Livres
380 556
Comms
1 330 388
Membres
265 228

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tu tueras le Père



Description ajoutée par AnitaBlake 2015-10-09T19:06:27+02:00

Résumé

Le père est là, dehors, quelque part. La cage est désormais aussi vaste que le monde, mais Dante est toujours son prisonnier.

Non loin de Rome, un homme affolé tente d'arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d'une clairière.

Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas à l'hypothèse du drame familial et fait appel à un expert en disparitions de personnes : Dante Torre. Kidnappé enfant, il a grandi enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s'échapper. Pendant des années, son seul contact avec l'extérieur a été son mystérieux geôlier, qu'il appelle « le Père ».

Colomba va confronter Dante à son pire cauchemar : dans cette affaire, il reconnaît la signature de ce Père jamais identifié, jamais arrêté...

« Le meilleur thriller de l'année »Il Corriere della Sera

« Un duo d'enquêteurs qui sort vraiment de l'ordinaire »Der Spiegel

« Un cauchemar additif »Elle (Espagne)

Afficher en entier

Classement en biblio - 72 lecteurs

Or
24 lecteurs
PAL
52 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par ilovelire 2016-12-29T02:36:27+01:00

Maintenant le garçon est en train de regarder encore, en équilibre instable sur la pointe des pieds, les mains grandes ouvertes sur le ciment froid pour ne pas tomber. Il y a quelque chose qui bouge dehors, dans une lumière que le garçon imagine être celle de l'aube. C'est une silhouette sombre qui devient de plus en plus grande au fur et à mesure qu'elle s'approche. Tout à coup le garçon comprend qu'il est en train de faire l'erreur la plus grave qui soit, qu'il est en train de commettre la transgression la plus impardonnable qui soit.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

http://lireunepassion.blogspot.fr/2015/10/tu-tueras-le-pere-sandrone-dazieri.html

Les premières choses qui m'ont attirée dans ce livre, c'est sa couverture et son titre. Il faut dire qu'ils sont assez intrigants et flippants, quand même ! Puis ensuite, le résumé m'a beaucoup intriguée. Puis je l'ai lu. Et là... j'ai été vraiment soufflée. Je savais (enfin me doutais) que j'aimerai, mais pas au point de l'engloutir aussi vite ! L'intrigue m'a tenue en haleine de bout en bout et l'auteur a réussi à me balader tout le long ! Je ressors de ce livre avec un presque coup de cœur !

Un homme affolé court sur la route, disant que sa femme et son fils ont disparu, alors qu'il faisait une sieste. Quand la femme est retrouvée décapitée, la police pense tout de suite à un crime passionnel, d'autant plus que le petit garçon, Luca, reste introuvable. Colomba Caselli est dépêchée sur place, mais comprend vite que ses collègues se trompent de suspect. Elle décide donc de faire appel à Dante, un homme ayant été enlevé enfant enfin par le Père. Durant onze ans, il sera captif et à sa libération, il sera appelé « l'enfant du silo ». Dès qu'il arrive sur place, il est persuadé que la personne à avoir enlevé l'enfant n'est autre que le Père, qui n'a jamais été retrouvé. Dès lors, une course contre contre la montre est lancée, afin de retrouver le disparu avant qu'il ne meurt. Dante n'a qu'une chose en tête : retrouver le Père une bonne fois pour toutes, afin de repartir sur de nouvelles bases.

Ce résumé paraît peut-être en dire trop, mais sachez que ce n'est que le dessus de l'iceberg, que les ¾ de l'histoire sont découverts au fil de la lecture et que... vous risquez de tomber de haut, d'être pris dans ce cercle vicieux que vivent les personnages et d'être choqués par certains passages. Parce que c'est exactement ce que j'ai vécu du début à la fin. Je n'extrapole pas du tout ce que j'ai lu, c'est seulement le sentiment que j'ai eu lors de ma lecture, mais aussi arrivée à la fin. Plus je tournais les pages, plus j'étais choquée des révélations. Évidemment, le mystère du Père est gardé jusqu'au bout, ce qui pousse à tourner les pages et à avoir du mal à reposer le livre.

Le roman est découpé entre plusieurs parties, et entre chacune d'entre elles, une sorte de prologue à chaque fois. Si au début j'étais un peu déstabilisée, parce que je ne comprenais pas le lien qu'ils avaient avec l'histoire, très vite, je me suis rendu compte qu'ils étaient importants pour le déroulement. Et je peux vous dire qu'il font froid dans le dos.

Si l'ambiance est glauque, déstabilisante et froide, il n'en reste pas moins que les relations entre les personnages et les personnages eux-mêmes ont réussi à me toucher. Tout d'abord Colomba. Elle a un caractère bien a elle, franc, fort et charismatique. Elle ne se laisse pas marcher dessus et va au bout des choses, au risque de perdre beaucoup. Elle est aussi très touchée par un événement qu'elle a vécu quelques mois plus tôt, qui lui a laissé des séquelles psychologiques assez fortes. Ensuite vient Dante, « l'enfant au silo ». J'ai tout de suite accroché à son personnage, car l'auteur a vraiment accentué sur sa captivité et les séquelles qu'il a encore en lui, bien qu'une vingtaine d'années se soit écoulée. Il est rongé par son passé, est devenu agoraphobe, claustrophobe et reste enfermé chez lui la plupart du temps. Mais l'arrivée de Colomba va complètement changer son rythme de vie, et même si cette arrivante ne lui plaît pas et que le fait qu'elle change complètement sa vie l'irrite beaucoup, il se rend compte au fil du temps qu'elle est un pilier dans sa vie et que loin d'elle, il resterait enfermé. L'amitié qu'il y a entre eux m'a vraiment touchée. Même s'ils ne se le disent pas en face, il y a une grande affection entre eux et j'ai trouvé que justement, le fait qu'ils ne se disent pas les choses, renforce encore plus ce qu'ils ressentent l'un envers l'autre.

L'intrigue, quant à elle... Que dire à part que j'ai été très, très surprise de la tournure des événements. L'auteur a été vraiment loin dans ses idées, à tel point que quand je lisais, j'avais l'impression d'être dans le livre (mais littéralement). J'avais l'impression de mener l'enquête auprès des personnages et le fait que cette enquête soit en dehors des murs, qu'on ne voit quasiment pas (voire pas du tout) le commissariat m'a beaucoup plu. Cette idée d'extérieur apporte un gros plus au récit, le rend plus vivant, plus réel. Et je peux vous dire que ça fiche la frousse à des moments.

La plume de l'auteur est vraiment très prenante et incisive. On tremble pour nos personnages auxquels ont s'est attachés et même ceux qu'on connaît le moins. L'auteur n'hésite pas à non plus à aller au fond des choses, à décrire le maximum d'action, de lieux. La psychologie des personnages est à son maximum et on a parfois l'impression d'être eux. Il ne leur épargne vraiment rien, ce qui donne un thriller très haletant et froid (dans le bon sens, hein.). Il a aussi cette particularité de nous faire croire qu'enfin, tout est arrangé, qu'enfin, ils vont pouvoir revivre et oublier leur passé et, la page d'après, toutes nos convictions tombent et il retourne la situation !

Quant à la fin... Je vais vous avouer que je n'ai pas pu m'empêcher de crier : « Quoi ? Mais non ! C'est quoi cette fin ? Va y avoir une suite, non ? ». Évidemment, ce ne sont que les élucubrations d'une lectrice qui a adoré sa lecture et qui en demande plus ! Mais je vais être honnête : cette fin m'a frustrée autant qu'elle m'a contentée. Compliqué, hein ?

En résumé, un thriller qui m'a pris aux tripes de A à Z. Un vrai manège à sensations. Des montagnes russes qui m'ont fait passer par différentes sensations : la peur, le dégoût, la colère, le frisson, la tristesse, le rire (parce que oui, Colomba a un certain humour, et aime titiller Dante!). Bref, un thriller que je conseille vraiment pour la qualité de la plume de l'auteur, son inventivité, son intrigue et les retournements de situation ! Un presque coup de cœur pour moi !

* Je remercie La Bête Noire pour leur confiance ! *

Justine P.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par merediana 2017-08-15T12:48:59+02:00
Or

J'ai vraiment adoré ce thriller, plein de rebondissements du début à la fin.

L'auteur a bien développé les personnages, leur passé, leurs blessures et leur caractère, Colomba et Dante sont vraiment attachants et admirables, même s'ils ont leurs failles.

Je n'ai pas vu venir l'identité du Père jusqu'à la fin, l'auteur donne régulièrement des fausses pistes. J'ai hâte de lire la suite ! Un coup de coeur !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Do 2017-08-03T21:53:31+02:00
Diamant

Ce n'est pas dans mes habitudes de lire des pavés de 660 pages (je manque de patience ^^) or, ce thriller sur les rapts et séquestrations de jeunes garçons a été "avalé" en quelques jours.

Non seulement à cause de l'intrigue, loin d'être banale, se développant (e.a.) vers une méfiance envers les autorités et leurs agissements comploteurs, mais également (surtout ?) à cause des relations qui se tissent entre deux "estropiés" de la vie. Elle, une belle et musculeuse femme flic (avec une endurance et persévérance un peu trop hors du commun) et lui... l'un des rares hommes échappés de sa geôle, très doué sur le plan de l'observation et en proie à des phobies et de la paranoïa.

La psychologie des caractères est travaillé à un point que vers la moitié du livre environ je me suis dit : "c'est lui, le Père !" (et tortionnaire). Non parce que certains faits pouvaient le faire croire mais uniquement parce qu'à ce moment précis l'attitude et la réaction de ce personnage ne cadraient pas avec l'image qu'il souhaita donner. Et j'avais raison : c'était bien lui le bourreau parâtre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SerialBookineuse 2017-06-15T20:06:25+02:00
Diamant

https://serialbookineuse.wordpress.com/2017/06/15/tu-tueras-le-pere-sandrone-dazieri/

Je suis une passionnée de thrillers et, même si je ne me rappelle plus comment j’ai découvert ce roman, une chose est sure, le résumé m’avait de suite interpellé. Jusque là, je n’avais jamais lu de thrillers italiens et Tu tueras le Père de Sandrone Dazieri a été une excellente entrée en la matière. J’ai tout simplement adoré ce thriller renversant !

Tout commence lorsque le commissaire Colomba Caselli, en arrêt depuis un événement traumatisant qu’elle appelle le « Désastre », est contactée par son supérieur. Celui-ci lui demande alors d’enquêter de manière officieuse sur la disparition du petit Luca Maugeri, dont la mère a été retrouvée dépitée et le père mis en examen comme principal suspect. Colomba devra également collaborer avec Dante Torre, un expert en disparitions, connu sous le nom de « enfant du silo. En effet, il a été enlevé, enfant, et séquestré durant 11 ans par un homme qui se fait appelé « Le père ». Dante va alors mette des similitudes entre l’enlèvement de Luca et sa propre expérience. Et si le père n’était pas mort comme tout le monde semble le croire? Une chasse à l’homme est alors lancé et notre duo ne sera pas au bout de ses peines.

L’intrigue est totalement prenante et brillamment construite. L’auteur nous plonge en immersion totale dans n récit qui va à cent à l’heure et sans temps mort. Le rythme effréné et la narration addictive m’ont fait oublier le fait que je tenais un pavé entre mes mains car une fois commencé, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ma lecture tant je voulais connaître la suite. Les chapitres sont courts et rendent l’ensemble plus dynamique. Par ailleurs, le suspense st parfaitement dosé. Les pièces du puzzle se mettent en place petit à petit même si à chaque fois que je pensais être proche de la vérité, l’auteur me prenait totalement au dépourvu en m’entraînant sur une nouvelle piste. C’est donc de découvertes en révélations que l’on chemine à travers l’histoire, entre secrets, soupçons et théories en tout genres. L’ambiance noire et inquiétante ajoute une tension supplémentaire au récit et c’est ce qui le rend d’autant plus prenant. La plume de l’auteur est incisive, sans fioritures et percutante. Il va droit au but et se s’embarrasse pas de détails descriptifs superflus. C’est fluide et les pages défilent d’elles-mêmes jusqu’à un final que je n’avais pas vu venir.

L’un des autres points forts de ce roman réside dans ses personnages et plus particulièrement Colomba et Dante. Leur duo, bien qu’aussi improbable qu’atypique, fonctionne à merveille et leur relation, purement professionnelle au départ, va évoluer en une confiance mutuelle qui les amènera à se soutenir dans les moments les plus difficiles. Colomba est une jeune femme au caractère bien trempé et qui sait se faire respecter dans un milieu professionnel majoritairement masculin. Malgré sa forte personnalité, elle sera fragilisée moralement et sujette à des crises de panique après les événements du « Désastre ». J’ai particulièrement apprécié sa détermination et sa volonté à aller au bout de son enquête. Dante est, quant à lui, encore plus ravagé d’un point de vue psychologique. Dopé aux anxiolytiques et au café, il essaye tant bien que mal de ne pas se laisser engloutir par ses angoisses. L’implication du « Père » dans la disparition de Luca fera resurgir de douloureux souvenirs et le plongera à nouveau das les cauchemars mais c’est sans compter sur la présente de Colomba à ses cotés, pour lui maintenir la tête et l’esprit hors de l’eau.

En bref, Tu tueras le Père est porté par une intrigue palpitante, des personnages richement travaillés et une enquête qui vous tiendra en haleine jusqu’au bout. Ce thriller à l’italienne saura ravir tous les amateurs du genre et il me tarde d’en lire la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2017-05-31T19:15:27+02:00
Diamant

Depuis un moment dans ma pal et j'ai eu beaucoup de mal à sortir ce gros pavé. Pourtant dès le début, les pages se tournent toutes seules et on ne voit pas le temps passer. Pas envie de le lâcher, dès que je le posais, j'étais en manque.

Ce livre c'est tout d'abord une enquête tortueuse et complexe menée de main de maître. L'auteur nous happe dès les premières pages avec un meurtre sanglant. Il nous plonge dans une atmosphère oppressante, mystérieuse, captivante. De rebondissements en rebondissements, il nous tient en haleine et nous balade à sa guise.

Mais c'est surtout des personnages charismatiques, attachants, inoubliables.

Colomba, la flic au caractère bien trempé, loyale, prête à tout pour aller au bout de ses convictions. Elle est tourmentée et hantée par une affaire passée.

Et Dante, spécialiste des disparitions, ancienne victime lui-même, devenu claustrophobe suite à sa longue captivité. Il est excentrique, torturé, instable, émouvant, intelligent et intuitif. Un grand enfant qui n'a pas fini de grandir. Lui aussi est hanté par son passé, il vit dans la crainte de se retrouver à nouveau face au Père. J'ai adoré ce personnage, il sera dans le top de mes préférés désormais.

De cette rencontre improbable entre deux êtres que tout oppose va naître une profonde amitié et un duo exceptionnel.

Et puis il y a le Père, personnage central du roman, l'antagoniste, mystérieux, retors, machiavélique, qui a toujours une longueur d'avance. Toujours dans l'ombre et pourtant très présent. Son identité ne sera révélée que lors du dénouement, maintenant le suspens jusqu'au bout. J'ai été scotchée !

Et il y a la plume de l'auteur, fluide, incisive, addictive. Il sait comment nous maintenir accrochés au livre. Il n'hésite pas à aller au fond des choses. Une scène hyper détaillée m'a particulièrement marquée et fait froid dans le dos. Je ne suis pas prête de l'oublier.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce livre. C'est un thriller qui possède tous les ingrédients pour vous faire passer un très agréable moment. A lire absolument !!!

Un gros gros coup de cœur ! J'ai déjà hâte de me procurer Tu tueras l'ange, sorti récemment, et replonger dans l'univers de Sandrone Dazieri.

Un seul regret, ne pas l'avoir lu plus tôt.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kymmy38 2017-05-20T12:58:30+02:00
Diamant

Quelle lecture, j'ai adoré. Ce sera mon 1er vrai coup de cœur de l'année.

Du suspens tout au long. Pas de temps morts.

Le personnage de Dante torturé mais tout de même humain, celui de Colomba fière et fonceuse m'ont beaucoup plu.

Le Père, insaisissable et affreux.

J'ai vu qu'un autre titre de cet auteur avec les mêmes personnages sortait ce mois ci, il ne me reste plus qu'à me le procurer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par crazydog 2017-03-27T22:32:22+02:00
Argent

J'ai beaucoup de mal à évaluer et commenter ce livre.

En effet, je suis passé par différents stades très contradictoires lors de ma lecture.

Emballé par la première partie, je pensais ne plus pouvoir le lâcher.

Puis, vers le premier tiers du livre apparaissent de nombreuses redondances qui ont finies par m'agacer (on l'aura compris, dans certaines situations le thermomètre interne de Dante grimpe dangereusement, est-il nécessaire de nous le redire une bonne trentaine de fois !).

Heureusement, les personnages sont attachants et j'ai tout de même envie de continuer ma lecture afin de connaître le fin mot de cette histoire même si par moment je m'ennuie.

La troisième partie me laisse alors tout à fait perplexe : j'étais en train de lire un thriller psychologique et voici que je bascule quasiment dans un roman d'espionnage ! ... Je suis un peu perdu ... Au final, je mets quand même une évaluation positive à ce roman et le recommande car il est suffisamment addictif pour qu'on n'ait pas envie de le lâcher malgré de nombreuses longueurs par moments tandis que d'autres aspects des personnages et de l'histoire ne sont que survolés.

Dommage, ç'aurait pu être un coup de cœur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenna95 2017-03-04T12:01:35+01:00
Argent

Tu tueras le père est un thriller efficace : une histoire bien trouvée et bien maîtrisée, qui a une ambiance bien à elle. Plusieurs points scénaristiques qui se rejoignent en toute cohérence, l'histoire est recherchée, et change un peu de ce qu'on a l'habitude de voir.

Le scénario est suffisamment complexe pour capter l'attention du lecteur, sans le perdre pour autant. Le tout, étant bien rythmé, et plutôt addictif, on nous offre de bons retournements de situation et des personnages torturés et développés. Tout ce que j'aime, quoi !

Un peu déçue par la fin, cependant. Mais vraiment la toute fin, parce que la conclusion de l'affaire en elle-même reste convenable; mais l'épilogue est vraiment trop cliché, et "facile", et ça m'a donné une note assez amère pour conclure cette lecture, même si elle ne représente quasiment rien par rapport au reste. Dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Leane-Belaqua 2016-08-01T23:48:47+02:00
Or

http://sweetie-universe.over-blog.com/2016/08/fiche-livre-tu-tueras-le-pere-sandrone-dazieri.html

Tu tueras le père prend son départ en Italie après la disparition du petit Luca Mauggieri et le meurtre de sa mère. Immédiatement, son père est accusé. Si l'équipe officiellement affectée à l'enquête semble persuadée d'avoir trouvé son coupable, Rovere n'en est pas si sûr. Il demande alors à Colomba Caselli, en congé maladie suite à ce qui est appelé Le désastre, d'enquêter de son côté. Il lui demande aussi de faire équipe avec Dante Torre, une sorte de profiler, détective privé spécialiste en disparition. Sa particularité ? Il a été enlevé lorsqu'il était enfant et a été retenu plusieurs années par une personne qu'il appelle « le père » et qu'il pense toujours en liberté. Colomba est méfiante, peu sûre d'elle, et Dante est aussi cynique que paranoïaque. Ce duo improbable se retrouve à enquêter sur une affaire quasiment classée, contre vents et marées. Tout ce qu'il souhaite, c'est retrouver cet enfant par n'importe quel moyen.

En découvrant ces deux enquêteurs, j'ai eu un peu peur d'avoir simplement à faire au bon flic/mauvais flic. Cela n'a pas du tout été le cas. Parmi ces deux êtres, il n'y a ni bon, ni mauvais. C'est agréable de rencontrer des personnages en dehors des stéréotypes. Ils ont tous deux une histoire originale et des relations aux autres assez compliquées. Pour autant, les choses entre eux vont plutôt naturellement. Ils forment un couple d'enquêteurs assez efficace. Comme ils sont mal assortis, il est intéressant de les voir se lier et se débrouiller pour convaincre l'autre de telle ou telle chose. Leur relation évolue de façon naturelle au fil des épreuves qu'ils ont à affronter. S'ils sont au commencement plutôt froids, ils deviennent rapidement attachants. Quant aux personnages secondaires, ils sont bien pensés et cohérents. Ils ont une véritable substance, comme s'ils avaient une existence réelle.

Revenons-en à l'histoire. Ce qui est censé être une enquête facile à résoudre s'avère finalement bien épineux. Officiellement, il s'agit d'une corde presque tendue entre deux arbres. Sauf qu'en tirant sur cette corde, les héros se rendent compte qu'il y a plus d'un nœud à défaire et que sous chaque nœud se cache un autre nœud. Ils doivent creuser la partie émergée de l'iceberg à la petite cuillère pour trouver le coupable et espérer sauver le petit garçon qu'ils sont censés retrouver. J'ai choisi ces images car elles sont pour moi une bonne façon de présenter l'enquête sans en dévoiler le fond. Les rebondissements dans cette affaire sont nombreux. Pour autant, ils ne sont pas tirés par les cheveux. Lorsqu'ils sont un peu farfelus, à l'image de Dante, ils sont corroborés ou réfutés de façon totalement crédible. Ce qui fait aussi bien fonctionner l'histoire, c'est que Colomba et Dante sont extrêmement différents, mais surtout, ils se complètent. Ce duo marche bien. La folie de l'un compense la psychorigidité de l'autre. Leurs idées sont tellement différentes et leurs théories si variées que chacune de leurs avancées est tantôt conventionnelle, tantôt exhubérante. Cela donne un bon rythme à l'intrigue qui avance sans que l'on s'en rende compte.

L'auteur maîtrise son sujet, et ça se sent. Il maîtrise également le suspense. Il dévoile les choses peu à peu, feintant parfois pour casser la routine et gardant sous silence certaines choses pour ne lever le voile qu'une fois notre curiosité bien excitée. Et ça, c'était terriblement bon. Être tenue ainsi en haleine a été très agréable. D'autant plus qu'on oublie parfois ce qui nous intrigue jusqu'à ce que l'auteur nous le rappelle, faisant monter l'impatience d'un cran à chaque fois.

Pour ce qui est de la fin – rassurez-vous, je ne vous donnerai aucun élément de réponse, il faudra lire pour découvrir le fin mot de l'histoire – elle est vraiment superbe. C'est le point d'orgue de l'enquête, et jusqu'à la dernière seconde, on se demande ce qu'il va se passer. Et ce qu'il se passe n'est en rien décevant. La fin est intense, jusqu'au dernier mot. On est dans l'incertitude la plus absolue. J'étais en apnée – ou presque – jusqu'au point final.

Quelques mots sur le style de Sandrone Dazzieri. J'ai beaucoup apprécié cette lecture. L'écriture est très fluide – bravo à l'auteur et à son traducteur – et les points de vue diffèrent selon ce que l'auteur veut nous montrer. Le narrateur est parfois omniscient et anticipateur, mais d'autres fois, il semble ne savoir rien de plus que nous, ou que les protagonistes. Tout cela nous plonge dans l'histoire sans même qu'on s'en rende compte.

Verdict : ♥♥♥♥♥ C'est une enquête palpitante du premier au dernier mot, avec un parfait dosage entre action, recherches et attente. Le suspens est présent à chaque étape sous des formes différentes. Bref, un excellent thriller qui tient les lecteurs en haleine ! A lire absolument, sans avoir peur de l'épaisseur de l'ouvrage. Chaque paragraphe est utile, ne vous en faîtes pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jeanne-Machin 2016-06-30T20:52:43+02:00
Diamant

Une très belle histoire qui se lit toute seule, un vrai coup de coeur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marjogch 2016-05-11T11:38:57+02:00
Diamant

http://labibliogirly.over-blog.com/2016/03/tu-tueras-le-pere.html

Une pure claque littéraire. Un livre qui nous tient en haleine jusqu'au dénouement final, spectaculaire soit dit en passant. J'ai beau cherché, je n'ai trouvé à redire sur ce livre, que ce soit l'histoire, les personnages, le fil conducteur.

A lire et relire.

Afficher en entier

Dates de sortie

Tu tueras le Père

  • France : 2015-10-08 (Français)
  • France : 2016-10-13 - Poche (Français)

Activité récente

Do l'ajoute dans sa biblio diamant
2017-08-03T21:51:31+02:00

Les chiffres

Lecteurs 72
Commentaires 22
Extraits 17
Evaluations 21
Note globale 8.95 / 10

Évaluations