Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Toutisse : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Portes du secret, Tome 3 : Les Secrets d'opale Les Portes du secret, Tome 3 : Les Secrets d'opale
Maria V. Snyder   
Dans ce dernier tome, Elena est au coeur d'un complôt et à fort à faire pour rester en vie ! Elle finit par comprendre le véritable sens de son rôle de chasseuse d'âme, en commettant quelques erreurs de parcours en chemin. Pas mal d'émotion au rendez-vous, avec Varek (eh oui j'adore vraiment ce personnage^^) mais aussi avec son frère. Et quelques révélations fracassantes même si pour une certaine personne qui m'avait toujours paru antipathique au possible[spoiler]j'ai nommé Roze bien évidemment[/spoiler]ce n'était pas réellemment une surprise !

par emy27
Londres la ténébreuse, Tome 1 : La Fugitive de Whitechapel Londres la ténébreuse, Tome 1 : La Fugitive de Whitechapel
Bec McMaster   
Un livre assez moyen dans l'ensemble. Je suis assez mitigée : je n'ai pas détesté et je n'ai pas non plus adoré le roman...

L'écriture est fluide et agréable, je ne suis pas déçue de ce côté là.
Mais je pense que le scénario aurait mérité d'être creusé et un peu plus recherché.

Je m'attendais à un univers Steampunk beaucoup plus présent, or à mon goût celui-ci n'est que très légèrement survolé. J'apprécie les inventions, les tenues et autres éléments Steampunk mais dans ce titre cet aspect est passé à la trappe. En fin de compte l'intrigue tourne d'avantage autour d'une romance entre un sang-bleu et une humaine. Il y a un peu de bit lit ce qui n'est pas pour me déplaire bien au contraire mais le contexte n'est juste qu'un prétexte d'écriture. Dommage !

J'ai eu un peu de mal à rentrer dans le récit, il existe des différences subtiles entre vampire, sang bleu, virus du besoin. Il faut assimilé de nombreux éléments qui petit à petit sont évoqués au fil des chapitres. De prime abord nous ne voyons pas assez le côté créatures surnaturelles.

Je me suis ennuyée pendant la première moitié du livre car il ne se passe rien d'intéressant. La seconde partie quant à elle est plus captivante. Mais j'ai vraiment dû me motiver pour terminer ma lecture, j'ai fait de très nombreuses pauses et je n'arrivais pas à la reprendre.

Je n'ai pas été surprise par la trame car très rapidement nous trouvons l'identité du vampire, il est facile de deviner la tournure des évènements. Le scénario manque de consistance et de rebondissements. La relation entre nos protagonistes reste trop banale. Le lecteur ne ressent pas la psychologie des personnages, et ne peut donc pas être attaché à eux. Certains aspects auraient mérités d'être approfondis.

Je ne me suis pas véritablement prise d'affection pour l'héroïne par moment elle reste fade, et n' est pas assez charismatique. De plus Honoria est souvent agaçante pour ne pas dire autre chose... bref elle tape sur les nerfs du lecteur. Au début nous voyons son côté prude, oie blanche mais trop rapidement elle change du tout au tout pour céder rapidement aux avances d'un personnage.

La romance n'est pas assez crédible à mon goût. Les choses vont trop rapidement et les sentiments ne se ressentent pas. Il s'agit plus d'une relation charnelle qu'autre chose. Blade lui oscille entre brute et romantique... Le roman se laisse lire et reste moyen dans son ensemble il y a quelques scènes de combats captivantes - notamment vers la fin.

En conclusion : le résumé laissé présager une intrigue plus palpitante, un univers Steampunk très présent, forcément sur ce point je suis déçue. Le livre se laisse lire mais n'est pas non plus extraordinaire. L'originalité manque cruellement, il y a une impression de déjà vu. Bref Un livre passable mais sans plus.


