Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Treena : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas Insaisissable, Tome 1 : Ne me touche pas
Tahereh Mafi   
Bon, je me prépare au déluge de votes négatifs qui vont accompagner ma review car beaucoup de personnes n'apprécient pas de voir certains d'entre nous avoir un avis différent (personnellement je crois encore à liberté d'expression, désolée), or ce qui est sur c'est que contrairement à l'ensemble des bloggeurs qui semblent avoir été en admiration à la lecture de ce bouquin ça n'a pas du tout été mon cas. Je ne dis pas que je n'ai pas aimé, cependant il y a beaucoup de choses qui m'ont déplu/interpellée.

Le concept de l'histoire est intéressant. Juliette, 17 ans, possède un don particulier. Lorsqu'elle touche une personne elle se nourrie de son énergie jusqu'à la tuer, et elle ne contrôle pas du tout cette particularité. Enfermée dans une asile depuis plusieurs années, elle est en isolation jusqu'au jour où on lui donne un compagnon de cellule : Adam. Cependant ce que Juliette ignore c'est que ce don, qu'elle considère comme une malédiction, est convoité; principalement par Warner, un chef de ceux qui se nomment The Reestablishment et qui ont peu à peu prit contrôle du monde dans lequel le roman se situe.

Cependant le monde dystopique passe au second plan et elle complètement obscurci par l'enchaînement de métaphores que l'auteur nous balance au fil du récit. Parce que ce qu'il faut comprendre lorsque tous les reviewers disent que Tahereh Mafi a un style d'écriture très différent de ce qu'on a l'habitude de croiser, c'est qu'ils ne mentent pas. Et sincèrement je pense que c'est le genre d'écriture que vous adorez ou détestez, y'a pas vraiment de juste milieu. Pour ma part j'ai trouvé que c'était un gros point faible au bouquin car ce style m'a vraiment tapé sur les nerfs, surtout toute la première partie de ma lecture. La ponctuation est très particulière (voir carrément absente à certains moments), les pensées que Juliette n'ose pas avoir sont balancées au milieu de la narration et raturées, et comme je l'ai dit on va de métaphore en gros imbroglio de mots qui se suivent (avec parfois des suites de cinq ou six fois le même mot ce qui arrange encore moins les choses) et qui finissent par ne plus avoir de sens. En gros, le style d'écriture est très frustrant et j'ai trouvé qu'il gênait énormément le récit à certains moments. Alors oui, je veux bien que ça s'arrange au fil des pages et du rétablissement mental et social de Juliette (faute d'autre terme), mais c'est vraiment dur de passer toute la première moitié du bouquin à cause de ça. Il y a vraiment des moments où ça me démangeait de choper un stylo et de mettre des virgules, des points, et du correcteur sur les répétitions (je vous rassure je ne l'ai pas fait, c'est pas demain que je me mettrais à profaner un de mes livres même si la tentation était grande avec celui-ci).

Toutefois la seconde partie du roman est beaucoup intéressante et beaucoup plus vivante. [spoiler]En fait les choses ont commencés à vraiment capturer mon intérêt lorsque Adam et Juliette s'échappent.[/spoiler] La fin offre de bonnes possibilités pour la suite, maintenant à savoir si l'auteur saura les exploiter. Je réserve mon jugement sur le second tome, je ne sais pas encore si je le lirais. Je crois que j'attendrais d'avoir un résumé et des extraits (histoire de voir si le style se stabilise un peu plus ou si on repart dans un méli-mélo sans sens). C'est vraiment dommage car le thème de l’histoire en lui-même est intéressant et les bases qu'offre cette fin promettent beaucoup.

Pour ceux qui seraient intéressés par la traduction Française, le livre sortira chez Michel Lafon mais il n'y a pas encore de date précise à ce que j'ai pu voir (à l'origine le livre était annoncé pour courant 2012). Sincèrement, sans vouloir être défaitiste, j'ai peur de ce que la traduction va donner... ça risque de rendre la lecture encore plus pénible. J’attendais beaucoup de ce roman, surtout avec l’avalanche de reviews élogieuses, mais je crois pouvoir dire que ça a été finalement une déception pour moi.

par Althea
La Maison de la Nuit, Tome 9: Destinée La Maison de la Nuit, Tome 9: Destinée
Kristin Cast    P.C. Cast   
http://wandering-world.skyrock.com/3156976680-La-Maison-De-La-Nuit-Tome-9-Destinee.html

DESTINÉE est un tome légèrement en-dessous des autres. Après trois excellents romans qui m'avaient laissé un très très bon souvenir ( à savoir les 6è, 7è et 8è livres ), ce neuvième opus s'avère être un peu plus décevant. J'ai eu la triste impression de faire quelques pas en arrière. Les personnages perdent de leur maturité, la romance est mise de côté, l'intrigue stagne et les longueurs restent encore marquées alors qu'elles étaient très atténuées dans les précédents romans grâce aux autres éléments de l'histoire. Ici, ces éléments m'ont manqué ou ont été moins bien maîtrisés qu'habituellement. La fin de ce tome rattrape un peu le tout en nous offrant de beaux rebondissements, mais je dois bien reconnaître que DESTINÉE n'est pas la suite que j'attendais. Malgré tout, je prends la défense des auteures en me disant qu'au bout de 9 romans, une baisse de régime est complètement normale.
Comme dit précédemment, niveau protagonistes, ce n'était vraiment pas ça. Alors que la romance bien menée entre Stark et Zoey s'était enfin mise à me plaire, tout va de travers avec ce livre. Tout d'abord, rares sont les instants que ces deux personnages passent ensemble. C'est vraiment dommage. Mais le pire, c'est que lorsqu'ils se retrouvent, ils se disputent pour des histoires futiles et sans aucun intérêt. Allô ?! Vous êtes censés être des âmes-sœurs et vous vous demandez encore si vous pouvez vous faire confiance ? N'importe quoi ! Ce jeu de questionnement m'a plus frustré qu'autre chose. Zoey et Stark ont perdu de leur maturité naissante, chose que j'adorais dans les derniers tomes. On les voyait grandir et devenir plus adultes. Sauf que là, on prend le chemin inverse, et c'est très agaçant.
En même temps, je crois que c'est un trait de caractère que les auteures ont attribué à tous leurs personnages. Absolument tout le monde a été infantilisé. Que ce soit Lucie, Aphrodite, Damien, Rephaïm, Neferet, Kalona, Dragon, Shaunee ou Erin, ils m'ont tous paru beaucoup moins touchants et malins que précédemment. Aphrodite reste toujours aussi drôle avec sa répartie, mais elle perd de son charme en "piquant" chaque héros avec moins d'intelligence. Damien est beaucoup trop mis en retrait, chose qui m'a gêné. Bon après, P.C. et Kristin Cast nous servent à nouveau les fameuses longueurs dont je parlais dans ma chronique du tome 8. Il se passe tellement de choses que chaque protagoniste est obligé de raconter aux autres ce qu'il a vécu. Du coup, on nous rabâche très souvent deux fois les mêmes choses. C'est long et ennuyeux. Surtout lorsque les personnages qui écoutent adoptent des réactions incohérentes et vraiment troublantes. Bref, les héros ne m'auront pas convaincu cette fois-ci, et c'est regrettable. J'espère vraiment les retrouver dans le tome 10 comme je les avais laissé après avoir refermé le tome 8, et que DESTINÉE n'est qu'un petit coup de mou les concernant.
Côté intrigue, j'ai noté, là aussi, un petit relâchement. Les rebondissements ne se succèdent pas au même rythme qu'habituellement. Les coups de théâtre sont d'une ampleur minime, dans le fond. L'intrigue générale stagne un peu dans ce récit. DESTINÉE n'est qu'un tome de transition, alors que la saga m'avait habitué à des opus vraiment saisissants et avec un vrai but. Fort heureusement, l'ambiance de ce neuvième volet rattrape tous ces aspects négatifs. L'atmosphère reste malgré tout très prenante et vraiment ensorcelante car la mort n'est jamais loin. Même si les surprises ne sont pas omniprésentes, on se sent oppressés. Depuis quelques tomes, l'ambiance s'est énormément transformée. Tout est bien plus noir, bien plus obsédant, bien plus lourd. Et j'adoooooore ça ! On sent bien que la fin s'approche de plus en plus, et que le chaos ne va pas tarder à se manifester.
Pour continuer avec les très bons côtés de l'histoire, parlons de la conclusion. De plus en plus avec cette saga, les fins de chaque roman nous réservent une montagne de révélations. DESTINÉE ne déroge pas à la règle. Les ultimes chapitres sont gorgés d'adrénaline et de suspense, le tout saupoudré d'énormes bouleversements que je n'avais pas vu arriver. Une fois de plus, les auteures nous laissent complètement haletants pour la suite, et parviennent à gommer une partie des défauts du roman grâce à un final inattendu et exaltant. J'ai tellement hâte de lire CACHÉE maintenant !!!
En résumé, DESTINÉE est un tome moins prenant et moins émouvant que ses prédécesseurs. Les personnages y sont pour beaucoup, vu qu'ils m'ont semblé immatures et plus brouillon qu'habituellement. Zoey redevient une tête à claque frustrante, et son histoire avec Stark m'a vraiment manqué. Tous les héros ont régressé, ce qui est vraiment énervant. L'intrigue est, elle aussi, moins intense et prenante que celles des précédents ouvrages. Heureusement, nous plongeons à nouveau dans une ambiance haletante et noire, symbolique de cette saga que j'apprécie beaucoup. La conclusion de DESTINÉE est renversante et riche en révélations, dont je suis terriblement impatient de connaître les conséquences dans la suite des aventures de Zoey. Une lecture moyenne et un tout petit peu décevante, qui n'a a pas été à la hauteur de mes espérances. Malgré tout, j'aime beaucoup trop cette série pour porter un jugement sur les prochains opus. DESTINÉE n'est qu'un tome mal conduit sur une saga vraiment superbe, donc je ne me fais pas trop de soucis quant à ce qui m'attend dans les trois derniers livres.

par Jordan
La Maison de la Nuit, Tome 9.5 : Le Serment de Lenobia La Maison de la Nuit, Tome 9.5 : Le Serment de Lenobia
Kristin Cast    P.C. Cast   
J'ai vraiment beaucoup aimé le livre... Connaître la vie de lenobia jusqu'à temps qu'elle ait sa marque c'est très passionnant. J'aurais aimé que le livre continue encore et encore pour savoir comment cela ce passait dans sa maison de la nuit et comment elle est devenue prof à la maison de la nuit de Tulsa .
À lire absolument pour les mordus(quel bon jeu de mot avec les vampires:)) de la maison la nuit

par wicca64
La Maison de la Nuit, Tome 10 : Cachée La Maison de la Nuit, Tome 10 : Cachée
Kristin Cast    P.C. Cast   
<---- Officiellement écœurée.
Ce livre, j'aurais pu l'écrire en 5 chapitres, et je suis généreuse. OK, C'EST COMPRIS: NEFERET EST LE DIABLE INCARNÉ. On le sait! On peut passer à la suite maintenant?
J'ai honnêtement l'impression que PC se force pour continuer la série parce que je n'ai même pas fini le livre. J'ai lu la fin en diagonale et je suis passée au prochain.

1. Trop long
2. CHEESY. Mot anglais voulant dire que ça manque de réalisme. La passe du «love, always love», je levais les yeux. Sérieusement là ?? Stark et Zoey, c'est bon, ils sont en amour, c'est génial. Sauf que là, dans ce livre on a eu le droit à genre 5 déclarations d'amour. Sont-ils capable de faire autre chose?
3. Résumé de l'histoire: Neferet est evil, encore. Zoey et la nerd herd sauvent la situation. Encore. Point. Merci, on est pas plus proche d'une conclusion à la série.

Ce qui me frustre le plus, c'est que j'ai les 10 premiers tomes chez moi donc je trouve ça vraiment stupide de ne pas finir la série. C'est la seule raison pour laquelle je continue.
La Maison de la Nuit, HS 10.5 : La Malédiction de Neferet La Maison de la Nuit, HS 10.5 : La Malédiction de Neferet
P.C. Cast    Kristin Cast   
Suite à une rencontre que j'ai eu avec les deux auteures à Paris, elles m'ont clairement affirmé qu'elles allaient écrire sur le passé sombre de Neferet, son histoire avec son père alcoolique, sa rencontre avec Nyx (car au départ, elle était très étroitement liée avec la déesse, un peu comme Zoey) puis celle avec Kalona, qui va la détourner de son chemin, et qui va alimenter sa rage envers Nyx, en lui prouvant l'injustice du jugement de la déesse...
Tout ça, à découvrir en 2014, car une représentante de l'édition PKJ, qui accompagnaient les auteures lors de leur séance de dédicace, m'a déclaré que ce spin-off sur Neferet sortirait 3 ou 4 mois après celui de Dragon Lankford...

par lilas16
La Maison de la Nuit, Tome 11 : Révélée La Maison de la Nuit, Tome 11 : Révélée
P.C. Cast    Kristin Cast   
Heureusement qu'il ne reste plus qu'un tome ! Les auteures se moquent complètement des lecteurs, limite on dirait qu'elles ont écrit ce tome juste pour l'argent.
Ce tome était d'une inutilité à mon sens :
1. Pas d'actions réelles alors qu'on est quand même à un tome de la fin donc cela aurait déjà dut être mis en place, ou en tout cas on aurait dut sentir que les choses s'aggravent réellement. Un véritable ennui pendant presque 400 pages.
2. [spoiler]Je ne comprend pas pourquoi nous raconter la vie de Neferet d'un bloc dans un seul tome. Du coup elle ne fait rien, ne sert à rien. Personnellement j'ai fini par zapper ses passages car ca ne m'intéressait pas.[/spoiler]
3. On peut le dire quand même après 11 tomes : [spoiler]Zoey ne pense que par les hormones. À croire que la question de sa vie est de savoir avec combien de garçons elle va finir ! C'est vraiment agaçant d'avoir fait évoluer son caractère pour qu'elle redevienne comme au début. [/spoiler]
En terminant ce tome j'étais énervée, cette série tourne en rond. Et ces personnages malgré leur developement au fil des tomes je n'arrive vraiment pas à m'y attaché (excepté 2 ou 3. )
Je lirai le tome 12 car quand je commence une série même si j'aime pas je la finie mais La maison de la nuit restera une grande d'exception à mes yeux.

La Maison de la Nuit, HS : La Chute de Kalona La Maison de la Nuit, HS : La Chute de Kalona
P.C. Cast    Kristin Cast   
Très très déçue par ce court ouvrage. Après avoir lu toute la série La Maison de la Nuit, je m'étais vraiment attachée au personnage de Kalona, l'un des plus énigmatiques de toute la saga. Cependant, ce hors-série ne lui rend, à mon goût absolument pas hommage : ses émotions sont simplifiées et sa relation avec Nyx ordinaire. J'aurais préféré que les auteurs relatent les aventures du guerrier, après sa chute, notamment ses crimes, ses enfants-corbeaux ou sa rencontre avec A-ya. À la place, on assiste à la rivalité fraternel, très enfantine à mon goût. Un très gros point de déception a aussi été le personnage de Nyx : majestueuse dans tous les tomes, elle est ici d'une banalité déconcertante, c'est une déesse quand même !

Cependant, la créativité des auteurs est à souligner, elles réussissent à recréer le monde de la Maison de la Nuit et de sa mythologie bien spéciale à la perfection. Les clins d'oeils ([spoiler]les taureaux ou les corbeaux[/spoiler]) sont nombreux et bien mis en place !

Un très court roman, à demi intérêt.

par lilas16
La Maison de la nuit, tome 12 : Sauvée La Maison de la nuit, tome 12 : Sauvée
Kristin Cast    P.C. Cast   
j'aime tellement cette série que j'ai écris un poème dessus:

Je viens d'être Marquée
J'ai été Trahie par une amie
J'ai été Choisie par un garçon
Je deviens Rebelle
Je ne veux pas être Traquée
Mais plutôt être Tentée
De ne plus être Brûlée
Pour enfin être Libérée
Et d'être Destinée
A ne plus être Cachée
Pour enfin être Révélée
Et enfin, être Sauvée

J'espère que ce poème vous plaira

biz
La Maison de la Nuit, HS : Nyx in the House of Night La Maison de la Nuit, HS : Nyx in the House of Night
P.C. Cast   
Savez vous quand il sortira en france ??

par Cin_Dy
L'Héritage, Tome 1 : Eragon L'Héritage, Tome 1 : Eragon
Christopher Paolini   
J'ai commencé ce livre un jour sur un coup de tête, c'était mon premier roman de fantasy pure et dure et je l'ai lu d'une traite. Il est tout simplement génial, l'univers créé par l'auteur est complet, magique, intriguant et dangereux parfois. J'ai adoré m'y perdre et voyager en compagnie d'Eragon et Saphira.

par x-Key