Livres
579 855
Membres
644 613

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Twisted Ever After, Tome 1 : La Bête (doublon)



Description ajoutée par Jessica-142 2021-09-16T22:06:40+02:00

Résumé

Autrefois, je croyais aux contes de fées.

Mais ensuite, il m’a prise.

Et il m’a appris que la vie n’était pas un conte de fées.

Il est abîmé, brisé.

Une créature sombre et sauvage.

Sa beauté est violente et ses mots cruels.

Son cœur est un paysage plongé dans l’ombre, où rien ne peut pousser.

Il affirme qu’il ne pourra jamais vraiment s’attacher à moi, et il me le prouve chaque jour.

Il a détruit ma vie.

Il m’a torturée.

Et pire encore…

Il m’a exercée à supplier pour quémander son affection.

Dans cette prison, la lumière du jour ne perce pas.

Il m’a appris que la haine naissait de l’obscurité.

Mais ensuite il m’a appris que, parfois, l’amour aussi y trouvait racine.

Afficher en entier

Classement en biblio - 82 lecteurs

extrait

La salle est plongée dans l’obscurité, l’ambiance intimiste. Tous les sièges sont complets. Et ce n’est pas comme la plupart des concerts. Il n’y a pas de cris, pas de discussions. Le silence est complet quand elle prend place sur le banc. Le public retient son souffle en attendant que mon ange chante.

Elle ajuste le micro et jette un regard nerveux vers la foule avant de se détourner à nouveau. Au début, elle parle doucement. Elle a une main posée sur son ventre. Là où mon enfant grandit en elle.

— C’est une nouvelle chanson, dit-elle. Elle s’intitule Des paroles que toi seul peux entendre.

Elle lève les yeux vers le plafond et ferme les paupières. Une larme roule sur sa joue tandis que ses doigts commencent à parcourir les touches.

La musique est belle et mélodieuse, tout comme Bella. Et les paroles ont été composées uniquement pour moi. Au Manoir de Moldavie.

C’est la première d’une nombreuse série. Elle n’a pas chômé pendant mon absence, entre écriture et répétitions. Ce concert est une parenthèse dans le temps, un résumé de notre voyage ensemble, puis du sien.

Elle y chante la douleur des premiers mois. Sa peur. Ensuite, son amour.

Elle chante son angoisse quand je l’ai quittée. Sa colère. Et enfin, sa solitude. La dernière chanson, elle la dédie à son père. Mais ce n’est pas ce que j’imagine. Elle est hantée, lourde d’angoisse, entre ses mensonges, le doute quant à ses véritables occupations, le tourment qu’il a infligé aux autres. Au moment où la musique se termine, je sais qu’elle a appris la vérité.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

J’ai vraiment beaucoup aimé, foncez

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré ! Ça m'a fait penser à la Belle et la bête, j'ai beaucoup aimé les personnalités des deux personnages même si parfois j'ai été perdue je l'avoue aha ! 😅

Afficher en entier
Diamant

Le début est un peu longuet. Il faut arriver au milieu du livre pour avoir une évolution. Après il te prend aux tripes. Une âme torturé avec un passe trouble et une femme pure et innocente. Ne voulant pas en dire trop sans spoiler je dirais juste que je le conseilles à toute personne adepte de dark romance.

Afficher en entier
Lu aussi

Je n ai eu aucune empathie pour cette héroïne qui subit sa vie et accepte tout sans se battre.

Quant à la bête, je ne lui trouve aucune excuse.

Afficher en entier
Or

Envoutant!

J'ai beaucoup aimé ma lecture, jusqu'à en avoir quelques sueurs froides!

Je reste un peu sur ma fin, ou mon début plutot, comme j'ai trouvé que ça allait un peu vite, mais j'ai adoré!

Afficher en entier
Lu aussi

Ce genre de romance ce n'est vraiment pas ma came, vraiment trop sombre, avilissant et violent mais j'ai tout de même lu jusqu'au bout. Des fois que... mais certains passages m'ont vraiment écoeuré, definitivement non !

Je trouve aussi l'histoire trop brouillon, pas assez travaillée et j'ai eu beaucoup de mal a comprendre les agissements tordus et les sentiments ambiguës de Bella et Javier. Ils ne sont pas assez développés, ni même, comment dire... défendus. L'auteure passe très, trop rapidement sur les motivations de chacun.

D'ou ma déception, car j'avais plutôt bien apprécié la serie "les gangs de Boston"

Afficher en entier
Bronze

http://www.unbrindelecture.com/2021/09/la-bete-de-zavarelli.html

Une dark romance parfaitement réussie, avec les scènes sensuelles et la brutalité que la dark romance impose mais avec une vraie intrigue et un duo terriblement attachant malgré leurs dysfonctionnements. Isabella et Javier nous offre une aventure qui fait froid dans le dos mais qui touche au coeur aussi. Imprévisible et fluide cette histoire est totalement addictive.

Afficher en entier
Or

J’apprécie énormément la plume de cette auteure. Encore une fois elle a fait très fort avec cette dark romance éprouvante et dont on ne ressort pas indemne.

Alors oui c’est dur, violent, cruel mais pas que…

Isabella Rossi est une jeune chanteuse de pop en devenir mais enfermée dans une vie qui ne lui convient pas. Luke, son manager est oppressant et le public n’est pas tendre avec elle. Pour couronner le tout son père, agent de « l’agence » est porté disparu.

C’est dans ce chaos que sa vie va basculer. Elle se fait kidnapper par Javier, membre également de l’agence et dont l’ancien mentor n’est autre que Ray, le père d’Isabella.

Au manoir de Moldavie, Isabella va subir un sort cruel. Javier, son tortionnaire, est un être sans âme ni cœur et va lui faire subir les pires supplices et humiliations afin de la briser et se venger de son ancien mentor.

Mais pourquoi ? Au fur et à mesure de la lecture les pièces du puzzle vont se mettre en place…

L’atmosphère du manoir nous rappelle le célèbre conte "la belle et la bête"… Les roses, la serre, les odeurs, les sous terrains… Tout est magnifiquement retranscrit par l’auteure. Dans ce contexte, Javier est le monstre, la bête révoltante.

J’espère que A. Zavarelli nous offrira un second opus avec l’histoire de River, traitre et meilleur ami de Javier.

Afficher en entier
Diamant

Une revisite de "La Belle et la Bête" inattendue, et véritablement originale.

Mais j'ai aussi le souvenir d'une série américaine "Le caméléon" dont le garçon Jarod est intégré aussi dans un programme de recherches.

Toutes sortes de sentiments nous animent tout au long de cette lecture.

C'est passionnant. A aucun moment l'écriture ne s'essoufle et nous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne.

Je pense que ce serait une excellente adaptation pour le cinéma.

C'est une agréable découverte de cette auteure dont je vais suivre, désormais, l'actualité.

Afficher en entier
Bronze

https://www.ddchroniques.fr/2021/09/la-bete-a-zavarelli/

La couverture, le titre, tout dans ce roman fait penser au célèbre conte que l’on connaît. Si effectivement quelques petites touches y font un rappel, il ne m’a pas vraiment semblé lire une adaptation, loin de là même.

Et ce que je tiens à dire en premier lieu c’est qu’en recevant ce livre, un avertissement y était joint. Je me disais qu’il était normal que la maison d’éditions prévienne lorsqu’une Dark Romance se retrouvait entre nos mains, mais je ne pensais absolument pas que l’autrice arriverait à me repousser si loin dans mes limites. C’est bien simple certains passages ont été si durs à lire que j’ai dû faire plusieurs pauses afin de ne pas flancher. Vous allez peut-être vous dire que j’exagère, que ça ne peut pas aller si loin que cela et pourtant, je me suis retrouvée à lutter contre ce texte pour ne pas le mettre définitivement de côté.

” La rage consume tout ce qui est bon, ne laissant que l’amertume dans son sillage.”

En effet, les faits exposés sont loin d’être anodins et ils ressemblent sans nul doute à ce que vous avez déjà pu lire par le passé pour peu que vous soyez adepte du genre. Toutefois, les rapports qu’entretiennent Isabella et Javier dépassent l’entendement et j’ai personnellement eu beaucoup de mal à y trouver des notes positives. Ce n’était pas par dépit mais sincèrement je ne pensais pas lire une histoire de la sorte un jour.

” Les belles choses sont faites pour être détruites. “

Pour commencer, le conditionnement de Javier, les horreurs qu’il a vécues et la personne qu’il est devenu font qu’il ne peut pas être autre chose que cet être empli de rage que l’autrice nous expose. Au plus profond de lui-même, de ses pensées à ses agissements, tout concorde avec ce qu’il a enduré et qui l’a formaté. C’est un monstre, un vrai, un homme dont on ne souhaiterait jamais croiser le regard. Je n’ai ressenti aucune compassion en lui ni pour lui d’ailleurs, au point qu’à aucun moment je n’ai réussi à m’attacher à ce colosse. Et ce n’est pas ce qu’il fait subir a Bella qui a changé la donne.

” Cet homme est mon tourmenteur, ma plus grande source de douleur et de peur. Mais d’une certaine manière, il est aussi devenu mon sanctuaire. “

Je vous le disais, leur relation m’en a fait voir de toutes les couleurs, toutes plus sombres les unes que les autres. Un dégradé de noirceur qui m’a fait mal au cœur. A Zavarelli a rendu si réel son texte, ce qu’elle a fait de ses personnages est si éprouvant que j’ai continué malgré mes difficultés à lire, à retenir mon souffle et à prier pour que tout s’arrête. Si certains de mes espoirs ont été entendus, la plupart ont été dévastés si vite que je me suis retrouvée les bras ballants, ne sachant plus quoi faire de moi.

Jusqu’au bout, l’autrice a gardé sa ligne de mire. Jusqu’à la dernière ligne elle fait monter la pression et ajoute des événements qui menacent de tout faire basculer. Les deux épilogues consécutifs sont particulièrement, j’allais dire touchant mais ce n’est pas le mot exact. Disons que l’on observe certaines facettes des protagonistes que l’on avait pas encore vu et qu’ils me confortent dans le fait qu’il y a bien un avant et un après pour chacun d’entre eux.

La bête est un livre à ne pas prendre à la légère. Il ne doit pas être ouvert en pensant y trouver du bon. Il est violent, féroce, sauvage. Isabella et Javier n’ont rien d’un couple ordinaire et trouve leur plaisir dans un amour qui nous dépasse. Néanmoins, si vous êtes prêts à assister à la naissance d’une histoire torturée, à faire la connaissance de deux personnes brisées, alors je n’ai aucun doute sur le fait que ce roman est le roman parfait pour vous.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"Twisted Ever After, Tome 1 : La Bête (doublon)" est sorti 2021-09-13T04:34:43+02:00
background Layer 1 13 Septembre

Date de sortie

Twisted Ever After, Tome 1 : La Bête (doublon)

  • France : 2021-09-13 (Français)

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 82
Commentaires 14
extraits 6
Evaluations 25
Note globale 8.04 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode