Livres
424 738
Membres
344 319

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Town, Tome 1 : Tueurs d'anges



Description ajoutée par Tiphs 2017-10-01T17:57:10+02:00

Résumé

Un jour de janvier, un cataclysme sans précédent décime la quasi-totalité de l'humanité en quelques secondes. Les survivants doivent affronter par la suite toute l'hostilité de la planète ravagée, les fous dangereux sillonnant les routes... et les hordes d'anges descendus du Ciel pour les exterminer. Le tout sous des coups lancinants frappés à la Grande Horloge de l'Apocalypse. Douze coups, six cents jours, à la fin desquels la réalité telle que nous la connaissons disparaîtra.

À travers le chaos, Ana part à la recherche d'un refuge où se terrer quand la fin viendra. Elle rencontre alors Élias, un clairvoyant qui s'est donné une mission : tuer un maximum d'anges, pour sa propre survie et celle de ses compagnons d'infortune.

Afficher en entier

Classement en biblio - 17 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Tiphs 2018-02-10T00:20:53+01:00

C'est ma ville que je contemple. Celle que j'ai mis si longtemps à apprivoiser, quand l'univers tournait encore rond. Ma ville. Les rues, les bâtiments, les arbres brûlés. Les carcasses abandonnées au milieu des routes, et même l'école au pied de mon immeuble. Les couleurs ternes. J'observe ce monde couvert de cendre depuis mon perchoir, sur le balcon de mon appartement au neuvième étage. Je tire sur ma cigarette roulée, en exhale la fumée à défaut de pouvoir faire autre chose. Mélancolie tenace, esprit embrumé. Aujourd'hui est le jour où je me sens la personne la plus seule sur cette Terre. Je m'appelle Anaëlle. Je suis rentrée chez moi avant la fin du monde.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

J’ai découvert Rozenn Illiano à travers ses superbes illustrations il y a déjà plusieurs années. Je savais qu’elle publiait ses romans en auto-édition, mais je n’avais pas encore eu l’occasion de la lire jusqu’à aujourd’hui. Verdict ? Il faut croire qu’elle écrit aussi bien qu’elle dessine, car j’ai passé un excellent moment avec Tueurs d’anges.

Ce premier tome raconte l’histoire de l’apocalypse comme celle que l’on trouve dans les films ou dans beaucoup de livres. D’abord, il y a le cataclysme qui décime la Terre et tue la quasi-totalité de l’humanité. La seule différence, c’est qu’ici, on ne doit pas s’attendre à tomber sur des extraterrestres ou des zombies. Ce sont les anges qui se chargent d’éliminer les derniers survivants avant que le douzième coup de l’horloge sonne la fin du monde. Dans ce chaos indescriptible, Ana a réchappé au cataclysme et fait son possible pour ne pas attirer l’attention des anges, espérant survivre le plus longtemps possible. Le monde tel qu’elle l’a connu n’existe plus. Les rares humains qui croisent sa route ne sont pas tous animés de bonnes intentions. Certains se sont reconvertis en pilleurs, d’autres, au contraire, ont choisi de traquer leurs traqueurs. On les appelle les tueurs d’anges.

Dès la première page, le ton est donné et j’ai su que j’allais accrocher. C’est assez fou de savoir d’un seul coup d’œil que l’histoire est faite pour nous, mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti. L’ambiance générale du récit n’est pas pour nous mettre à l’aise – bien au contraire ! –, mais la plume de Rozenn Illiano est là pour nous alpaguer dès les premiers mots posés. J’ai rarement vu une telle singularité dans une écriture. Elle a du cachet, elle peut se faire tour à tour sarcastique et oppressante. Il y a une assurance que l’on ne retrouve pas partout et qui fait qu’on croit sans problème à l’histoire. L’espace de quelques heures, j’ai eu le sentiment que l’Apocalypse avait réellement eu lieu et que je tentais de survivre aux côtés d’Ana, Elias, Chester et des autres…

La première partie de l’histoire est racontée par Ana et c’est ce personnage qui a fait toute la différence, à mon sens. Il y a en elle un mélange de fragilité et de force qui fait qu’on s’attache sans tarder. J’ai aimé qu’elle soit aussi méfiante et brute de décoffrage. Et même si elle est délicieusement caustique, on sent bien qu’elle reste une jeune fille apeurée dans ce monde trop vaste aux multiples dangers.

Sa rencontre avec Elias et les révélations qui en découlent apportent un second souffle à l’intrigue. Outre le fait que celle-ci engendre bon nombre de questionnements, Rozenn Illiano ne nous laisse pas reprendre notre souffle bien longtemps puisque de nouveaux mystères viennent épaissir la trame. Je n’en dirai pas plus, mais la seule chose à retenir, c’est que cette petite touche d’onirisme est comme la cerise sur le gâteau. Ce mélange des genres rend l’histoire encore plus prenante (si tant est que ce soit possible !).

Tout au long du roman s’installe une tension de plus en plus palpable. J’avais clairement l’impression d’entrer dans un univers où il n’y avait aucune issue, quoi qu’il se passe durant cette « période de grâce » entre le cataclysme et le douzième coup de l’horloge. Car on sait bien que le monde va disparaître. D’ici peu de temps, tout sera terminé. Mais certains ont pris la décision de mettre à profit ce temps pour agir. Ça peut sembler vain et inutile, mais c’est ce qui rend le récit si empreint de désespoir. Et je n’ai eu aucun mal à me laisser entraîner par ce désespoir.

En résumé, Tueurs d’anges est un premier tome remarquable qui jette les bases d’une intrigue apocalyptique ou chaos, dangers et mystères s’entrelacent étroitement. En dehors de la tension et de la fébrilité omniprésentes, le récit s’avère finalement très psychologique et finement joué. Rozenn Illiano est parvenue avec brio à transformer ce qui nous semble pur et bienveillant en quelque chose de sombre et maléfique. Un surprenant cocktail qui vous fera vivre mille émotions.

Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/science-fiction/town-rozenn-illiano

Afficher en entier
Diamant

Tueurs d'Anges est le premier tome d'une saga en quatre tomes intitulée Town. Ce premier tome s'ouvre sur la fin du monde. Pour cela, le Ciel a envoyé ses Anges afin de décimer l'humanité, en plus des cataclysmes qui détruisent la Terre elle-même. Ana rejoint une communauté menée par Elias, un homme qui en sait beaucoup sur à peu près tout.

Vous l'aurez compris, Tueurs d'anges narre les derniers jours de la Terre avant l'apocalypse. Bien que le scénario soit plutôt classique, l'histoire présente de nombreuses surprises et rebondissements. J'avais anticipé une partie des révélations finales mais la richesse des personnages et des éléments de contexte qui entourent l'intrigue principale permet d'être toujours tenu en haleine. L'histoire se décline en trois parties. La première se focalise sur le point de vue d'Ana. La deuxième se penche sur Elias et ses capacités incroyables et dont on a du mal à cerner l'ampleur. Quant à la dernière, elle se penche sur Chester, un personnage que j'ai adoré mais dont je ne peux pas vous parler pour ne pas vous dire trop sur l'histoire. Ces changements de point de vue permettent de varier les émotions explorées et surtout de changer de registre. Chaque changement permet de donner un souffle nouveau à l'histoire et instille une de nouvelles nuances dans l'ambiance lourde de ce monde apocalyptique. Enfin, les changements permettent d'en apprendre plus sur les capacités spéciales des protagonistes. La fin n'en est que plus intense puisqu'on peut sans aucune difficulté imaginer ce que chacun ressent.

Les personnages sont attachants et ont chacun leur personnalité. Bien sûr, chacun a sa part d'ombre et il y a de nombreux points communs entre eux puisqu'ils sont tous réunis par des circonstances tragiques. Cependant, ils ont tous un quelque chose d'original qui les rend unique. Ils sont divers. Certains sont bisexuels, d'autres présentent un handicap. Cela rend le monde encore plus crédible. Je voudrais aussi aborder un dernier point : bien qu'il existe des liens romantiques entre certains personnages, il n'y a aucune scène de sexe, ce qui me plaît beaucoup dans la mesure où l'ambiance ne s'y prête pas tellement.

Enfin, je voudrais parler de la couverture. C'est elle qui m'a attirée en premier, plus que le titre d'ailleurs. Elle a été réalisée par Xavier Colette, et je la trouve vraiment magnifique, et intéressante. On la comprend vraiment une fois le livre presque terminé, mais elle est absolument parfaite pour rendre l'ambiance générale du roman. J'adore également les formes que l'on distingue et qui font penser à des rouages, un peu comme ceux qui manipulent les destins des différents personnages.

Conclusion : ♥♥♥♥♥ J'ai adoré Tueurs d'Anges. La plume de Rozenn Illiano m'a tenue en haleine du début à la fin. L'histoire et son contexte sont créatifs, les personnages m'ont émue, et la fin de ce tome est parfaite. Mon seul regret est de devoir attendre mars 2018 pour découvrir le tome 2, qui sera un prequel et suivra Elias.

http://sweetie-universe.over-blog.com/2017/12/roman-saga-town-1-tueurs-d-anges-r.illiano.html

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ellesmera 2018-04-11T16:02:29+02:00
Or

Les personnages :

Anaëlle dite Ana est une héroïne solitaire, débrouillarde, d'une mauvaise foi absolue ce qui m'a fait rire plus d'une fois, elle a également un don : elle détecte les anges avant que ceux-ci n'entre dans le champ de vision d'une personne,ce qui lui donne une légère longueur d'avance. Seule depuis longtemps, elle ne pense qu'à une seule chose : trouver un coin tranquille où attendre la fin des 12 coups en paix, si possible. Tout ne se passe pas comme prévu et elle devra faire preuve de volonté, de discernement, d'inventivité, tout en combattant ses propres peurs et faiblesses. C'est une héroïne comme je les aime. Elle a des avantages, mais n'en demeure pas moins invincible, fragile, insensible à la douleur ou la peur. Rien n'est simple, sa vie est un véritable chantier et on espère du plus profond de notre cœur, qu'elle trouvera ce qu'elle recherche vraiment.

D'un autre côté on a Élias, le clairvoyant. Depuis son plus jeune âge, sa vie est compliquée. Il est différent des autres et on le lui a bien fait sentir. Il sait des choses qu'il doit absolument garder pour lui, des choses étranges ou inquiétantes, son don est épuisant, dangereux, il échange également avec des personnes bien particulières et voir le passé ou l'avenir n'est pas forcément une bonne chose. C'est un jeune homme mystérieux, un genre de leader parmi le groupe de survivants dont il fait parti. Il est indispensable car, il met la main à la pâte sans rechigner, il guide ses compagnons, il prend soin des autres et ne se plaint pratiquement jamais. C'est un lourd fardeau qui repose sur ses si jeunes épaules et pourtant, il ne lâche rien, c'est un combattant. Je suis surprise par la complexité de ce personnage et j'ai été extrêmement touché par ce qu'il peut vivre ou ressentir au quotidien. C'est mon personnage coup de cœur.

Je reste évasive et c'est volontaire de ma part. J'aurais tant de choses à vous dire seulement, j'ai adoré ne pas savoir grand chose en me plongeant dans cette lecture et je ne voudrais pas gâcher le plaisir de futurs lecteurs.

Il y aurait bien d'autres personnages à vous présenter, mais je préfère que vous les découvriez au fur et à mesure de votre lecture, si jamais cette série vous tente.

