Livres
463 908
Membres
423 646

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par SkeletonGirl 2018-03-01T20:17:30+01:00

Même si l'amitié grandissante qui unissait Will et Chester semblait des plus improbables, c'était justement ce qui les séparait des autres à l'école qui les avait rapprochés, à savoir leur peau. Chester souffrait de graves crises eczémateuses. Sa peau se desquamait par plaques et ses démangeaisons lui mettaient la chair à vif. Il devait cette affection à une allergie non identifiée - ou à sa propre nervosité, lui avait-on dit sans que cela change quoi que ce soit. Quelle qu'en soit la cause, il avait enduré les quolibets et les railleries de ses camarades, les pires étant sans doute les surnoms de "Monstre à écailles" et de "Cul de serpent", jusqu'à ce que, n'y tenant plus, il profite de son physique pour répondre par la force aux moqueries et réduise ainsi ses bourreaux au silence. De même, la pâleur laiteuse de Will l'éloignant de la norme. Pendant un temps, il avait enduré les surnoms de "Face de craie" et de "Blanche-Neige" qui revenaient telle une ritournelle.

P.38-39

Afficher en entier
Extrait ajouté par devoreusedencre 2017-12-02T18:38:53+01:00

- Je ne sais pas, répondit-il en scrutant avec appréhension une ruelle adjacente.

- Allez, dis-moi, demanda Chester en regardant à son tour. Je ne pense vraiment pas qu'ils nous tendraient une embuscade ici.

- Juste une impression... C'est rien, Chester.

- Speed t'a rendu complètement parano, pas vrai ? répondit Chester avec un sourire, ce qui ne l'empêcha pas de presser le pas.

Afficher en entier
Extrait ajouté par purebloodwands 2017-08-31T21:15:52+02:00

Quelle ne fut pas sa joie lorsqu'il découvrit un beau jour, en palpant les murs de sa cellule, qu'il pouvait y déchiffrer les lettres gravées dans la pierre par ses prédécesseurs. Des initiales, des noms et parfois des chiffres - étaient-ce des dates ? Et puis, au ras du sol, quelqu'un avait inscrit en grosses lettres capitales : " c'est ici que je suis mort lentement ". Suite à cette dernière découverte, Chester abandonna tout projet de lecture.

Afficher en entier
Extrait ajouté par purebloodwands 2017-08-31T21:13:27+02:00

-Tu t'appelles Seth, répondit Cal d'un ton plein de rancoeur. Tu es mon frère.

Afficher en entier
Extrait ajouté par babou14 2013-08-21T11:41:08+02:00

Le Dr Burrows observa les lunettes de soleil. Elles étaient constituées de deux verres épais, presque opaques et parfaitement plats, semblables en cela à des lunettes de soudeur. Chaque branche était articulée par un mécanisme à ressort des plus étrange, destiné à la maintenir collée au visage. Il n'en revenait pas. Pourquoi ces droles de gens allaient-ils entreposer leurs affaires dans une armoire oubliée au fin fond d'une cave vide ?

- Y a-t-il d'autres personnes qui viennent ici, madame Tantrumi ? demanda Burrows à la vielle dame, alors qu'elle lui servait du thé.

Elle tremblait tellement qu'il crut bien qu'elle allait renverser sa tasse d'un coup de théière.

- Je ne comprends pas très bien où vous voulez en venir, répondit-elle, sur la défensive.

- J'ai simplement vu des types bizarres dans les parages ... ils portent toujours de grands manteaux et des lunettes de soleil, comme celles-ci ...

Davant l'angoisse de la vielle dame, le Dr Burrows cesse ses questions.

- Oh, j'espère qu'il ne s'agit pas d'une de ces bandes de criminels dont on entend parler si souvent. Je ne me sens plus en sécurité, bien que mon ami Oscar soit très gentil et me rende visite presque tous les jours. C'est que, voyez-vous, je n'ai personne, pas de famille. Mon fils est parti en Amérique. C'est un bon garçon, vous savez. L'entreprise pour laquelle il travaille l'a muté, avec sa femme ...

- Vous n'avez donc vu personne correspondant à cette description, des hommes à cheveux blancs ?

- Non, cher monsieur, je ne vois pas du tout de qui vous voulez parler, ajouta-t-elle d'un air dubitatif. Venez donc vous asseoir avec moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Neferet 2012-10-29T13:58:50+01:00

Un extrait du chapitre un rien que pour vous :p

Tchac!Le fer de la pioche s'enfonça dans l'argile avec un bruit sourd ,et s'arreta net.Une étincelle avait jailli : ils venaient de tomber sur un éclat de silex enfoui dans la paroi.

-on doit y être , Will!

Le Dr Burrows avança en rampant dans l'étroite galerie .Il était en sueur,peinait à respirer,et à chaque fois son souffle formait des nuages de buée dans l'air humide de cet espace confiné.Il se mit néanmoins à gratter fébrilement le sol.Chaque nouvelle poignée arrachée à la terre faisait apparaitre le planchere qu'ils venaient de mettre au jour .A la lumière de leurs lampes frontales , père et fils distinguaient à présent la surface goudronnée de vieilles planches hérisées d'échardes.

-Passe-moi le pied-de-biche!

Will fouilla dans un sac, en extirpa un court pied-de-biche bleu et le tendit à son père,qui n'avait pas quitté le plancher des yeux .Le Dr Burrows inséra le plat de son outil dans un interstice puis poussa un grognement sourd tandis qu'il pesait de tout son poids sur le manche pour faire levier.Le bois grinça en s'arrachant aux vieux clous tout rouillés , les planches plièrent , puis cédèrent enfin dans un craquement sonore.Will eut un léger mouvement de recul:il venait de sentir le souffle glacé qui s'échappait de la brèche ouverte par son père.

Ils se hâtèrent d'arracher deux autres planches , afin de dégager un espace assez large pour un homme, puis firent une courte pause . Sans un mot, le père et le fils échangèrent un sourire complice : ils avaient tous les deux le visage barbouillé de peintures de guerre, tracés à grand renfort de boue.

Puis ils se tournèrent vers le trou béant ,fascinés par les grains de poussière qui dansaient dans l'ombre , tels de minuscules diamants s'agglomérant et se désagrégeant en d'innombrables nébuleuses encore inconnues.

Le Dr Burrows se pencha prudemment au-dessus du vide, tandis que Will se pressait contre lui pour mieux voir pardessus son épaule.Le faisceau de la lampe déchira les ténèbres de l'abîme ; un mur bombé recouvert de carraux émergea de la pénombre, et petit à petit se dessinèrent les contours de vieilles affiches dont les coins se décollaient de la paroi.Elles ondoyaient dans le courant d'air , telles des algues au gré des courants puissants quyi balaient le fond des océan.Will releva un peu la tête pour mieux sonder les profondeurs,quand il distingua enfin le cadre en faience d'un écriteau.Le Dr Burrows balaya à son tour l'obscurité , jusqu'à ce que les faisceaux croisés de leurs lampes leur permettent de déchiffrer la pancarte, sur laquelle figurait un noim.

-Highfiel & Crossly North ! ça y est Will , nous y sommes, on l'a trouvée!

Les exclamations de joie du Dr Burrows rententirent jusqu'au confins humides de la gare désaffectée.

------------------------

Voila ! s'il ya des fautes ou il manque des mots , n'hésitez pas à me le signaler !

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode