Livres
477 849
Membres
458 904

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Time doesn’t heal all wounds. We both know that’s bullshit; it comes from people who have nothing comforting or original to say. But I wonder if others keep up with this lie because they don’t want to speak the harsh truth. The wound never closes and the pain remains, always piercing, always burning, always suffocating, always bleeding.

Afficher en entier

Sometimes it’s okay to be surprised. It’s going to sound stupid, and I wouldn’t ever say this out loud, but the way Theo and I came out to each other was sort of like getting caught in a thunderstorm. Storms can suck when they’re knocking out power and ripping apart houses, no doubt. But other times the thunder is a soundtrack to something unpredictable, something that gets our hearts racing and wakes us up. If someone had warned me about the weather, I might have freaked out and stayed inside.

But I didn’t.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lusylila 2019-10-30T22:21:37+01:00

" Ça a été très gratifiant pour moi d'être aussi honnête ces derniers temps. Je suis déterminé à tout faire pour le rester, comme si des vies en dépendaient - et c'est sans doute un peu le cas d'une certaine façon. Personne ne va mourir si je mens, mais quand je dis la vérité je peux rendre des vies meilleures et plus remplies. En étant honnête, je ferai taire le tiraillement que je ressens quand je suis avec Wade, et j'arriverai à le voir pour ce qu'il est vraiment, plutôt que comme quelqu'un qui est là pour combler un vide." p.417

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lusylila 2019-10-30T16:57:55+01:00

"... il y a eu le genre de zombie que je suis maintenant: celui qui a tout perdu - son cerveau, son cœur, sa lumière, sa détermination. Il déambule dans le monde en trébuchant parfois sur des obstacles mais en continuant à errer sans fin. C'est la vie après la mort." p.202

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lusylila 2019-10-30T16:55:55+01:00

"Je me disais que quand on finirait par se retrouver, tu te rendrais compte que j'avais fait passer mon amour pour toi avant mon propre bonheur. Même si je sais que ça fait de moi une personne vulnérable et pathétique, je me tourne désormais vers Jackson car je ne suis pas assez fort pour souffrir seul." p.123

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lusylila 2019-10-28T18:18:26+01:00

" Pendant qu'on te descend dans cet univers où tu vas reposer éternellement, je réfléchis aux univers parallèles. Il y en a des milliards, et même des billions qui coexistent; dans l'un d'eux, on n'a jamais rompu et tu es resté à New York; dans un deuxième, il n'y a aucun océan qui peut s'en prendre à toi; dans un troisième, on est tous les deux partis s'installer en Californie pour nos études; dans un quatrième, tu as quitté la fac, tes cours d'animation et Jackson parce que je te manquais trop; dans un cinquième, on s'est retrouvés quelque part à mi-chemin parce que tu voulais non seulement que je fasse partie de ton avenir, mais aussi que je t'aide à le trouver; dans un sixième, toi et moi, on est les seuls survivants de l'apocalypse des pirates-zombies... Il y a une infinité d'autres univers où les choses vont bien, peut-être avec juste quelques micro-trucs qui déconnent. Mais dans tous ces univers, toi et moi on est davantage que de l'histoire ancienne. Je dois croire que ces univers existent; c'est la seule façon pour moi de supporter ma souffrance dans ce monde. Les autres versions de moi sont parfaitement satisfaites des autres versions de toi, parce que tu es en vie. Les autres Théo honorent tous la promesse que tu m'as faite de ne jamais mourir (pas même à cause d'un pirate-zombie). p.91-92

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lusylila 2019-10-28T18:07:26+01:00

" - T'étais pas obligé de venir chez moi.

On est assis pas terre dans ma chambre en train d'assembler le puzzle des pirates-zombies.

- Peut-être, mais de toute façon je n'avançais pas avec le niveau dix-neuf de Tetris, répond Théo. Mon cerveau était trop occupé à penser à toi. Ça ne m'inquiète pas de tomber malade, en revanche j'aimerais bien que tu finisses de construire la planche du Rampeur Terrifiant illico.

- Je sais, je sais, je dis en reniflant. Je suis juste un peu tiraillé, parce qu'une fois la planche achevée, ça signifiera que le pirate-zombie qui y est suspendu va monter à bord du vaisseau et contaminer les pirates humains, voire les tuer direct. (Je le regarde.) Je ne sais pas si ça a un sens, mais j'aimerais bien empêcher l'apocalypse.

- Si l'apocalypse ne se produit pas, on sera plus les deux derniers mecs sur terre chargés de repeupler le monde, fait remarquer Théo.

- Si tu crois que c'est comme ça qu'on fait les bébés, tu es le génie le plus con qui existe.

- Oh, je sais très bien. Mais je ne veux pas que ça nous empêche d'essayer." p.74

Afficher en entier
Extrait ajouté par Jolin 2019-09-18T15:59:01+02:00

« Everything I did for him I did for me, too, because it made me happy to see him happy. That’s not obsession, you dickhead, it’s love. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Jolin 2019-09-18T15:57:41+02:00

And I’m somehow on my knees. I was standing a minute ago, rocking back and forth, crying for my favorite person to burst out and hug me.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Jolin 2019-09-18T15:55:17+02:00

« He made me feel safe from the world, and made me feel safe from myself. »

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode