Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par toutoun

Extraits de livres par toutoun

Commentaires de livres appréciés par toutoun

Extraits de livres appréciés par toutoun

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
Encore un tome absolument, fabuleusement génial !

Dans ce nouvel opus, il se passe plein de choses et les révélations sont nombreuses !
Notre Rebecca a bien à faire... Tout d'abord en tant que Reine des Vakaris. Hé oui, être à la tête d'un peuple de guerrières cruelles et barbares n'est pas une tâche de tout repos. Ensuite, en tant qu'Assayim. Une fois de plus, elle est sollicitée sur une scène de crime. Le meurtre d'un humain. Rien d'inquiétant de prime abord, sauf quand l'enquête dévoile peu à peu une toile gigantesque qui risque bien de mettre en danger ses proches...
Rajoutez à cela des soucis avec Beth, sa meilleure amie. Sa fille, Léo, prise elle aussi dans un marasme entre Will et Ariel.
Un Aligarh qui, rappelez-vous, lui a déclaré sa flamme dans le tome dernier et qu'elle essaye maintenant d'éviter du mieux qu'elle peut.
Et bien sûr, Raphaël, plus énigmatique et secret que jamais, qui joue avec les nerfs de Rebecca.

Évidemment avec tout cela, on ne s'ennuie pas une seconde.
L'intrigue se met en place dès les premières pages et nous alpague de suite. Puis, au fur et à mesure de la lecture, d'autres éléments et informations viennent s'ajouter, ce qui rend le récit encore plus exaltant.
Moi qui ne suis pas très fan (normalement) de Raphaël, j'avoue que là, avec tout ce que l'on apprend sur lui, je suis hyper méga (supra) intriguée !!
Bruce, mon chouchou d'amour, est par contre le grand absent de ce tome. Je pourrais dire que je suis déçue, mais même pas (bon, j'ai quand même un petit pincement au cœur), il se passe tellement de choses, de révélations qui viennent bousculer nos héros et mènent le récit vers un nouveau chemin, que je n'ai pas vraiment eu le temps de m’apitoyer sur sa désertion.

C'est encore une fois, une parfaite réussite.
Un cocktail explosif... mélange d'action, de rebondissements, de révélations, pimenté de dialogues savoureux et sarcastiques à souhait et de réparties bien senties qui ne manquent pas de faire sourire ou rire.

Rebecca Kean, au même titre que Charley Davidson - d'ailleurs je trouve que ces héroïnes se ressemblent beaucoup ! - est the best en matière d'héroïne ! Elle est tout ce que j'aime. Un cœur de guimauve (si si !) mais protégé par une couche de 10 km d'épaisseur de béton armé et acéré de piques empoisonnées... Un vrai petit ange lol. Un humour pince sans rire à mourir de rire. Une fidélité et un sens de l'honneur à toute épreuve. Une combattante incroyable... bref, un personnage extraordinaire pour une saga extraordinaire !

En bref ? Longue vie à Rebecca Kean et vivement la suiiiiiiiiiiite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-03
En grande fan de Fantasy, j'avais hâte de découvrir ce récit pour adultes, pimenté de scènes de sexe... La cerise sur le gâteau pour moi ^^.
Toutefois, je suis un peu chagrinée que ce roman ne soit pas de la Fantasy pure et dure, où l'univers, parfois complexe, est toujours très riche et nous plonge littéralement dans un autre monde.
Ici, ce n'est pas le cas. Le récit se concentre essentiellement sur la romance et la relation entre nos deux personnages principaux et on ne sent pas beaucoup le côté Fantasy justement, si ce n'est dans la partie magie de l'histoire. Pour moi, c'est une romance avant toute chose.
Pareil pour l'action et les rebondissements qui pèchent un peu, surtout au début, mais nous réservent cependant un final mouvementé et palpitant, que j'ai adoré.

Du point de vue romance, nous ne sommes pas en reste. C'est avant tout ce qui prime dans ce roman.
La relation entre Serena et Markh est attendrissante même si, là encore, j'ai trouvé que son évolution était bien trop rapide. Une page, Serena est prisonnière, la suivante, elle devient sa maîtresse. Toutefois, on se laisse emporter et s'émouvoir par leur idylle, ce qui est le principal.

La plus belle surprise de récit est la plume de Blanche Monah que je découvre pour la première fois avec cet écrit. Elle est fluide, riche, maîtrisée et empreinte d'une certaine poésie très touchante.
Si je n'ai pas été convaincue à 100 % par le contenu de cette histoire, je suis incontestablement sous le charme de sa plume. Je lirai donc ses autres romans très rapidement.

Un dernier petit mot quant au choix de narration que j'ai trouvé très original. Nous suivons l'héroïne par une narration à la troisième personne et le héros par une narration à la première personne. Un choix peu commun, car habituellement c'est plutôt l'inverse. J'ai beaucoup aimé cette initiative qui change un peu.

En bref ? Un roman un peu en demi-teinte, certaines choses m'ont plu, d'autres moins.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 24-04-2016
Après un prologue explosif qui attise de suite notre curiosité, le récit fait place à la présentation de tous nos personnages. Le rythme retombe donc un peu, mais c'est un mal nécessaire... car dans ce récit, tout est centré sur la psychologie des personnages : lentement, mais sûrement, le broyage de cerveau commence...
Car dans cette histoire tout n'est qu'apparence et faux-semblants Et une fois dans la bataille, tous les coups sont permis !
Nos héros sont prêts à tout pour finir en tête de liste et remporter le concours, mais pourront-ils faire face aux conséquences que cela engendre ?

Ils se pensaient des prédateurs, prêts à sortir leurs griffes et combattre dans l'arène, mais ils s'avèrent vite n'être que des lionceaux (inoffensifs ? pas sûr !!) jouant dans un monde qui n'est pas le leur !
Ils vont apprendre à leurs dépends que jouer dans la cour des grands ne s'improvise pas, que chaque décision prise a un revers de médaille, et qu'il faut, le moment venu, en payer le prix.

On se rend vite compte dans cette histoire qu'un truc cloche, il y a en coulisses quelqu'un de bien plus machiavélique qu'il n'y paraît qui semble tirer les ficelles, mais qui ? Madison ? Ryan ? Ira ? Ou un des participants (Layla, Tommy ou Aster) qui cache bien son jeu ? Ou encore une tierce personne qui œuvre en secret ? Le hic, c'est que l'on a beau se creuser les méninges, on ne sait pas qui !
L'auteur distille des indices, non pas pour nous éclairer, mais plus pour nous embrouiller l'esprit. Elle nous amène sur plusieurs pistes qui s'avèrent être des culs de sac ! Et quand tu commences à émettre des hypothèses, un nouvel élément arrive remettant tout en question.
De plus, comme tous les personnages peuvent à la fois être capables de coups tordus et être charmants et attendrissants, on ne sait plus à qui se fier.
C'est un roman très psychologique qui met nos nerfs à rude épreuve !
Puis vient la fin du récit, et là ? Bah, on se rend compte que l'auteur nous a mené par le bout du nez ! et toutes nos questions restent encore sans réponses !! Grrrr ! J'ai encore plus de doute sur qui à fait quoi et pourquoi qu'au début du récit...

En bref ? Alyson Noël nous plonge dans un Gossip Girl version Hollywood. Des complots, des secrets, des amitiés et des faux-semblants... Un roman psychologique qui met notre cerveau en ébullition. Vivement la suite ! (surtout que la fin termine sur un beau cliffhanger !)

Chronique complète et en gifs ici : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/04/beautiful-idols-t1-rivalite-de-alyson.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 20-04-2016
Trouble est un court roman qui se dévore en un rien de temps.
Si ce roman a une trame de départ dramatique, ce n'est vraiment pas ce qui ressort de ce livre.

Amantha, notre héroïne et narratrice de récit, est une jeune femme de 25 ans qui, suite à une tentative de suicide, se voit enfermée dans un hôpital psychiatrique par ses parents. Alors qu'elle n'est qu'une coquille vide depuis 3 ans (d'où sa tentative de suicide), qu'elle ne pense plus qu'à s'échapper de cette vie dont elle ne veut plus, qu'elle a tout simplement jeté l'éponge et refuse de vivre, Amantha va croiser le regard de Slaine, l'un des patients de l'hôpital, et cet homme si brut, sauvage, sombre, dangereux même, va faire surgir en elle une étincelle de vie. Au départ, ce n'est que de la curiosité... Qu'a-t-il fait pour se retrouver ici ? D'où lui vient la cicatrice sur son visage ? Pourquoi semble-t-il toujours en colère ?
Mais très vite cette curiosité va faire place à l'attirance...
Là où tous ont échoué - même le sympathique et souriant infirmier, Chris, qui la soutient du mieux qu'il peut, depuis son internement - Slaine va déclencher, en un regard, un tsunami et sortir Amantha de son état léthargique.
Mais Amantha est fragile, très fragile, et se frotter à Slaine n'est pas sans risque ! Lui aussi traîne ses casseroles et il faut avoir les épaules solides pour les supporter.
Slaine sera-t-il la planche de salut d'Amantha ? Sa rédemption ? Ou court-elle à sa perte avec lui ?

Je ne vais pas dire que c'est une belle histoire, mais c'est l'histoire d'Amantha avec ses zones d'ombre, ses chaos, ses tragédies... Nous sommes loin du conte de fées, et pourtant ! Même avec toutes ces bosses, cassures et fêlures, il ressort de ce récit une beauté primaire, brute et sauvage. J'ai beaucoup aimé ce contraste entre la violence de Slaine et la fragilité d'Amantha. Ils paraissent aux antipodes l'un et l'autre, mais s'assemblent en fait à la perfection.

En Bref ? Ce roman est une très jolie surprise qui m'aura fait passer un bon moment de lecture.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 16-04-2016
Ce n'est pas une histoire qui va nous mettre des étoiles dans les yeux et des papillons au ventre. L'atmosphère de ce récit est très particulière, il faut d'ailleurs s'accrocher en début de roman (l'envie d'arrêter peut même se faire sentir), les personnages ne sont pas charmants, doux, tendres, rigolos. Ils sont durs, froids, calculateurs, manipulateurs. L'ambiance, elle, est assez sinistre et austère. À chaque page tournée, je m'attendais au pire...
Ce n'est pas une belle romance dégoulinante d'amour, mièvre ou romantique, mais c'est une BELLE romance... à sa façon, alimentée par le prix du sacrifice et le poids des mensonges.

Dès le prologue, j'ai classé notre héroïne Hayana comme une salope névrotique.
Elle a tout pour elle. Elle est belle, riche, intelligente. Lors d'une soirée, elle fait la connaissance de Brant Sharp, un génie de l'informatique, milliardaire et philanthrope. Ensemble, ils filent le parfait amour. Ils s'aiment à la folie et se ressemblent sur beaucoup de points.
Seule ombre au tableau : Jillian, la tante de Brant qui voit d'un très mauvais œil cette relation et fait tout pour y mettre un terme. Jillian est très protectrice envers Brant, elle protège son génie, mais surtout son secret. De toute façon, elle est persuadée que quand Hayana découvrira la vérité sur Brant, elle prendra ses jambes à son cou.
Alors que Brant s'apprête à faire sa demande en mariage, Hayana découvrir ce qu'il cache... C'est le choc ! Mais elle ne s'enfuit pas pour autant. Non, Hayana va réagir de façon inattendue et prendre un amant, Lee. Un jardinier croisé dans une station-service. Elle s'envoie en l'air avec lui sur le parking, puis dans des toilettes crasseuses. Elle se donne à lui sans barrières ni artifices... entièrement. Elle aime Brant plus que tout et n'a jamais remis son amour pour lui en cause, mais le poids de son secret est si lourd à porter, qu'elle plonge corps et âme dans sa relation avec Lee. Et même quand ce dernier ne veut plus d'elle, elle le traque et lui tend des pièges, pour qu'il lui revienne. Hayana devient petit à petit prisonnière, obsédée, par ces deux amours. L'un posé, aimant et sincère. L'autre bestial, volcanique et passionné.
Et nous dans tout ça ? Bah, on JUGE, on CONDAMNE, on CRITIQUE... Comment faire autrement ? Le comportement d'Hayana est tout simplement abject.
Quant à Brant, on se demande vraiment quel peut être son secret pour amener Hayana à un comportement si extrême ! Pendant les 3/4 du récit, j'avoue que je l'ai imaginé en tueur en série, en égorgeur de petits chatons.... enfin un truc dans le genre quoi. Même Lee et son comportement parfois excessif, dominateur, limite salopard, nous met la chair de poule.
En même temps, avec cette ambiance glauque, ses retours dans le passé (nous jonglons entre différentes époques du passé et le présent.) ces changements impromptus de point de vue (le plus souvent Hayana, mais nous avons aussi parfois Brant, Lee ou des extraits du journal de Jillian), tout cela est fait pour nous déstabiliser, pour semer les graines du doute et nous faire chauffer le cerveau à blanc... résultat : on ne peut que se faire des films tordus.

Cette intrigue autour du secret de Brant est le moteur de ce récit. Tout tourne autour. Cela nous obsède, nous rend marteau et à l'approche du dénouement, on devient fébrile, tremblant, inquiet même. Sera-t-il à la hauteur de nos espérances ? Que nous réserve l'auteur ? Une bombe ! Une véritable bombe !
Car effectivement, une fois le secret révélé, la lumière se fait et l'on comprend... tout.
Chaque détail prend son importance, chaque élément se met en place et les pièces de ce puzzle s'imbriquent les unes avec les autres. C'est un roman incroyablement bien ficelé et pensé. L'auteur nous mène par le bout du nez de bout en bout. J'ai été soufflée par ce final incroyable !

En bref ? Un livre qui va en surprendre plus d'un et change complètement de ce que l'on a pu lire auparavant. À découvrir absolument

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/04/black-lies-dalessandra-torre.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +8
date : 11-04-2016
Ce livre est une merveilleuse surprise ! Bad Roméo est un véritable coup de cœur.

Nos deux héros sont, tour à tour, drôles, émouvants, attendrissants, agaçants etc.. Ils nous emportent totalement dans leur relation. Je me suis sentie entièrement investie dans ma lecture. J'en voulais encore et encore.
Puis, fait troublant, qui nous rend encore plus accros, c'est que l'on se perd entre la réalité et la comédie. Avec leur jeu d'acteur, on a bien du mal à distinguer le vrai du faux... Où commence la comédie et finit la réalité, où commence la réalité et finit la comédie. C'est perturbant pour nos héros, mais pour nous aussi ! on se sent souvent autant déstabilisé qu'eux.

En bref ? Ce livre a tout pour lui : il est bien narré, entraînant, addictif. Il y a de l'humour, une intrigue qui nous mène par le bout du nez (où est la suite ?!), des émotions en veux-tu en voilà, et des scènes sensuelles qui nous laissent aussi frustrer que notre héroïne lol.
Ne passez pas à côté de cette lecture !

Avis complet : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/04/bad-romeo-tome-1-de-leisa-ravyen.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +6
date : 07-04-2016
Ce roman est un quasi coup de cœur.
J'aime que l'histoire évolue sur des années, qu'elle prenne son temps. J'ai frétillé d'impatience à l'idée que Stephanie et Linden puissent avoir une relation.
À chaque geste, chaque mot plus osé et téméraire, je me suis - littéralement - sentie rougir de plaisir. Quant à mon palpitant, je ne vous raconte même pas ! pfiou. Cette lecture m'a mise dans tous mes états. C'est ça, être transportée dans un récit et le... vivre !
Linden et Stephanie sont des personnages très touchants et attachants. Linden est du genre taquin, coquin, et possède beaucoup d'humour. Il est aussi torride et chaud bouillant ! Aie, aie, aie... là encore il nous fait rougir ! Miam.
James, par contre, ne m'a nullement séduite (encore moins touchée)... bien au contraire même ! Je trouve (mais cela n'engage que moi) que c'est un abruti fini.

En bref ? Je découvre la plume de l'auteure avec ce roman, et j'en suis déjà fan. J'ai hâte de lire le tome consacré à Bram (le frère de Linden) et Nicola (une amie de Stephanie).
http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/04/le-pacte-de-karina-halle.html
Avis complet sur
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 05-04-2016

J'ai une nouvelle fois adoré !
On retrouve ce monde dur, brutal et violent, et à côté de ça, pour contrebalancer cette rudesse, il y a la beauté de la romance. Cela donne un équilibre parfait au roman ! On vibre, on tremble, on frémit, un peu plus à chaque page tournée.
Et comme pour le premier opus, il y a une intrigue de fou, qui nous tient en haleine de bout en bout.

Bad est une série incontournable !! C'est aussi simple que ça :))

Avis complet : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/04/bad-tome-2-amour-dangereux-de-jay.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 07-03-2016
J'ai adoré et détesté ce roman. En fait, j'ai adoré le détester !!

Que ce soit la structure totalement déstabilisante du récit.
Nous sommes un coup dans le présent et le chapitre suivant, dans le passé - par exemple en mai, puis le suivant, dans le passé aussi, mais cette fois-ci en février, le suivant, en octobre... etc...
Il n'y a - en apparence - aucun ordre, aucune logique chronologique. C'est tout aussi bordeline que l'est notre héroïne.
Alors, forcément, c'est irritant, puisque c'est difficile à suivre, mais c'est aussi le but !! Nous agacer, nous titiller, nous dire les choses, mais qu'à demi-mot... nous amener, nous aussi, aux portes de la folie.
La façon dont est amenée cette histoire m'a rendu dingue, mais pour rien au monde j'aurais lâché ce roman.
Dingue, parce que je voulais comprendre les motivations de Laney. Je sentais le "truc" qui cloche, mais l'auteur ne nous laisse pas mettre le doigt dessus et ce, jusqu'à la FIN ! Il est totalement impossible de découvrir le pourquoi du comment. Pourtant, il y a bien des indices, mais on est tellement embrouillé par l'esprit tordu des personnages que l'on n'arrive pas à relier les pièces du puzzle avant le dénouement final.

Que ce soient les personnages.
Ils sont tous antipathiques ou presque.
Laney n'est pas attachante. Elle est sans morale, manipulatrice, en permanence défoncée par la drogue et l'alcool etc... Et malgré tout, ce personnage m'a fascinée. J'ai même une certaine admiration face à son génie machiavélique et sa ligne de conduite (bien que mauvaise) qu'elle respecte jusqu'au bout.

En Bref ? Un roman où se mêle le New Adult et le Thriller, pour un résultat des plus surprenants !! Que ce soit par le récit en lui-même, par sa structure et l'écriture, ou encore par ses personnages. À lire !

Avis complet : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/03/black-iris-de-leah-raeder.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 13-02-2016
Quand j'ai demandé ce roman à La Musardine, je venais de finir ma première lecture de romance viking et j'avais adoré ! Je me faisais donc une joie de réitérer l'expérience, surtout avec un roman plus épicé.

Malheureusement, autant le dire tout de suite, je n'ai pas accroché - du tout !
Et ce, pour plusieurs raisons :
La première est le manque de romance ou, devrais-je dire, l'absence totale de romance !
Arf, je ne suis pas fleur bleue, mais un chouia de romantisme, c'est pour moi un minimum. Ici, notre héroïne, Nora, jeune paysanne saxonne de vingt ans, bien qu'elle soit vierge au départ, a les hormones en ébullition. Elle profite qu'un viking barbare et viril se soit fait prisonnier dans son village pour se donner à lui pendant la nuit.
Riche et heureuse de cette nouvelle expérience, Nora ne va pas s'arrêter là. En se souillant avec l'ennemi, elle se rend compte qu'elle aime ça ! Le sexe sale, brutal, bestial... Être prise, dominée et partagée.
Cette nuit passée avec le viking lui a ouvert les yeux sur ce qu'elle voulait être : une catin à viking (du moins c'est comme ça que je l'ai perçu). Ainsi, afin d'assouvir ses fantasmes, elle quitte son village et se rend sur les terres vikings...

On se rend très vite compte que la romance n'a pas sa place ici. Dans ce livre, il est simplement question de sexe brut, cru et des plaisirs de la chair.
Après, le langage m'a aussi gênée.
Nous sommes en l'an 866, mais le langage de nos héros (que ce soit Nora ou Denisc) qui est certes paysan, est moderne et actuel. Je ne pense pas qu'à cette époque les mots tels que "film" "routier" "baiser" "levrette" "sperme" etc... existaient.
Il n'y a aucune concordance entre le vocabulaire utilisé et l'époque où se déroule le récit. Du coup, je n'ai pas du tout ressenti l'effet historique de cette histoire. Ok, il y a la bataille entre Saxons et Vikings, mais cela fait plus penser à un mauvais film X (en même temps, y'en a-t-il des bons ? lol).

J'aimerais pouvoir dire une chose de positive sur ce roman, mais rien ne m'a plu. Je suis certaine qu'il a son public, simplement je n'en fais pas partie.

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/02/femme-de-vikings-de-carl-royer.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 13-02-2016
Dans cette saison 2, nous sommes toujours dans l'introspection des sentiments d'Hardin. Ce garçon borderline et colérique qui, plus que de raison, a enchaîné connerie sur connerie et mauvaise action sur mauvaise action, concernant sa relation avec Tessa.
D'être dans sa tête nous permet de mieux saisir ce personnage complexe, souvent instable. On découvre un Hardin rongé par la culpabilité et rendu parano avec cette histoire de pari. Il a peur pour sa relation avec Tessa, peur que la vérité lui explose en pleine face, et on le comprend ! Et puis, la candeur, l'innocence et la fragilité de Tessa ne sont pas sans lui rappeler celles de Natalie, celle qu'il a intentionnellement humiliée dans son passé... Tout ça agit comme une cocotte-minute sur Hardin, la pression monte, et dieu sait comment Hardin et la pression ne font pas bon ménage !!

Sans reprendre l'histoire dans son intégralité, Anna Todd a fait le choix de narrer seulement quelques pans importants de leurs relations. À chaque chapitre, Hardin revient, d'abord à travers son journal intime, puis par sa propre voix, sur un événement marquant entre Tessa et lui.
C'est intéressant, mais cela a tout de même un goût de trop peu. Il manque pour moi quelques scènes importantes. Ma curiosité n'est pas entièrement assouvie, notamment au sujet des preuves du pari. Effectivement, tout ce qui attrait au pari est occulté (l'apport des preuves et tout et tout)... Dommage, j'aurais aimé connaître son ressenti à ce moment-là.

Après, comme pour la saison 1, Before ne se concentre pas que sur Hardin. Nous suivons cette fois-ci Zed, Smith, Landon et Christian. Ils nous éclairent sur leur passé, présent ou futur. C'est très agréable de les retrouver, mais je préfère toutefois les chapitres sur Hardin.

Petite précision qui a quand même toute son importance : ce livre ne se lit pas indépendamment de After. C'est un bonus, mais pas une histoire à part entière.

En bref ? C'est une nouvelle fois un régal, même si ce tome a un petit goût de trop peu d'Hardin. On en veut encoooooooore plus !

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/02/before-after-saison-2-danna-todd.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 13-02-2016
Je m'estime super chanceuse d'avoir pu lire ce roman en avant-première. Ce livre est un vrai rayon de soleil, qui fait du bien au moral, surtout par ces temps maussades.

Audrey Turner est une jeune adolescente de 14 ans pas comme les autres.
Elle ne va pas à l'école. N'a pas d'ami(e)s. Ne sort pas et n'a pas de vie sociale. De plus, elle se cache perpétuellement - même de sa famille - sous une paire de lunettes de soleil. Car Audrey est atteinte de troubles du comportement : phobie sociale, anxiété généralisée et épisodes dépressifs.

Oh, cela n'a pas toujours été le cas ! Avant elle était normale. Puis il s'est passé un drame à l'école. Quoi ? Comment ? Pourquoi ? Aucune idée. Audrey ne veut pas en parler, car ce n'est pas ça le plus important. Non, le plus important ce sont ses conséquences et comment maintenant Audrey doit faire face au quotidien et réapprendre petit à petit à s'ouvrir au monde.

Vu comme cela, cela peut paraître dramatique. Or, ça ne l'est pas du tout !
Il faut savoir qu'Audrey a une famille... comment dire ? haute en couleur ! Avec eux, on ne s'ennuie pas et c'est très drôle !

Pour sa thérapie Audrey doit faire un documentaire et filmer ses proches. Et autant dire que chez elle, il y a de l'animation !
Tout d'abord avec Anne, la maman. Une maman protectrice, attentionnée mais très autoritaire et excessive. Elle calque son éducation selon le Daily Mail, ce qui fait qu'à chaque nouvel article, une nouvelle règle est établie à la maison.
Puis vient le papa, Chris, plutôt cool, il a bien compris qu'il faut toujours, toujours aller dans le sens de sa femme... même si parfois ses directives sont... euh... un poil exagérées lol.
Après il y a Frank, le grand frère. Il est fan de LOC, un jeu en ligne et, malheureusement pour lui, la nouvelle lubie de sa mère est de proscrire ces jeux qui rendent accros. Ce qui déclenche une mini-guerre chez les Turner.
Et enfin, il y a le petit dernier, Félix, 4 ans et... adorablement chou.

Il est arrivé un drame à Audrey, mais l'histoire ne se centre pas du tout sur ça, d'ailleurs on ne sait même pas ce qui s'est réellement passé. Ici, il est question de reconstruction, d'humour et d'amour. Amour de la famille et amour tout court avec le personnage de Linus.
Linus est un ami de son frère Frank qui vient souvent chez eux jouer à LOC. Audrey va accepter, non sans mal au départ, la présence de Linus chez elle. Et de fil en aiguille, par le biais de messages, ils vont se rapprocher.
Entre la présence bénéfique de Linus qui, bien que patient, n'hésite pas à bousculer les habitudes d'Audrey et sa famille - loin d'être parfaite - mais aimante et soudée, Audrey va petit à petit se retrouver. Et franchement le résultat est génial ! C'est bourré d'humour, léger et la plume de Sophie Kinsella est un régal.
Je la connaissais déjà à travers Poppy Wyatt est un sacré numéro (roman que j'avais adoré !) et c'est un plaisir de la retrouver dans ce nouveau roman !

En bref ? Un roman sans prise de tête, qui nous fait rire aux éclats et nous met du baume au cœur.

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/02/audrey-retrouvee-de-sophie-kinsella.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +4
Cette série, sans être un coup de cœur, est tout de même l'une des séries incontournables du moment. Impossible de passer à côté de ce nouvel opus, qui cette fois, est sur Trenton, l'un des frères aînés de Travis.

À la différence de beaucoup, Travis n'a jamais été un de mes chouchous, même s'il est vrai que dans son style, il est absolument craquant ! Par contre, son frère.... MIAM MIAM MIAM ! Je dis OUI !

Comme tous les Maddox, Trent est un tombeur, toutes les filles sont folles de lui. Mais, peut-être parce qu'il est plus âgé ou que la vie l'a déjà bien amoché, Trent est beaucoup plus mature que Travis. Il sait ce qu'il veut : Cami, la jeune serveuse du Red et il est bien décidé à ne pas laisser passer sa chance.
Seulement Cami ne fait pas partie de ses groupies et la séduire se révèle bien plus compliqué qu'il ne l'imaginait, surtout qu'il a un rival qui fait obstacle...
En effet, Cami a déjà un petit ami : T.J. Ce dernier vit en Californie et en raison de son travail, ils se voient très peu, mais, à n'en pas douter, ils s'aiment ! Et Cami n'a jamais été le genre de fille à courir deux lièvres à la fois... Seulement voilà, elle n'est pas aussi insensible qu'elle le voudrait face aux attentions de Trent. Pourra-t-elle vraiment lui résister ?

Cette histoire est beaucoup plus simple que celle entre Abby et Travis, il y a moins de clashs, et si leur histoire est moins passionnée et intense, elle tout aussi belle... voire plus !
J'ai été complètement sous le charme de ce couple Cami/Trenton. Leur relation m'a semblé plus mûre, plus sincère et moins agaçante :p
Si je devais émettre une petite retenue, j'ai juste trouvé le rythme parfois un peu lent et j'aurais bien aimé avoir le point de vue de Trent (ici, l'unique narratrice est Cami), mais bon, même ces deux points ne n'ont pas enlevé mon plaisir.

Je ressors de cette lecture avec un grand sourire, ravie de ce que j'ai lu.
Il n'y a pas de rebondissements à gogo, mais une intrigue autour de T.J, le petit copain de Cami, qui nous tient en haleine jusqu'à la phrase finale du roman !! Ma curiosité était piquée à son maximum et sincèrement, je ne sais pas pour ceux qui l'ont lu, mais moi, je n'ai RIEN vu venir ! Le choc.

En bref ? Une superbe romance, simple, sans chichis, narrée par une plume ensorcelante ! Un délice.

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/02/beautiful-oblivion-de-jamie-mcguire.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 13-02-2016
Quand j'ai vu la couverture de ce roman, j'ai complètement craqué. Je la trouve sublime ! Pourtant, je ne suis pas une grande fan des livres qui font peur et quand on voit le trailer, sérieusement, on a de quoi flipper !!
Et puis, de toute façon, je suis une trouillarde et j'assume !

Bref, j'ai donc commencé ce récit - sans exagération - avec une grande appréhension. Mon trouillomètre au maximum. Donc pour minimiser les dégâts, j'ai lu ce premier tome en pleine journée, par un beau soleil et... en allumant la lumière (on ne sait jamais) !

Dès le départ Paige McKenzie nous plonge dans une ambiance glauque ! Tout y est pour que ce soit "flippant" comme dirait notre héroïne, Sunshine.

Après avoir fêté ses 16 ans, Sunshine et sa mère quittent le beau soleil texan pour la pluie, le froid et la brume de Ridgemont, dans l'État de Washington. Même en plein été, il fait sombre et humide... et les rues sont perpétuellement désertes.
Elles emménagent dans une maison lugubre et... flippante (il faut savoir que Sunshine est un peu ma copine côté "flippe", c'est une trouillarde également). La maison est vieille, très sombre et froide et, en plus, elle empeste l'humidité et le moisi !
Et puis, il y a tous ces phénomènes étranges qui se produisent au fil des jours : le sentiment d'être épiée, les frissons qui lui collent à la peau, les bruits qu'elle entend - des pas, des rires d'enfants ou pire encore, des cris de terreur !- de plus, les objets de sa chambre changent inexplicablement de place.
Et le comble dans tout ça, c'est que sa mère, elle, ne semble pas s'en apercevoir ! Elle agit comme si tout était normal... sauf que rien n'est normal ! À commencer par elle, qui se comporte, depuis son installation, de plus en plus bizarrement.
De plus en plus déroutée par ce qui se passe chez elle, Sunshine va se confier à un camarade de classe, Nolan.
Ensemble, ils vont essayer de lever le mystère sur ce qui se passe vraiment chez Sunshine...

Les 100 premières pages (et un peu plus même) de ce récit sont assez angoissantes et je n'étais pas mécontente de mon choix de le lire en pleine journée. L'auteure nous plante un décor inquiétant qui nous saisit de suite.
L'ambiance est flippante oui, mais ce n'est tout de même pas aussi horrible que ce à quoi je m'attendais (ouf !). L'histoire prend une tournure différente au milieu du roman et nous plongeons plus alors dans un monde fantastique, que d'horreur.

Si j'ai apprécié que mon palpitant soit malmené dans la première partie du récit, j'ai tout autant apprécié - si ce n'est plus - la seconde partie ! Car elle m'a pris au dépourvu.
Même si j'ai trouvé parfois les scènes quelque peu faciles et que certaines révélations arrivent bien trop vite, j'ai adoré la façon dont l'auteur nous embarque dans ce nouveau monde.

Maintenant que l'univers de ce récit nous est dévoilé et que nous savons dorénavant ce qu'il en est, j'ai hâte de connaître la suite qui, je pense, sera complètement différente de ce premier épisode.

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/02/sunshine-episode-1-de-paige-mckenzie.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
Me revoici avec le tome 3 de Between Breaths - qui est en réalité le tome 2 en VO (eh oui, dans l'édition française, nous ne les sortons pas dans l'ordre lol - mais je vous rassure, cela ne gêne aucunement la compréhension).
Between Breaths est une série que j'adore en raison de la plume de Christina Lee et de ses héros attachants.

Dans ce nouvel opus, nous faisons la connaissance - par une narration à double voix - de Ella, la colocataire d'Avery (l'héroïne du tome 2) et Quinn, le receveur vedette de base-ball de la fac.
(...)

Encore une fois, j'ai pris beaucoup de plaisir en lisant cette histoire.
Pourtant, elle est cousue de fil blanc. On devine aisément ce qui est arrivé à Quinn et comment les choses vont évoluer. Il n'y a pas de grandes surprises, que ce soit dans les révélations ou dans la relation de Quinn et Ella.
Malgré tout, c'est une super romance. Déjà, parce qu'elle est belle, tout simplement. Et puis, l'écriture de Christina Lee est vraiment très agréable, elle a une plume entraînante et fluide qui facile la lecture.
Ensuite, j'aime l'univers du récit et les personnages créés, qu'ils soient secondaires ou non, ils me plaisent tous.

En bref ? C'est toujours aussi agréable et plaisant de lire cette série !

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/02/between-breaths-t3-before-you-break-de.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
La surpopulation de l'Homme a fini par engendrer la déforestation totale de la planète. Malheureusement, sans arbres, le taux d'oxygène de la Terre est descendu en flèche, l'air s'est tellement raréfié que les hommes sont morts par millions.
Les maigres survivants s'en sont sortis grâce à Respire Inc. Une entreprise qui a créé le Dôme sous lequel ils vivent tous dorénavant, et surtout elle leur fournit l'air nécessaire à leur survie.
Respire Inc a le total contrôle sur tout, puisque ce sont ses dirigeants qui contrôlent l'apport d'air et le distribuent moyennant une taxe.
Ainsi est né un gouvernement totalitaire où les Premiums (les plus riches) règnent en maîtres et où le reste de la population, les Auxilaires, triment à se payer le minimum d'air pour survivre.

Ce récit est narré à trois voix (en alternance à chaque chapitre), celles de Béa, Alina et Quinn, trois jeunes adolescents de 16 ans, vivant sous le Dôme.
Béa et Quinn se connaissent depuis des années et sont meilleurs amis. Quinn est un Premims, c'est même le fils d'un dirigeant de Respire Inc. Quant à Béa, c'est une Auxiliaire. Leur statut est donc différent, mais cela n'a jamais été un problème pour eux, il n'y a pas de barrière entre eux, sauf peut-être le fait que Béa éprouve plus qu'une simple amitié pour Quinn et que ce dernier, trop obnubilé par les autres filles, ne le remarque même pas.
C'est lors d'une sortie sur les Terres Exterieurs (c'est-à-dire en dehors du Dôme) qu'ils vont faire la connaissance d'Alina.
Alina fait partie de la Résistance - les RATs, comme les appelle le gouvernement. Après une mission ratée, Alina est en danger en restant à l'intérieur du Dôme et elle doit s'enfuir au plus vite.
Comme son joli minois a tapé dans l'œil de Quinn, il accepte - avec plaisir - de l'aider à passer le check-point pour les Terres Extérieurs.
Et c'est comme ça que tout commence... ce que l'on appelle communément l'effet papillon : la rencontre de ces trois personnages et leurs agissements, vont se répercuter au sein du Dôme, du gouvernement et de la Résistance. Et il faudra en payer les conséquences...

Si les premières pages du récit plantent le décor, l'action et les rebondissements ne tardent pas à venir.
Plus nous progressons dans l'histoire, plus la tension croît. Car une fois la mise en place de l'histoire faite, nous n'avons plus une minute de répit. C'est très intense. Les rebondissements nous saisissent et nous font engloutir les pages au plus vite. Il y a un suspense qui nous tient en éveil jusqu'au bout !
C'est un premier tome palpitant qui nous procure moult sensations.

De plus, les personnages, même s'ils ne m'ont pas plu du premier coup, sont vraiment attachants.
Alina peut paraître dure et froide, mais se dévoile plus en fin de roman. Béa, elle, est vraiment top, elle est douce, altruiste et intelligente (c'est la seule qui m'a plu d'emblée). Quant à Quinn, son comportement quelque peu immature et crédule, m'a agacée au départ, mais paradoxalement, c'est aussi ce qui m'a attendri. Ce n'est pas le super-héros "parfait", mais un garçon normal, terriblement touchant.

En bref ? Un premier tome qui m'a plus que convaincue ! J'ai hâte d'avoir la suite qui promet d'être tout aussi passionnante.

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/02/le-dome-t1-la-loi-du-dome-de-sarah.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Cette romance est beaucoup plus sombre et tragique que les précédentes. Déjà l'histoire de Teresa et Jase était assez dure émotionnellement, mais ici, c'est pire.
Sans que l'auteur nous plonge dans le mélo, le récit a tout de même une trame dramatique. L'histoire de Calla fait froid dans le dos. Sa vie n'est qu'une succession de galères inimaginables.
Malgré ce côté très drama, les dialogues et surtout le caractère sarcastique et ironique de Calla, rendent ce récit plus léger.
Certes on frissonne d'horreur et de peur, notre cœur se serre aussi à de nombreuses reprises, mais on se surprend aussi à sourire et parfois même, on rit carrément ! tant les échanges entre Jax et Calla peuvent être drôles.

C'est une magnifique romance. Avec des personnages, encore une fois, sublimes !! Je n'ai strictement rien à redire de ce côté-là.
Toutefois, j'ai quand même un bémol sur ce tome - d'où ma note plus faible - j'ai décroché à quelques reprises, en raison de certaines longueurs rencontrées. Rien de bien méchant, mais elles sont tout de même présentes.

En bref ? Une histoire bouleversante, remplie d'émotions ! Quelques lenteurs dans le récit qui freinent un peu la lecture, mais vite palliée par la beauté des personnages créés par Jennifer L. Armentrout.

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/02/jeu-dindulgence-tome-3-de-jennifer-l.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 21-01-2016
Je n'ai pas compris le but de cette histoire. Il n'y a pas d'intrigue ou de fil rouge. Ce récit replonge seulement dans les souvenirs de nos personnages. Souvenirs qui nous permettent de comprendre le présent, mais il n'y a rien d'intéressant là-dedans.
Je n'ai pas du tout aimé cette histoire. Ni les personnages qui sont TOUS hautement antipathiques.
Je m'attendais à une lecture divertissement et il s'avère que c'est en fait un drame familial et donc une lecture déprimante.

Les seuls points positifs du roman sont, d'une part, la structure du récit qui est très originale. Toute cette histoire se déroule dans la maison, en huit clos. Il y a 10 parties dans le roman, pour les dix endroits où se situe l'action : la salle de bain, la cave, la chambre, la serre, la cuisine... etc...
Avec, à chaque fois, une narration à plusieurs voix : en narration interne quand il s'agit de nos fantômes et en narration externe pour tous les autres personnages. J'ai bien aimé cette touche d'originalité, surtout que c'est très bien monté.
Et, d'autre part, j'aime la plume de Lauren Olivier. Et ça se confirme une nouvelle fois avec ce récit. Alors que l'histoire ne m'a pas du tout plu, je n'ai pas vu les pages défiler. Je trouve que l'écriture de cette auteure est très addictive et vraiment très agréable à lire.

En bref ? Une auteure talentueuse, que j'affectionne énormément, mais pour moi ce livre est un raté. En dehors de l'écriture et de la structure du récit, rien ne m'a plu. Vite lu, mais vite oublié ;)

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/01/les-intrus-de-lauren-olivier.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 20-01-2016
D'entrée de jeu, le résumé et la couverture - sublime - du roman, m'ont plu. Mais je ne m'attendais tout de même pas à aimer autant cette lecture ! On peut dire que ce début d'année démarre fort, car NIL est incontestablement une de ces séries qui marquera 2016 ! (Oui, il est encore tôt pour faire des pronostiques, mais ce livre est un tel coup de cœur, qu'il ne peut en être autrement).

Avec NIL, nous plongeons dans une aventure du genre de "Lost", mais version adolescent. La moyenne d'âge des protagonistes de cette histoire oscille entre 13 et 17 ans.
Nous suivons par une narration interne et à double voix, le destin de Thaddus Blacke (dit Thad) et de Charley Crowder, tous deux âgés de 17 ans.
Mais avant de parler d'eux, je vais vous parler de Nil...

Qu'est-ce que Nil ?
Nil est une île, isolée de tout et inconnue du reste du monde. Où elle se situe ? Aucune idée - Personne ne le sait. Est-elle dans un plan parallèle ? Sur Terre ? Ailleurs ? Nil se garde bien de le dire...

Ce que l'on sait de Nil :
- Des adolescents lambda, venus de tous horizons, débarquent sur cette île maudite et ce, depuis peut-être des centaines années, à un intervalle qui peut varier. Ils ont tous été emportés de la même façon, par une "une porte" d'air brûlant - un chatoiement - qui les a fait atterrir sur Nil, nus comme au premier jour.
- Il n'y a aucun moyen de communication sur l'île, ni même un seul objet du monde moderne !! Ils sont livrés à eux-mêmes et doivent se débrouiller seuls pour survivre.
- Théoriquement, ils peuvent partir comme ils sont venus, via une porte. Mais pour en attraper une, ce n'est pas si aisé que ça. Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte, comme par exemple le fait qu'elle n'apparaisse qu'une seule fois par jour, n'importe où sur l'île et ne dure jamais plus de quelques secondes et que, une seule personne à la fois peut la franchir. Il faut donc être rapide et... chanceux, très chanceux.
- Nil est une île luxuriante avec des reliefs différents qui ne facilitent pas les recherches. Et puis, il faut savoir que Nil, si elle revêt des aspects paradisiaques, elle n'en est pas moins hostile et très dangereuse.
- À chaque expédition nos malheureux aventuriers risquent leur vie.
- Il y a une dernière condition pour partir de l'île : il ne suffit pas de prendre une porte... il faut le faire avant 365 jours !! Passé ce délai, c'est la mort qui les attend...

Cela fait maintenant 267 jours que Thad est coincé sur cette île avec une vingtaine d'autres adolescents. C'est le leader du groupe, celui qui dirige les opérations de recherche des portes.
Thad maudit Nil. Il ressent cette île comme une présence maléfique, qui s'amuse avec lui et joue avec sa vie.
Au matin de son 278ème jour, Thad va avoir confirmation que Nil se moque de lui et veut le mettre à bout : Elle lui apporte son paradis en enfer...
Une magnifique jeune fille de 17 ans, Charley, grande, mince, volontaire, déterminée... La plus belle chose que Thad n'est jamais vu.

Charley vient d'échouer sur cette île. Deux minutes avant, elle était sur un parking à faire ses courses, par une chaleur torride, et maintenant, la voilà nue, seule, dans un endroit inconnu et sauvage ! Heureusement pour elle, elle n'est pas du genre à se morfondre et se rouler dans un coin pour pleurer. Alors, elle s'acharne, survit, se débrouille... jusqu'à sa rencontre avec Thad et le reste du groupe, à l'aube de son douzième jours sur Nil.
Thad va la prendre sous son aile car entre eux, l'attirance est immédiate. Dans une autre vie, un autre contexte, un autre monde, on aurait appelé ça un coup de foudre. Ils auraient été heureux et se seraient aimés comme des fous.
Mais sur Nil, là où la mort les attend à chaque tournant, où les projets d'avenir sont impossibles, où chaque jour qui passe les rapproche un peu plus d'un dessein funeste... s'aimer est à la fois une force et un terrible danger...
****
Je m'excuse pour la longueur du résumé, mais il m'était difficile de parler de Nil sans expliquer au préalable ce qu'est Nil.
Et puis, bon, comme j'ai plus qu'adoré ma lecture, j'ai envie d'en parler encore et encore... Promis, je n'ai rien spoilé, juste expliqué le contexte - en détail - lol.

Du coup, je vais faire plus court pour mon ressenti. De toute façon, la chose la plus importante à savoir est que j'ai pris un pied d'enfer !!
J'ai frémi, tremblé comme jamais auparavant pour un héros. J'ai dû serrer le livre avec force pour empêcher mes mains de trembler. Me mordre la langue pour ne pas crier "Vas-y Thad cours ! Cours ! Plus viteeeuh !!!"... Et ça a été comme ça tout du long de ma lecture.

On vibre avec tous les personnages de ce roman, craignant à chaque page pour leur vie. Faisant, nous aussi, le décompte macabre des jours passés et du peu de temps qu'il leur reste à vivre ! C'est une véritable course contre la montre ! Effrénée, enivrante, passionnante ! Je peux vous dire que les 100 dernières pages de ce récit sont d'un suspense insoutenable !

Après, il ne faut pas oublier la romance, qui a aussi une part belle dans cette histoire. C'est une touche d'espoir qui nous fait du bien. Ainsi que tous nos héros, Thad et Charley bien sûr, mais aussi tous les autres personnages secondaires tels que Natalie, Rives, Ly, Talla, etc, qui sont géniaux !

En bref ? À LIRE ABSOLUMENT !!!

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/01/nil-tome-1-de-lynne-matson.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +4
J'ai passé un agréable moment avec cette romance. Elle se lit facilement, l'écriture est fluide et entraînante et sincèrement, on ne voit pas les pages défiler.

Malgré tout, j'en attendais plus et j'ai quand même deux gros bémols :
- L'on aborde dans ce récit un sujet délicat : la drogue. Mais ce dernier est en fait survolé ! Pax se drogue mais n'est pas un drogué (hum hum)... Je ne peux pas trop en parler sans spoiler, mais pour moi toute cette histoire n'est pas assez approfondie. Elle est trop lisse et véhicule un message ambigu quant à l'absorption de drogues et ses conséquences.
Et l'autre point qui m'a un peu chagriné, ce sont les héros eux-mêmes. S'ils sont mignons comme tout (vraiment, tous deux sont adorables), ils manquent cruellement de cachet et de verve. Surtout Mila qui est transparente, pour ne pas dire insipide.

En bref ? C'est une histoire mignonne qui se lit vite - avec deux ou trois rebondissements qui nous serrent le cœur - mais qui, dans l'ensemble, est survolée et manque d'étoffe.
Je lirai le tome 2 (s'il sort) sur Madison la sœur de Mila, mais je l'attendrai avec moins d'impatience :p

Avis complet sur : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/01/pres-de-moi-tome-1-de-courtney-cole.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
Ce tome 2 est dans la même trempe des "Fièvre" (Chroniques de Mackayla Lane).
Pourquoi ? Tout simplement parce que la grande narratrice de ce roman n'est pas Dani, comme on peut s'y attendre, mais Mac !
Nous avons ici une narration à plusieurs voix : Dani, Mac, Lor, Christian et un nouveau personnage qui aura toute son importance dans les tomes suivants : Jada.
Sur 40 chapitres que comporte le roman, je dirais qu'au moins 30 (je n'ai pas compté) sont narrés du point de vue de Mac - pour seulement un seul de Dani ! Mais je ne vous dirai pas pourquoi. D'ailleurs, je n'ai même pas l'intention de parler de l'histoire... je sais que si je commence, je vais m'emballer et tout dévoiler, car je peux vous assurer qu'il s'en passe des choses dans ce tome !!
Des choses incroyables !!
Avec des rebondissements. Nombreux. Qui nous tiennent en haleine tout du long du récit. On ne s'ennuie pas une seconde.
Avec des twists inimaginables ! Qui changent tout et donnent de nouvelles perspectives à l'histoire. C'est énorme !!
Avec de l'humour. Une sacrée dose d'humour même ! Mac est tordante comme fille, tellement fraîche et naturelle. J'adore ce personnage.
Avec des personnages topissimes ! En plus de Mac que j'adore, il y a évidemment Barrons, mon chouchou adoré, mais aussi Ryodan qui ne manque pas de charme et de virilité (miiiam), Dani et son pep's tonifiant et vivifiant, Christian qui est un petit coup de cœur (je fonds pour lui) et enfin, Lor qui se révèle excellent dans ce tome !!
Avec du sexe. Pas forcément de nombreuses scènes, mais elles sont torrides - bestiales. Puis, il y a une tension sexuelle permanente, qui ne faiblit pas au fil des pages. Elle nous enivre, nous électrise.
Avec du Barrons. Il manquait dans le tome précédent, Karen Marie Moning l'a compris et nous en régale de nouveau ! Quel bonheur.
Avec, pour finir, un récit bien mené et une intrigue qui nous embarque immédiatement. C'est addictif, captivant et grisant.

En Bref ? C'est une énoooorme coup de cœur pour ce tome !! Il réunit tout ce que je demande dans un récit. Il est tout simplement parfait.

Avis complet sur : http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2016/01/les-chroniques-de-dani-mega-omalley-t2.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 05-01-2016
Avec ce quatrième opus, Amheliie nous montre toute l'étendue de son talent !
Je ne vais pas rentrer dans les détails de l'histoire, afin de ne pas vous spoiler, et je vais donc aller à l'essentiel :
ce tome 4 est pour moi le meilleur de tous. Que ce soit au niveau du style, de l'écriture ou du récit en lui-même.

Ici, toutes les longueurs et les répétitions qui, malgré l'excellence de la série, étaient tout de même bien présentes dans tous les autres volets, ont été gommées. C'est entraînant de la première à la dernière page !
De plus, il est narré intelligemment. Dans ce tome, nous suivons bien évidemment Faith, notre héroïne (toujours en narration interne) mais pas que ! Viennent s'ajouter des chapitres avec la voix de Decease - et c'est un régal de le retrouver -, ainsi que la voix d'une inconnue (a priori un fantôme) qui nous renseigne sur les conditions de détention de Dead.
Nous sommes donc sur tous les fronts. Et l'ajout de ces voix donne une réelle dynamique au récit. Le rythme s'accélère. La tension monte. Cela change tout, car l'histoire prend une autre dimension, qui va plus en profondeur et rend les émotions encore plus intenses. Ainsi que le suspense qui est, à la fois exaltant et à couper le souffle !

Ce 4ème tome est un quasi coup de cœur !!
Mon seul bémol ? Je n'ai pas la suite !! Je veux la suite, maintenant !!! *en mode capricieuse*
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Dans ce deuxième opus, nous suivons l'histoire de DEUX couples (qui prennent chacun une place identique dans le roman) :
Gemma & Cash et Macie & Carter.

Ne vous attendez pas à une romance extraordinaire avec papillons dans le ventre et émotions en pagaille, car ce n'est pas le cas. La romance ou plutôt les romances, puisqu'il y en a deux, sont franchement bofs, pas de quoi s'extasier. C'est assez creux et plat comme histoire. J'en suis consciente, pourtant, j'ai aimé !

Je voulais me changer les idées avec une romance sans prise de tête, je voulais du sexe, je voulais un livre qui se lit tout seul... et j'ai eu tout ça. Donc, je suis satisfaite !
C'est hot, doublement hot puisqu'il y a deux couples (donc deux fois plus de sexe lol), avec des scènes crues, très explicites et très bien écrites.
Si je n'ai pas eu de palpitations pour nos héros, la plume de James Lorelei - très agréable, soi dit en passant - m'a fait rougir de plaisir. De plus, j'aime beaucoup l'univers et l'ambiance de Riders (les cowboy toussa toussa ;) ).

En bref ? Si vous cherchez une romance simple, très hot et sans prise de tête... Riders est pour vous.

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/12/riders-t2-chevauchee-ardente-de-james.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
date : 02-12-2015
Juste nous deux est une romance New adult, 100% made in France (et ça fait du bien).
Nous suivons par le biais d'une narration à deux voix (et interne) l'histoire de Morgan et Ambre.

Morgan Courtier est un jeune homme de 21 ans bien sous tous rapports. Le mec droit dans ses bottes, qui ne fait jamais d'excès. Trop sérieux. Trop terre à terre. Trop calme. Trop discret. Trop timide. Trop coincé. Trop gentil. Trop bonne poire... Trop parfait !
Cette étiquette, qui lui colle à la peau, l'énerve au plus au point, mais il a bien du mal à s'en défaire.
Pourtant depuis quelques mois il a décidé de changer, de ne plus rester l'éternel solitaire. Pour la première fois d'ailleurs, il s'est fait des amis, de véritables amis. Et c'est en sortant un soir avec eux, qu'il va faire la connaissance d'Ambre, la colocataire d'un de ses nouveaux potes, une magnifique jeune femme complètement paumée et extravertie...

Ambre Saunier a 24 ans et c'est ce qu'on appelle une fille à emmerdes. Elle les attire, pire, les cherche ! Car Ambre - dû à son enfance - a un fâcheux penchant pour l'autodestruction. Boire, fumer, coucher, elle fait tout à l'extrême. Sa seule bouée est Max, son meilleur ami et colocataire, mais même lui, s'il répond toujours présent et vient toujours à son secours, a bien du mal à la sauver de ses manies destructrices. C'est d'ailleurs lors d'une de ses innombrables sorties foireuses, où Max doit de nouveau lui venir en aide, qu'elle le rencontre, lui, Morgan... le mec parfait...

Morgan et Ambre sont deux caractères à l'extrême opposé. Lui aime le contrôle, pas de place pour l'imprévu... Or, Ambre est totalement imprévisible.
Cependant, malgré leurs différences, ils sont irrémédiablement attirés l'un vers l'autre, comme les deux faces d'un aimant.
Lui si inexpérimenté en matière de sentiments et de relations avec les autres (surtout avec les filles) a mis son dévolu sur un volcan indomptable, sauvage et ravageur.
Mais parviendra-t-il à la sauver de ses démons ?
Et si la personne à sauver n'était pas celle que l'on pense ?
N'oubliez pas, les apparences sont parfois trompeuses...

J'ai adoré ce roman.
Le fait qu'il se déroule en France déjà m'a beaucoup plu. Puis après, l'intrigue tout autour du personnage de Morgan est tout simplement géniale !! Morgan est bluffant ! Il porte ce roman de bout en bout. C'est son passé, ses mystères, ses secrets, qui nous tiennent en haleine.
Ambre est chouette également, mais en fait, c'est elle la plus prévisible des deux... Elle se dévoile facilement, du coup, l'on sait à quoi s'attendre. Morgan c'est tout l'inverse. Tout comme sa vie, ses secrets, il les contrôle et les gère seul. Il veut sauver Ambre, mais qui va le sauver lui ?
Jusqu'au dénouement final, nous sommes pris dans cette intrigue. Mais aussi dans cette fabuleuse romance ! Car l'histoire entre Ambre et Morgan est on ne peut plus touchante ! Leurs premiers pas ensemble sont chargés d'une tension sexuelle incroyable, qui nous électrise, nous enivre... J'ai adoré cette sensation.

D'ailleurs je serais incapable de dire ce que j'ai préféré... Les personnages si attachants ? L'intrigue si captivante ? Ou la romance si belle ? Les trois sont à égalité.

En bref ? J'ai adoré, tout simplement.

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/12/juste-nous-deux-de-amanda-bayle.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +9
date : 29-11-2015
Youhouuuuuuu !
Voilà le cri de joie que nombreux d'entre nous ont eu en ayant dans les mains ce second opus - moi la première. J'en aurais sauté au plafond, tellement l'impatience de le lire me rongeait.

Aaaaaaaaaaaaaaaaah !!
Voilà, le cri de... Choc ? Désespoir ? Colère ? Frustration ? (probablement un mélange des quatre), que nombre de ceux qui ont lu ce tome 2 ont dû avoir en lisant la fin de ce récit. Je suis une nouvelle fois estomaquée par ce que j'ai lu.

(...)
En fait, j'ai oscillé entre une excitation si difficile à contenir qu'elle m'a rendue fébrile, limite fiévreuse, m'obligeant à tourner les pages au plus vite, et une puissante appréhension, due à cette crainte dévorante que j'ai ressentie pour nos héros. Deux sentiments contradictoires, l'un me poussant à lire au plus vite et l'autre, au contraire, me freinant dans ma lecture, redoutant le pire à chaque page.
Ça, ce sont pour les deux émotions prédominantes. Mais elles sont loin d'être les seules !!
Car comme je l'ai dit, c'est un véritable maelström d'émotions qui m'a submergée.

Exaltation, palpitation, doute, espoir, joie, colère, horreur, choc, dégoût, déni, désespoir, amour... nous traversons, tour à tour, toutes ces phases. Et je peux vous dire que l'on ressort de cette lecture complètement hébétés !! Quelle révélation finale fracassante !!

Dans ce second opus, nos prétendants se dévoilent plus, surtout quelques-uns, tels que Alexeï, Marcus, Mozart ou encore Kelly et Léonor qu'on apprend à mieux connaître (Je suis fan de Kelly et son langage fleuri lol). D'autres, comme Kenji, sont encore plus mystérieux qu'avant, et nombre de questions se posent sur eux.
Certains personnages, que j'avais pris en affection dans le tome 1, m'ont déçue (mais je ne dirais pas lesquels :p). D'autres m'ont déroutée. D'autres encore intriguée. D'autres m'ont fait sourire, quand d'autres m'ont enragé.

En bref ? Un tome.... EXPLOSIF... Hautement ADDICTIF... et intensément JOUISSIF !

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/11/phobos-t2-de-victor-dixen.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
date : 20-11-2015
"Aimer Colton, c'est comme conduire une Maserati dans une impasse."
Je trouve que cette phrase représente à merveille l'histoire. Colton, cet adonis à la beauté outrageuse, est complètement rongé de l'intérieur. Rylee le pense cabossé, mais si c'était bien plus que ça ?!
Si les blessures de Colton n'étaient pas "réparables" ?
Que ses démons du passé étaient trop ?
Trop nombreux. Trop imposants. Trop horribles.
Peut-on établir une relation saine, ou ne serait-ce qu'imaginer établir une relation dans ces conditions ?

Rylee a son lot de valises derrière elle, mais Colton, lui, a une cargaison de 747 ! Alors, imaginez quand il décharge... La charge est lourde, terriblement lourde... Et maintenant que nous, lecteurs, savons ce que cache Colton, c'est d'autant plus concret ! Car oui, dès le prologue, nous connaissons l'origine des cauchemars de Colton... dès les premières lignes, nous sommes plongés dans l'enfer qu'il a vécu... Le voile tombe, mais ce n'est pas pour autant que Colton se dévoile de suite ! Même si oui, Colton finit par effriter sa carapace et nous montrer qui il est vraiment, cela se fait progressivement, au fil des pages. Et c'est waaaaaaw !

J'avais émis une réserve dans le tome 1 à son sujet. Justement parce qu'il était insaisissable, inaccessible. Mais quand on le découvre, ça change tout ! Nous avons quelques chapitres dans le roman (dont le prologue) du point de vue de Colton. Généralement dans des moments phares, ce qui nous permet de comprendre pleinement ses réactions et agissements.
Et même si son côté gros macho m'a agacée parfois (ce n'est pas ce que je préfère chez lui), la facette qu'il montre dans la dernière partie du récit m'a retournée, chamboulée et totalement conquise !

Rylee quant à elle, est un personnage incroyable. Oh oui, elle est altruiste, généreuse et attentionnée. Le genre de personne avec le cœur sur la main. Mais, si elle est gentille, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant ! Je n'ai jamais vu une nana aussi têtue et entêtée. Elle donne une chance, mais pas deux. Elle tient tête, s'obstine. Trop même peut-être. Ce qui est sûr, c'est qu'avec elle, Colton a trouvé la bonne personne pour l'obliger à s'enlever les doigts du cul (dixit Rylee).

L'histoire, même si elle m'a semblé au départ tourner en rond, m'a fait passer par tout une palette d'émotions, allant du sourire aux larmes. Joie. Colère. Amour. Tristesse. Espoir. Tout y est.
C'est, tour à tour, léger, oppressant, attendrissant, agaçant, émouvant, inquiétant... Un grand huit émotionnel.

Concernant la fin de ce tome, je n'ai qu'une chose à dire (mis à part que je serre les fesses) : Spider-Man. Batman. Superman. Ironman.
Et je conclurais cette chronique par une déclaration : Colton ? Je te pilote !

http://lesreinesdelanuit.blogspot.com/2015/11/driven-saison-2-fueled-de-k-bromberg.html
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1