Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Trisskii : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Orange, Tome 3 Orange, Tome 3
Takano Ichigo   
Inspire expire,houuuuuu!
Tous d’abord j'ai trouvé particulièrement dans ce tome que le groupe d'amis étaient beaucoup plus soudés,on les voyaient plus ensemble et ça fait plaisir à voir alors que dans les autres tomes ce qui m’intéressait surtout c’était plus particulièrement Naho et Kakeru (un peu Suwa aussi) mais là j'ai trouvé qu'il y avait une très bonne atmosphère entre tous les personnages [spoiler]surement parce qu'ils ont tous reçus une lettre du futur d'où le fait que leurs relations sont plus solide qu'avant[/spoiler]
De plus,dans ce tome la relation Kakeru/Naho a fait un grand pas (oui enfin!!!)
Ils sont tellement mignons et touchants mais (oui il y a mais )malgré qu'ils s'aiment tous les deux et que je les trouve adorable d'un autre côté je pense aussi à Suwa, il est tellement gentil,si prévenant et on voit qu'il aime Naho sincèrement mais il ne pense pas qu'à lui, il pense aussi à Kakeru car oui l’objectif est de le sauver et c'est ce qui est le plus important,on a l'impression que le future a changé et qu'on se rapproche de plus en plus de cette objectif qui est de sauver Kakeru,quand je le vois sourire ça me soulage et je me dis que "oui ça y ait on va le sauver" mais d'une autre part et c'est ce que j'aimerais comprendre,si le futur change et que Kakeru n'en vient pas au suicide mais alors que devient l'autre futur car je ne comprend pas très bien,les passages qu'on voit dans le livre où ils sont adultes vont-ils rester comme ça ou cela va avoir des répercussions ? ça me chiffonne un peu d'être dans le flou, peut-être qu'il faudra que je lise tous les tomes pour savoir.

Ensuite,on va parler de .....l'histoire Bonus !!!!!♥♥♥
J'adore cette petite histoire,je trouve qu'elle donne un petit côté rafraichissant aux mangas :)
Je crois que j'ai un gros problème avec Ichigo Takana,l'auteur,d'habitude dans un triangle amoureux je sais toujours qui je préféré mais là franchement je sèche ! que ce soit entre Suwa et Kakeru ou bien entre Tatsuaki (le moche) et Natsuki (le beau) et je sais pas si je devrais mettre le mec aux cheveux noir qui sort avec Mami parce que dans les tomes précédent Chiki était amoureuse de lui donc aucune idée.
D'habitude le physique est toujours très important à mes yeux donc généralement je me casse pas la tête le plus beau l'emporte haut la main (oui je sais c'est pas bien de jugé sur le physique) donc logiquement entre Tatsuaki qui est horriblement moche et Natsuki qui est beau normalement ma balance aurait du directement penché sur le plus beau,oui, mais ce n'est pas le cas je ne dis pas que je préfère Tatsuaki à Natsuki mais je peux pas choisir.D'un côté j'ai pas envie qu'elle sortent avec Natsuki parce que sinon Tatsuaki me ferait trop de la peine parce qu'il est adorable avec son air un peu maladroit il me fait beaucoup rire! il aime sincèrement Chiki et il mérite de sortir avec elle mais d'un autre côté il y a Natsuki qui est un peu plus renfermé mais on voit aussi qu'il aime sincèrement Chiki et qu'il ne lui ferait jamais de mal certes il montre moins c'est sentiments à Chiki car il est moins expressif que Tatsuaki .... mais c'est pas sa faute sa personnalité est comme ça donc je sèche.
Je me demande avec qui Chiki va sortir j'espère qu'elle choisira les deux ;) #polygame avec ça plus besoin de choisir,parce que nous le vallons bien ;)
Orange, Tome 1 Orange, Tome 1
Takano Ichigo   
ça fait tellement loongtemps que j'avais pas lu de mangas papier je me suis remise en fin d'année 2015 mais en vain ! moi qui étais une addict des mangas et (oui oui je vous assure) qui empruntait à la bibliothèque au moins une dizaines de piles entières ! et comme j'avais ravagé le rayon dans la bibli je n'avais plus du tout rien à lire! sauf que un jour j'y suis retourné et j'avais commencé à lire "Orange" dont le titre m'avait intrigué bon au début le scenario ne m'avait pas trop intéressé moi qui est une FRIANDE des romances avec Beaucoup beaucoup d'amour ♥ j'adorais ça ! et pourtant j'ai comme même réussi à passer une bonne lecture avec ce manga! j'ai même été agréablement surprise d'habitude j'aime pas trop quand y a beaucoup de choses à lire enfin bref je sais toujours pas pourquoi ça s'appelle "Orange" oui je crois que je suis LA SEULE personne au MONDE à faire ça nan mais ça me stresse vraiment en plus !
pourquoi "Orange" ?
pourquoi pas "Pastèques" ou cerise ou fraise ou banane
ok j’arrête.
peut être après avoir lu tout les tomes je saurais.
Orange, Tome 2 Orange, Tome 2
Takano Ichigo   
Encore une fois, je n'ai pas pu m'empêcher de dévorer ce tome. J'ai tout de même réussi à me retenir pendant un jour, mais dès le lendemain, la tentation a été trop forte et je me suis empressée de lire les 4 chapitres sans trop m'en rendre compte. Cette saga est définitivement addictive, c'est le cas de le dire.
Je n'ai pas du tout été déçue par cette suite et j'espère que le tome 3 sera également à la hauteur de mes attentes.
Dans ce second volume, Naho continue à lire les lettres du futur et fait tout son possible pour respecter les ordres et les recommandations qui lui sont données. Cependant, nous pouvons remarquer que plusieurs événements changent, n'ont pas lieu, ou ont déjà été exécutés. Du coup, je me demande où l'auteure va nous mener. Si un jour, les indications ne correspondront plus du tout au présent de Naho.
Concernant les personnages, je les ai retrouvé avec grand bonheur. D'ailleurs, j'adore ce petit groupe. Même si certains des amis de Naho sont moins présents que d'autres, je les adore tous. Eux et leur humour qui détend l'atmosphère et qui rend cette saga plus légère.
Toutefois, je trouve qu'il est presque impossible de faire un choix entre Suwa et Kakeru, de les départager. En réalité, quand Suwa passe du temps avec Naho, qu'il la regarde de loin, qu'il lui donne des conseils ou qu'il s'inquiète pour elle, je trouve qu'ils formeraient un couple parfait. Mais quand Naho est avec Kakeru, qu'on voit son côté fragile se dessiner de plus en plus et qu'on comprend toute la souffrance qu'il ressent, on a de la peine pour lui et on désire plus que tout que Naho le sauve. Pour une fois, je suis vraiment tiraillée entre les deux, même si je suis quasiment sûre que Naho va finir avec Kakeru, ce qui me déçoit pour Suwa qui est si gentil, si doux et si attentionné.
Après, je me pose d'autres questions parce qu'on en a appris davantage sur les voyages dans le temps et sur les vies parallèles. Et d'après ce que j'ai compris, le futur où vit la Naho de 27 ans ne pourra pas être changé, même si la Naho du présent respecte ses indications. Et si c'est vraiment le cas, ça veut dire que la Naho du futur conservera ses regrets et Kakeru sera toujours mort dans sa vie. Alors elle restera avec Suwa. Ce qui signifie que la Naho du présent peut se mettre avec Kakeru dans sa vie actuelle puisque cela ne brisera pas le couple que son double du futur et Suwa forment. C'est pour cette raison que j'ai peur que le choix pour Naho soit presque trop facile et qu'elle choisisse immédiatement Kakeru sans se soucier de Suwa. Et vu comment c'est parti, y'a de grandes chances pour que mon hypothèse se concrétise... Ce que je n'espère pas. Je veux que Naho se rende compte que Suwa l'aime - non parce qu'elle aurait déjà du le comprendre mais de ce point de vue là, on peut dire qu'elle est vraiment bouchée - et qu'elle s'aperçoive qu'il fait tout pour qu'elle soit heureuse, même si ce n'est pas avec lui.
Enfin, peut-être que cela aura lieu. Puisque vu comment ce 2e tome se termine, je pense qu'il va y avoir un rapprochement entre Naho et Suwa. [spoiler]N'empêche, j'ai vraiment été surprise d'apprendre que Suwa avait lui aussi reçu une lettre du futur. Je pensais que Naho était la seule. Mais dans ce cas, les autres en ont reçu une aussi? Combien sont-ils à savoir ce qui va arriver à Kakeru s'ils n'essaient pas de le sauver?[/spoiler]
Que de questions et d'attentes pour ce prochain tome mais je suis certaine qu'il sera aussi parfait que les précédents.
En tout cas, j'adore vraiment. Lorsque je le lis, je suis à fond, je ressens les émotions des personnages, je m'identifie vraiment bien à Naho et j'ai l'impression de vivre la scène à travers elle, ce qui prouve à quel point ce manga est addictif, original, mystérieux, émouvant et captivant.
En quelques mots, vivement la suite.

par Cassy33
Orange, Tome 5 Orange, Tome 5
Takano Ichigo   
Lire Orange fut un vrai plaisir, un énorme coup de cœur. Un manga ne m'avait pas fait ressentir autant de choses depuis bien longtemps.

Dans ce dernier tome, on en apprend plus sur les sentiments de Kakeru. Ce qui l'a poussé à se suicider dans le passé. Ce qui se passait dans sa tête et dans sa vie, ses problèmes.
On voit qu'il s'éloigne pour protéger les autres, ceux qu'il aime et à qui il ne veut pas causer de tord.

Naho, comme toujours, veut faire les choses biens. Je trouve qu'elle a prit beaucoup d'assurance par rapport aux tomes précédents. Elle veut réussir coûte que coûte et sauver Kakeru. Elle peut donc compter sur ses amis pour ça.

Ce manga prouve que chaque acte à ses conséquences, parfois certaines choses ne peuvent être changées. Et que l'on ne peut pas toujours tous contrôler, malgré de nombreux efforts. On ne peut pas contrôler les sentiments des autres, ni prévoir leurs réactions.

J'ai donc beaucoup pleuré en lisant ce manga et surtout pour ce dernier tome. J'ai pleuré parce qu'il m'a rendu triste,heureuse, parce que l'auteure dit beaucoup de vérités et surtout parce que je ne voulais pas finir ce manga et quitter mes personnages, à qui je me suis tellement attachée.

J'ai hâte de lire un autre manga de Ichigo Takano. Orange est vraiment un manga comme j'aimerai en lire plus souvent. Je le recommande à tout le monde, il redonne de l'espoir et nous fait comprendre ce qui est important et ce qui ne l'ai pas.

Un vraiment coup de cœur.

par JinJie
Orange, Tome 4 Orange, Tome 4
Takano Ichigo   
Je viens de terminer d'écrire le commentaire du tome 3 que je me mets au tome 4 (je les ai lu d'un coup) j'ai beaucoup écrit donc je suis un peu fatiguée on est pas la pour parler de moi mais du tome 4 donc on va commencer:
La première chose que j'ai à dire sur ce tome c'est la couverture
elle est magnifique,je l'adore on voit Suwa et Naho côte à côte et Naho qui tient son bébé dans ses bras c'est beau,quand je vois cette couverture ça me fait quelque chose bon je vais arrêter de parler de la couv' parce que sinon je sais que je pourrais écrire un roman la dessus et ce n'est pas trop l'objectif ....
Dans ce tome on ne se concentre plus seulement sur la lettre de Naho mais des autres lettres du futur je trouve ça super sympa c'est vrai que à force d'avoir toujour la lettre de Naho ça en devenait un peu lassant donc je trouve ça super d'avoir pu changer les points de vue.
Ensuite j'ai vu Kakeru et Suwa torse nu donc merci Ichigo Takano pour m'avoir offert ce petit plaisir personnelle,je me suis régalée #petite perverse ;)
Plus sérieusement,la relation Kakeru/Naho est un peu au point de mort ce que je veux dire par là c'est qu'ils se sont enfin avouer leur sentiments mais il reste amis et ne sortent pas ensemble personnellement ça ne me dérange pas du tout parce que comme je l'ai déjà dit dans le tome précédent je peux pas choisir entre Suwa et Kakeru déjà que les voire ensemble tout sourire,tout joyeux et puis ensuite voir en gros plan la tête de Suwa qui se force à sourire je suis entre l'envie de me jeter par une fenêtre et de prendre un couteau puis me poignarder au cœur car c'est exactement ce qui m'arrive j'ai l'impression de vaciller comme ci j'étais mi partagé entre voir Kakeru et Naho heureux ensemble et en même temps voir Suwa quand il est adulte avec Naho et leur bébé.
La fin me déchire le cœur mais c'est une torture j'ai même pas le tome 5 entre mes mains pour connaitre la suite !? vous imaginez ce que je ressent en ce moment ? non ! je VEUX savoir la suite ! tous de suite! la maintenant sinon je vais faire une crise cardiaque je peux pas supporter qu'il est possible que le futur de Naho et Suwa va changer et d'ailleurs sera-t-il une bonne chose ? ne vaut il pas mieux ce futur la ? sincèrement je suis dans l’impossibilité de répondre à ces questions et je n’imagine même pas ce que je vais ressentir car dans les deux cas j'ai l’impression que je vais être triste car soit Kakéru ne va pas mourir,il va peut être ce marier avec Naho donc que va devenir Suwa? il aura finalement renoncer à cette amour pour le bien de Kakéru je me sens si triste pour lui il ne mérite pas ça ou soit le future restera tel qu'il est mais alors que deviendra Kakéru ? je ne l’imagine pas avoir un avenir sans Naho et c'est pareil pour Suwa.
RAAAAAAAAAAAH ça m'énerve !

La petite histoire bonus à la fin est toujours aussi agréable à lire heureusement qu'elle est là d'ailleurs sinon je sais pas comment je ferais pour digérer l'histoire principale.
Je suis toujours partagée entre choisir Tatsuaki ou Natsuki mais j'ai l'impression que Chiki va sortir avec Natsuki ! mais je ne veux pas ! le pauvre Tatsuaki.... je vous jure que si l'auteur décide ça et qu'elle nous fait un petit Happy End du genre :
elle décide de sortir avec Natsuki et Tatsuaki sort la phrase de conclusion "bah tant pis je trouverais quelqu'un d'autre après tout j'étais pas si amoureux de toi et moi tous ce qui m'importe c'est que tu soit heureuse..."
je pète un câble mais vraiment je serais trop déçu !
donc j'ai peur que ça se termine comme ça je me demande comment l'auteur va faire pour la fin...
JE VEUX LE TOME 5 !!!! TROP DE SOUFFRANCE !!!
Carnet du Pérou : Sur la route de Cuzco Carnet du Pérou : Sur la route de Cuzco
Fabcaro   
Je n'ai pas vraiment apprécié la lecture de cette BD, que j'avais choisie avec l'espoir de découvrir des petites anecdotes sur le Pérou, avec l'envie de lire et voir les découvertes personnelles de l'auteur-baroudeur qui a l'audace d'aller là où personne n'ose s'aventurer. Au lieu de cela, j'ai eu l'impression (pas que l'impression d'ailleurs, puisque l'auteur a l'intelligence de l'avouer lui-même : faute avouée, à moitié pardonnée...) que le Pérou n'était qu'un prétexte pour parler de lui, et uniquement de lui. Alors, certes, il y a des passages qui font sourire, et ces passages sont même plutôt bien faits, mais ça ne m'a pas suffi, car j'attendais beaucoup plus de cette BD. Trop, peut-être.
Open Bar - 1re tournée Open Bar - 1re tournée
Fabcaro   
Cet album se lit comme une suite de brèves de comptoir. Chaque page est une situation, dans laquelle le burlesque, la bêtise, les clichés tout fait, la psychologie de bas étage, prennent le pas pour offrir au lecteur une succession de pensée bien pensante, hypocrite, mais tellement ridicule.

Les lecteurs un peu réac, bobos… y trouveront leur compte. Pour ma part, j’ai trouvé cette bande dessinée sans grande innovation, des situations vues et revues, des parodies philosophiques retournées dans tous les sens depuis des décennies dans la littérature, la bande dessinée, et même la télévision. Rien de bien nouveau dans cette suite que nous pourrions imaginer comme étant une critique de la bêtise de la société.

Le graphisme est quant à lui bien réfléchie. Il relate le bête crasseux dans sa plus simple expression, utilisant les ombres, deux couleurs ou un coup de crayon, c’est incisif, bien réalisé, et surtout efficace. Il est là en réalité le talent de l’auteur. En une image, répétée quatre cinq ou six fois, suffit à relater un fait, une pensée. Seul le contenu des bulles change.

Un ensemble moyen, mais un dessinateur à suivre pour sa réflexion, l’exercice n’est pas facile, c’est le sujet qui est mal choisi.

par Skritt
La Maîtresse de Guerre La Maîtresse de Guerre
Gabriel Katz   
Que voilà une lecture passionnante ! Après avoir fort apprécié la plume de l’auteur dans Le puits des mémoires, je me suis lancée avec plaisir dans les aventures de Kaëlyn.

Je ne suis pas très calée dans ce genre, mais il me semble que ce récit n’est pas de la "fantasy classique". Point de dragon en tout cas, si je compare avec Chroniques des Mondes émergés, autre titre de fantasy jeunesse que j’avais apprécié et comparable (une héroïne qui veut à tout prix devenir un guerrier également). Il s’agit d’un destin extraordinaire dans un monde à peine irréel. Mais effectivement la magie à bien cours, comme on le constatera avec l’intervention d’un nécromant, qui tombe a point nommé.

La scène d’introduction est très drôle, au second degré, et nous installe dans un univers d’inspiration médiévale, tout ce qu’il y a de plus misogyne. Le parti pris de choisir une héroïne sonne comme un challenge. Il est vrai que dans Le Puits (en tout cas le premier tome), les femmes ne servaient pas à grand chose. Pari relevé M. Katz ?

Le côté "guerre et batailles" m’inquiétait un peu je l’avoue, les scènes du gouffre de Helm ou de la bataille de Minas Tirith étant ce que m’a le plus fait bailler dans l’œuvre géniale de Tolkien. Mais non, La Maîtresse de guerre évoque sans cesse la guerre, mais sans aucune longueur dans une description de bataille. Ouf ! J’ai trouvé la première scène, Kaëlys à peine débarquée, hyperviolente mais surtout déroutante. Elle introduit le personnage du Maître de guerre, mais nous coupe aussi l’herbe sous le pied car rien ne semble prendre la direction attendue. Et finalement celle qui rêve d’être une grande guerrière, l’égale d’un homme, ne combat pas et ne doit sa survie qu’au fait d’être femme (et donc servante potentielle).

Du fait du développement de l’histoire, la plupart des combats auxquels on assiste sont des duels, qui servent à aguerrir Kaelyn pendant sa formation. L’écriture, très visuelle permet vraiment de s’imaginer ces affrontements. Et un duel est beaucoup plus intéressant à décrire ou à lire, à mon avis, qu’une scène de bataille. Nous y aurons tout de même droit avec la prise du fort, mais celle-ci sera rondement menée ce qui allège l’écriture.

L’univers d’Azman, notamment Damnas, qui se déploie peu à peu, au rythme où notre héroïne le découvre, est riche et intrigant. Il est fort agréable d’apprendre peu à peu les us et coutumes de ce royaume du Sud. On rêve de se balader sur ces marchés qui ont sans doute les senteurs de l’Orient. Un des élément clé du roman est le jeu sur le renversement de point de vue de Kaëlyn. Venue pour combattre des barbares, elle découvre une culture raffinée qui finira par lui paraître plus juste et plus belle, au point de combattre pour sa sauvegarde.

Ce roman apparait certes comme un écho des croisades, mais peut être est-il plus proche qu’on ne le croit de notre actualité. Observons : un occident arrogant et sûr de sa supériorité prétend au nom de la liberté, valeur universelle, aller faire sa loi dans un lointain pays oriental. Cela étant, en réalité, prétexte à faire main basse sur des ressources… Sans qu’il y ait forcément un message dans l’œuvre, on sent chez l’auteur une volonté d’ouvrir les esprits à plusieurs manières d’appréhender le monde.

Parlons à présent un peu des personnages. Le couple des héros ne sont pas les personnages les plus fascinants à mon sens : Hadrian parce qu’on sait trop peu de choses sur son compte pour s’y attacher (encore que la scène où il est ivre le rende plus humain), Kaëlyn parce qu’elle subit beaucoup son destin et ressemble trop à "une fille parfaite". Là où Gabriel Katz excelle, c’est pour camper les personnages de méchants, de fourbes, de fous ! Un personnage très fort est celui de Dikaon, amoureux fou qui deviendra un Waerg, bestial et primaire. Sa passion repoussée, il est aveuglé, et le différent ne pourra se régler que dans le sang. Le meilleur personnage à mon sens est la terrible Fenia, la jalouse, la manipulatrice. Femme d’Hadrian elle ne peut que pressentir ce qui va arriver et est prête à tout pour se venger. Sa manipulation du sultan même reste géniale. J’en profite pour noter un petit bémol dans ma lecture : la scène finale m’a glacée. La vengeance de Kaëlyn m’a semblé lâche et très "mesquine", j’aurais préféré qu’en bonne guerrière qu’elle est devenue, elle lui tranche le cou proprement.

En conclusion, je vous recommande ce livre certes "young adult" mais prenant ; n’ayez pas d’a priori même si vous ne lisez jamais de fantaisie, c’est une super roman d’aventure. Ce livre à toute sa place sur les étagères des CDI de lycée et même de collège (je suis plus réservé pour Le Puits) ! La difficulté peut consister à attirer les élèves vers ce livre : les garçons risquent d’être repoussés par une héroïne fille (et oui 12 ans et déjà macho), et les filles méfiantes devant le genre fantasy et le mot "guerre" dans le titre. Donc un livre a proposer à des élèves que l’on connait et à promouvoir en club lecture par exemple. Ne serait-ce que pour leur faire lire du bon français !
Freya : L'Ombre du prince, Tome 1 Freya : L'Ombre du prince, Tome 1
Keiko Ishihara   
Concrètement, j'attends de voir ce que la suite va donner. On passe un bon moment, le dessin est agréable. Mais je reproche une héroïne trop pleurnicharde et un début un peu trop rapide en besogne à mon goût. Ça manque d'approfondissement au départ.
La fin du tome suggère cependant une suite intéressante et Freya parvient à paraître plus forte par moment ce qui ne déplait pas, alors je réserve mon jugement et attends la suite avec impatience.

par Lyanaa
Freya : L'Ombre du prince, Tome 2 Freya : L'Ombre du prince, Tome 2
Keiko Ishihara   
Oh mon dieu !!! C'est quoi cette fin ??? Je suis totalement frustrée et limite désespérée par cette fin de tome...Un tome que j'ai trouvé bien meilleur que le premier, Freya évolue, s'endurcie, tout en gardant un cœur tendre qui charme les autres mais qui lui attire aussi des ennuis... En parallèle, on observe un peu plus les autres chevaliers, notamment Julius que je trouvé assez intéressant comme personnage et doté d'un bon potentiel.
Au final, je dirais qu'une chose, vivement la suite !!!

par Elyas