Red Queen, tome 4 : War Storm Red Queen, tome 4 : War Storm
Victoria Aveyard   
Bonjour,
Je constate que tout comme moi la sortie de War storm version française est un mystère pour beaucoup. C'est pour cela que j'ai contacté les éditions JC Lattès / Le Masque, qui ont publié les trois premiers tomes de la saga Red Queen, sur sa date de sortie. Alors bonne nouvelle: ce livre va bel et bien sortir en France dans cette édition ! Mais il va falloir encore un peu de patience car sa sortie est prévue pour automne 2019...
Voila j'espère que j'en ai aidé certain, maintenant il ne reste plus qu'à attendre.
Marjane, Tome 1 : La crypte Marjane, Tome 1 : La crypte
Marie Pavlenko   
J'ai adoré ce livre que j'ai dévoré en une journée. L'univers est très riche, les personnages aussi attachants que dans la trilogie de Saskia. J' affectionne beaucoup l'écriture et l'univers de cette auteure où les personnages sont matures, réfléchis, loin des stéréotypes de la littérature ado. Merci Marie pour tes merveilleux livres ! Vivement la suite :-)

par apfantasy
De mon sang, Tome 1 : De mon sang De mon sang, Tome 1 : De mon sang
Amanda Hocking   
J'ai adoooré ce livre. Même si, au début, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de ressemblances avec Twilight, comme les circonstances de la rencontre d'Alice et Jack, qui me rappelait particulièrement un passage de Fascination. Même si l'on sait où l'auteur veut en venir, on reste surpris par les découvertes, et surtout les circonstances de ces découvertes.
Ce tome reste génial, car il mêle beaucoup d'émotions.
J'ai trouvé Jack un peu trop puéril par moments, mais ce personnage est tout de même attachant.
Hâte de connaître la suite !!

par lina69
L'Exécutrice, Tome 1 : Le Baiser de l'Araignée L'Exécutrice, Tome 1 : Le Baiser de l'Araignée
Jennifer Estep   
Il trainait depuis un moment dans ma biliothèque, attirée que j'étais par le thème. Malheureusement de nombreuses (trop ?) autres lectures ont considérablement retardées la lecture.

J'ai fini par me lancer et je ne regrette pas.

Tout d'abord cette anti-héroïne est attachante : Ce qu'elle veut, elle fait tout pour l'obtenir, elle s'attache à peu de monde mais est vraiment fidèle, et enfin elle est douée dans son métier.

L'histoire commence par un contrat : elle se fait passer pour une patiente afin d'assassiner une des médecins qui aurait…disons abusée de sa position. De retour à son “QG”, elle se retrouve tout de suite avec un nouveau contrat…au montant astronomique : 5 millions de $US ! Comme l'affaire semble rapide et aisée (du moins pour ses talents), elle accepte. Mais Gin Blanco se retrouve bien vite en mauvaise posture. Son client l'a doublée et surtout en a profité pour assassiner son mentor.

Elle sauve in-extremis celui qu'elle considère comme son frère et est maintenant prête à tout pour venger celui qu'elle aime comme un père.

Le ton est courant, parfois un peu “creux” mais au final on est captivé par l'histoire et on veut en savoir plus. La partie émergée de l'iceberg est déjà moche, on n'ose imaginer ce qui est caché…

Et pour compliquer la tâche, Gin veut l'aide de l'inspecteur Caine, qui a la réputation d'être le seul flic honnête et intègre d'Ashland (ou tous, depuis les employés au maire sont corrompus). Malheureusement elle a assassiné son partenaire (une sorte de pédophile qui a parfaitement mérité son sort) et Caine veut l'attrapé. Alors quand elle lui propose une trève pour la durée de leur enquête, il hésite. Doit-il mettre sa vengeance de côté, ou l'attraper, la tuer, tout de suite ? Et le désir est bien présent entre eux, pour compliquer le dilemme de l'inspecteur. Va-t-il faire le bon choix, ou Gin va-t-elle devoir l'abattre et se débrouiller avec ses alliés ?

Mais Gin Blanco est l'Araignée, pétrie de patience et de savoir faire, elle sait attendre son heure.

L'enquête est plutôt bien menée, les méchants pas caricaturaux et l'héroïne est du côté des “bad guys”, une très bonne combinaison.

Bref une très bonne note pour moi, et maintenant reste plus qu'à acheter le tome 2 !

par Ceinwèn
Métamorphose, tome 4 : Désillusion Métamorphose, tome 4 : Désillusion
Ericka Duflo   
Je l’attendais avec impatience depuis très longtemps! (Je compter même les jours) ça faisait très longtemps que j’avais pas ressenti un aussi coup de cœur.
Donc nous nous replongeons dans les fabuleuses gistoire de senna qui va donc’ finir son séjour chez arpia: elle va apprendre des révélations et’ va se poser’ beaucoup de questions! Bien sûr elle va être accompagné et épaulée par le beau et téebreux ian qui mène l’an vie dure et cela à cause de la matriarche.
Les personnages sont très bien présentée et respect leur rôle, j’aime aussi le concept de l’omniprésence (Avec Les pensées de ian, senna, et la matriarche) (ps: j’aime beaucoup le concept des images à la fin et dans le livre pour nous montrer un peu les personnages)
Hâte de connaître la suite!

par Loana46
Chasseuse de la nuit, Tome 1 : Au bord de la tombe Chasseuse de la nuit, Tome 1 : Au bord de la tombe
Jeaniene Frost   
WOW ! Je suis carrément époustouflée ! Ce livre est tout simplement fantastique ! Les scènes sont chaudes, et la relation entre Bones et Cat (Chaton, comme il l'appelle) est super romantique. A la fin, j'en demandais encore plus. J'ai vraiment hâte de découvrir le deuxième tome, car la fin est vraiment en suspens. Pleins de questions chamboulent notre tête et on a réellement peur pour l'avenir des 2 personnages. Ce livre est un must-have si on veut vraiment de l'aventure, de l'amour et des rebondissements.
La Sirène La Sirène
Kiera Cass   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/2016/03/17/the-siren-kiera-cass/

J’étais vraiment très emballée par ce nouveau roman de Kiera Cass après avoir beaucoup aimé la série La Sélection. Ce livre est un one shot, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas d’autre tome. Il ne constitue pas une série. Kiera Cass explique que ce récit avait été repoussé à l’époque par les maisons d’édition qui lui ont proposé un contrat uniquement après leur avoir présenté La Sélection. (je me demande bien pourquoi !)

Ce roman m’a tout de suite donné envie de par son résumé promettant une histoire originale avec la plume de Kiera Cass mais aussi de par sa couverture absolument magnifique et j’avoue ne pas avoir pu attendre novembre 2016 pour me jeter dessus.

Pour ceux qui hésiteraient à se le procurer en anglais, sachez que sa lecture est fluide et relativement facile. Je n’ai eu aucun difficulté à suivre l’histoire dans les moindres détails.

Nous suivons donc Kahlen, jeune fille transformée dès les premières pages en sirène. Avec ses sœurs sirènes Elizabeth et Miaka, elles ont une seule et horrible mission : nourrir l’Océan pour lui permettre de continuer à exister, sauvant alors le Monde entier.

Kahlen est une jeune fille très obéissante, prudente, j’irais même jusqu’à dire résignée au début du récit. Un tantinet rêveuse, ça n’est pas parce qu’elle se plie aux règles de l’Océan qu’elle n’ose pas rêver sa vie d’après ses cent ans au service de celle-ci. (l’Océan est ici présentée comme étant une entité féminine)
Alors qu’elle endure le rôle de sirène depuis environ 80 ans, elle rencontre Akinli, un jeune homme intelligent et attachant. J’ai beaucoup aimé Akinli qui est une personne très réfléchie et aux nombreuses facettes. (un genre de prince charmant ultra compréhensif)
Elizabeth et Miaka sont les soeurs sirènes de Kahlen. La première est la rebelle du groupe alors que la deuxième a une âme d’artiste extraordinaire. J’ai globalement apprécié ces deux personnages qui se montrent très solidaires avec Kahlen. Toutes les 3 sont attentionnées, compréhensives et attentives. Je trouve que le mot « sororité » est parfaitement adapté au groupe des sirènes qui se comportent effectivement comme de véritables sœurs entre elles.

De plus, fait important à souligner, Kahlen aime les livres !

Kiera Cass réinvente totalement le mythe des sirènes. Ne vous attendez pas à des queues de poissons ou des désirs de sortir de l’Océan comme dans le dessin animé La petite sirène. Ici, les sirènes vivent parmi les humains, marchant sur leurs deux jambes. Cependant, leur voix étant mortelle pour ceux-ci, elles se doivent de rester muettes pour garder le secret de leur existence. Pour communiquer avec les autres, elles sont donc parfois amenées à devoir écrire et j’ai trouvé cela très bien que ces passages écrits par Kahlen dans l’histoire soient également d’une police autre, simulant une écriture manuscrite, dans le livre.
J’ai aussi beaucoup aimé la personnification de l’Océan qui est désignée par » She » (« Elle ») et donc comme entité féminine et qui est décrite comme ayant une relation très intime, surtout avec Kahlen, comme s’il s’agissait de sa propre mère. D’ailleurs, l’Océan prend toujours une majuscule dans le récit tout comme les prénoms « La » désignant. J’ai trouvé que ça marquait le respect éprouvé devant cette entité décrite comme soutenant le monde à bout de bras.

