Livres
477 378
Membres
457 833

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Trilogie new-yorkaise, tome 1 : La cité de verre



Description ajoutée par ALMA001 2013-08-12T21:00:45+02:00

Résumé

Un auteur de série noire, Quinn, est éveillé au milieu de la nuit par un coup de téléphone qui ne lui était pas destiné: on demande un détective, un certain Paul Auster. Quinn, qui mène une vie errante, lestée d'un passé problématique, accepte le jeu consistant à être ce Paul Auster. Et le voilà lancé dans une aventure plus extravagante que toutes celles qu'il aurait pu imaginer. A la faveur de cette première faille de l'identité, le roman policier bifurque, et ce sont à la fois Kafka et Hitchcock que l'écrivain de L'Invention de la solitude convoque dans les détours de sa cité de verre.

Afficher en entier

Classement en biblio - 110 lecteurs

Extrait

"Même avant de devenir William Wilson, Quinn avait été un lecteur assidu de romans policiers. Il savait que la plupart d’entre eux étaient mal écrits et qu’en général ils ne résistaient pas au plus faible des examens critiques, mais malgré tout il y avait en eux une forme qui l’avait séduit. Il lui fallait vraiment tomber sur un spécimen d’une rare médiocrité, incroyablement mauvais, pour refuser de le lire. Alors que ses goûts dans les autres domaines de lecture étaient rigoureux au point de paraître bornés, il n’exerçait dans ce genre-là pratiquement aucune discrimination. Lorsqu’il était dans une disposition favorable, il pouvait en lire dix ou douze d’affilée sans effort. C’était une sorte de faim qui s’emparait de lui, l’envie irrépressible d’un mets particulier, et il ne s’arrêtait pas avant d’avoir mangé tout son soûl.

Ce qui lui plaisait, dans ces livres, c’était leur sens de l’abondance et de l’économie. Dans un bon roman policier rien n’est perdu, il n’y a pas de phrase ni de mot qui ne soient pas significatifs. Et même s’ils ne le sont pas en fait, ils le sont potentiellement, ce qui revient à la même chose. Le monde du livre s’anime et foisonne de possibilités, de secrets et de contradictions. Comme toute chose vue ou dite, même la plus petite, la plus banale, peut influer sur le dénouement de l’histoire, rien ne doit être négligé. Tout devient essentiel ; le centre du livre se déplace avec chaque événement qui le pousse en avant. Le centre en est donc partout et on ne peut en dessiner la circonférence avant que le livre n’ait pris fin".

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

J'ai découvert Auster recemment avec Brooklyn Follies que j'avais adoré mais ce livre est complètement différent, il parle de 3 histoires différentes de personnes qui recherchent leur identité.Paul Auster réalise l'exploit de s'amuser autant avec le lecteur qu'avec les protagonistes et même avec lui même. Auster nous plonge dans 3 histoires qui présentent des similitudes troublantes. Elles nous amènent toutes à réfléchir sur notre rapport aux autres, aux obligations que nous nous créons et aux pièges dans lesquels nous nous enfermons. Si le départ de lecture est un peu difficile, le plaisir de parcourir ces 3 histoires va grandissant à mesure que l'auteur nous emmène (ballade?) dans les méandres de la psychologie des personnages, avec habileté et efficacité. A lire.

Afficher en entier
Lu aussi

Bonne lecture, mais roman un peu brouillon, on a tendance à se perdre facilement et il y a quelques longueurs. Le début et la fin sont bonnes en sommes, c'est au milieu que ça coince. Dommage que du coup ça représente 80% du roman.

Afficher en entier
Or

Grosse surprise sur ce livre. Je n'en avais pas eu de très bons échos mais je voulais découvrir cet auteur et le titre ainsi que la couverture m'attiraient. Je m'attendais, induite en erreur par le résumé, à un livre policier un peu classique, du moins à une vraie enquête. En réalité, j'ai trouvé que ce livre tenait plus de la philosophie que du policier. Je n'ai pas arrêté d'être surprise au fur et à mesure de ma lecture, j'ai été totalement emportée, j'ai adoré l'écriture, les remises en question de la réalité, l'enquête puisqu'il y a quand même une enquête, enfin une quête plutôt même. Tout le mystère autour de ces personnages originaux, et la "loufoquerie" du livre. Cela m'a fait penser à un mix entre La Cantatrice chauve de Ionesco et The Big Lebowski, deux univers que j'aime beaucoup. J'ai hâte de lire le tome 2.

Afficher en entier
Or

Paul austère est un écrivain américain d'origine russe empreint d'une réalité culturelle sensible très affirmé qui nous offre des émotions existentielles issues des réalités de notre monde moderne.

Afficher en entier
Or

Une restitution tout à fait évocante et juste du spleen de la cité moderne...Un chef d'oeuvre de sensibilité dans la perception de PAUL AUSTER autour de LA CITÉ DE VERRE.

Afficher en entier
Argent

Premier volume de la Trilogie new-yorkaise. Refusé par 17 éditeurs. Une quête identitaire tout au long du récit, une confusion entre fiction et réalité. Roman étrange qui oscille sans cesse entre le drame et la réflexion…

C’est superbement bien écrit… le talent inimitable d’Auster !

Afficher en entier
Argent

La solitude, la folie, une ambiance paranoiaque et oppressante, comme toujours Auster livre un excellent roman.

Afficher en entier
Argent

J'aime beaucoup l'écriture de Paul Auster.

L'errance du héros est prenante.

Toutefois, quelques longueurs sur ce roman.

Afficher en entier
Pas apprécié

Roman où règne un certain chaos....Pas dans l'intrigue mais dans l'écriture. je me suis souvent perdue dans ces quêtes d'identités et certains passages sont longs

Afficher en entier
Bronze

Ce roman commence comme un polar puis on se perd dans la valse des identités que prend Quinn, Quinn qui s'identifie successivement à son premier pseudonyme, au héros récurrent de ses romans, au détective dont il prend la place, à la personne qu'il est chargé de protéger, à celui qui menace cette personne, au point de transformer sa personnalité et de devenir un autre. En toile de fond : New York que le héros arpente en tout sens

Voilà une lecture qui donne beaucoup matière à réfléchir à propos de l'identité

Afficher en entier

Date de sortie

Trilogie new-yorkaise, tome 1 : La cité de verre

  • France : 2005-06-08 - Poche (Français)

Activité récente

pimp l'ajoute dans sa biblio or
2019-05-15T22:38:27+02:00

Titres alternatifs

  • La Cité de verre - Français
  • New York Trilogy, Book 1 : City of Glass - Anglais

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 110
Commentaires 14
Extraits 3
Evaluations 28
Note globale 7 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode