Livres
546 199
Membres
582 142

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

« Le plus dur, pour le surdoué, est de renoncer à lui-même et à sa conviction que, lui, il pourrait, que, lui, il y arriverait… Illusion de toute-puissance quand tu nous tiens…

Douloureux alors pour cet idéaliste sincère de vivre une vie forcément limitée quand on la jauge à l’échelle des rêves. Même une vie particulièrement remplie, socialement réussie, brillamment accomplie, laissera au surdoué un goût d’amertume. Ce n’est pas vraiment cela qu’il voulait, ce n’est pas comme cela qu’il pensait pouvoir vivre et – au moins un peu – transformer le monde. »

Afficher en entier

« Dire quelque chose doit toujours avoir du sens. Sinon, pourquoi parler pour ne rien dire ? »

Afficher en entier

"Vous le savez, chercher la compassion ou simplement la compréhension des autres peut se révéler terriblement douloureux lorsque c'est la méprise qui se trouve au bout du chemin." page 137

Afficher en entier

" Je peux être cette partie de moi qui correspond aux autres de ma classe, et je m'entends bien avec eux. Mais il n'y a personne d'autre avec qui je peux partager le reste de ma vie, personne qui comprenne ce qui m'importe le plus." page 82

Afficher en entier

" Mais, dans d'autres situations, le surdoué ne lâche pas. Et alors là c'est invivable. Pour lui, pour l'autre. Il trouvera toujours, toujours et encore, le moindre petit argument, la moindre faille, le plus petit interstice pour s'engouffrer et rebondir. Il faut qu'il ait raison. Il faut que ce soit lui qui ait le dernier mot. De toute façon il vous remettra, vous, en question. Pour vous affaiblir. Comme il se sent agressé, il retourne le mécanisme et devient l'agresseur. Vous imaginez comme les discussions peuvent rapidement prendre une tournure de conflit, de dispute?" page 217

Afficher en entier

" Il peut apparaître comme une personnalité froide, suffisante, au discours cassant, arrogant. Derrière ce masque, un être sensible et vulnérable qui s'acharne à cacher sa profonde fragilité, sa véritable personnalité." page 216

Afficher en entier

" Accepter la part plus sombre de soi et la respecter, c'est s'accorder une vraie valeur." page 145

Afficher en entier

"On a longtemps pensé que, pour raisonner intelligemment, il fallait le faire froidement. Depuis Descartes, nous vivons dans la conviction que l'émotion va nous conduire à l'erreurs. Que si l'émotion va nous conduire à des erreurs. Que si l'émotion s'en mêle, on perdra toute capacité de jugement et on se trompera. Surprise : c'est totalement faux ! C'est même le contraire. L'émotion est ,nécessaire à la pensée. Sans émotion, on prend des décisions, on tire des conclusions comportements "débiles". On perd le sens des choses et de la réalité. Par exemple, si vous ne ressentez aucune émotion, vous ferez des erreurs d'appréciation et vous risquerez de faire des choix contraires à votre intérêt ou à celui des autres. Sans émotion, le cerveau perd la raison !" page 29

Afficher en entier

"Pour apaiser ses pensées, il est de meilleur conseil de proposer au surdoué de se plonger totalement dans autre chose, très éloigné de ses occupations habituelles et qui l’absorbe complètement. Plus c’est décalé par rapport à son quotidien et à son mode de vie ordinaire, mieux c’est. Ce qui compte est de pouvoir s’adonner à cette activité, à ce passe-temps, pleinement. Une « purge » pour la pensée !"

p205

Afficher en entier

"Au moment du coucher, il est difficile de faire cesser le flux de la pensée. D’en réduire l’intensité. Les problèmes d’endormissement sont fréquents et récurrents. On rencontre aussi une manifestation inverse, l’hypersomnie comme sédatif puissant de la pensée : plus je dors, moins je pense."

p202

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode