Livres
466 673
Membres
430 990

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Sabenea 2019-06-29T15:43:01+02:00
Diamant

Un thriller exceptionnellement effrayant, abordant un sujet très difficile, et malheureusement tout aussi réel : l'esclavage en France à l'heure actuelle.

L'auteur dissèque son roman pour nous permettre de découvrir simultanément deux héros hors du commun.

D'abord Tama, une enfant marocaine, que l'on suit depuis ses huit ans, lorsque son père l'a vendue à Mejda, une femme française, en pensant lui permettre d'étudier en France et de s'octroyer un meilleur avenir...

Puis Gabriel, la quarantaine passée, un ermite, qui prend sous son aile une jeune femme blessée et amnésique, que l'on soupçonne être Tama. Au fur et à mesure de l'histoire, on en apprend davantage sur son terrible passé , ainsi que sur sa quête.

Tout au long du roman, on voit Tama grandir et s'affirmer. La jeune femme possède une force de caractère exceptionnelle, lui permettant malgré les conditions dans lesquelles elle vit, d'apprécier TOUT ce que la vie peut lui offrir.

En dépit du fait qu'elle ne soit jamais allée à l'école, elle a appris à lire seule dans son cagibi, en subtilisant les livres des enfants dont elle s'occupait.

Elle devient une jeune femme cultivée, appréciant la musique classique et trouvant refuge dans la littérature.

Karine Giebel nous livre ici un roman poignant et bouleversant, abordant la servitude moderne. Elle nous offre une panoplie de personnages des plus variée, allant des être les plus immondes aux personnalités les plus magnifiques.

Un roman très dur, plein de violence et de sadisme, mais qui s'est révélé également débordant d'humanité, d'amour, de tendresse et d'espoir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2018-04-21T18:36:40+02:00
Diamant

Véritable coup de massue, ce thriller est une réussite totale, malgré une violence accrue, on ne peut qu'adhérer au sujet que Karine Giebel met en lumière, L'esclavage moderne.

L'écriture est à la hauteur du sujet, violente, crue, sans tabous mais avec son style inimitable, un style qui capte l'attention jusqu'au point de nous faire avaler les 750 pages de ce roman sans s'en rendre compte.

Les personnages sont simplement extraordinaires, à différents niveaux car si certains sont dépeints de manière à nous faire comprendre les blessures physiques et morales d'une personne réduite à l'état d'esclave, battue et traité comme un chien voire pire, d'autres sont détaillés tels le diable en personne, d'une cruauté sans nom, ayant toujours plus d'imagination pour rabaisser plus bas que terre leurs souffres douleurs. L'auteure ne fait pas de quartier, pas de distinction, chacun des personnages est aussi travaillé et détaillé avec la même conviction de dénoncer le pire.

Le sujet est bien l'esclavage moderne, en plus, cela commence avec une petite fille marocaine de 9 ans vendue par son père à une marchande d'esclaves qui va rapporter la petite fille en France et la présenter à des familles sans scrupules.

Le fait est que l'eslavage traité ici va entraîner des dommages collatéraux atroces comme les violences conjugales, le viol, la pédophilie, le harcèlement moral et sexuel. Heureusement il y a aussi du positif comme l'espoir, l'amour, la compassion, l'entraide, entre autres.

Heureusement pour le lecteur, il y a aussi quelques éclaircies, des gens gentils de nature.

La trame de l'histoire se déroule en deux lignes de conduite, d'un côté nous sommes avec une petite esclave et son parcours semé d'embûches et de violences, parallèlement une jeune femme amnésique se retrouvant chez un tueur au grand cœur. La deuxième trame équilibre un peu cette violence que nous mangeons littéralement à côté et rend certainement le tout plus digeste.

Nous sommes en présence d'un thriller, c'est indéniable, mais on peut y greffer d'autres genres, notamment le "Drame" ou la "Psychologie".

"Toutes blessent, la dernière tue" nous embarque en enfer, et je ne dirais pas âmes sensibles s'abstenir mais plutôt "âmes sensibles, lisez le et accrochez vous" car c'est une lecture utile, Karine Giebel a écrit ce roman en enquêtant auprès de L'OICEM (organisation internationale contre l'esclavage moderne), elle nous l'explique dans le roman et donne notamment les coordonnées de cette association que je vais vous retransmettre ici en guise de conclusion, je la remercie sincèrement d'avoir écrit ce livre.

OICEM : 72 rue de la république, 13002 Marseille

Tél : +33 (0)4 91 54 90 68

Site web : www.oicem.org

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2018/04/toutes-blessent-la-derniere-tue-karine.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kymmy38 2018-08-17T09:49:45+02:00
Diamant

Quelle claque !!! Quel douleur de suivre la vie de Tama depuis son arrivée en France. Pauvre petite fille mais si forte malgré tout ce qu'elle subit.

Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre aussi gros en si peu de temps tant le sujet m'a accroché. J'ai aimé Tama, j'ai pleuré pour elle, j'ai souffert pour elle. Elle fait des heureusement des rencontres de personnes bonnes, qui mettent un peu de baume au coeur dans ce livre qui n'est que souffrance.

L'esclavage moderne existe, on le sait mais n'empêche, que c'est dur à lire.

Gabriel quant à lui, est un homme bon qui a souffert aussi. Il va croiser le chemin d'une jeune femme amnésique, qui va peu à peu lui faire reprendre goût à la vie.

Ce livre est un véritable coup de coeur et même si il est dur, il devrait être lu par le plus grand nombre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cricol 2019-03-03T15:51:46+01:00
Diamant

Ce roman n'est pas une claque, c'est un coup de poing. Dur, cruel, déchirant, intense. Je me suis sentie révoltée, impuissante, retournée. Je sors de ce livre lessivée par tant d'émotions. Un très grand Giebel.

Afficher en entier
Or

Un roman qui m'a beaucoup émue. Les conditions d'esclavage des jeunes filles qui croyaient aller étudier en France sont monstrueuses. Elles se trouvent au même rang que des meubles. Ce roman vous prend vraiment aux tripes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LOANDRE 2018-07-23T17:43:57+02:00
Diamant

J'ai adoré. Encore un grand Giebel. On tremble au rythme des souffrances de Tama, le personnage principal, fragile et forte à la fois, naïve et très attachante. Tout au long de ce roman, on se demande comment Tama peut supporter autant de douleurs physiques et psychologiques à son âge, car tout cela se déroule entre ses 8 et 17 ans. Malgré tout, un roman plein d'amour et d'amitié. Je reste fidèle à cette auteure que j'apprécie depuis le debut

Afficher en entier
Diamant

Comme le dit le résumé, l'auteur nous emmène ici dans une terrible histoire d'esclavage moderne. C'est dans une grande tristesse que je termine ce thriller. Poignant, percutant, parfois horrible, incroyable et pourtant !! Du très grand Karine Giebel, Marianne (Meurtre pour rédemption) est toujours dans ma mémoire je pense que Tama y restera aussi. Plus de 740 pages que j'ai dévoré alors que je m'étais promis de le déguster, impossible, une fois prise dans les filets de ce récit on va jusqu'au bout et l'on n'en ressort pas indemne. Un thriller déroutant de par son histoire et tellement bien écrit pour nous faire vivre l'incroyable. Je le recommande bien sûr vivement.

Je remercie Fabienne pour m'avoir offert le livre broché et dédicacé, il aura une place exceptionnelle dans ma bibliothèque, merci aussi à #Netgalley et aux éditions "Belfond" pour m'avoir permis de le lire en avant.

Afficher en entier
Diamant

** Chialing Power ** Je viens de finir le dernier Giebel ! Putingggggg mais comment elle m'a retourné le cerveau! J'ai eu un défilé de sentiments ... tristesse, haine, douleur, empathie ... j'ai tremblé tellement de fois, j'ai versé ma larme au milieu, à la fin ... c'est d'une dureté absolue ! La cruauté est dépeinte ici tout du long, AMES SENSIBLES vraiment s'abstenir ! Tama - tout comme Marianne (meurtre pour rédemption) et CHloé (juste une ombre) - restera pour moi un personnage qui m'aura complètement émue et bouleversée. Je ne pourrai oublier ce ptit bout de "femme" qui a tellement vécue la misère, le desespoir :'( Et je ne peux pas ne pas parler de Gabriel ... qui m'a apporté tant de désespoir aussi, tant de tristesse ...tant de .... :'(

J'en suis encore sous "le choc" de cette histoire, le moins que l'on puisse dire c'est que K.Giebel n'y va pas de mains mortes et qu'elle ose (peut être trop parfois)

Un bémol si j'ose avec qq longueurs et répétition dans le calvaire de cette jeune TAMA ... mais punaise comment lire autre chose après celui ci sérieux ?!?

Du grand GIEBEL du très grand mais je le redis encore, tout le monde ne pourra supporter la cruauté et la complexité du sujet : l'esclavage .... Bienvenue dans l'horreur de l'histoire de Tama ...

Afficher en entier
Diamant

Une histoire douloureuse, violente, qui m’a pris aux tripes.

Tama, vendue par son père dès son plus jeune âge, se retrouve en France, esclave dans des familles plus abominables les unes que les autres. Aucune trêve pour Tama, ou ça ne dure jamais longtemps. Elle ne connaît que la maltraitance, les servitudes, le travail jour et nuit, rien ne lui sera épargné.

Elle va croiser la route de Gabriel, un tueur, qui a souffert lui aussi.

Comment va se passer cette rencontre?

Une histoire d’une grande intensité, qui m’a bouleversée, qui a déchiré mon cœur. J’aurais tant aimé pouvoir aider Tama, qui souffre tellement, j’en ai encore la gorge toute nouée quand je pense à elle.

Enfin, après 3 livres moyens de Karine Giebel, j’ai retrouvé cette puissance dans l’histoire, j’ai aimé Tama et détesté tellement fort d’autres personnages. Comme Marianne, je n’oublierai pas Tama de sitôt.

Afficher en entier
Diamant

Un roman noir fort et bouleversant.

Une impuissance au fil des pages malgré l horreur et l urgence de sauver Tama.

Un sujet difficile très bien abordé, beaucoup de violence mais toujours avec justesse.

J ai souvent eu les larmes aux yeux lors des passages durs... Et comme ce souffre douleur, la haine monte, gronde.

Un roman magistral et qui me restera en tête un long moment.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode