations importantes pour la compréhension du livre ne sont dites qu'à la fin, ce qui fait que l'on ne comprend pas dès le début, d'ailleurs, cela m'a un peu perturbé j'ai d'ailleurs failli (mais je ne l'ai pas fait...) sauter quelques pages pour avoir les réponses...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zebra_12 2017-11-12T17:09:28+01:00
Bronze

Ce procédé d'écriture est assez déroutant, le fait que l'auteur ne dévoile qu'à la fin des informations essentielles sur la compréhension de l'histoire me laisse un peu perplexe. On se force légèrement à lire pour comprendre.

Sinon l'histoire est originale et les personnages attachants. Ils nous font vivre à travers leurs journaux intimes et leur sensibilité à fleur de peau.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ge39 2015-07-16T12:06:29+02:00
Argent

j'ai bien aimé l'histoire de ces personnages à travers le récit de leurs journaux. Cependant j'aurais voulu en savoir davantage sur leur vie avant leur arrivée chez Marlène, notamment pour Solam, personnage qui m'a le plus touché. Il m'a manqué quelques détails également concernant la vie de Marlène.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fannylife 2015-03-21T14:14:03+01:00
Diamant

Un livre exceptionnel,un livre remplit d'émotion. Trois enfant différent,avec chacun une histoire différente.

Quand je li le récit de Malo c'est comme si on lisait un livre,bien écrit,C'est un gamin attachant.

Ensuite le récit de djoule,ha...que dire,c'est un récit poignent,qui ma fait parfois mal au cœur.

Je n'oublie pas Solam,on croit que c'est un mauvais garçon,une racaille sans gène qui ne pence qu'a lui et au fil des pages on découvre qu'il fait tout pour aider Djoule,il a vraiment un cœur sensible.

Sans oublier Marlène qui a elle aussi vécu une vie difficile.

J'ai vraiment adoré la différence entre les trois enfant,leur différence de vie,de langage.

Un livre vraiment passionnent !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ClaraDs 2014-12-21T10:51:23+01:00
Diamant

Je me rappelle l'avoir lu en 3ème, il y avait pas mal de livres à choisir, et j'avais été attirée par sa couverture qui donnait cet air récent au livre mais aussi.. sa grosseur ahah, et j'ai adoré! Tout d'abord il est très facile à lire, nous n'avons aucun mal à rentrer dans la peau des personnages et puis les différentes histoires de chaque personnage sont tellement pleines de mystères que l'on en devient vite accro. En plus, le fait d'avoir plusieurs points de vue est super, car ça veut dire différentes sortes de langage et manières de parler... Vous l'aurez compris, un gros coup de coeur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MissPauly 2014-05-17T22:41:22+02:00
Diamant

ce livre m'a parut très bizarre au début et m'a limite déplu à certains moments mais c'est avéré être quelque chose de très amusant une fois habituée! j'aime beaucoup le style d'écriture, l'idée en elle même et le déroulement du l'histoire.... bref, un livre très divertissant comme on en croise pas souvent!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emouche 2014-01-25T17:29:28+01:00
Lu aussi

Oh là là!

Ce livre est si étrangement étrange que cela en devient difficile à lire. (pour ma part en tous cas)

Je ne me suis pas accrochée aux personnages...je ne sais pas, cette histoire était compliquée, spéciale, et... bizarre.

Je n'arrive pas à trouver mes mots tellement cette histoire m'a troublée.

Afficher en entier
Or

Les 3personnes sont vraiment très attachants.

Tout au long de l'histoire on se familiarise avec eux.

De plus, l'écriture est différentes pour chacun d'eux. Le fait d'avoir des lettres est une très bonne idée de la part de l'auteur.

Peu être un léger manque d'action.

Dans l'ensemble c'est un bon livre .

16/20

Afficher en entier

Date de sortie

Tout près, le bout du monde

  • France : 2010-11-17 - Poche (Français)

Activité récente

M-lire l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-18T22:22:00+01:00
Lilion l'ajoute dans sa biblio or
2016-07-24T14:42:07+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 105
Commentaires 32
Extraits 7
Evaluations 30
Note globale 8.18 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode