Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Les plus récents en premier
Les plus appréciés en premier


Par le Editer
Angelenoramuse Or
Note : 9/10
Belle découverte, pleine d'optimisme malgré le chagrin. Ce livre est rempli d'espoir à lire absolument.
Par le Editer
okeanos01 Lu aussi
Note : 6/10
Avant tout, je remercie les éditions Michel Lafon et Netgalley pour ce service presse et félicite la ou les personne qui on sélectionné cette couverture car direct elle tape dans l’œil tout en étant très simple.

Marie est morte, c’est un fait, et on commence l’histoire lorsque Molly se réveille le jour de l’enterrement.
On sens qu’elle n’est pas bien, mais qui dans un jour pareil pourrait l’être?
Plus tard, celle-ci reçoit un paquet que son amie lui a dédiée contenant douze lettres, une pour chaque mois de l’année et on ne peux que s’interroger sur leur contenu et sur le but.

Molly se voit contrainte via une promesse qu’elle lui a faite d’exécuter chaque demande se trouvant dans ses courriers et cela va l’amener loin, plus loin en tout cas que ce qu’elle aurait pu imaginer.
On se prend à espérer qu’elle va atteindre le bonheur car c’est ce que voulait Marie. Elle voulait lui prouver que sa vie bien ranger est morne et qu’elle a besoin de se renouveler et de vivre vraiment.

Ce texte m’a un peu chagriné car bien que son texte soit triste (on parle quand même de deuil) j’ai été déçu de voir que l’héroïne n’allait pas jusqu’au bout des 12 lettres. Je suis resté sur ma fin en me posant la question de savoir ce que Molly aurait pu bien encore imaginer pour elle.

Cependant, j’ai aimer que l’héroïne accepte le changement et qu’elle retourne a son premier amour, la danse. C’est un milieu que j’affectionne beaucoup et les petites filles m’ont fait rire. Vous l’aurez compris, on y trouve pas mal d’humour est face à la situation qu’elle subit, c’est une bouffée d’air.

En parlant d’humour, Germain m’a plus qu’agacé et j’ai été très contente qu’elle rencontre le sexy John qui semble-t-il, arrive à la déconcerter plus que ce qu’il ne devrait. Les petites notes de pages sont hyper sympa et en rajoute à la mauvaise fois et aux dialogues pimentés de Molly.

C’est un roman que je trouve bien écrit, très juste, réaliste mais il m’a laissé comme un cheveu sur la soupe car j’en attendais tellement plus. Il ne fera donc pas parti de mes coups de coeur de l’année mais j’avoue que c’est une belle leçon de vie.
Au final, je le conseille pour un moment détente sans prise de tête.

P.S: ce bouquin n’est pas sans rappeler le mode opératoire des cassettes dans « 13 reasons » (bien que là c’était pour dénoncer des faits et leurs répercussions.).
Par le Editer
jonasbrothers Lu aussi
Note : 9/10
On commence le roman avec l'héroïne qui se réveille pour la journée de l'enterrement de sa meilleure amie. On y sent sa détresse ainsi que la complicité qu'il y avait entre les deux personnages. Quelques pages plus loin commence le fil conducteur que nous allons suivre le long du roman aux côtés de Molly. Cette promesse qu'a fait Molly va la conduire à suivre la dernière demande de sa meilleure, peu importe ce qu'elle lui demande dans ces fameuses lettres. Une demande qui va l'emmener bien plus loin qu'elle le pensait.

L'histoire est vraiment prenante, on se prend à espérer que Molly réalise ses rêves, soit heureuse, et ce malgré la douleur du décès de sa meilleure amie. On sent bien que cela l'a affectée, de manière profonde, et l'autrice a su retranscrire l'une des formes de deuil que l'on vit après la mort d'un être cher. Ici, on voit que le personnage principal veut rendre hommage à son amie en réalisant ces dernières demandes faites par le biais de lettres que Molly reçoit quelques temps après l'enterrement.

Tout le long, on voit que la jeune femme cherche à être heureuse, tout en rendant son entourage heureux aussi. On s'attache à elle, on s'identifie à elle, car finalement, elle est une personne comme une autre et vit des événements que tout un chacun peut vivre. L'histoire m'a emportée, dans cette histoire de vivre sa vie pleinement, de lettres, qui ont donné une originalité certaine au roman. Lorsqu'on avance dans le roman, on se pose des questions sur ces écrits, notamment, comment le roman peut-il contenir les douze demandes un nombre de pages restreints ? Et finalement, on comprend, et on se dit que c'était comme ça que cela devait se passer.
J'ai beaucoup aimé le récit, avec le plusieurs milieux abordés, notamment celui de la pâtisserie, mais surtout celui de la danse, que j'ai vraiment apprécié suivre dans cette histoire. C'est un lien fort avec l'héroïne et qui prend une part importante dans le roman.

Les personnages sont aussi extrêmement attachants, et ce pour tous. Molly est d'une gentillesse et d'une simplicité qui me plaisaient particulièrement, tout comme le reste de sa personnalité, qui forme un tout dont l'on veut suivre les aventures de la meilleure manière possible. Il en est de même pour les autres personnages, que ce soit ceux que l'on voit moins, ou ceux que l'on croise plus régulièrement. Marie, Viviane, Nadège, Susan, John, Lou, Gabriel, et encore bien d'autres, ... Chacun a su se faire sa place dans le roman et dans la vie de Molly. Chacun m'a fait vivre des émotions, que cela soit le rire, la tristesse, l'empathie, la tendresse, ...

Dans le livre, les relations prennent une place importante, que cela soit l'amitié, ou l'amour sous toutes ses formes. De belles relations qui évoluent, parfois en mieux, parfois en pire, mais qui illustre parfaitement les relations humaines que nous entretenons dans notre vie, avec des hauts et des bas, des découvertes, des déceptions, des surprises.
J'ai beaucoup aimé suivre chacun de ses personnages dont on se sent proche dans leurs doutes, leurs forces, leurs faiblesses, leurs sentiments, et ce jusqu'à vouloir en savoir bien plus sur certains personnages et sur certaines relations, dont j'ai l'impression d'en connaître qu'une infime partie. J'ai parfois même eu l'impression de voir briller des étoiles dans les yeux des personnages, notamment dans ceux des enfants que nous découvrons lors de l'histoire.

Carène Ponte a su mené son récit avec une justesse incroyable, et a su parler de la vie et du deuil de manière à ce qu'on ne s'apitoie pas sur la mort, mais qu'on profite tout en pensant à ceux qu'on aime, à ceux qu'on a perdu. La gravité de certains moments, qui ponctuent la vie de façon plus ou moins importantes, sont en parfait équilibre avec les moments plus légers, emprunts d'humour bien choisi ou de bonheur. Un roman qui me laisse un bon souvenir, et dont je ne voudrais quitter les personnages.


En conclusion, ce roman est très belle découverte que je ne regrette absolument pas. J'ai rêvé, souri, vécu avec les personnages que j'aimerais mieux connaître et ne pas quitter. L'histoire de Molly est d'une justesse et d'un réalisme qui touche et nous rappelle nos propres vies, nos propres décisions.
Finalement, certaines décisions parfois importe peu si au bout, elles nous permettent de trouver le bonheur. Un livre plein de vie, malgré l'un des sujets abordés, qui nous donne envie de profiter, de faire ce que l'on rêve si cela ne nuit à personne.
Une belle leçon de vie qui m'a touchée et m'a fait voyager, et c'est avec un sourire aux lèvres que je repense aux pages que j'ai terminé il y a peu et que je ne regrette pas avoir tournées.
Par le Editer
alapage Diamant
Note : 9/10
Si vous aviez été à la place de Molly... auriez-vous fait une telle promesse? Auriez-vous tenu parole jusqu'au bout? Un roman à mi-chemin entre la littérature contemporaine et la romance... une amitié qui se prolonge au-delà de la mort.

Molly n'était pas certaine, elle a hésité un peu, mais elle a promis. Elle était loin de se douter que cette promesse allait transformer sa vie...

Marie ne faisant pas les choses comme les autres, il a fallu qu'elle talonne un peu sa meilleure amie. Elle lui a donc fait parvenir une enveloppe où Molly y a trouvé un petit mot : "J'ai réfléchi et j'ai listé des choses, trois fois rien parfois, que j'aurais tellement aimé faire. Tu trouveras dans cette enveloppe d'autres petites enveloppes avec écrit dessus le mois concerné. Elles contiennent chacune un souhait, un rêve. Et pour que tu puisses les réaliser pour moi, j'y ai joint chaque fois un peu d'argent. [...] Une enveloppe par mois. Un peu de moi pendant un an..."

Viviane, une autre amie très proche de Molly et qui jalousait sa relation avec Marie, voit d'un très mauvais œil toute cette histoire de promesse et d'enveloppes. On ressent également de la part de Germain qu'il ne comprend pas l'impact que la mort de Marie a sur Molly. Au bout du compte, le départ de Marie laisse un grand vide dans la vie de Molly et elle se sent tellement seule malgré qu'il y ait des gens autour d'elle.

Peu à peu, Molly se met à douter de tout. De son travail, de son amoureux qui soudainement lui demande de l'épouser bref, il aura fallu qu'elle passe un week-end, en compagnie de Sasha, à Grenoble pour qu'elle redonne un sens à sa vie.

Le talent de Carène Ponte est incontestable. Elle a réussi avec ce deuxième roman à nous émouvoir, et ce, dès le début du roman. Ses personnages sont bien ancrés dans le récit. Le choix des mots est d'une justesse telle que l'émotion nous touche parfois de plein fouet. Un roman touchant, quoique quelque peu prévisible, qui relate une amitié hors du commun. Le récit de Molly ne vous laissera pas insensible.

http://alapagedesuzie.blogspot.com
Par le Editer
leslecturesdEsmeralda Diamant
Note : 10/10
Une lecture pétillante où l’humour, la dérision, le drame et la joie vont vous envoyer pour un aller simple sur votre nuage de plénitude.

Je vous avoue que le résumé est un peu trompe-œil, je m’attendais à une lecture mélancolique et grave où les larmes viendraient mouiller mes petits yeux. Et bien non, non et renon !! C’est une histoire où la mort et une promesse nous amènent sur une aventure pittoresque. Une vertigineuse descente où le lâché prise devient synonyme d’espoir. Une véritable histoire d’amitié qui perdure outre tombe.

Marie est l’incarnation même de la joie de vivre. Elle est loufoque, rigolote et attachante même sur son lit de mort, elle a cette dynamique de vous refiler le sourire et une patate d’enfer. L’histoire débute sur cette mort tragique qui vous arrache les tripes face à l’injustice de la vie. Mais, voilà Marie ne l’entend pas de cette oreille, elle sera présente aux côtés de sa meilleure amie ( qu’elle considère comme sa sœur) Molly, d’une manière peut conventionnelle, mais après tout pourquoi la mort devrait-elle être une barrière ? Voici Molly qui se retrouve avec douze enveloppes suspicieuses. Ne tenant plus, elle ouvre la première : et débute ainsi un drôle de périple qui va l’amener à se découvrir et vivre.

J’ai été tout de suite emballée par cette histoire : le thème, le contexte et les personnages m’ont charmée. Les filles sont aux antipodes l’un de l’autre : Marie est fofolle alors que Molly a ce besoin de sécurité, elle est réservée alors que son amie est une explosion de bonne humeur. Bref des filles que vous aimerez avoir à vos côtés pour de bons délires. Elles sont tellement vraies qu’on ne peut pas les oublier.

Je ne connaissais pas cette auteure et je suis ravie d’avoir découverte sa plume. En toute légèreté, elle vous transmet toutes les émotions de ses personnages. D’une situation délicate, elle arrive à donner à son histoire une dimension humaine et chaleureuse.

Bon Dieu qu’est ce que j’ai pu rire !!!!!

« Tu as promis que tu vivrais pour moi » est a dévoré sans modération, sur un transat avec un Mojito. Vous serez ravie de rencontrer Molly et Marie et vous vous délecterez de cette véritable histoire d’amitié qui va vous refilez le sourire jusqu’aux oreilles.

Ps : éclats de rire assurés, ne vous étonnez pas si on vous regarde bizarrement, surtout si vous êtes à la page !
Par le Editer
Manou60 Diamant
Note : 8/10
Un coup de coeur pour moi !! Une très belle lecture pleine d'émotions qui nous fait passer du rire aux larmes avec des personnages très touchants et beaucoup d'espoir. J'ai adoré la façon d'écrire de l'auteure ainsi que les petites annotations. A lire !!
Par le Editer
Molly et Marie, sont amies depuis l'âge de six ans. Aujourd'hui, Marie est décédée suite à un cancer. Après l'enterrement de Marie, Molly reçoit une lettre de la défunte. Pourquoi cette lettre ?
Cette histoire est vraiment magnifique, stupéfiante et poignante. On suit Molly, qui décide de respecter les souhaits de sa défunte amie, ça m'a ému, bouleversé, car j'ai vite compris que Molly est une jeune femme qui est douce, loyale, mais qui se cantonne à sa vie bien rangée tout en oubliant ce qui vraiment peut la rendre heureuse et c'est là qu'intervient la lettre de Marie, qui va pousser notre héroïne à s'interroger. Le fera-t-elle vraiment ?
J'ai beaucoup apprécié le lien qu'elle a avec son amie Viviane, qui se montre aussi loyale que Molly envers elle, puis Nadège, qui va devenir plus qu'une patronne pour notre héroïne quand celle-ci prend enfin sa vie en main. Fait-elle le bon choix ?
John, mon dieu que dire de ce héros sexy, charmant que beaucoup de femmes aimeraient avoir, je lui aurais foutu des baffes et envie de lui demander pourquoi ? Vous comprendrez ce que je veux dire en lisant cette histoire.
Une merveilleuse histoire qui n'a pu que m'émouvoir, me faire, fondre comme neige au soleil, qui m'a captivé, littéralement prise dans ses filets et pour laquelle j'ai passé un très bon moment de lecture et pour laquelle j'ai aussi eu un coup de cœur. N'hésitez pas une seconde à la lire.
Par le Editer
MademoiselleMaeve Or
https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2017/05/17/tu-as-promis-que-tu-vivrais-pour-moi-carene-ponte/

Après avoir vu passer mille avis enthousiastes sur le premier roman de Carène Ponte, Un merci de trop, le nom de cette auteure s’est imprimé dans mon cerveau. Alors quand j’ai vu qu’elle sortait un second roman, chez Michel La fin début juin, je me suis dit qu’il était temps de me pencher sur son travail.

J’ai eu un petit peur au départ, car l’histoire de Tu as promis que tu vivrais pour moi n’est pas sans rappeler celle du film PS : I love you en version meilleure amie. Et je n’ai pas eu envie de voir ce film qui m’aurait sans nul doute fait pleurer toutes les larmes de mon corps. Oui, ce n’est pas toujours simple d’être une ultra sensible qui pleure même devant certaines publicités.

En réalité, ce roman m’a plutôt fait penser à Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman. Ce qui veut dire que j’ai eu entre les mains un très chouette feel-good book.

Molly vient de perdre sa meilleure amie. Celle avec qui elle a tout partagé depuis qu’elle est petite. Peu de temps avant de partir, Marie lui a demandé de vivre pour elle. Et Molly, désemparée, a accepté. Sans trop savoir comment elle pourrait se relever et continuer à vivre.

Quelques semaines après le décès de Marie, Molly reçoit douze lettres, une par mois, toutes signées de la main de sa meilleure amie, qui avait décidé de l’aider à changer de vie, certaine que Molly mérite mieux que son boulot de serveuse et son fiancé soporifique.

Évidemment, il y a des passages tristes, mais Tu as promis que tu vivrais pour moi est surtout enthousiasmant et touchant. Molly est un personnage sympa, tout comme Viviane, Nadège et Marie, évidemment. Marie n’est jamais vraiment loin.

On ressort de cette lecture le cœur gonflé à bloc et ça fait un bien fou. Franchement, je vous conseillerais bien de glisser ce roman dans votre valise cet été.
Par le Editer
Goewin Diamant
Note : 10/10
Coup de cœur ! Un livre qui vous rend heureux !

Je remercie NetGalley et les Éditions Michel Lafon pour l’excellent moment que j’ai passé en lisant ce livre et pour la découverte de cette auteure, Carène Ponte. « Tu as promis que tu vivrais pour moi » fait partie de ces livres rares qui vous rendent la vie plus légère tout en abordant des sujets graves comme la mort de sa meilleure amie, le deuil à faire, la vie à continuer sans elle.

Molly se demande comment elle va pouvoir continuer à vivre sans sa meilleure amie Marie qui vient de décéder d’un cancer foudroyant. Cette dernière lui a fait promettre de vivre désormais pour elles deux et comme elle la connaît bien, elle va lui faire parvenir douze lettres, une lettre pour chaque mois de l’année et dans chacune, un souhait, un rêve, que Molly devra réaliser pour elle.

Carène Ponte nous offre un roman plein d’humanité et d’humour mais également de belles leçons de vie. Sa plume est fluide et on se laisse emporter par l’histoire. Ses personnages sont tous plus attachants les uns que les autres. Même Germain, le petit ami pantouflard de Molly, je l’ai trouvé touchant dans son amour inconditionnel, énervant aussi mais tellement humain.

Les mésaventures de Molly au ski m’ont bien fait rire, ses réflexions alors qu’elle meurt de peur sur le télésiège et ne veut pas l’admettre, sa mauvaise foi avec John. Cela dit, John ne la ménage guère. Il a vraiment un talent fou pour la décontenancer. Et du coup, les scènes sont cocasses et les dialogues très drôles. Et que dire de ses parents, de ses amies Viviane et Nadège, l’auteure a parfaitement su rendre leur psychologie, leurs forces et leurs faiblesses. On aimerait les rencontrer, les avoir pour voisins, faire leur connaissance et se lier d’amitié avec eux tous. Les notes du texte sont également des petits bijoux d’humour.

L’une des belles leçons de vie que nous donne Carène Ponte dans ce livre est qu’il ne faut jamais laisser la peur gouverner notre vie car si nous nous laissons guider par elle, il y a de grandes chances pour que nous passions à côté du bonheur. Alors n’hésitez surtout pas à vous laisser tenter.

N'afficher que les commentaires des booknautes ayant ce livre en liste de :

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.