Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de tsouin-tsouin : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Les Secrets de l'immortel Nicolas Flamel, Tome 1 : L'Alchimiste Les Secrets de l'immortel Nicolas Flamel, Tome 1 : L'Alchimiste
Michael Scott   
C'est vraiment un super livre,je suis impatient de lire les autres.On rentre dedans direct dés les premiers chapitres il y a de l'action ça bouge souvent c'est rarement mou,des surprises a tout moment et beaucoup de personnages historiques, sont présent sauf les jumeaux.A lire!

par xx26x
Méto, Tome 1 : La Maison Méto, Tome 1 : La Maison
Yves Grevet   
Par quoi commencer...
Bon, je dirai que le gros point négatif est l'absence de description. En fait, c'est perturbant, mais ne pas décrire les personnages nous donne vraiment l'impression qu'ils sont tous pareils, que ce sont des robots presque. On voit l'ambiance de la Maison.
Il était trop court aussi.
Les dialogues sont vifs mais il n'y a que ça. Alors oui, c'est rythmé, mais quelques passages à suspense ou descriptifs n'auraient fait de mal à personne. Parce que je n'ai pas trouvé qu'il y avait un suspense incroyable.
Et malgré la petite taille de ce livre je ne pense pas que ce soit un critère pour le mettre dans la tranche 9/12 ans. Il n'y a pas de violence clairement exprimée mais l'idée de la Maison elle-même est horrible. Et les parties d'inche ne sont pas douces.
Je ne me procurerai pas la suite.
Le Livre du temps, Tome 1 : La Pierre sculptée Le Livre du temps, Tome 1 : La Pierre sculptée
Guillaume Prévost   
Un livre plein d'originalité et de suspens... Vraiment une histoire géniale.

par Hogwarts
Le Livre du temps, Tome 2 : Les Sept Pièces Le Livre du temps, Tome 2 : Les Sept Pièces
Guillaume Prévost   
La suite aussi géniale que le premier tome, peut-être même mieux.

par Hogwarts
Uglies, Tome 3 : Specials Uglies, Tome 3 : Specials
Scott Westerfeld   
Un livre qui fait réfléchir...On voit où peut mener le progret scientifique si on l'utilise à mauvais escient et la manipulation dont font l'objet tous les habitants de la ville de Tally. Cela montre la facilité de manipuler les gens avec les progrets de la sciences et à quel points les habitants de la ville de Tally sont naïfs.

par butterfly
Uglies, Tome 4 : Extras Uglies, Tome 4 : Extras
Scott Westerfeld   
J'ai eu un peu plus de mal à m'y faire car ce n'est plus Tally le personnage principal. Et j'ai d'ailleurs eu du mal à la reconnaitre lorsqu'elle apparaissait. Mais je pense que ce n'est pas plus mal, car dans les tomes précédents, on connaissait ses pensées, on savait qu'elle agissait bizarrement mais qu'elle le regrettait aussitôt.
Dans ce tome, on ne la voit qu'à travers Aya, la jeune claqueuse qui n'est à la recherche que de la célébrité absolue ! Ca change, et je dis bravo à l'auteur car ça n'a pas du etre évident pour elle non plus de troquer son personnage principal contre un nouveau.

par June
Les Royaumes Invisibles, Tome 3 : Le Serment d'une Reine Les Royaumes Invisibles, Tome 3 : Le Serment d'une Reine
Julie Kagawa   
Il faut sérieusement que j'arrête de lire les romans de Julie Kagawa, parce que mon cœur ne va pas supporter éternellement d'accélérer son rythme lors de mes lectures. Je viens de finir The Iron Queen, et sincèrement, je ne sais plus trop où j'en suis... Je tremble, j'ai les larmes aux yeux et ma respiration est saccadée. C'est magique et terrifiant. Comme ce roman.
Troisième tome de la saga, cet opus est encore plus prenant que les deux précédents... Et pourtant, je n'aurai jamais pensé cet exploit possible. Je pense que vous avez pu le lire dans mes deux autres chroniques, cette série me laisse à chaque fois pantelant, haletant, elle me dévore. Et bien ce tome a fait encore plus. J'ai lu un peu partout qu'à côté de ce livre, The Iron King et The Iron Daughter paraissaient fades et plus calmes. J'ai souvent prit ça à la rigolade, je ne pensais pas que c'était possible. Grave erreur. Je ferrais plus attention à ce que je lis maintenant.
On repart dans le monde exceptionnel et époustouflant de l'auteur, aux côté de Meghan, Ash et Puck. Nos trois héros sont maintenant confrontés à une guerre. Une guerre mortelle, dangereuse, qui pourrait tout remettre en question. Le roman est fort en émotion, et ici, tout ce qui est raconté est merveilleux. La préparation à la guerre, le moment où elle se déroule et la fin. Chaque personnage devient plus mature, plus intriguant et émouvant. On s'attache encore plus à eux, et quand on découvre ce qu'il se passe, ça fait mal.
Je préfère ne pas trop parler de l'histoire en elle-même, car ce serait vous gâchez la lecture de ce livre fabuleux. Je peux vous assurer que vous n'allez pas être déçu(e). L'intrigue est étonnante, envoûtante, on se perd instantanément dans le monde extraordinaire et féérique que l'on découvre.
J'aimerai surtout vous parlez des sentiments que l'on ressent lorsqu'on lit ce livre. C'est saisissant. On a peur, on frisonne, on rit, on pleure. J'ai été bouleversé par les surprises que l'auteure m'a livré. J'ai été troublé, touché, ému par Meghan et Ash. Ce couple magnifique, renversant, qui laissera apparaître la vision que toutes les autres âmes-sœurs des autres livres ne sont rien comparées à eux. Ils sont beaux, déchirants et captivants. J'ai aussi été séduit par Puck, l'ami que l'on rêverait tous d'avoir, le confident, le blagueur.
On suit alors nos trois protagonistes au fil de leur aventure, et à chaque étape, on prend un coup. Je suis en train de relire mon avis et je m'aperçois que je vais devoir vous parler de la fin. Rien que d'y penser, les papillons blottis dans mon estomac se mettent à battre leurs ailes. Cette fin, unique et frappante, qui ne laissera personne, personne, indifférent. C'est la première fois que j'ai ressenti une telle sensation en finissant un roman.
Elle est atroce, et pour reprendre une des expressions de Tess, elle m'a tué. Ces dernières pages dont on lit chaque mot lentement pour ne pas les terminer sont passionnantes et poignantes. Je ne voulais pas atteindre le dernier point, le point final qui marque un au revoir.
Je pense que vous l'avez compris, dès que vous avez la chance de pouvoir lire ce livre et cette saga, n'hésitez pas, je vous en supplie. The Iron Queen est étonnant, remarquable et mémorable. Un roman que je ne risque pas d'oublier, tant l'histoire et parsemée d'éclats de rêve et d'espoir, qui m'ont laissé muet et perdu entre exaltation et douleur.

http://wandering-world.skyrock.com/2970763489-The-Iron-Fey-Book-Three-The-Iron-Queen.html

par Jordan
Tes mots sur mes lèvres Tes mots sur mes lèvres
Katja Millay   
Je ne m'attendais à rien vu qu'on me l'a offert un jour où je n'avais rien à faire et je l'ai commencé directement.
Addictif, c'est clair qu'il est dur à lâcher.
Pavé pour peu aussi.
Comme je le disais je l'ai lu très très vite en faisant peu de pause mais pas d'intérêt. Je disais aussi que je n'avais rien à faire.
Je vois qu'il est émouvant pour beaucoup. Ah. Bon. A mon sens il ne ressort pas vraiment d'émotion.

Point positif : le changement de point de vue de Nastya et de Josh.
C'est tout.

Au début elle répète un nombre incalculable de fois qui lui est arrivé quelque chose comme si ça allait nous coller un suspens torride. Dans le résumé c'est écrit que tout le monde la fuit mais c'est elle qui ne fait rien pour aller vers les autres. Je n'ai pas aimé son personnage mais ça allait pour Josh.

Conclusion : perte de temps mais avec touche d'originalité. Personnages pas particulièrement intéressants. Trop long pour rien. Pas la peine de vous attardez sur ce livre.
Rouge est l'Océan Rouge est l'Océan
Cat Hellisen.   
Un roman fantastique jeunesse sans prétention. L'idée de castes au début me plaisait avec cette touche de magie mais l'ensemble a été trop vite expédié à mon goût. Manque de descriptions et de profondeur, événements trop rapidement enchaînés.
La Mafia du chocolat, Tome 1 La Mafia du chocolat, Tome 1
Gabrielle Zevin   
J'ai lu ce livre très rapidement car l'histoire est vive, qu'il se passe toujours un petit quelque chose et que l'idée de l'univers est intéressante.

Mais.

Anya est censée avoir 16 ans, elle s'occupe de sa sœur, de son frère et de sa grand-mère avec courage, pourtant la majorité de l'histoire je ne parvenais pas à lui donner un autre visage que celui d'une fille de 13 ans. Elle n'avais pas un caractère travaillé ce qui m'a déçue.

Ensuite, le monde dans lequel elle vit est très intéressant je trouve. Tout est en ruine, tout est rare, l'eau n'est plus qu'une ressource de luxe (encore plus qu'aujourd'hui) et la vie ne s'arrête pas: école, famille, amis, amour, mafia de chocolat produit interdit. Sauf que ça ne sert à rien. On dirait que le décor est un prétexte pour faire vivre la période de l'interdiction du chocolat. Tout tourne autour de l'empoisonnement de son ex-copain sans ne rien nous laisser apercevoir. Pour moi, ce qui entoure les personnages est en carton mouillé, l'encre a bavé, on ne distingue que peu de choses, notre imagination est ce qui nous sauve mais si on n'en a pas...

Comme souvent la héroïne a un caractère de rebelle et son petit copain est tout ce qu'il y a de plus parfait, il est attentionné, la comprend, ne se laisse pas faire et sait quel comportement adopter dans chaque situation. On a vu ça plein de fois.

L'intrigue, parce qu'en fait le livre est un peu une enquête, est... absente. On devine ce qui va se passer, qui joue quel rôle, qui jouera quel rôle. La naïveté d'Anya est agaçante. Par moment elle donne l'impression d'être quelqu'un qui sait réagir mais dans d'autres on a envie de la secouer pour qu'elle se réveille.
Il y avait pourtant de bonnes idées, des passages de chantage et de pression pas bêtes auraient pu rendre l'histoire excitante sauf que rien n'était mis en valeur. Il aurait fallu lâcher le crayon et passer à l'encre, sculpter plus précisément, accentuer ombres et contraste.

Donc.

Un protagoniste fade, des personnages évidents voire clichés, un monde à peine représenté et une intrigue sans couleurs chatoyantes (ça reste au marron mais au vu du titre ce n'est pas mal fait).
Je ne le conseillerai pas. D'ailleurs j'ai vu un message indiquant aux fans de Divergente et Hunger games qu'ils aimeront La mafia du chocolat or je n'ai pas aimé alors que j'ai adoré ces deux trilogies.
Tous les gouts sont dans la nature.
Personnellement, je préfère le chocolat noir à la fleur de sel.
  • aller en page :
  • 1
  • 2