Le résumé met beaucoup l’accent sur une certaine romance entre Kahlen et Akinli et pourtant, celle-ci est très loin d’être au premier plan. Vous ne tomberez pas dans la niaiserie avec The Siren. J’ai trouvé la romance bien amenée, pas trop rapide et surtout pas irréaliste. Kiera Cass met surtout l’accent sur le monde des sirènes, sur le fonctionnement de celles-ci et de l’Océan; et non pas sur la romance en elle-même qui passe totalement au second plan.

J’ai trouvé l’évolution de Kahlen au fil du récit vraiment très intéressante. Je la sentais plutôt éteinte au début du roman, comme en pilote automatique, comme si elle ne vivait pas réellement et ne faisait que suivre les règles. Sa rencontre avec Akinli la fait devenir une entité singulière, fait émerger une personnalité qui lui est propre et la fait vivre à nouveau. J’ai eu l’impression qu’elle se réveillait d’un long sommeil, qu’elle s’était mise en veille pendant 80 ans. Elle évolue cependant par la suite plutôt brutalement, comme si elle se rendait enfin compte du cauchemar que constitue sa situation actuelle. Son caractère change beaucoup.

Plusieurs formes d’amour sont développées dans ce roman. On a au premier plan l’amour fraternel, entre les soeurs sirènes mais aussi l’amour filial, entre l’Océan et les sirènes. La romance est vraiment au dernier plan.
L’attachement de Kahlen à sa famille formée par ses sœurs sirènes et sa mère Océan est très fort.

Comme je l’ai dit précédemment, l’intrigue se déroule vraiment en dehors de la romance, au sein même du mythe revisité des sirènes. J’ai adoré m’immiscer dans cet univers et mieux comprendre le fonctionnement et la vie de ces créatures. The Siren met en avant le thème de la différence et de l’envie de vivre comme les humains, tout comme on pouvait déjà le voir dans La petite sirène de Disney.
D’abord présentées comme extraordinaires et sans réelle faille, j’ai apprécié en découvrir finalement certaines avec Kahlen.

J’ai été personnellement très émue par le dénouement et la fin du livre, quitte à verser ma petite larme. J’ai trouvé que c’était une très belle fin et que les réflexions et actes de chaque protagoniste étaient très touchants.
Il y a un bon suspense, je n’avais pas tout deviné avant la fin.

En conclusion, The Siren est évidemment un livre que je vous conseille car malgré le fait qu’il était en anglais, je n’ai clairement pas pu le lâcher et l’ai dévoré en quelques jours. J’ai vraiment eu l’impression de lire un conte de fées très atypique qui m’a tenu en haleine et m’a beaucoup touché. J’ai aimé le fait que la romance ne soit pas au premier plan et que les différents types d’amour soient tous bien mis en avant avec des liens très forts entre les personnages.
J’ai clairement adoré et j’en redemande ! Il s’agit là d’un vrai coup de coeur pour moi !
Je vais vraiment continuer à suivre Kiera Cass de très près !

par Mayumi
Les Écorchés, Tome 4 : Révolte Les Écorchés, Tome 4 : Révolte
Tillie Cole   
Voilà, je viens tout juste de refermer le dernier livre de cette saga ! Et que dire à part un méga Waouh !!! J’étais immergée dedans du début à la fin, mon cœur a d’ailleurs loupé des battements à de nombreuses reprises… Tout comme pour Ruine, Tourmente et Ravage j’étais happée dans ce monde sombre et sanglant qui nous fait vivre un véritable ascenseur émotionnel. Nous tordant même le ventre par moment de peur face au déroulement de l’histoire, je me suis crue dans la série télévisée « Spartacus » version temps moderne. Les fosses, l’arène de combat, la bestialité primitive des combattants, mais pas uniquement ça ! Autour de la violence se cache la naissance de sentiments mutuels, des humains privés de mots pour exprimer exactement ce qu’ils peuvent ressentir. Alors, l’auteure a brillé grâce à sa plume en offrant la possibilité à ses personnages de s’exprimer différemment, avec le langage qu’ils connaissaient et par des gestes beaucoup significatifs que des belles paroles trop courantes de nos jours. Ce final était époustouflant, c’est presque à regret que je quitte ces livres et leurs personnages uniques et spectaculaires ! Faut vraiment lire les écorchés et les avoir parmi vos précieux, c’est une série incontournable !

par CelineDH