L'intrigue :

J'ai complètement adhéré à la mythologie mise en place par l'auteure. Non seulement, il y a des anges, mais en plus ce sont de vrais charognards et ils se comportent comme des bouchers. Rien ne les arrêtent, ils sont déterminés, calculateurs et font froid dans le dos. J'ai aimé que pour une fois, les anges ne soient pas de gentilles créatures prêtes à tout pour sauver l'Humanité, bien au contraire...

On suit les points de vue de 3 personnages différents ce qui nous donne une vue globale de la situation mais aussi ce que chacun a pu vivre ou ressentir aux différents moments.

Dans ce premier tome, il y a de la magie, des pouvoirs, des rêves assez glauques parfois, un monde ravagé par la destruction, de la peur, des doutes, mais aussi une réelle envie de s'en sortir, souvent plus forte que tout, de l'entraide, du dépassement de soi, de la gentillesse, des coups bas, etc etc...

Tout est présent ici pour nous faire passer un très bon moment de lecture. Et l'intrigue se passe majoritairement en France , fait suffisamment rare dans ce genre littéraire pour le souligner.

Et cette fin... Bon ok, l'auteure aurait pu faire pire mais celle-ci m'a largement suffit déjà.

Je ne m'attendais pas du tout à ce revirement de situation et je l'ai pris en pleine poire.

L'auteure :

L'auteure a une plume incisive, addictive et agréable à lire. Elle ne s’encombre pas inutilement de tournures de phrases trop pointues et le langage de nos personnages est brut de décoffrage. Même si le thème de l'Apocalypse a souvent été utilisé en littérature, l'univers reste original. Il est sombre, parfois glauque et flippant. Et malgré les actions suffisamment nombreuses, Rozenn Illiano nous offre un premier tome très complet au niveau de la psychologie des protagonistes de cette histoire. je ne m'y attendais absolument pas et j'ai été ravie. Les personnages ont tous un comportement et un affect différent, ils sont travaillés et nous permettent de vivre au plus près leurs émotions en même temps qu'eux.

J'avais déjà découvert sa plume dans un album jeunesse Le chat qui avait peur des ombres, et j'étais curieuse de la découvrir dans un nouveau genre littéraire. Et bien sachez que dans l'un comme dans l'autre, j'ai apprécié son style.

En résumé :

Un univers apocalyptique travaillé qui se passe en France, des créatures surnaturelles et une mythologie qui m'a séduite. Des personnages avec une psychologie bien différente les unes des autres qui nous permettent de vivre cette histoire d'une autre manière que ce qu'on a l'habitude de lire. C'était plaisant et extrêmement prenant. Une plume cash et incisive qui se concentre sur l'essentiel sans pour autant qu'on ait un sentiment de manque.

Une histoire que je conseille à tous les lecteurs qui aiment le post-apo. Je ne le recommanderais néanmoins pas aux plus jeunes, car l'univers est sombre et certains passages peuvent heurter la sensibilité de ces derniers. Je dirais à partir de 15 ans pour ma part.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CelineDH 2018-03-27T10:32:39+02:00
Or

ce livre se compose en 3 parties, sur 3 personnages différents mais qui ont tous un point commun, la survie et la destruction des anges qui sont venus sur terre pour les anéantir. Suite a un cataclysme jamais vu les humains survivants et la terre elle-même est à présent en phase de destruction totale tenue par un compte à rebours qui a chaque nouvelle phase détruit une parcelle de la terre et son équilibre.

si vous aimez ce genre de roman je vous conseille vivement de commencer par découvrir Elisabeta du même auteure car certains évènements concorde avec ce premier roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ileanamaboitedepandore 2018-02-08T10:45:13+01:00
Argent

Voici une dystopie sombre avec des personnages solidement campés.

L’ambiance tendue de cette Terre post-cataclysme et pré-Apocalypse m’a fait frissonner de la première à la dernière ligne. Comme l’histoire se déroule en France, la projection dans les décors en est facilitée : un très bon point pour se figurer la traque des anges, l’anxiété des humains face aux routes et aux villes vides… et nos campagnes abritant des poches d’humanité !

L’explication concernant la survie de ces regroupements d’humains – un en particulier – nous est fournie en temps et en heure. De telle sorte que les questions soulevées au long de la lecture trouvent une réponse réfléchie un peu plus loin. J’ai particulièrement aimé les divers éléments « ésotériques » ajoutés ici ou là, par exemple les méridiens d’énergie. Une idée brillante d’utiliser de telles données pour asseoir l’intrigue de ce roman.

Niveau protagonistes, le récit se découpe en trois parties. Nous commençons par faire connaissance avec Ana, puis Elias et enfin Chest. Je n’en dis pas plus sur eux pour vous laisser l’entière satisfaction de les rencontrer ! À savoir, leur caractère parfois bien trempé masque leurs blessures profondes… Bref ! Ce sont des protagonistes construits qui évoluent au fil des pages. La narration à la première personne du singulier offre une bonne immersion à leur côté.

La plume de Rozenn Illiano a été une belle découverte. Le vocabulaire et les tournures de phrases adaptés à chaque personnage apportent un réel « plus » à l’ouvrage. Les descriptions, des décors notamment, m’ont vraiment plongée dans cet univers particulier propre à cette fiction.

Une dystopie à lire ! On se retrouve prochainement pour le second tome.

Read more at http://ma-boite-de-pandore.e-monsite.com/pages/chroniques/dystopie/town/tome-1-tueurs-d-anges.html#JtQuuqEbUOrbkG3u.99

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lectures-d-une-vie 2018-02-02T22:17:21+01:00
Argent

Chronique complète : http://lecturesdunevie.weebly.com

"J'ai passé un excellent moment de lecture avec ce livre.

L'histoire est sombre, originale, il y a des révélations auxquelles on ne s'attend pas, l'écriture est vraiment prenante et les personnages sont atypiques et loin des stéréotypes.

Par contre je ne suis pas fan de la façon dont l'auteure a découpé son roman afin de changer les points de vue et à cause de ça je n'ai pas réussi à vraiment m'attacher aux personnages. J'ai également trouvé que l'histoire piétinait à certains moments, qu'il manquait un peu d'action.

--> Si vous aimez les histoires d'anges, d'apocalypses, les univers sombres avec des personnages atypiques pour qui rien ne se passe comme prévu, je ne peux que vous conseiller de lire ce roman!"

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Punkys 2017-12-30T22:04:39+01:00
Argent

Critique disponible sur ladychantilly.be !

La chose que j'ai le plus appréciée dans ce premier tome, c'est que l'auteure nous plonge immédiatement dans l'histoire et dans le monde dévasté dans lequel Ana survit seule depuis plusieurs semaines.

Sans qu'on ne sache vraiment pourquoi, les anges sont descendus sur la Terre et ont exterminé une grande partie de l'humanité. Les autres, uniques survivants sont obligés de survivre à un décompte avant la fin du monde. Ce qui ne les aide pas, ce sont les anges qui s'amusent à les mitrailler dès qu'ils les croisent.

C'est dans ce contexte que nous suivons principalement notre héroïne (je dis principalement, car le narrateur change à certain moment). Ana est un personnage badass auquel j'ai vraiment accroché. Elle est forte, mais sait rester humaine dans le capharnaüm qu'est devenue la vie sur Terre. Les autres personnages sont également travaillés et amènent chacun un morceau de leur personnalité dans l'intrigue.

J'ai cependant été déçue des capacités "spéciales" qu'ont les personnages. Le mélange "anges – super pouvoirs – apocalypse" ne m'a pas plu autant que ce que j'aurais imaginé. J'ai aussi trouvé que beaucoup de questions essentielles restent sans réponses à la fin (même s'il s'agit d'un premier tome).

En plus d'être un roman fantastique, Town est avant tout une histoire de survie et je crois que je ne l'ai pas lue à la bonne période. Étant un peu lassée de tout ce côté "survie", j'aurais peut-être davantage apprécié cette partie de l'histoire si je l'avais lue quelques années plutôt. Il en va de même pour les anges qui ne m'ont pas transcendée.

J'ai néanmoins passé un bon moment en compagnie d'Ana, Maria, Elias et les autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tiphs 2017-12-23T16:39:38+01:00
Or

Un merveilleux premier tome. On retrouve la plume unique de Rozenn aux commandes d'une dystopie tout aussi unique. Ici, il n'est pas question de manipulations génétiques, de catastrophe naturelle ou de basculement de la société comme on en voit partout, c'est mieux que ça : des anges vengeurs venus faire payer à l'humanité le prix de leurs péchés, sans pour autant verser dans un truc religieux et lourd.

Les personnages sont magnifiquement travaillés, à la fois atypiques et très humains, leur psychologie approfondie sans que ça nuise à la tension qui rythme le roman.

Franchement, moi qui ne suis plus très fan des dystopies et qui n'ai jamais été fan des "trucs d'anges", j'ai a-do-ré. Je recommande au monde entier, au moins.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manou60 2017-12-20T10:53:26+01:00
Argent

Un grand merci à Rozenn Illiano pour la confiance qu’elle me témoigne en me confiant son livre en service presse.

Le monde est mal en point ! Un Cataclysme a ravagé la planète et il reste peu de temps à l’humanité, 600 jours exactement selon le décompte de la Grande Horloge. Les quelques survivants tentent de passer entre les balles des Anges venus les anéantir mais également de groupuscules d’humains qui ont décidé de se mettre de leur côté. Anaëlle, malgré sa résolution de rester seule, va rejoindre un groupe qui s’est donné pour but de tuer un maximum d’anges sous la direction d’Elias, un clairvoyant.

Il m’était impossible de ne pas lire ce livre : j’adore toutes les histoires d’anges ! Sauf qu’ici on est loin du petit Cupidon joufflu avec son arc et ses flèches.. Ici les anges sont beaux, parfaits mais ils dézinguent les humains à tout va ! Et dès le départ j’ai été très intriguée par cet état de fait, pourquoi ? Qu’ont donc fait ces pauvres pécheurs pour que la Justice Divine soit si peu clémente et arme ses anges ?

J’ai donc découvert avec plaisir ce récit qui se fait en 3 parties avec un changement de narrateur à chaque fois. Anaëlle en est le premier. C’est une jeune femme attachante et qui a un don assez précieux pour qu’il soit nécessaire à ses compagnons. Elle va mettre de côté son besoin de solitude pour rejoindre ce groupe et surtout Elias. Celui-ci est un clairvoyant, c’est à dire qu’il entend des voix, voit des revenants et ce don lui permet d’anticiper le futur. A eux deux, ils vont se donner pour mission de sauver tous ceux qui font parti de leur groupe et se sont placés sous leur protection.

La suite de ma chronique : https://ettulisencoreemma.wordpress.com/2017/12/12/town-tome-1-tueurs-danges-par-rozenn-illiano/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par apriltheseven 2017-12-05T15:06:31+01:00
Argent

J’ai découvert Rozenn Illiano à travers ses superbes illustrations il y a déjà plusieurs années. Je savais qu’elle publiait ses romans en auto-édition, mais je n’avais pas encore eu l’occasion de la lire jusqu’à aujourd’hui. Verdict ? Il faut croire qu’elle écrit aussi bien qu’elle dessine, car j’ai passé un excellent moment avec Tueurs d’anges.

