Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...

Commentaire sur Traces de craie - Juliette Lafonds

Ajouté par Cookies18

<< Voir tous les commentaires
Par le Editer
Cookies18 Argent
Note : 6/10
C’est un roman assez court, 126 pages (103 sur ma liseuse), qui se lit facilement. Il traite de la vie personnelle et professionnelle d’une professeur qui enseigne au lycée pour la première fois et qui doit gérer un divorce dont sa petite fille souffre.

J’ai adoré lire ce livre, car il est très réaliste sur le métier, il expose les difficultés que rencontre un professeur entre la préparation des cours, la gestion des classes parfois compliqué et la correction des copies médiocres qui empiète sur la vie privé. C’est un métier qui attire et qui a son charme, mais il ne faut pas idéaliser la chose, c’est compliqué d’être professeur.

Cette citation est assez explicite : « On entre dans le métier d’enseignant plein d’enthousiasme, et il y en a, des désillusions. Copies médiocres, élèves désintéressés, collègues parfois désagréables, rivalités… On nous a mis en garde contre tout, sauf le pire. Ou le plus beau ».

Outre les difficultés du métier, on découvre une jeune femme, Sarah, qui subit un divorce. J’utilise le terme subir, car bien qu’elle soit d’accord avec ce divorce, il est compliqué. Déjà comme elle l’explique la solitude lui pèse, mais surtout elle voit sa fille s’éloigner. Son père ne travaillant pas, la petite Madeleine se retrouve en garde chez lui et chez sa grand-mère. Mais le pire reste à venir quand son ex se remarie. Elle ne peut supporter l’idée que sa fille lui échappe peu à peu. Et c’est pourtant le cas, elle n’est plus aussi présente pour Madeleine.

D’autant plus que l’un des sujets de ce roman est le fantasme professeur-élève. Elle ne pensait pas que cela lui arrivait, mais c’est pourtant le cas, elle pense de plus en plus à un de ses élèves, Julien. Une attirance qui semble réciproque. Cette histoire ne l’aide pas à se concentrer sur ce qui lui reste de sa famille. Mais elle a surtout peur de subir le jugement d’autrui en se confiant.

C’est un roman instructif. On découvre que Sarah doit faire face aux reproches et attentes qui retombent sur sa personne : sa mère qui est indignée de la voir seule à son âge, son entourage qui pense qu’avec son boulot élever sa fille n’est pas possible, son frère qui estime que Madeleine est un fardeau à présent, la pression qui lui incombe avec le bac et ainsi le nombre de lectures minimal à faire pour satisfaire l’éducation nationale… C’est intéressant de voir un tel manque de compréhension de la part de ses proches … mais tellement réaliste car peu de gens se mettent à la place des autres avant de juger.

En somme, ce n’est pas un coup de cœur, mais un roman qui m’a grandement intéressé pour son réalisme. Je le recommande et remercie Netgalley ainsi que les éditions la Rémanence pour ce service presse.
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.