Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de tweed : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Second Chance Second Chance
Lyse Williams   
J’ai su dès les premières minutes que j’allais aimer ce livre et j’ai été transporté par cette très belle romance. C’est bouleversant émouvant et rempli d’espoir. Une très belle lecture !!

par Vtas
Le ciel est toujours bleu au-dessus des nuages Le ciel est toujours bleu au-dessus des nuages
Karine Vitelli   
Cette rencontre va changer sa vie


Suite à une relation de couple toxique, Isabelle a perdu toute confiance en elle et en l’avenir. Pour redonner un sens à son existence, elle a rejoint une association qui vient en aide à ceux qui n’ont plus rien et vivent désormais en marge de la société. Mais, si certains acceptent cette main tendue, d’autres sont méfiants et ne se laissent pas approcher. Comme Logan, cet homme renfermé qu’Isabelle a remarqué dès le premier jour, un homme au regard dur dans lequel elle a entrevu une solitude qui ressemble étrangement à la sienne. Alors, même s’il ne veut pas de son aide, elle va tout faire pour lui redonner espoir et lui prouver que le meilleur est peut-être à venir…"

par kalilou
Il n'y aura que toi Il n'y aura que toi
Nadège Dupont   
Belle écriture, récit captivant même si l'histoire en elle-même n'a rien d'inédit. J'aurai aimé que cela soit plus long et pas juste une nouvelle.

par Nanou_
Hell's Wings, Tome 4 : Viper's Destiny Hell's Wings, Tome 4 : Viper's Destiny
Lily Hana   
L’effet Hell’s Wings est de retour.
Dès la première page on sait que l’on ne pourra pas décrocher avant de l’avoir fini. L’action commence dès le début et on plonge aussitôt dans l’histoire de Viper et Mila. Un couple dont les aventures, péripéties, obstacles vont s’enchaîner à une vitesse folle. On se doute de certaines tournures, on déteste certains choix des personnages en se disant « tu ne peux pas être aussi stupide » ce qui d’ailleurs mais un peu les nerfs devant cette stupidité qui hélas du coup fait un peu cliché dans la situation concernée.
Mais il y a de bons rebondissements, un ptit moment ou j’ai pouffé de rire et on m’a jeté des regards style « qu’est que qui lui arrive » lol et on a droit à de belles émotions.
On a hâte d’être dans le prochain tome pour qu’on sache ce qui va se passer chez les Hell’s. J’espère aussi qu’on aura quelques éclaircissements sur certains choses car on se pose pas mal de questions et nos réponses restent flou ou en suspens.
J’ai pris plaisir à retrouver toute ce famille de bikers.
Bref un très bon moment de lecture, une très bonne suite. Rdv au prochain tome.
Verdict : à lire

par nini51000
Wedding to Vegas Wedding to Vegas
Sissie Roy   
Une jolie histoire qui m'a vrillé le coeur. J'adore cette auteure et l'histoire d'Isaak et de Scarlett est rafraîchissante et drôle. À lire absolument.
Nineteen, Tome 1 Nineteen, Tome 1
Lina Hope   
Je trouve pas le livre :( j’ai vraiment envie de lire mes il est introuvable, bis sur ebook nos sur la fnac nos sur amazon, ou je peut le trouver ? en version papier ou sur téléphone sa ne me dérange pas :)

par Eleanor-1
Sugar Bowl, Tome 1 : Sugar Daddy Sugar Bowl, Tome 1 : Sugar Daddy
Sawyer Bennett   
Ma Chronique : https://labooktillaise.wordpress.com/2019/02/13/sugar-daddy/

Je remercie les éditions HUGO ROMAN pour l’envoie de ce livre

Woah… Je me suis prise une claque. Une claque énorme et je peux vous dire que jai énormément apprécié ce livre malgré le sujet très difficile. Étant partenaire avec Hugo roman,je dois vous avouer que ce livre ne faisait pas partie de ma sélection au début mais je me suis laissé tenter et je ne regrette du tout pas !

Je préviens à l’avance, comme vous le voyez au résumé, ce livre traite de sujet tel que : le viol et la vengeance et c’est dur à lire parfois parce que l’auteur à une plume qui nous fait vraiment ressentir ce que le personnage vis tout en étant quand même douce pour pas énormément choqué.

Dès les premières pages, nous sommes plongés au coeur du passé de Sela. Le fameux jour et c’est dur… c’est dur parce que nous sommes face à une jeune fille qui vis à travers des flashs ce qu’il se passe au moment. Elle est inconsciente, perdu, pâteuse mais on ne perd rien de l’échange avec ses violeurs. Ils sont, IL EST tout simplement horrible. C’était incroyable de voir une telle méchanceté venant d’un être humain qui savait TRÈS BIEN ce qu’il faisait (d’ailleurs à la fin de ma chronique, je dirais quelques mots à ce sujet)

Des années plus tard, Sela ne vis pas… elle survit. Elle se remet constamment en doute, pense quelle a mérité tout ça dune certaine façon et à une façon de voir la vie qui m’a mis les larmes aux yeux. Sela est tout simplement détruite. Un jour, tandis qu’elle regardait la télé, le choc ! Elle se souvient… comment aurais telle pu oublier CE visage, CE tatouage, CETTE voix. C’EST LUI. Ce monstre. Ce monstre qui a réussi dans la vie. Ce monstre en liberté qui continue sûrement de pourrir tous ce qu’il touche. Ce monstre qui ne se souvient sûrement même pas qu’il a détruit sa vie ou qui s’en fou. Ce monstre là.

Et soudain… C’est la chute. le chaos. Le black out. Sela est perdu. ramené d’un coup en arrière. C’est comme si c’était la fin, elle est redevenu l’ado terrifié et a bout. C’est la crise, mais…. derrière tout ça, un nouveau sentiment refait surface, un sentiment beaucoup plus fort que sa peur. Un sentiment alimenté par sa haine. LA VENGEANCE.

Quelques mois plus tard Sela est d’attaque, elle a mis sa vie en règle et elle est prête à se venger. Elle est prête à mettre la vie de cet homme en feu et en sang. A ne faire plus qu’un avec la vengeance. Elle la veut. Elle la désire. C’est sa nouvelle meilleure amie. Mais… MAIS…. Ça, c’était avant de rencontrer Beck. C’était avant Sela tombe dans son lit , sous son charme et qu’elle découvre le plaisir… pour la première fois.

Voyez vous… si vous aimez les romances comme moi vous êtes habitués aux nombreuses scènes de sexe et parfois c’est super bien écrit et important dans l’histoire… parfait c’est chiant mais ici…. ICI…. C’était vitale. C’était vitale parce que pour la PREMIÈRE FOIS, Sela s’est sentie apprécié, désiré et pas obligé de se taire et juste de le faire. Pour la première fois, un homme a pris son temps pour elle. On ressent vraiment toute sa détresse quand on voit comment elle était renfermé sur elle même. Il y a eu plein de première fois avec Beck et le récit sonnait juste. Toute sa vie, elle a fui les relations amoureuses. Elle a eu quelques conjoints, amants mais rien de bien sérieux. Des personnes insignifiante qui ne la regardait pas vraiment mais Beck… BECK LA REGARDE.

Très vite, ces deux la vont en vouloir plus. Ils ne voudront plus se quitter et bien sûr, je ne vais pas tout vous raconter mais leur histoire d’amour est magnifiquement mignonne. Sela s’épanouie et après toutes ses épreuvres, j’avais le sourire aux lèvres mais… MAIS Le monstre n’est jamais très loin et même si Beck ne connaît pas le passé de Sela, même si le monstre lui même refuse de voir qu’il en est un, malgré l’amour naissant de Sela, sa meilleure amie n’est jamais loin.

Je tiens à dur que la fin m’a fait tombe par terre… j’ai horreur de ça et je veux (TOUT DE SUITE) avoir le tome 2. Un cliffhanger vraiment terrible ! En conclusion, J’ai aimé ce livre pour plusieurs raisons.

La plume de l’auteur est poignante mais douce. Assez dur pour nous dépeindre une dur réalité, douce pour l’assimiler et comprendre ce que vis des personnes comme Sela au quotidien.

