Livres
371 173
Comms
1 287 819
Membres
250 881

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

« - Ne sois pas ridicule, lui décochai-je. Je ne cautionne pas le meutre, même pour les types comme toi.

- Des types comme moi ? Tu veux dire un jeune homme charitable et diablement joli garçon venu déstabiliser quelque princesse rebelle ? »

Wendy & Loki

Afficher en entier

Il revêtit un sourire légèrement en biais tandis qu'il approchait plus près de moi. L'espace d'un instant, j'eus peut qu'il ne cherchait à m'embrasser, et comme mon cœur battait la chamade, je me rendis compte que je craignais plutôt qu'il le le fit pas.

Il ne me quittait toujours pas des yeux et ce fut moi qui baissai les miens pour scruter son visage.Avec son teint bronzé, lisse et sans défaut, une mâchoire solide et pourtant délicate, Loki était étonnant dans son genre, et il me semble que l'avais essayé de l'ignorer depuis la première fois ou je l'avais rencontré.

Ses lèvres allaient touchaient les miennes quand il s'arrêta net.Je sentis le souffle chaud de s respiration sur ma joue.

_Je veux savoir si, quand tu es avec moi, tu t' trouves de ton plein gré et non parce que tu y serais forcée

Il s'interrompit

_E là, je vois que tu ne bouges pas.

_Je...Je...

J'essayai de bafouiller quelque chose de détourner le regarde et de sauter du lit.

_Et alors, qui se fiche de qui, maintenant?

Loki soupira et s'allongea à nouveau sur le Lit en me regardant.

_Wendy! cria Duncan du bout du couloir.

Je tournai la tête pour voir Finn, qui, debout dans l'encadrement de la porte ,nous lançait, à Loki et moi d'un regard noir.

Afficher en entier

- Veux-tu que je te dise ce que je ne supporte pas chez toi?

- Mon charme de jeune homme? Ma stupéfiante beauté? Mes cheveux adoptables? Suggéra Loki.

Oren & Loki

Afficher en entier

Il mit ses mains sur mon visage et elles me parurent chaudes alors qu’elles auraient dû être froides après son escalade du mur. Il se pencha sur moi et s’arrêta avant de m’embrasser. Ses yeux plongés dans les miens cherchaient une forme de résistance, mais je n’en opposai aucune.

Sa bouche contre la mienne, sa chaleur m’envahit. Il goûtait sucré et froid, et sa peau sentait la pluie. Mes genoux faiblirent et mon cœur cognait contre ma poitrine. Ses mains se déplacèrent, s’emmêlant dans mes cheveux et me pressant contre lui.

Je jetai mes bras autour de lui et je le sentis fort et puissant contre moi. Je parvenais à sentir ses muscles comme un marbre chaud et je savais qu’il pouvait m’écraser s’il le voulait. Mais la façon dont il me touchait était passionnée et délicate en même temps.

Je voulais m’abandonner à lui, à son invitation, mais la voix de la raison me poursuivait. Mes entrailles, après avoir palpité comme des papillons, se mirent à se tordre en faisant des nœuds.

Afficher en entier

" - MA femme tien trop à toi, dit Oren.

- Tout dépend de ce que l'on entend par "trop". DU moment que tu es incapable d'aimer qui que ce soit puisque tu n'as pas de cœur, je suppose qu'une infime dose d'attachement te parait déjà de trop."

Oren & Loki

Afficher en entier

Il pénétra avec élégance dans la pièce, comme si le fait d'entrer dans une chambre par une fenêtre était une chose tout a fait naturelle. Ses cheveux noirs étaient lissés de manière impeccable vers l'arrière et sa barbe naissante le rendait encore plus séduisant. Ses yeux qui semblaient noirs tellement il étaient sombres passèrent d'abord sur Rhys avant de se poser sur moi, au point que j'en oubliai complètement de respirer.

Finn Holmes venait de s'infiltrer dans ma chambre.

Afficher en entier

-j’espère que la princesse en vaudra la peine, se murmura t-il. Il pensa à elle. La bonté qu'il avait vu dans son regard, le fait qu'elle se soit battue pour lui sauver la vie, alors que son propre peuple n'avait rien fait. Ils n'avaient partagé que quelques rares instants ensemble, et pourtant elle avait fait naitre en lui des sentiments qu'il n'avait jamais connus.

Oui, à en pas douter, elle en valait la peine. Peu importait ce que lui ferait subir le roi; il serait prêt à revivre cette épreuve deux fois si cela pouvait éviter à Wendy de souffrir du même sort.

(Loki en pensant a Wendy p319; Une journée, 3 vies _ 3.Loki)

Afficher en entier
Extrait de Trilogie des Trylles, Tome 2 : Indécise ajouté par eno64 2016-03-13T21:57:58+01:00

- Prête ? me demanda Tove en ne me regardant pas .

Il partit sans attendre ma réponse .

- Il n'est pas nécessaire que tu nous accompagnes Duncan, lui dis-je en m'élançant derrière Tove .

Duncan continua néanmoins à me suivre comme à son habitude, mais plus lentement.

- Il vaut probablement mieux qu'il vienne, dit Tove .

- Pourquoi? questionnais-je, pendant que Duncan souriait, ravi de ne pas être écarté.

- Nous avons besoin de quelqu'un sur qui faire les tests, répondit Tove comme si de rien n'était, ce qui fit instantanément disparaître le sourire du visage de Duncan.

Afficher en entier

" - Au moment où Elora torturait Loki, vous avez fait claquer la porte et le lustre a tremblé.

Tova gesticulait pour montrer les deux objets, comme si cela pouvait avoir pour moi le moindre sens.

- Il s'agissait du vent, je crois.

- Non, c'est vous qui avez fait ça, m'assura Tove. C'était involontaire, mais vous l'avez fait. Et c'est un progrès.

- Donc chaque fois que je voudrai fermer une porte, il suffira que j'appelle Elora pour qu'elle torture quelqu'un ? Ça a l'air assez simple, au fond... "

Afficher en entier

" - Exactement ! s'exclama-t-il en claquant des doigts et en les pointant vers moi. Il faut que vous parveniez à la canaliser, que vous moduliez vos fréquences, un peu comme pour une radio.

- J'aimerais bien. Dites-moi comment.

- Ce n'est pas comme de tourner un cadran. Il n'y a pas de bouton arrêt et marche.

Il marchait lui-même en cercles longs et lents.

- C'est plutôt quelque chose que vous devez pratiquer. Un peu comme un bébé sur le pot. Il faut apprendre à retenir et savoir quand relâcher.

- Voilà une analogie particulièrement prestigieuse... "

Afficher en entier