Livres
475 291
Membres
452 832

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tu ne m'as laissé que notre histoire



Description ajoutée par Hailie 2018-09-27T16:47:37+02:00

Résumé

« Tu m’avais fait la promesse de ne jamais mourir… Tu ne l’as pas tenue. Tu ne m’as laissé que notre histoire. »

La mort ne prévient jamais. Lorsque Griffi n apprend la disparition brutale de Theo, son premier amour, son univers vole en éclats. Bien que Theo ait déménagé en Californie pour ses études et ait commencé à fréquenter Jackson, Griffi n n’a jamais douté qu’il reviendrait un jour vers lui. À présent, l’avenir qu’il s’imaginait a changé du tout au tout et le vide laissé par Theo demande à être comblé…

« Ce livre vous fera pleurer, réfléchir, puis pleurer de plus belle ! » Nicola Yoon, auteure best-seller de Everything, Everything

(Source : Robert Laffont)

Afficher en entier

Classement en biblio - 78 lecteurs

Extrait

Time doesn’t heal all wounds. We both know that’s bullshit; it comes from people who have nothing comforting or original to say. But I wonder if others keep up with this lie because they don’t want to speak the harsh truth. The wound never closes and the pain remains, always piercing, always burning, always suffocating, always bleeding.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Y’en a qui écrive avec leur imagination, d’autres avec leurs propres expériences, d’autres encore avec leur rage, leur joie, leur peine, ou simplement leur cœur…

Lui, il écrit avec ses tripes.

Je n’ai pas eu l’impression qu’il me racontait une histoire. J’ai eu l’impression qu’il se confiait. Et ça fait toute la différence.

Entre situations cocasses, larmes à l’œil et éclats de rires qui serrent la gorge, ce bouquin est un vrai ascenseur émotionnel, à la fois bourré de simplicité et profondément touchant. Encore une fois, Adam Silvera a réussi à m’émouvoir et je finis ma lecture en ayant gros sur la patate. Je suis bouleversée, attendrie, tourmentée, meurtrie et un peu ébranlé, je dois l’avouer, car je ne sais pas quoi faire à cet instant...

Voilà, c’est très étrange, mais je suis assise, là, le livre à mes côtés, fermé, et j’essaie tant bien que mal de trouver les mots pour finir ce commentaire. Seulement je n’y arrive pas, parce que je n’ai pas envie de quitter Griffin et son cœur en polystyrène, qui ressemble tellement au mien quand ELLE m’a quitté…

Je me suis sentie tellement proche de lui, j’ai tout compris, je me suis vu dans ses larmes, ses espoirs, ses blessures, ses questionnements, ses erreurs et son deuil plus que difficile…

Bref… C’était très répétitif, tout ça, c’est vrai, mais dites-vous que c’est normal, parce que la tristesse et la douleur sont répétitives elles aussi et qu’elles ne s’arrêtent pas comme ça du jour au lendemain.

Merci, Adam. Enfin non… merci Griffin.

(Où que tu sois, peu importe l’Univers parallèle dans lequel tu es, j’espère que tu seras heureux…)

Afficher en entier

Tu ne m’as laissé que notre histoire nous partage le deuil d’un premier amour qui n’a jamais été oublié. C’est le témoignage d’un adolescent profondément blessé et choqué à la suite de l’annonce de cette mort.

Un univers simple et court, le roman m’a attiré entre deux énormes lectures qui avaient beaucoup de matière. J’avais envie de lire quelque chose de bouleversant. Le roman Tu ne m’as laissé que notre histoire est d’une facilité à lire déconcertante, en une fraction de seconde le livre est terminé.

Nous allons suivre l’histoire de Griffin, jeune adolescent connaissant la perte de son premier amour. A travers ce roman, nous suivons les étapes de son deuil. Il va se découvrir et ainsi faire la rencontre de nouvelles personnes. Nous suivons son évolution entre souvenirs et réalité.

L’écriture d’Adam Silvera est très simple et fluide, cependant la structure du roman ne m’a pas plu du tout. Cela a été une très grande déception pour moi, qui attendais à être totalement bouleversée, toujours mon mouchoir en main, et finalement rien de tout ça. J’ai eu hâte que le livre se termine. Le deuil de Griffin est très bien écrit certes, mais il en a rendu le personnage presque ennuyant.

Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages du roman, malgré toute la souffrance que Griffin ressent par rapport à la perte de son premier amour, Théo. Ce qu’il traverse n’a pas réussi à me bouleverser tout autant qu’il aurait dû. Le deuil est une étape de vie extrêmement difficile, et différente pour tout le monde. Ici, le deuil est représenté comme éternel et très chaotique, ce qui rend l’intrigue très longue. L’évolution de Griffin se fait difficilement à travers ce deuil, il est dans un gouffre total et n’a pas l’air de vouloir s’en sortir.

Certains passages ont été quelque peu émouvants pour ma part, malheureusement je n’ai pas été chamboulée. Le point positif est que l’on suit en parallèle, l’action se fait tout de même à travers le point de vu de Griffin, l’évolution des autres personnages : Jackson qu’il découvre et Wade qu’il redécouvre. Les deux protagonistes font partie intégrante de la vie du héros, et on les voit évoluer. Wade a de loin été mon personnage préféré du roman, alors qu’il n’est que très secondaire. Tout au long du roman, le personnage est laissé de côté et à peine développer. Cependant, on trouve une vraie évolution puisque pour ma part, il a été un des meilleurs personnages de fin. Le développer sur la fin n’avait rien d’avantageux puisque j’ai l’impression d’avoir manquer beaucoup de choses de lui. Cela est surement un but de l’auteur lui-même, car on se place au même point de vu que Griffin qui laisse cette personne géniale le traverser, mais il ne le marquera presque pas.

Ce livre reste tout de même une bonne lecture puisqu’il est vraiment simple à lire. La fin a été intéressante, j’ai découvert certains personnages sur cette fin, qui méritait amplement beaucoup plus de visibilité tout au long du roman, de part leur sensibilité et leur gentillesse.

https://mallauread.wordpress.com/2019/08/26/chronique-tu-ne-mas-laisse-que-notre-histoire-adam-silvera/

Afficher en entier
Or

Alala, que j’ai pleuré.

C’est une belle histoire d’amour et de conflit intérieur qui fait réfléchir.

Griffin est fou amoureux de Théo mais lui en veut énormément.

Il ne veut pas vivre sans Théo dans sa vie.

Mais il veut aller de l’avant et essaie de tout son coeur.

Afficher en entier
Diamant

Un roman extraordinaire, incroyable, bouleversant. Moi qui, en 19 ans, n'avait jamais pleuré devant un livre, Adam Silvera a réussi l'impossible : mes larmes ont coulées sur son roman ! Les personnages sont très attachants, précieux, doux et incroyablement courageux, tous autant qu'ils sont.

Merci Adam pour cette incroyable histoire qui restera à jamais gravée dans mon esprit.

Afficher en entier
Argent

Adam Silvera, tu ne m'a laissé aucune larme. Comment je fais, moi, maintenant ?

Cette histoire est extrêmement touchante. Elle parait également très réaliste en terme de deuil, de possibilité d'amour, d'amitié, de famille, de cœur brisé...

Afficher en entier
Bronze

Il m'a fallu une éternité pour lire ce livre, par manque d'enthousiasme et d'action. Au final ça reste une bonne lecture Mais qui n'a pas su combler mes attentes. C'était lent, très lent malgré tout la fin est appréciable. Il y a tout de même beaucoup d'éléments qui ne m'ont plu voire dérangé.

Afficher en entier
Or

https://aliceneverland.com/2018/12/28/tu-ne-mas-laisse-que-notre-histoire-adam-silvera/

Après mon précédent coup de coeur pour Et ils meurent tous les deux à la fin, j’étais curieuse de retrouver Adam Silvera dans une nouvelle histoire et confirmer, ou non, la belle découverte de cet auteur.

Si je n’ai pas eu de coup de coeur pour ce roman, Adam Silvera m’aura tout de même fait passer un très beau moment, entre joie et tristesse. Une fois encore, l’auteur nous prévient dès les premières pages : l’histoire d’amour qu’il va nous relater se terminera mal. Après tout, nous savons ainsi, quasi immédiatement, que Théo est mort, ne laissant à Griffin que des souvenirs pour se rappeler leur histoire. Et, pourtant, malgré ce vide, malgré cette douleur, Griffin va devoir continuer à avancer, jour après jour.

A 17 ans seulement, Griffin doit donc affronter et surmonter le deuil de la mort de Theo. Theo qui était son monde, son meilleur ami mais aussi son premier Amour, le début de son Histoire, et avec qui il devait également la finir. Malgré leur rupture. Theo ne devait pas mourir, il lui avait promis. Alors, pourquoi n’est-il plus là ?

Plus l’histoire avance, plus celle-ci nous apparaît douce-amère. Le lecteur comprend la force avec laquelle Griffin aimait Theo. Un amour aussi beau que destructeur, qui va pousser Griffin à faire des choix aussi bons que mauvais. Les meilleurs souvenirs sont rapidement oubliés, au profit des moins bons. Que restera-t-il donc de l’histoire entre Griffin et Theo ?

Griffin va devoir se reconstruire, mais aussi arrêter de culpabiliser pour quelque chose qui n’est pas de son fait. Et si, pour lui, la mort de Theo lui apparaissait comme un véritable couperet à son bonheur, la vie va lui prouver qu’elle vaut la peine de continuer. Peut-être que, finalement, la mort de cette histoire-là devait permettre à une autre de naitre ? Mais ça, seul Griffin pourra le décider…

Afficher en entier
Bronze

https://revesurpapier.blog4ever.com/tu-ne-m-as-laisse-que-notre-histoire-de-adam-silvera

Griffin a choisi de quitter Théo, son premier amour parti à l'autre bout du pays pour ses études. Les deux garçons s'aiment toujours et sont restés en contact. Griffin était convaincu qu'ils formeraient à nouveau un couple un jour, même quand Théo se met à fréquenter Jackson. Malheureusement, toutes les promesses s'envolent à la mort de Théo, qui laisse derrière lui un garçon qui a bien du mal à vivre dans un monde où il n’est plus...

Ce roman était dans ma bibliothèque depuis quelques semaines et j'ai eu bien du mal à l'en sortir. L'histoire de ces deux garçons semblait si triste, je ne me sentais pas prête à y plonger tout de suite. Je ne m'étais pas trompée, c'est une histoire dramatique, qui m'aura touché en plein cœur. On parle ici de deuil, une épreuve qui va être bien difficile à traverser pour Griffin. Adam Silvera choisit encore une fois les bons mots et nous en parle avec beaucoup, beaucoup d'amour...

J’ai beaucoup apprécié l’alternance des chapitres au niveau de la chronologie. On balance entre le passé et le présent, avec chaque fois beaucoup d'émotions. On apprend à connaître les garçons, le lien qui les unissait et on découvre toutes les petites choses qu'ils ont vécu ensemble (coming-out, première fois, l'amour le vrai...). Ces passages sont vivants, mignons comme tout et on s'attache énormément aux personnages. En parallèle, on suit Griffin après la mort de Théo. Ces chapitres sont particulièrement profonds puisque l'adolescent s’adresse directement à Théo, son meilleur ami, son premier amour, et se confie sur cette terrible impression que personne ne comprend sa douleur.

Griffin est un personnage coup de coeur. Profondément généreux et plus complexe qu'il n'y paraît. C'est un garçon qui a fait beaucoup de sacrifices pour Theo, pour ne jamais nuire à son bonheur. Son récit est de plus en plus fort au fil de la lecture et il réagit à sa façon pour surmonter son deuil. On découvre un ado heureux, aimé, mais aussi un garçon perdu, blessé, angoissé, qui fait parfois des erreurs. Son amour pour Theo m'a beaucoup touché, même dans les moments où on l'encourage à passer à autre chose.

Ce roman nous fait passer par toutes sortes d’émotions, et davantage dans la seconde moitié qui nous dévoile tous les pans de cette histoire d'amour. Elle se veut éprouvante pour Griffin, pour le lecteur aussi, tant on s'est attaché aux personnages. Parce que finalement, ce n'est pas seulement l'histoire de Griffin, de Théo, mais aussi celle de Wade et de Jackson. Il leur est difficile de dire adieu, mais Adam Silvera arrive toujours à trouver un peu de lumière dans la souffrance de ses personnages pour y puiser toute la force nécessaire pour les faire avancer.

Afficher en entier
Bronze

N'ayant lu que des avis positifs sur ce roman, j'avoue que j'avais mis la barre vraiment très haute pour "Tu ne m'as laissé que notre histoire".

Je dois dire que l'écriture de l'auteur est vraiment magnifique, on a envie de surligner beaucoup de passages et de corner les pages (ou d'y mettre un post-it).

Les leçons que l'on apprend dans ce roman sont innombrables et très bien formulées.

Mais voilà pour moi ça n'a pas fonctionné. C'était trop triste, trop bouleversant, j'en avais marre de me moucher le nez. Et je ne dis pas qu'un livre n'a pas le droit d'être triste, mais là c'était trop. Comme si l'auteur nous forçait à vouloir ressentir de la tristesse quand on en avait pas envie.

Les 50 dernières pages sont quand même là pour remonter tout ça et nous donner une impression de fin heureuse mais là encore j'ai trouvé que c'était trop. Pas naturel, tout s'enchaînait très, trop, rapidement.

J'en ressors avec un goût étrange dans le cœur, l'impression que cette lecture m'a broyée le cœur alors que je n'en avais pas envie.

Afficher en entier

Poignant, dévastateur et émouvant, History Is All You Left Me est un récit chargé de mélancolie qui nous sert le cœur et l’éparpille. Adam Silvera explore avec une finesse infinie et une tendresse indescriptible les impacts de la perte d’un être cher. L’amour sans l’autre, l’amour dans l’autre, l’amour qui nous quitte sans jamais nous quitter vraiment. Ses mots sont justes, vifs, presque éprouvants tant ils appuient parfaitement là où il faut. Pendant toute ma lecture, j’étais à fleur de peau, sur le fil du rasoir entre effondrement et espoir. L’atmosphère générale du récit, peu important la page sur laquelle on tombe, déborde de nostalgie et de chagrin. History Is All You Left Me est une histoire finalement dure à lire car elle nous ramène à nos craintes et tristesses profondes, aux pièces abimées et écorchées qui font partie du puzzle de nos vies. Un roman bouleversant et admirable qui m’a absolument époustouflé.

Les premières pages annoncent la couleur : dans la tête de Griffin, tout n’est que chaos et perdition. Nous pénétrons au cœur des pensées d’un héro abattu, détruit par la mort de son petit-ami, Theo. Impossible pour nous de pas vouloir le serrer dans nos bras et lui assurer que tout va s’arranger. Griffin est un personnage principal hors-du-commun, chargé d’un amour et d’un chagrin aussi abyssal l’un que l’autre. Dès lors, on s’attache à lui pour ne plus jamais nous défaire de cet amour qu’on lui voue. Il en va de même avec Jackson, un jeune homme ultra attachant, différent de Griffin mais tellement, tellement émouvant. Adam Silvera dépeint ici des héros brisés, mis en miettes suite au décès de Théo et à la disparition de cette source dont ils puisaient l’amour qu’ils recherchaient respectivement depuis toujours.

--> CHRONIQUE INTÉGRALE : https://motsdejo.wordpress.com/2018/05/08/history-is-all-you-left-me-adam-silvera/

Afficher en entier

Date de sortie

Tu ne m'as laissé que notre histoire

  • France : 2018-10-25 (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • History Is All You Left Me - Anglais

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 78
Commentaires 14
Extraits 24
Evaluations 26
Note globale 8.38 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode