Livres
451 240
Membres
396 531

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Transperceneige, Tome 1 : L'échappé



Description ajoutée par Vermouch 2013-09-05T13:55:39+02:00

Résumé

"C'est le Transperceneige aux mille et un wagons. C'est le dernier bastion de la civilisation". Dans l'immensité vide et glacée, un train roule sans jamais s'arrêter. On l'appelle le Transperceneige. À son bord, les derniers humains survivants, rescapés de ce jour où la terre a été ensevelie par la neige en quelques heures. Ils sont répartis selon une logique affreusement banale : dans les voitures de tête, les tenants du pouvoir et les privilégiés de tout poil. À l'autre extrémité, les laissés pour compte, les pauvres et les opprimés. L'un d'eux, Proloff, remonte le convoi. Il découvre les arcanes d'un monde clos, où "les nantis comme les damnés n'ont pour unique horizon que les parois de leurs wagons"...

Afficher en entier

Classement en biblio - 18 lecteurs

Extrait

Parcourant la blanche immensité

D'un hiver éternel et glacé

D'un bout à l'autre de la planète

Roule un train qui jamais ne s'arrête.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Bronze

Bien, comme je pouvais m'y attendre, mon père l'avait, donc je l'ai enfin lu ; après avoir vu le film récemment adapté.

Et bien, ma foi, je préférais le film. Probablement parce qu'il donne un environnement plus concret et immersif, réaliste, logique (même s'il ne s'agit toujours que d'une allégorie, donc il ne faut pas entrer dans les détails). Le livre en revanche semble bien plus différent de ce côté ; il n'y a pas de recherche d'intégrer ça dans une histoire, un décor, ou si peu. Il est à peine évoqué.

Par contre, ce qui change vraiment, c'est l'histoire qui est racontée. Même s'il s'agit toujours d'illustrer l'humanité et la société à travers le train et ses wagons hiérarchisés, ici point de révolution, de lutte armée, de combats. On découvre le train à travers une autre intrigue, même si au final ça abouti un peu au même.

Mais je trouvais les illustrations du film plus colorées, plus caricaturales, plus expressives et éloquentes. Ici on ne sait pas toujours sur quel pied danser. Peut-être parce que la BD a presque 30 ans.

Les personnages aussi n'ont rien à voir avec ceux du film. Celui-ci a donc repris le concept et le décor pour faire quelque chose de différemment raconté. Et la fin est aussi différente. Fin que je n'ai d'ailleurs pas bien comprise, pour la BD. Mais j'ai vu qu'il y avait plusieurs tomes. Que je ne lirai pas, cependant.

EDIT : Le second tome date de 1999, 15 ans après le premier. Il semble donc évident que le premier était fait pour être un one-shot. La suite est donc optionnelle.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par FunkyGeek 2018-12-11T10:40:48+01:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

J'ai vu le film il y a plusieurs années maintenant, mais je ne m'en souviens pas suffisamment pour me lancer dans une comparaison précise entre les deux, comme ont pu le faire les commentaires qui m'ont précédé. Par contre, deux choses sont certaines. De 1, on est très loin du film. Seul le concept de départ est le même, l'intrigue et les personnages changent. De 2, mon souvenir du film est bien plus mémorable que celui de la lecture de cette BD.

Je ne peux pas dire qu'elle soit globalement mauvaise, mais il y a une accumulation de petites choses qui m'ont gêné, notamment dans l'univers visuel que j'ai trouvé d'une part vulgaire, et d'autre part fade et répétitif. On traverse pourtant tout le train, et tous les niveaux sociaux qui le composent. Mais mis à part un dessin un peu plus ambitieux par-ci par-là, rien à l'image nous fait sentir ce changement. Les arrière-plans sont toujours les mêmes. Et que dire des personnages ? Autant dans les premières pages il y a un vrais effort de différentiation, autant à la fin ils ont absolument tous la même tête ! Par ailleurs, les transitions d'une case à l'autre sont parfois assez brutales. Et les personnages ne sont pas particulièrement attachants, l'empathie ne se crée pas.

Heureusement qu'il reste le concept, cette allégorie de la société qui est pertinente et diablement efficace. Les aspects SF et anticipation sont subtilement dosés. La fin plutôt ouverte laisse songeur.

Je pense laisser sa chance aux deux tomes suivants, étant donné qu'ils ne sont pas directement liés à celui-ci. Leurs ambiances et univers visuels me conviendront peut-être mieux.

Afficher en entier
Argent

Ayant vu le film (très très bon d'ailleurs : courez le voir) et ayant trouvé sa morale finale assez... ben, antirévolutionnaire quoi, ce qui était en contradiction avec le reste du film ; lorsque j'ai appris que la fin était différente dans la BD, j'ai eu envie de la lire. Chance : elle était disponible à ma médiathèque de quartier ! (j'aime ma médiathèque)

Et donc ? Et bien l'esthétique est bien plus... old school, si je puis dire. Ici, adieux l'environnement futuriste, on se retrouve avec un bon vieux train des années 80 avec ses wagon cabines à l'ancienne et ses militaires à la mode URSS. C'est... ben bizarement j'aime bien. Il n'y a pas tout ce trip autour du créateur du train (qu'on ne découvre qu'à la fin) et donc on a vraiment l'impression qu'à la fin du monde tout le monde s'est entassé là sans vraiment l'avoir vu venir : c'était pas trop organisé, pas bien pensé... et donc pour moi c'est plus réaliste et plus réaliste qu'un train futuriste où tout serait réglé comme du papier à musique.

Pour ce qui est de l'histoire... et bien pas de lutte révolutionnaire ici : on a juste un pauv' type qui remonte de l'arrière vers l'avant, appelé par le président et les militaires (ici, c'est pas le créateur-Dieu qui commande tout et tout n'est pas une putain de machination : c'est un monde calqué sur l'ancien, avec son fonctionnement et ses divers organes de pouvoir ; ce qui a été une bonne surprise, bien que du coup la SF perde de son intérêt puis-ce que ce n'est ni plus ni moins que le monde "actuel") et l'ambiance y est bien plus "noire" que dans le film, tout aussi claustrophobique et oppressante par contre, mais avec bien moins de force symbolique...

Au final, donc, c'était assez sympa ! J'adore toujours le film, et cette BD y a donné du relief en proposant une autre vision. Film ou BD ? Ben les deux étant vachement différents dans leurs nuances, je vous direz d'essayer et de juger par vous-même : en aucun cas vous ne perdrez votre temps ;)

Quand à moi, j'irais bien jeter un œil aux prochains tomes...

Afficher en entier
Bronze

Bien, comme je pouvais m'y attendre, mon père l'avait, donc je l'ai enfin lu ; après avoir vu le film récemment adapté.

Et bien, ma foi, je préférais le film. Probablement parce qu'il donne un environnement plus concret et immersif, réaliste, logique (même s'il ne s'agit toujours que d'une allégorie, donc il ne faut pas entrer dans les détails). Le livre en revanche semble bien plus différent de ce côté ; il n'y a pas de recherche d'intégrer ça dans une histoire, un décor, ou si peu. Il est à peine évoqué.

Par contre, ce qui change vraiment, c'est l'histoire qui est racontée. Même s'il s'agit toujours d'illustrer l'humanité et la société à travers le train et ses wagons hiérarchisés, ici point de révolution, de lutte armée, de combats. On découvre le train à travers une autre intrigue, même si au final ça abouti un peu au même.

Mais je trouvais les illustrations du film plus colorées, plus caricaturales, plus expressives et éloquentes. Ici on ne sait pas toujours sur quel pied danser. Peut-être parce que la BD a presque 30 ans.

Les personnages aussi n'ont rien à voir avec ceux du film. Celui-ci a donc repris le concept et le décor pour faire quelque chose de différemment raconté. Et la fin est aussi différente. Fin que je n'ai d'ailleurs pas bien comprise, pour la BD. Mais j'ai vu qu'il y avait plusieurs tomes. Que je ne lirai pas, cependant.

EDIT : Le second tome date de 1999, 15 ans après le premier. Il semble donc évident que le premier était fait pour être un one-shot. La suite est donc optionnelle.

Afficher en entier

Date de sortie

Transperceneige, Tome 1 : L'échappé

  • France : 2000-07-29 - Poche (Français)

Activité récente

Ayame l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-30T13:37:07+01:00

Les chiffres

Lecteurs 18
Commentaires 3
Extraits 1
Evaluations 6
Note globale 7.33 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode