Livres
515 531
Membres
529 235

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Marlene2303 2019-03-29T11:08:57+01:00

« C’EST UNE PUTAIN D’ERREUR, MAIS CETTE FEMME EST SORTIE DE NULLE PART. ELLE ME FASCINE. UNE DISTRACTION ? OH QUE OUI ! UNE MAUVAISE DÉCISION ? ABSOLUMENT. VAIS-JE FAIRE CE QU’IL FAUT ? PEU PROBABLE. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Idole 2019-07-10T18:40:50+02:00

J’essaie de ravaler mes émotions alors qu’il attrape ma larme avec son pouce.

— Tu n’arrêteras pas tant que tu n’auras pas revendiqué chaque morceau de mon cœur, n’est-ce pas ? chuchoté-je.

Il effleure la ligne de ma mâchoire de ses doigts, inclinant sa tête sur le côté, une intensité saisissante dans ses yeux.

— Je ne m’arrêterai pas tant que je n’aurai pas senti ton âme prendre ma dernière respiration.

Je crois qu’il vient de prendre la mienne.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Idole 2019-07-10T18:39:04+02:00

J’appuie sur le bouton pour faire remonter l’ascenseur.

— Je te déteste, sangloté-je.

Il me fait reculer contre le mur.

— Darby…

— Je te déteste tellement !

Mes larmes me semblent acides sur mes joues – mon ventre frappé, mon cœur écrasé.

Trick essuie ma joue mouillée avec son pouce.

— Eh bien, je t’aime.

Paf !

Il ferme les yeux, absorbant l’impact de ma main sur son visage.

— Ne me dis pas ça.

Je le fusille du regard, ma colère jaillissant de mes paroles. Il rouvre ses yeux.

— Je t’aime.

Paf !

Il déglutit difficilement et rouvre ses yeux.

— Je t’aime.

Paf ! Paf ! Paf !

Il encaisse tout ce que je lui donne comme s’il en avait besoin. Je cogne mes poings contre sa poitrine nue.

— Tu ne mérites pas de m’aimer ! Je te hais… Je te hais… Je te hais… Je…

Je m’effondre contre sa poitrine, mon corps se soulevant en vagues de sanglots brisés et douloureux.

— Je… Je t’aime.

Il m’entoure d’un bras et pose son autre main à l’arrière de ma tête, puis il en embrasse le dessus.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Idole 2019-07-10T18:37:30+02:00

La note tranchante dans sa voix, c’est un couteau proverbial sur ma gorge. Trick n’a pas besoin d’utiliser de restrictions… il me paralyse d’un regard, m’attache avec des mots, et me contrôle avec son corps.

Afficher en entier
Extrait ajouté par la-voyageuse 2019-06-14T01:50:48+02:00

Trick se tient devant moi dans un jean et rien d’autre, ses yeux rouges comme s’ils saignaient de douleur. Saisissant ma tête, il empoigne mes cheveux et m’embrasse douloureusement passionnément – désespéré, exigeant, éternel.

— Je sais que tu ne peux pas oublier, donc si tu dois te souvenir de quelque chose, souviens-toi de ça. Tu possèdes Chaque. Morceau. De. Mon. Être.

Sa voix se brise, nos bouches à un souffle l’une de l’autre.

— Je t’aime. Je vis pour toi. Je respire pour toi, putain. C’est ce dont tu dois te souvenir… seulement ça.

Afficher en entier
Extrait ajouté par la-voyageuse 2019-06-11T10:24:48+02:00

— Tu fais encore du yoga ?

Trick est un garçon consciencieux. Je pense qu’il ne saute jamais son entraînement du matin.

Il s’esclaffe.

— Qu’est-ce qui m’a trahi ?

Une autre image inoubliable – Trick torse nu portant un ample pantalon à cordons, se balançant sur ses avant-bras, faisant fléchir tous ses muscles en une définition parfaite. Oui, il n’y a rien de sexy là-dedans. Mon œil ! Je continue mon chemin derrière le coin vitré de la salle de bains.

— Oh, et le tapis de yoga t’a trahi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Petit-Jean 2019-04-16T19:41:11+02:00

Mon Dieu, je veux tomber à genoux ici et maintenant dans sa chambre et supplier pour la rédemption. Je l’adorerai jusqu’au jour de ma mort parce que seul son toucher peut enlever les péchés qui affligent mon âme blasée.

Afficher en entier
Extrait ajouté par PlumKreole 2019-04-09T08:45:44+02:00

Quand je suis avec Trick, je ressens tout ... Je me sens complètement vivante .

Afficher en entier
Extrait ajouté par Marlene2303 2019-03-29T11:08:43+01:00

« – Dites-moi ce qui s’est passé.

Je me sèche les mains. Il lève sa main enveloppée dans une serviette souillée de sang.

– Je me suis coupé la main… en serrant un boulon.

Oui, sa voix est aussi sombre que le reste de son sex-appeal étouffant. Elle est profonde avec une légère note râpeuse qui me permet de la sentir, pas seulement de l’entendre. Il aurait aussi bien pu dire : « Je suis juste passé pour sucer tes tétons. » Quoi qu’il en soit, je suis Frosty lors d’une journée chaude – une flaque garantie sur le sol lorsqu’il sera parti. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2019-03-13T16:28:25+01:00

Chapitre 2 :

«… Ses lèvres sont si près de mon oreille que je peux sentir leur chaleur.

— Je ne suis pas un connard. Je n’aime pas les garces riches qui pensent qu’elles peuvent se pavaner avec leur cul de prostituée et me posséder parce qu’elles ont un plus gros compte en banque. Je t’ai proposé de te ramener… point barre. Alors, arrpete d’essayer d’être mon pote. Tu n’as rien que je veuille, putain. Compris ?

Je me tortille hors de sa portée et me retourne.

Paf !

Un feu fait rage dans ma main, dont les effets, j’en suis certaines, dureront plus longtemps que sur son visage.

— T’es un connard.

Je le pousse, mais ses pieds restent fermement ancrés au sol. Il ne vacille même pas.

— Tu ne me connais pas, et tu ne connais certainement pas le solde de mon compte en banque. Alors, fous-moi la paix, et assure-toi de ne plus jamais finir dans mes urgences, parce que je ne lèverai pas le moindre doigt pour te recoudre ! Compris ?

...»

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode