Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Tuptim : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Beyonders, tome 1 : Vers l'Autre Monde Beyonders, tome 1 : Vers l'Autre Monde
Brandon Mull   
J'avais lu le premier tome de fablehaven et j'avais vraiment apprécié, donc en toute logique, je me suis laissé tenter par cette nouvelle série du même auteur.
Bah franchement, je n'ai pas été déçu, mais alors pas du tout ! L'intrigue est intéressante, ainsi que Lyrian,cet autre monde vraiment très bien retranscrit et atypique.
Les deux héros principaux sont supers attachants et Jason montre un courage, une volonté, ainsi qu'une maturité hors du commun.
Le méchant comme dans toute série qui se respecte est ultra puissant et semble indétrônable ou imbattable. D'ailleurs j'aime bien la discussion entre Jason et lui.

Voila, un excellent livre très prenant et intéressant, et il me tarde vraiment de me plonger dans le second tome !

par NeptuneTG
Gardiens des cités perdues, Tome 1 Gardiens des cités perdues, Tome 1
Shannon Messenger   
OK, je rends les armes, je n'arrive même pas à exprimer une pensée cohérente sur ce livre. Oui, le côté école spéciale pour elfes fait penser à Harry Potter mais les ressemblances s'arrêtent là et c'est génial !
L'histoire est passionnante, complexe (mais pas trop, pour ne pas nous paumer au passage) et surtout très drôle. J'ai pas mal rigoler toute seule (oui, oui, ça fait très débile, je l'admets) tellement je trouvais les répliques ou les situations hilarantes.
J'adore les personnages, bien travaillés avec chacun leur personnalité bien à eux et leur manière d'être drôles. Même si c'est vrai que je n'aime pas les méchants (nooooon ? Vraiment ?)
Bref, cette série est super et... bah c'est tout en fait !

par LilaJune
La Rose écarlate, Tome 1 : Bas les masques (Roman) La Rose écarlate, Tome 1 : Bas les masques (Roman)
Sarah Cohen-Scali   
Personnelement je n'ai pas trop aimée ce livre [spoiler] ça devien intéréssant qu'au moment ou le Renard la prend sous son aile donc très tard dans le livre [/spoiler]

par ArtRocky
La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver La Passe-miroir, Livre 1 : Les Fiancés de l'hiver
Christelle Dabos   
Une lecture enthousiasmante !!

J'ai mis du temps pour lire ce livre, pour différentes raisons, et je ne regrette pas de ne l'avoir découvert que maintenant, alors que je profite enfin de vacances, après de longs mois de travail : j'ai pu le lire à mon aise, presque d'une traite, et en profiter sans être dérangée.

Christelle Dabos a l'âme d'une romancière, une vraie, de celles (et de ceux) qui sont si rares. Elle maîtrise absolument tout : l'écriture (même les ornements de son style - dérives que je ne goûte guère d'habitude, subissant ce genre d'excès en grinçant des dents - sont en totale harmonie avec la magie du monde et les paradoxes de son héroïne, enfin... anti-héroïne, quel défi si brillamment relevé !) l'intrigue, ses personnages, le monde décalé.

J'adore l'écharpe !!!
(désolée, il fallait que ça sorte, alors j'ai cédé ^_^)

Je suis admirative de la manière dont l'auteur a réussi à créer une ambiance si personnelle, si envoûtante qu'il est impossible d'y retrouver des références. De nombreux auteurs (parfois très distrayants et maîtrisant parfaitement leur exercice) ne font que surfer à l'envi sur les thèmes porteurs. Les résultats sont bons, parfois même excellents, mais il n'y a jamais cette magie, cette possible immersion, où le sens critique part au placard (avec l'écharpe, par exemple <3). Mais par bonheur, quelque fois, la magie de l'écriture est là : l'auteur semble s'être si bien approprié les thèmes qu'il a choisi d'exploiter que l'on oublie qu'ils aient jamais été traités avant...

J'ai donc lu ce livre d'une traite ou presque, captivée par cette facilité de lecture - celle qui cache toujours un travail colossal. Aucun effort n'est demandé au lecteur, il peut se laisser bercer, sachant que tout viendra à point : les surprises, les justifications, les révélations.

Le style est incroyablement évocateur. Je suis en générale très hermétique aux descriptions : mon esprit décroche, je ne suis plus, mon regard décolle, il peut m'arriver de mollir, de reposer le livre / mon kindle...
Les descriptions de ce livre, nombreuses et courtes, sont remarquables de poésie et d'efficacité : en quelques mots choisis l'auteur fait jaillir une scène, des images, de la lumière, beaucoup de jeux d'ombres et de lumière, des visages... On s'y croirait ! C'est un grand talent de pouvoir ainsi permettre au lecteur de s'évader sans peine dans un monde imaginaire, comme s'il passait la tête à travers sa page ou son écran, un peu comme à travers un miroir...
(n'oubliez pas votre écharpe, on peut s'enrhumer facilement en plongeant le nez comme ça n'importe où)

Une des faiblesses récurrentes du roman "fantastique" (je mets tout l'imaginaire décalé dans cette rubrique : fantasy, urban-fantasy, steam punk, dystopie, uchronie, conte, SF, fantastique, surnaturel) est d'apporter avec une certaine lourdeur, ou du moins un manque d'élégance, les aspects décalés du monde - ces éléments qui vont permettre au lecteur d'apprécier le décalage entre le monde de l'auteur et le nôtre, et de profiter ainsi pleinement du récit. Parfois il y en a trop d'un coup (le fameux "info-dump" !) ou pas assez (on n'y comprend rien) ou trop tard (on n'est déjà plus là ou alors franchement énervé :( ). Ou alors, le roman s'appuie sur d'autre récits du même genre, alors c'est très clair ; si clair d'ailleurs que ça a de fortes chances d'être assez ennuyeux, parce que déjà vu mille fois (pas toujours cependant, grâce au miracle de la grâce de l'écriture... :) ).

Bon, tout ça pour dire que Christelle Dabos est une championne !! Je suis épatée par sa maîtrise, sa manière d’amener sur la pointe des pieds et avec une discrétion impalpable (l'écharpe peut aller se rhabiller, on parle d'un voile impalpable, là !) les informations nous permettant de nous immerger peu à peu dans son monde : c'est tout simplement du grand art !
Oui, parce que c'est difficile. Très difficile. Difficile du genre presque impossible.
Et que le résultat permet une lecture exquise, avec juste ce qu'il faut de questionnements ("c'est qui celle-là ? " "ça sert à quoi ça ?" "et comment ça se fait que ?") pour apprécier l'explication qui vient sans heurts, juste à temps, ni trop tôt ni trop tard.

De même les capacités "magiques" des personnes dotées de magie ne sont-elles pas exhibées comme des trophées, mais seulement vaguement exposées avant d'être mises en scène aux moment opportuns, jusqu'à l'apothéose finale...

Les personnages (mon grand point de sévérité) sont à l'image du reste : excellents.
Presque stéréotypés au départ pour beaucoup (ce n'est pas une critique, ce procédé me semble au contraire à privilégier dès lors que l'on sait faire évoluer ses personnages) certains nous étonnent alors que le roman se poursuit : Ophélie bien sûr, qui ne révèle bien plus héroïque que son départ chancelant, enrhumé, nauséeux, récalcitrant, ne l'aurait laisser croire. Et l'incroyable tante de Thorn ! Et le petit chevalier que l'on ne cerne toujours pas, mais qui fait froid dans le dos, les personnages secondaires, tout droit sortis de contes de fées pour certains (les vrais, ceux qui font peur)...

Il est rare de voir réunies tant de qualités littéraires chez un même écrivain : l'art d'écrire (je ne parle pas seulement du style, qui semble tant signifier pour un certain type de lecteurs français, mais de l'amenée des choses), l'imagination, la clarté, la faculté à évoquer des images terriblement vivantes et des personnages vrais, plausibles, complexes, humains tout simplement.
Et quand on a la chance de trouver cette harmonie, on le lâche pas !
Je suis sur les starting-blocks pour le tome 2, Christelle, c'est quand vous voulez ! XD


par milabette
La Ballade de Pern, Tome 9 : L'Aube des Dragons La Ballade de Pern, Tome 9 : L'Aube des Dragons
Anne McCaffrey   
Ballade de Pern, par ordre chronologique des événements (différent de l'ordre de publication)

* L'aube des dragons

* La chute des Fils

* L'Oeil du dragon

* La dame aux dragons

* Histoire de Nerilka

* Le Maître Harpiste de Pern

* Le vol du dragon

* La quête du dragon

* Le chant du dragon

* La chanteuse-dragon de Pern

* Le dragon blanc

* Les tambours de Pern

* Tous les weyrs de Pern

* Les renégats de Pern

* Les dauphins de Pern

* Les Ciels de Pern

par Aude
Chroniques des dieux, tome 1 : L'ombre de l'assassin Chroniques des dieux, tome 1 : L'ombre de l'assassin
James Clemens   
Bon livre de fantasy, un scénario original : point de roi ici, mais des dieux !
Les personnages sont intéressants mais pas assez approfondis dans ce premier tome, on ne connait pas leurs motivations, ce qui ne les rends pas vraiment attachants.
Pas de temps mort, pas de longueurs mais un manque de descriptions qui m'a donné le sentiment d'être tenue à distance du roman...
J'ai malgré tout beaucoup apprécié les idées apportées par l'auteur et pris du plaisir à lire cet ouvrage mais je reste vraiment sur ma faim !!!!
J'attends le tome 2 qui devrait répondre à mes attentes !
(petite note au traducteur haut de la page 308 : expression "deux jumeaux" = pléonasme !!! qu'il me contacte s'il trouve une paire de 3 ou 4 jumeaux parce que là ca frise la découverte scientifique !!!)

par Lilwen
L'Ange de la nuit, Tome 1 : La Voie des ombres L'Ange de la nuit, Tome 1 : La Voie des ombres
Brent Weeks   
Voila un livre bien sombre, l'enfance du héros et loin d'être heureuse. Vivant dans des dédales sombres, violentes et décadentes, il fait tout pour survivre mais ne se fera pas épargner pour autant. Il lui reste cela dit une certaine bonté qui ne sera pas s'en rappeler un certain Fitzchevalerie (la prise de tête existentiel en moins)
Les intrigues politiques sont la, les coups durs frappent comme la foudre et la mort omniprésente. La fin de se premier tome de cette trilogie est d'ailleurs vraiment sanglante et ceux qui survivront seront loin d'en sortir indemnes.
Un très bon livre mais à ne pas mettre entre toutes les mains : tortures, viols ou cannibalismes sont d'autant de sujet survolé mais belle et bien présent.

par Caly
La Ballade de Pern, Tome 14 : L'Œil du Dragon La Ballade de Pern, Tome 14 : L'Œil du Dragon
Anne McCaffrey   
Toujours excellente cette série sur les dragons de Pern. L'auteure sait comment rendre ses histoires passionnantes !

par Calixta
L'Épée de Vérité, tome 1 : La Première leçon du Sorcier L'Épée de Vérité, tome 1 : La Première leçon du Sorcier
Terry Goodkind   
J'ai eu tout un choc lorsque j'ai commencé à lire le livre, je m'attendais à quelques choses de léger, ce qui n'est pas le cas. L'écriture est soignée et le livre déborde d'actions et d'aventures. J'ai bien aimé le premier et j'ai bien l'intention de lire le deuxième.

par jujube
Les chroniques des Ravens, Tome 1 : AubeMort Les chroniques des Ravens, Tome 1 : AubeMort
James Barclay   
Ce livre contient tous les éléments qui font que la fantasy est si puissante et addictive quand on la lit.

Des héros, des méchants, des créatures de légende, de la magie. Tout y est!

Pourtant, ce n'est pas cela qui constitue la réussite du monde de Balaia. Je dirai que c'est plutôt la plume de Barclay qui insuffle vraiment de la vie dans ses romans. Une écriture incisive, qui change selon l'intensité du moment. Exemple simple : lors d'affrontements, les paragraphes se raccourcissent pour donner du tonus au récit. Et c'est vraiment bien fait.

Alors oui. On peut regretter un scénario original sans être transcendant et des héros un peu caricaturaux. Mais dans l'ensemble la sauce prend bien.

Un conseil toutefois, ne commencez pas par le 2e cycle des Ravens, mais bien par ce livre qui est le tout premier. J'ai fait l'erreur et les protagonistes ayant changés, il est difficile de crocher.

Commencez par celui-ci. C'est vif, orienté action et ça se laisse lire très facilement (bon le début peine un peu à aller de l'avant, mais ça dure pas longtemps).

Bonne lecture!