Si vous êtes sur Twitter ou juste connecté, vous avez sûrement suivis l’affaire du #metoo ou encore plus dernièrement #laliguedulol mais même en étant sur Twitter sans hashtag j’en ai déjà vu passer des tweet horrible. Des tweet de personnes se dévoilant, racontant leur expérience avec le viol et d’autre personne (autant masculine que féminine ce qui est grave) remettre en cause leur parole ou les dénigrer. Mais on est où la ???? Je vais pas m’étendre sur le sujet parce que ça va m’énerver et qu’il y en a beaucoup à dire. Juste, si vous rencontrer des personnes en souffrance, aider les et si vous ne savez pas quoi faire, demandez au moins conseil à des pro. Ne remettez pas la parole de victime en cause, c’est ignoble. Les gens qui pensent que quand une femme se dévoile à ce sujet et quelle brise par cela la carrière dune personne célèbre, pensant donc au violeur et non à la victime, vous êtes TRASH ! Il y a tellement de chose à dire sur ce sujet et je ne suis peut-être pas la mieux placé mais en 2019, il faut que les choses bougent.

Bref… revenons aux livres, Sugar DADDY à été un coup de coeur. Ne vous arrêtez pas au titre, une très » belle » histoire se cache derrière. C’est vrai, le sujet abordé est dur et pourrais choquer (les scènes du début) mais c’est une réalité, tout simplement, de plus à part les premières pages, les scènes sont soft alors lancez vous.
Extreme lover Extreme lover
Chloe Wilkox   
(JENNI) :
-A lire !- https://wp.me/p6618l-fpx

Avec « Extreme lover » partez sans plus attendre dans une histoire où l’amour est d’une extrême puissance ! Ce sentiment aussi magique et dévastateur soit-il montre qu’avec patience et persévérance il peut guérir le mal lorsqu’on se laisse atteindre par ses effets… et qu’on lui laisse une chance de vivre au fond de nous.

Quand Kim croise Aaron durant une fête étudiante, plus rien n’existe autour d’elle. Troublés au plus haut point, une animosité va très vite s’installer entre eux. Une sorte d’attraction animale…

Nous avons affaire à des personnages plein de contrastes. Aaron va rapidement se révéler un parfait salaud une minute... un héros la suivante. Il a cette capacité bien à lui pour la déstabiliser et la faire sortir de ses gonds avec beaucoup de facilité. Malgré sa volonté de ne pas faiblir face à lui, il lui arrivera de perdre ses moyens sans pouvoir y changer quoi que ce soit mais elle saura également s’affirmer et lui tenir tête...

Ces deux-là sont étonnants et bien intrigants ! À la fois sauvages, tantôt grandes gueules, tantôt silencieux. Mais aussi observateurs, impulsifs et généreux. Au tempérament calme et plein d’assurance... on s’aperçoit qu’ils ne font que de se contenir, car au fond ils sont deux véritables boules de nerfs. Chacun a ses blessures, ses fêlures, ses peurs… En s’unissant ils se donnent le moyen de guérir. Mais encore faut-il accepter d’être aidé…

Kim a appris au fil du temps à apprivoiser son corps, à trouver un équilibre. Mais aussi à prendre conscience de ses forces et de ses faiblesses... Si elle a les bases pour réagir face au danger, face à Hell, Fire devient vulnérable tant il lui fait ressentir les choses à l’extrême. La seule chose qu’elle sait de lui, c’est qu’elle ne doit rien en attendre car a de nombreuses reprises il va briller par sa disparition pendant quelques jours, où il ira se ressourcer en allant skater jusqu’à tout oublier...

Face aux réactions d’Aaron et à son comportement, on se dit qu’il n’est autre qu’un petit con qui profite de sa côte de popularité pour attirer les filles dans ses filets, mais rapidement on comprend bien qu’il se ment à lui-même sur ce qu’il ressent à l’égard de Kim. C’est pourquoi lorsque l’auteure révèle les informations qui expliquent son instabilité dans ses relations amoureuses et son perpétuel « Fuis moi je te suis » à opter pour un comportement ignoble on ne peut que comprendre son point de vue et quelque part être touché par ce qu’il subit...

Entre eux quelque chose va leur parler intimement... une solitude, une colère sourde, une violence, un sentiment d’injustice, une blessure irréparable et mortifère... Pourquoi s’acharner à la rejeter alors qu’il a autant besoin d’elle, qu’elle a besoin de lui ? Fire et Hell auront le chic pour vivre tout un tas de crises. Beaucoup de hauts et de bas, et pas grand-chose au milieu. On se demande vraiment ce qui se trame, en prenant conscience des événements qui surviennent sans trop leur donner de profondeur. Alors que le mystère va primer, l’amitié quant à elle va se solidifier…

Des chapitres qui s’intensifient au fur et à mesure. Des relations qui se tissent et qui se déchirent. Des rebondissements qui ne cessent de bousculer des moments paisibles pour y créer des situations haletantes et inquiétantes. Chloé Wilkox nous entraîne dans une histoire qui alterne différents temps… A savoir le passé, en prenant le temps de relater l’histoire des personnages pour bien cerner la personnalité de chacun, ainsi que son vécu et son expérience. L’auteure prend le temps de rassembler les pièces du puzzle en apportant des réponses à nos interrogations, en nous révélant les détails et les secrets de ses héros pour comprendre les blessures physiques et psychologiques qu’ont ses personnages. Puis, elle nous plonge dans la construction de la relation sentimentale des personnages principaux, où on assiste précautionneusement à la construction d’une idylle aussi bien passionnelle, fusionnelle mais tout aussi bien toxique tant leur amour est intense. Ce besoin qu’ils ont l’un de l’autre est déroutant. Un malaise inquiétant nous englobe en fin de chaque partie. Deux situations s’entremêlent créant à la fois suspenses et inquiétudes dans la relation tumultueuse et tonitruante que mène les protagonistes. Nous voilà à ce moment-là, renvoyé au moment présent de l’histoire où on comprend que quelque chose de dramatique se trame autour de Kim et où seul Aaron sera amené à la sauver s’il arrive à mettre la main sur elle en temps voulu… Là le suspense gronde et s’accentue progressivement ce qui fait que plusieurs scénarios se font dans notre tête ! Il n’y a aucun temps mort dans ce récit, au point qu’il n’y a pas un seul répit pour le duo Fire / Hell.

L’intrigue est non seulement bien trouvée, mais je dois dire également que ce livre, aussi gros soit-il, est bien construit. De nombreux sujets qui sont délicats et d’actualités sont traités en profondeur avec à chaque fois le ressenti du poids qui les assaillent pour nous faire ressentir la douleur et les interrogations qui viennent nous nuire et qui nous conduisent dans un gouffre. Malgré quelques longueurs qui nous pousse à lire en diagonale pour accélérer la lecture, l’envie de connaître le dénouement est forte, ce qui fait qu’on s’accroche pour suivre les avancées au cours des chapitres.
Trust again Trust again
Mona Kasten   
Franchement Dawn est galère. Elle ne veut pas vraiment avancé dans la vie toujours à vivre avec son passé. Elle ne laisse pas sa chance à Spencer et ça en devient agaçant car on a l'impression que l'histoire tourne en rond.
Mais c'est sans compté sur la ténacité de Spencer.

Il faut un moment avant que Dawn craque. Lorsqu'ils couchent ensemble, après elle panique. Elle veut s'enfuir. Mais une fois encore Spencer la force à faire face et là elle lui avoue tout son passé avec son ex. On savait qu'il l'avait trompé mais les révélations que Dawn fait m'ont surprise. C'est vraiment un sala-ud son ex.

Plus tard on découvre enfin le secret de Spencer. Il a repoussé Dawn mais faut dire qu'elle a tenu bon et elle a bien fait. On comprend son sentiment de culpabilité mais Dawn arrive à lui faire passé outre.

L'histoire avance doucement avec de plus en plus de complicité. Et la BAM. Appel de son ex qui l'a complètement retourné et elle fou tout en l'air avec Spencer. Elle est méchante et blessante.
Quand elle vient s'excuser il est trop tard et je comprend que Spencer en ai marre de se battre pour elle car ça fait des mois et il est à bout.

Grace à son père elle va enfin affronter son ex. Les découvertes son nombreuse. Mais lui est vraiment désolant. Après ce qu'il lui a fait il veut qu'elle revienne dans sa vie. NAN MAIS SERIEUX!!!!
Merci Allie pour le coup de poing.

La fin est belle. Le coup est rattrapé. Elle se détache de ses peurs.
Spencer je l'ai trouvé génial tout du long!
Nos plus belles étincelles Nos plus belles étincelles
Jamie McGuire   
https://lacoccilectrice.wordpress.com/2019/03/09/nos-plus-belles-etincelles-de-jamie-mc-guire/

Je viens de me prendre une claque littéraire en pleine face. Je ne sais pas comment j’ai fait ou comment mon cœur a fait pour tenir tout le roman sans cassure…mais oua. WHAOU ! Je suis traumatisée par ma lecture, mes larmes refusent de couler réellement, pourtant il faudrait qu’elles coulent j’en aurai fini une bonne fois pour toute ! J’avoue que depuis que j’ai commencé à écrire des chroniques, je n’ai pas vraiment eu de coup de cœur, ni de claque ou quelque chose du genre. Peut-être parce que ce n’était pas vraiment des livres choisis…Mais du coup, je suis devenue assez difficile je crois en termes de romans…Je peux donc vous dire qu’il faut y aller pour me retourner le cœur, me faire voyager et me donner envie de pleurer à n’en plus finir tout ça pour rester dans l’histoire.

Dans « Nos plus belles étincelles », c’est le cas. Même si l’histoire n’est pas celle à laquelle on s’attend en entrant dans le roman, je n’ai pas envie de quitter Catherine et Eliott. J’ai envie de rester encore avec eux pour toucher leur amour du doigt, pour m’en envelopper et pleurer jusqu’à plus d’eau. J’ai envie de leur piquer même si c’est pour vivre une histoire avec mon lit, je m’en fous. J’avais envie de plus mais plus c’est bon plus on en veut non ?
Cette histoire semble pure, belle, magnifique et tout ce qu’on veut comme adjectif du genre. La plume de l’auteur me fait dire ces mots alors que l’histoire, le passé et le futur de nos deux personnages principaux sont bien loin de ces adjectifs. Pur…oui comme leur amour…Il fait rêver. Mon cœur se meurt de lire un tel engouement amoureux, un tel tourbillon de sentiments qui vont dans tous les sens. Mon cœur a bondi, a couru, s’est retenu, j’ai cru que j’allais le perdre !

Dès le prologue je pouvais déjà dire que la sensualité, et les émotions se dégageaient particulièrement du style de l’auteur, à croire qu’elle joue avec ça tout le long. Rien que ce début m’a vraiment émue ! Un roman ne m’a jamais mis les larmes aux yeux aussi rapidement que celui-là ! J’ai été tout de suite emportée par l’histoire ! Cela s’annonçait très bien malgré un sujet (maman d’Elliott) très dur et difficile autant à lire qu’à vivre et sur lequel écrire !
Le début du roman est rempli de tendresse et de beaux messages, l’histoire entre Elliott et Catherine m’intriguait beaucoup si bien que je n’ai plus su détacher mon regard des pages, que j’ai enfilé comme des perles sur un fil. Si dans une première partie du roman on se demande vraiment ce qu’il va se passer, si tout cette guimauve va rester eh bien de plus en plus on nous rappelle un point du résumé qui nous parle d’un secret qui risque de tout changer. Et quel secret ! Pas des moindres lorsqu’on apprend toute la vérité et que le voile se lève à la fin du roman. Je vous avoue avoir été bluffé par la qualité de la trame de l’histoire qui ne m’a rien laissé présager correctement. J’avais évidemment quelques idées sur ce qu’était ce secret, et je n’ai pas été loin du compte. Seulement on m’a laissé sur le cul (pardonnez-moi l’expression), oui carrément parce que je n’y ai vu que du feu (mdr jeux de mots qui lira comprendra) ! Sincèrement on ne pouvait rien voir venir, la narration était écrite de manière que rien ne puisse être soupçonné ! Du génie !

Nous suivons la vie mêlée d’Elliott et Catherine, bon ça… vous le savez déjà seulement on les voit vivre une vie presque trop adulte pour eux. On se demande si les tantes, les adultes censés être des adultes le sont vraiment…Ce sont des adolescents qui vivent une histoire adulte avant l’âge ! Leurs interrogations ne sont pas celles d’enfants de dix-sept presque dix-huit ans. Enfin pour Catherine surtout…Leur histoire est torturée, loin d’être simple. Pourtant ils y font face, Elliott en protégeant Catherine à tout prix, en lui faisant comprendre que son amour et sa proposition ne sont pas à prendre à la légère, c’est réel et il peut l’aider. Tandis que Catherine tant juste de survivre dans son secret qu’elle ne saurait révéler au risque de tout perdre.

à suivre sur le lien...
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3