Ce premier tome raconte l’histoire de l’apocalypse comme celle que l’on trouve dans les films ou dans beaucoup de livres. D’abord, il y a le cataclysme qui décime la Terre et tue la quasi-totalité de l’humanité. La seule différence, c’est qu’ici, on ne doit pas s’attendre à tomber sur des extraterrestres ou des zombies. Ce sont les anges qui se chargent d’éliminer les derniers survivants avant que le douzième coup de l’horloge sonne la fin du monde. Dans ce chaos indescriptible, Ana a réchappé au cataclysme et fait son possible pour ne pas attirer l’attention des anges, espérant survivre le plus longtemps possible. Le monde tel qu’elle l’a connu n’existe plus. Les rares humains qui croisent sa route ne sont pas tous animés de bonnes intentions. Certains se sont reconvertis en pilleurs, d’autres, au contraire, ont choisi de traquer leurs traqueurs. On les appelle les tueurs d’anges.

Dès la première page, le ton est donné et j’ai su que j’allais accrocher. C’est assez fou de savoir d’un seul coup d’œil que l’histoire est faite pour nous, mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti. L’ambiance générale du récit n’est pas pour nous mettre à l’aise – bien au contraire ! –, mais la plume de Rozenn Illiano est là pour nous alpaguer dès les premiers mots posés. J’ai rarement vu une telle singularité dans une écriture. Elle a du cachet, elle peut se faire tour à tour sarcastique et oppressante. Il y a une assurance que l’on ne retrouve pas partout et qui fait qu’on croit sans problème à l’histoire. L’espace de quelques heures, j’ai eu le sentiment que l’Apocalypse avait réellement eu lieu et que je tentais de survivre aux côtés d’Ana, Elias, Chester et des autres…

La première partie de l’histoire est racontée par Ana et c’est ce personnage qui a fait toute la différence, à mon sens. Il y a en elle un mélange de fragilité et de force qui fait qu’on s’attache sans tarder. J’ai aimé qu’elle soit aussi méfiante et brute de décoffrage. Et même si elle est délicieusement caustique, on sent bien qu’elle reste une jeune fille apeurée dans ce monde trop vaste aux multiples dangers.

Sa rencontre avec Elias et les révélations qui en découlent apportent un second souffle à l’intrigue. Outre le fait que celle-ci engendre bon nombre de questionnements, Rozenn Illiano ne nous laisse pas reprendre notre souffle bien longtemps puisque de nouveaux mystères viennent épaissir la trame. Je n’en dirai pas plus, mais la seule chose à retenir, c’est que cette petite touche d’onirisme est comme la cerise sur le gâteau. Ce mélange des genres rend l’histoire encore plus prenante (si tant est que ce soit possible !).

Tout au long du roman s’installe une tension de plus en plus palpable. J’avais clairement l’impression d’entrer dans un univers où il n’y avait aucune issue, quoi qu’il se passe durant cette « période de grâce » entre le cataclysme et le douzième coup de l’horloge. Car on sait bien que le monde va disparaître. D’ici peu de temps, tout sera terminé. Mais certains ont pris la décision de mettre à profit ce temps pour agir. Ça peut sembler vain et inutile, mais c’est ce qui rend le récit si empreint de désespoir. Et je n’ai eu aucun mal à me laisser entraîner par ce désespoir.

En résumé, Tueurs d’anges est un premier tome remarquable qui jette les bases d’une intrigue apocalyptique ou chaos, dangers et mystères s’entrelacent étroitement. En dehors de la tension et de la fébrilité omniprésentes, le récit s’avère finalement très psychologique et finement joué. Rozenn Illiano est parvenue avec brio à transformer ce qui nous semble pur et bienveillant en quelque chose de sombre et maléfique. Un surprenant cocktail qui vous fera vivre mille émotions.

Ma chronique : https://april-the-seven.weebly.com/science-fiction/town-rozenn-illiano

Afficher en entier
Commentaire ajouté par just2iine 2017-12-05T10:14:08+01:00
Diamant

http://lire-une-passion.weebly.com/science-fictionpost-apocalyptique/town-rozenn-illiano

"En résumé, voilà un premier tome qui m'a surprise par la qualité de la plume, mais aussi par le choix de l'auteure de miser sur la psychologie des personnages, plutôt que sur l'action. Un risque, mais qui se transforme très vite en une qualité non négligeable. Des anges méchants, des personnages atypiques et surprenants, une intrigue qui tient en haleine jusqu'au bout. En somme, un cocktail d'étonnant, qui a parfaitement fonctionné sur moi. Il me tarde de lire la suite !"

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Leane-Belaqua 2017-12-03T22:33:12+01:00
Diamant

Tueurs d'Anges est le premier tome d'une saga en quatre tomes intitulée Town. Ce premier tome s'ouvre sur la fin du monde. Pour cela, le Ciel a envoyé ses Anges afin de décimer l'humanité, en plus des cataclysmes qui détruisent la Terre elle-même. Ana rejoint une communauté menée par Elias, un homme qui en sait beaucoup sur à peu près tout.

Vous l'aurez compris, Tueurs d'anges narre les derniers jours de la Terre avant l'apocalypse. Bien que le scénario soit plutôt classique, l'histoire présente de nombreuses surprises et rebondissements. J'avais anticipé une partie des révélations finales mais la richesse des personnages et des éléments de contexte qui entourent l'intrigue principale permet d'être toujours tenu en haleine. L'histoire se décline en trois parties. La première se focalise sur le point de vue d'Ana. La deuxième se penche sur Elias et ses capacités incroyables et dont on a du mal à cerner l'ampleur. Quant à la dernière, elle se penche sur Chester, un personnage que j'ai adoré mais dont je ne peux pas vous parler pour ne pas vous dire trop sur l'histoire. Ces changements de point de vue permettent de varier les émotions explorées et surtout de changer de registre. Chaque changement permet de donner un souffle nouveau à l'histoire et instille une de nouvelles nuances dans l'ambiance lourde de ce monde apocalyptique. Enfin, les changements permettent d'en apprendre plus sur les capacités spéciales des protagonistes. La fin n'en est que plus intense puisqu'on peut sans aucune difficulté imaginer ce que chacun ressent.

Les personnages sont attachants et ont chacun leur personnalité. Bien sûr, chacun a sa part d'ombre et il y a de nombreux points communs entre eux puisqu'ils sont tous réunis par des circonstances tragiques. Cependant, ils ont tous un quelque chose d'original qui les rend unique. Ils sont divers. Certains sont bisexuels, d'autres présentent un handicap. Cela rend le monde encore plus crédible. Je voudrais aussi aborder un dernier point : bien qu'il existe des liens romantiques entre certains personnages, il n'y a aucune scène de sexe, ce qui me plaît beaucoup dans la mesure où l'ambiance ne s'y prête pas tellement.

Enfin, je voudrais parler de la couverture. C'est elle qui m'a attirée en premier, plus que le titre d'ailleurs. Elle a été réalisée par Xavier Colette, et je la trouve vraiment magnifique, et intéressante. On la comprend vraiment une fois le livre presque terminé, mais elle est absolument parfaite pour rendre l'ambiance générale du roman. J'adore également les formes que l'on distingue et qui font penser à des rouages, un peu comme ceux qui manipulent les destins des différents personnages.

Conclusion : ♥♥♥♥♥ J'ai adoré Tueurs d'Anges. La plume de Rozenn Illiano m'a tenue en haleine du début à la fin. L'histoire et son contexte sont créatifs, les personnages m'ont émue, et la fin de ce tome est parfaite. Mon seul regret est de devoir attendre mars 2018 pour découvrir le tome 2, qui sera un prequel et suivra Elias.

http://sweetie-universe.over-blog.com/2017/12/roman-saga-town-1-tueurs-d-anges-r.illiano.html

Afficher en entier

Date de sortie

Town, Tome 1 : Tueurs d'anges

  • France : 2017-12-18 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 17
Commentaires 11
Extraits 2
Evaluations 7
Note globale 8.86 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode